Après le refus catégorique d’Alger : Al-Sarraj accepte de faire le gendarme pour l’Europe

Al-Sarraj à Alger en octobre 2016. New Press

Le gouvernement italien et l’Europe viennent de trouver une solution au refus catégorique de l’Algérie de jouer pour eux le gendarme au Sahel afin de stopper notamment les flux migratoires allant d’Afrique vers l’Europe. Cette tâche ingrate sera dorénavant confiée aux Touareg libyens et aux Toubous. Le ministre italien de l’Intérieur, Marco Minniti, a indiqué que des tribus du sud de la Libye ont signé vendredi à Rome un accord de paix en douze points qui prévoit, entre autres, un contrôle des 5 000 kilomètres de frontières. «Une garde frontalière libyenne sera opérationnelle pour surveiller les frontières du sud de la Libye sur 5 000 kilomètres», a précisé aujourd’hui Marco Minniti au journal La Stampa. «Sécuriser la frontière au sud de la Libye signifie sécuriser la frontière au sud de l’Europe», a-t-il ajouté, précisant que ce nouveau dispositif, dont les effectifs ne sont pas encore définis, complètera au Nord l’action des garde-côtes.

Selon la même source, «près de soixante chefs de tribus, notamment les chefs de la communauté toubou, de la tribu arabe des Awlad Suleiman et des Touareg, étaient à Rome pour s’entendre avec le gouvernement italien». Etait également présent un représentant du gouvernement libyen d’union nationale. Pour amener tout ce beau à accepter le deal, les Européens ont mis sur la table un gros paquet d’argent.

Le Gouvernement libyen d’union (GNA) est lui aussi partie prenante de l’accord. Le Premier ministre Fayez Al-Sarraj et son homologue italien Paolo Gentiloni avaient aussi signé le 2 février dernier un mémorandum d’accord visant à renforcer la lutte contre l’immigration clandestine depuis la Libye et prévoyant notamment la création de camps pour accueillir les migrants et les inciter à retourner dans leurs pays lorsqu’ils ne peuvent prétendre au statut de réfugié. Le Parlement de Tobrouk a toutefois refusé de valider cet accord.

Fayez Al-Sarraj – qui s’était déplacé en personne à cette réunion pour demander notamment 800 millions d’euros à l’Europe – avait à l’occasion renouvelé son engagement à jouer le gendarme de la rive sud. Ce n’est pas tout. En signant l’accord, Tripoli accepte néanmoins l’intervention militaire européenne sur son littoral et dans son désert. L’Algérie devait initialement aussi participer à la rencontre. La démarche du gouvernement italien n’a pas du tout été appréciée par le gouvernement algérien, qui avait demandé à revoir certains aspects de l’accord. Devant le refus italien et plus généralement des Européens de modifier les chapitres «litigieux», Alger a décidé tout simplement de faire l’impasse sur la rencontre.

Le message de l’Algérie était clair : l’Algérie ne signera pas un accord imposé par la rive nord et dont les clauses l’obligeraient à céder à des tiers une once de son pouvoir décisionnel souverain. Pour le gouvernement algérien, un tel accord n’était pas intéressant, surtout que les autorités algériennes font depuis des années un énorme effort pour bloquer les flux de l’immigration irrégulière vers l’Europe sans rien demander en contrepartie à Bruxelles. Le nombre d’Algériens qui débarquent sans visa sur les côtes méridionales de la péninsule est aussi dérisoire.

Khider Cherif

Comment (24)

    UMERI
    4 avril 2017 - 17 h 14 min

    Le verrou Khadafi ayant sauté
    Le verrou Khadafi ayant sauté, la Libye est prête a se donner a n’importe qui, pourvu qu’on lui verse quelques subsists (800 millions) pour sécuriser toute la frontière libyenne, alors que ce gouvernement vendu, n’arrive pas a se défaire des groupes terroristes, il promet du vent, alors que la capitale libyenne n’est pas sécurisée. Mais ce Mr Serradj ne doit pas jouer avec le feu, en permettant l’installation de bases militaires étrangères et de pousser les migrants chez nous.




    0



    0
    Brixi tlemceni
    4 avril 2017 - 13 h 55 min

    C un piege pour preparer les
    C un piege pour preparer les colons a rentrer encore une fois pour coloniser notre belle algerie .




    0



    0
    Sprinkler
    4 avril 2017 - 12 h 26 min

    Aux Algériens l’Europe
    Aux Algériens l’Europe demande de lever leurs barrières douanières pour mieux les inonder de ses produits « finis », des Libyens elle exige qu’ils fassent barrage à la « misère du monde qu’elle ne peut accueillir »…Voilà résumés en quelques mots les véritables ressorts de la « politique de bon voisinage » que le vieux continent entend « promouvoir » avec cette rive sud de la Méditerranée qu’elle a toujours envisagée sous la seule perspective commerciale…Cette Algérie qui s’oppose au fait accompli annexionniste marocain, qui refuse de prendre part à la curée « libyenne », qui interdit aux avions de l’Otan de survoler son territoire, qui met son véto aux « croisades anti-chiites » des impérialo-wahabites, qui dénie toute souveraineté de l’état voyou d’Israël sur la Palestine, qui affronte seule les fléaux du narco-terrorismes « chérifiens », etc… Cette Algérie-là mes amis, en dépit de ses tares et retards, est devenue, bien malgré elle, le dernier rempart contre le néocolonialisme et ses avatars wahabo-sionistes. Mon seul vœu est qu’elle quitte cette ligue de traîtres régentée par les pétro-bédouins vassaux de l’impérialo-sionisme.




    0



    0
    Kenza
    4 avril 2017 - 7 h 46 min

    Le but des printemps arabes
    Le but des printemps arabes était de placer des islamistes manipulés et bien sûr soumis au wahabo-sionisme afin que le plan du  » Grand Moyen-orient » élaboré par les américano-sioniste au bonheur du « Grand Israël » puisse se dérouler:
    http://www.etudes-geopolitiques.com/la-nouvelle-carte-americaine-du-proche-orient http://www.courrierinternational.com/article/2014/06/24/bientot-une-nouvelle-carte-du-moyen-orient

    Dans les années 80, ils avaient commencé par l’Algérie et comme ça n’a pas marché, ils se contentent de nous encercler en espérant qu’on va, fatalement, être entraînés dans la spirale. Le seul hic, en plus de l’Algérie qui est un soucis pour Israël et l’OTAN avec sa résistance à ce projet diabolique, c’est le rôle que va jouer la Russie en Libye. En tout cas, ils ont peur qu’elle vienne jouer l’empêcheur de tourner en rond comme elle l’a fait en intervenant en Syrie…… A mon avis, les commanditaires de l’attentat d’hier à Saint-Pétersbourg ne sont pas forcément ceux qu’on croit. Il faut juste, en ces circonstances, se poser la fameuse question: A qui profite le crime?




    0



    0
    kenza
    4 avril 2017 - 0 h 03 min

    On a beau critiquer, d
    On a beau critiquer, d’ailleurs à juste titre et sur plein de choses, nos dirigeants, mais concernant notre politique étrangère et notre soucis de ne pas céder une once de notre souveraineté territoriale et décisionnelle, ils sont irréprochables et je dis : BRAVO!




    0



    0
    S.P.Q.R.
    3 avril 2017 - 21 h 35 min

    SERRADJ VA POUVOIR FABRIQUER
    SERRADJ VA POUVOIR FABRIQUER BEAUCOUP DE SELLES DE DROMADAIRES AVEC 800 MILLIONS POUR LES TRIBUS QUI VONT MONTER LA GARDE DANS LE SAHEL POUR QUE IL SENIOR GENTILONI PRENNE SON CHIANTI ET SES SPAGHETTIS ALLA VONGOLE TRANQUILLOU !!!!




    0



    0
    Sprinkler
    3 avril 2017 - 18 h 34 min

    La fin de non recevoir d
    La fin de non recevoir d’Alger participe simplement de sa doctrine de non ingérence dans les affaires intérieures des États…Devise que la bande à Sarko l’enragé aurait tant gagné à respecter avant d’aller détruire un pays souverain – la Libye – qui servait malgré tout de rempart contre les assauts de ces damnés de la Terre qui remontent du Sud par milliers, fuyant la misère et ces dictatures implacables adoubées et reçues en grande pompe par les régimes européens…Ces colonnes de miséreux poussées par la faim et le dénuement ne sont que la rançon de siècles de pillage, d’esclavage et de massacres…Ou quand l’Histoire se rappelle à votre bon souvenir !!! En disant NON, l’Algérie ne fait que vous inviter à une  » rétrospective  » sur vos  » épopées  » coloniales et leurs abominations…Une Afrique meurtrie qui en paie encore le prix fort !




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    3 avril 2017 - 16 h 03 min

    LES FLUX MIGRATOIRS VERS L
    LES FLUX MIGRATOIRS VERS L EUROPE NE DATENT PAS D HIERS , CERTES AUJOURD’HUI C EST PLUS IMPORTANT ET DEMAIN CE SERAIT ENCORE PIRE! la solution du gendarme de service est ideale pour l europe elle permet de reduire ce flux mais aussi un droit d ingerence de taille…. les vrais solutions pour la region c est la democratie et le developpement…les pays frontaliers ont le droit d exiger des programmes de developpement a condition qu ils se debarassent d abord de cette culture de verrouiller a double tour la pratique democratique…..et laisser les peuples et leurs elites s exprimer et engager des reformes indispensables a l eradication de l impunite et de la misere…




    0



    0
    Nasser
    3 avril 2017 - 15 h 52 min

    nos dirigeants ne se
    nos dirigeants ne se laisseront jamais dicter par qui que ce soient ce qu’ elle doit ou ne doit pas faire , une fois de plus elle affiche Clairement sa souveraineté dans ses engagements et une fois de plus nos forces armées vont devoir redoubler d’ efforts pour surveiller les frontières alors à bon entendeur salut ……




    0



    0
    Anonymous
    3 avril 2017 - 14 h 04 min

    je trouve que les européens
    je trouve que les européens ont raison de surveiler l’immigration subsaharienne de l’afrique noir, oui quand même regarder dans nos rue, la moeuf avec 7enfants sur le trottoire?! même nous on a marre de ses jeunes qui ont des bras 5fois plus grand que le mien et mendissent ils ont 17 18 19 ans?! quelle honte pour leurs dirigeants irresponsables, a tous les dirigeants africains soyer des hommes et garder vos ressortissants chez vous.




    0



    0
      Kassaman
      3 avril 2017 - 15 h 46 min

      Si les européens arrêtaient
      Si les européens arrêtaient de déstabiliser leur pays et piller leur ressource via le le FMI, ils n’auraient pas de raisons de venir déranger ton petit quotidien de soumis.




      0



      0
      Nasser
      3 avril 2017 - 19 h 19 min

      vos propos ont comme une sale
      vos propos ont comme une sale odeur de racisme…. libre à vous si vous ne voulez pas les aider d’ une manière comme d’ une autre …..mais je trouve que vous vous égarez du sujet car en l’ espèce il me semblait que cet article traitait de la difficulté de gérer des flux migratoires résultant entre autres d’interventions militaires de certains pays occidentaux et de la position de l’ Algérie à qui ils veulent faire lui endosser le rôle de gendarme




      0



      0
        Lyes Oukane
        4 avril 2017 - 2 h 53 min

        @ Nasser . Après avoir lu l
        @ Nasser . Après avoir lu l’article au-dessus du vôtre en me pinçant les narines , je reprends une bouffée d’air salvatrice en parcourant votre commentaire . Qu’est ce que ça fait du bien ! Merci pour la sagesse de vos propos . Sincèrement .




        0



        0
        hamid
        4 avril 2017 - 10 h 18 min

        ha ha ha ha Racisme? vous
        ha ha ha ha Racisme? vous êtes en retard mentale, vous continuer vous entretuer, les européens viennent chez vous vous ramasser tous ce qui est diamants, cacao fruit exotique uranium etc..et vous applaudissez vos dirigeants, rester CHEZ VOUS il ne veulent plus de vous Vous êtes africains eux sont européens si vous avez les cuoilles fait la guerre a vos dirigeants et rester chez vous si vous n’aviez ps de cuoille ils vont faire de vous leurs esclaves préférés




        0



        0
      SYPHAX
      3 avril 2017 - 22 h 32 min

      Que les européens ne s
      Que les européens ne s’ingèrent pas dans les affaires africaines,laissent les peuples africains élisent leurs dirigeants démocratiquement.
      Que les dirigeants européens soyer des hommes laisser l’AFRIQUE aux Africains chiche




      0



      0
    Rabah8BB
    3 avril 2017 - 13 h 52 min

    ES.serraj le PREMIER MINISTRE
    ES.serraj le PREMIER MINISTRE libyen est une marionnette de l EUROPE. IL a été placé par les dirigeants Européens il leur obéit au doigt et à l oeil. D ailleurs comme pas mal de dirigeants arabes7




    0



    0
    Saadsaid dz
    3 avril 2017 - 13 h 46 min

    Si vraiment l’Italie voudrait
    Si vraiment l’Italie voudrait du bien aux Libyens pourquoi elle ne dénonce pas la responsabilité du chaos causes par l’équipe de sarko et le premier ministre de la GB etc.. sur le merdier et les problèmes qui existent et regne en Libye actuellement,a mon avis il faut les traduire pour crime humanitaire et destruction d’Etat au CPI pas inviter les pauvres Libyens a faire le gendarme pour proteger l’Europe des immigres subsahariens. n’est ce pas la bonne solution ??????????????????.




    0



    0
    Rayés El bahriya
    3 avril 2017 - 11 h 13 min

    Alors que feu colonel El

    Alors que feu colonel El Guddafi avait créé un état fort en
    Réunifiant les tribus libyennes en une seule nation , voici
    Venu à terme la finalité du plan de destruction de cette
    Libye fiere et d’honneur, détruite en petites tribus multi
    Ethniques et multi raciales, devenues vassales de Rome
    La cité impériale de l’Europe et de son bras armé l’ Otan
    En emporte le vent des destructions et malheurs abbatus
    Sur la Libye morcelée en tribus avides de sang et de haines.
    Ils vont payer chèrement la trahison faite au président et
    Leader charismatique feu colonel el Guddafi. Allah
    yerahmou.
    L’Europe verra à ses portes guerre civiles et désintégration
    Totale dans peu de temps, Dalenda Romana.
    Le sort est jeté. F




    0



    0
      CHIBL
      3 avril 2017 - 13 h 45 min

      Kadafi n’ete qu’un dictateur
      Kadafi n’ete qu’un dictateur qui a martyrisé son peuple, la Libye n’a pas été unifiée par Kadafi mais c’est une invention italienne qui a mis sur le trône le roi Senoussi.la Libye n’a d’autre choix que de revenir a 2 états distincts c’est a dire la Tripolitaine et la Cyrénaïque car les choses étaient comme ça,plusieurs pays ont fait ce choix,la Tchéquie et la Slovaquie sont un exemple.




      0



      0
        Lyes Oukane
        3 avril 2017 - 15 h 22 min

        @ CHIBL . Alors comme ca le
        @ CHIBL . Alors comme ca le colon italien aurait remis le roi sur son trône en Libye ! A ton avis pourquoi ? Tu as droit à toutes les réponses sauf celle de me dire  » pour le bien des lybiens  » parce que personne n’y croirait , pas même toi !




        0



        0
        Di Jijel
        3 avril 2017 - 22 h 31 min

        N’est-il pas plus facile de
        N’est-il pas plus facile de détruire que de construire, CHIBL prône la division, en affirmant que c’est à la mode aujourd’hui, « plusieurs pays ont fait ce choix, la Tchéquie et la Slovaquie sont un exemple », voire même passage obligatoire, on croirait entendre un sbire de BHL.
        C’est BHL qui avait relancé le vieux concept colonial des provinces Romaines de la Tripolitaine et la Cyrénaïque au moment de l‘insurrection téléguidée par le Mossad, MI6, la DGSE, et la CIA contre Kadhafi. Il avait rendu visite à ses frères coreligionnaires cryptiques de Cyrénaïque, qu’il a armés jusqu’aux dents. Et c’est ce même BHL qui voulait inaugurer la réouverture de la Synagogue de Tripoli pour marquer la fin du règne de Kadhafi, et symboliquement marquer celui de l’état auquel il est éternellement attaché.
        Entre Kadhafi et le Mossad, les BHListes ont décidément choisi leur camps.




        0



        0
    ferial
    3 avril 2017 - 11 h 09 min

    Les algériens sont trop fiers
    Les algériens sont trop fiers pour être les supplétifs de l’Europe.
    Ils ont bien raison de refuser ce deal de dupes qu’on leur propose .
    Bravo à l’Algérie!




    0



    0
    chaoui04
    3 avril 2017 - 10 h 54 min

    Al-Sarraj,le vieux rat
    Al-Sarraj,le vieux rat accepte de faire le gendarme pour l’Europe.il déviera les pauvres immigrants africains vers l’Algérie.ATTENTION! Ne pas faire confiance aux rats maudits par El Kaddafi.Ils ont la lâcheté et la traîtrise dans le sang.Ils sont identiques comme les harissas et les makhzenistes d’hom6.A la moindre inattention ,ils nous brûleront et c’est leur objectif.




    0



    0
    karimdz
    3 avril 2017 - 10 h 53 min

    L Italie a détruit l état
    L Italie a détruit l état lybien en complicité avec la France et les USA, elle porte également une lourde responsabilité dans le chaos dans le sahel.

    Elle voudrait que notre pays fasse le gendarme, et puis quoi encore ? !!!

    Cela dit, c est un secret de polichinelle, notre armée quand des menaces sont avérées, intervient au delà de ses frontières juste pour éliminer la menace et cela s arrête la.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.