Fin du bluff gazier makhzenien

Par Kamel Moulfi – Le bluff lancé par le Makhzen à propos d’un gazoduc Nigeria-Maroc qui devait remplacer le même projet entre le Nigeria et l’Algérie n’a pas tenu longtemps. Un confrère a rapporté que le gouvernement nigérian confirme son option de partenariat avec l’Algérie dans le projet de gazoduc transsaharien qui devrait relier le Nigeria au sud de l’Europe via le Niger et notre pays. Selon Ech Chourouk, c’est le PDG de la compagnie de pétrole nationale nigériane (NNPC), Maikanti Kacalla Baru, et la coordinatrice du Nepad/Nigeria, Gloria Akobundu, qui ont donné l’information qui ruine tous les espoirs bâtis par le Makhzen sur sa propagande visant à faire croire que le projet algéro-nigérian était abandonné.

Les propagandistes marocains et les médias à leur service devraient reconnaître que leur bluff était particulièrement osé. Aucun spécialiste sérieux ne pouvait croire un seul instant à la faisabilité de la fable concoctée par le Makhzen autour du passage par le Maroc du gaz en provenance du Nigeria destiné à l’approvisionnement de l’Europe. Non seulement, le projet imaginé par les Marocains ne présentait aucun avantage comparatif par rapport au projet algéro-nigérian, mais pire, il n’avait que des inconvénients liés à une multitude d’obstacles pour son financement et plus tard sa rentabilité, et dans l’immédiat d’ordre sécuritaire et surtout lié à son tracé dont une partie devait traverser le Sahara Occidental, «territoire non autonome», selon les Nations unies, c’est-à-dire sous la domination coloniale du Maroc.

Le coup de grâce qui met fin aux illusions marocaines sur l’efficacité de sa propagande gazière a été asséné par la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmstrom, qui vient d’affirmer que l’Union européenne (UE) respectera l’arrêt de la Cour européenne de justice (CJUE) et qu’elle exclura donc le Sahara Occidental des accords d’association et de libéralisation avec le Maroc. Dans ces conditions, comment un pays membre de l’UE pourrait-il accepter du gaz nigérian ayant transité illégalement par le Sahara Occidental ?

K. M.

Comment (5)

    lyes2993
    11 avril 2017 - 6 h 59 min

    l’émulation injectée
    Les relations algéro-marocaines sont assez jubilatoires au final ! le Marionnettiste qu’est la France agit de tout son poids pour aider économiquement et politiquement le Maroc au détriment de l’ALgérie mais au final, c’est à l’Algérie qu’elle rend de grands services :
    – elle pousse en fait l’Algérie à répondre économiquement de mieux en mieux : ce que fait le Maroc, notre pays le réussit progressivement aussi bien voire mieux et surtout sans les contraintes imposées par ses maitres au Maroc ( défiscalisation à outrance, cession de la propriété foncière, bradage des ressources humaines et autres, et le non moins négligeable a-plat-ventrisme !) et du coup cela participe grandement à la diversification de l’économie et à sa robustesse ..
    – indirectement, elle bat les cartes du jeu des alliances à sa guise en montrant du doigt l’axe Maroc/France/Israel honni par l’Afrique profonde et plus globalement les pays du SUd : cela pousse l’ALgérie à être vigilant ou plus serein ou plus entreprenant sur ses relations à l’International
    – ce conflit latent permet à l’ALgérie de justifier la fermeture des frontières avec ce pays, ce qui évite à notre pays d’être le déversoir du Maroc
    – ce conflit permet à l’ALgérie de justifier son armement toujours plus sophistiqué auprés des autres puissances du monde
    – l’émulation injectée devient un vecteur de puissance pour l’Algérie : si l’Algérie ne représentait pas un danger pour le fameux trio (Maroc/France/Israel), pourquoi engageraitent-ils autant de moyens pour lui nuire !
    – le Maroc en plus c’est l’ennemi idéal pour nos politiciens, cela donne un moyen de manipulation des masses encore plus aisé pour l’ALgérie en ces temps e vaches maigres ….
    – il y a encore plein de choses à dire la dessus mais bon c’est juste une petite liste en avant-gout pour donner à réflechir à certains milieux agissant dans l’ombre contre l’Algérie …. comme la loi de Lenz, l’effet s’oppose souvent à la cause qui lui donne naissance !




    0



    0
    Anonymous
    8 avril 2017 - 15 h 24 min

    Le Makhzen très actif,
    Le Makhzen très actif, agressif, et offensif sur tout les fronts,…..?!
    Mais les résultats sont décevants et en de ça des espoirs, et des moyens mis…..
    Le Makhzen prend ses reves (expansionnisme économique démesuré, en Afrique…..) pour réalités…..
    L’Algérie, et le Nigeria deux pays modérés, sages, et sobres aspirant à la paix
    Sont liés par des accords stratégiques de coopérations, et de confiance mutuelles




    0



    0
    HANNIBAL
    6 avril 2017 - 19 h 16 min

    le reve gazier du makhnaz
    Comment croire une prostitué qui devient vertueuse et le misérable Joufflu VI veut jouer dans la cour des grands que la science des Pipe Line est une chasse réservé et qu’il fasse la vierge effarouchée on ne s’improvise pas exportateur de gaz du jour au lendemain , croyant exporter des babouches il a encore raté une occasion de se taire ,venir chambouler le marché du gaz
    au nez des Russes et en Europe le roitelet a encore saisit une occasion de faire le clown le ridicule ne tue pas le reve des grandeurs et encore un pet gazeux de sa majesté pour rien ça doit etre un cauchemar que les Algeriens ont du Gaz




    0



    0
    ANTI MAKHNEZ
    6 avril 2017 - 13 h 25 min

    le bluff, la propagande, les
    le bluff, la propagande, les surenchéres sont des pratiques et mœurs courantes au makhnez.
    les sujets soumis mokokos a leur téte l’amir el mounafikines homo6 vivent et respirent dans les songes et les mensonges.
    sans cela, ils ne peuvent pas se comporter a un état et peuple libre comme le reste du monde..




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 12 h 39 min

    Merci pour cet article, il
    Merci pour cet article, il résume parfaitement la frustration, la malveillance, l’esprit mahiavélique mekhzénien vis à vis de l’Algérie. Cette racaille de marocains de ne cesse de se comparer à l’Algérie et tente par tous les moyens à lui planter le couteau dans le dos. Le Maroc voulait absolument ce projet pour s’imposer dans la région et en Europe. Ceci dit, quel est l’intérêt de faire passer le gazoduc nigérian sur son territoire? puisque l’Algérie est déjà un producteur de gaz transporté en Europe, le Nigéria serait un concurrent sérieux. D’autre part il faut aussi se pencher sur les problèmes environnementaux que causeraient ces pipelines à l’Algérie. Mais il faut absolument couper l’herbe sous les pieds des serpents marocains qui auraient fait de l’installation de ces gazoduc nigérian, sur leur sol, une arme de destruction massive et du chantage certain envers l’Europe, et surtout envers le Nigéria pour le pousser à accepter les thèses coloniales criminelles mekhzéniennes. Il n’est pas bon de faire à faire aux serpents marocains, il faut plutôt les détruire en leur coupant la tête et toute tentative de nuire à l’Afrique et à toute la région. Le mekhzène est conseillé par ses maitres sionistes, et la France, cela permettrait aux sionistes et à la France de s’implanter encore plus dans la région pour la contrôler via le Maroc.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.