Interventions vidéo et meetings à El-Tarf : l’offensive électorale d’Ahmed Ouyahia

Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND. Archives/New Press

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND) semble être très offensif dans la campagne électorale pour les législatives, entamée officiellement aujourd’hui. Ahmed Ouyahia a été à Boutlildja, dans la wilaya d’El-Tarf, et ensuite à Guelma. Deux meetings dans lesquels le chef du RND a insisté sur la préservation de la stabilité du pays et sur la mobilisation pour faire échouer les menaces extérieures.

Ahmed Ouyahia a expliqué son choix d’El-Tarf pour entamer sa campagne électorale par sa position géographique à la frontière est mais, aussi, par le statut d’une région qui a donné beaucoup de moudjahidine durant la guerre de Libération nationale. Le chef du RND a ainsi rendu hommage au défunt président de la République Chadli Bendjedid, qui avait pris les armes contre le colonialisme dans cette wilaya. Ahmed Ouyahia s’est employé ensuite à détailler son programme électoral, en axant sur les mesures concrètes qui profiteraient directement aux citoyens, notamment les bourses d’études et le soutien de l’Etat à la scolarisation des zones, notamment dans les régions enclavées et frontalières.

Parallèlement à ses deux premiers meetings inauguraux de sa longue campagne électorale, Ahmed Ouyahia a marqué sa présence sur les réseaux sociaux et sur le site web du parti à travers des vidéos préalablement enregistrées dans les trois langues, arabe, tamazight et français, et dans lesquelles il décortique le programme électoral du RND et appelle les citoyens à voter massivement le 4 mai prochain pour l’Algérie. En tout, vingt-quatre vidéos ont été diffusées. Ahmed Ouyahia, qui semble donner beaucoup d’importance à cette campagne électorale, décide de faire le tour des quarante-huit wilayas durant les vingt et un jours de campagne, et ce en faisant deux wilayas par jour.

Directeur de cabinet du président de la République, Ahmed Ouyahia a pris un «congé spécial» pour mener la campagne électorale au profit des candidats de son parti. Insistant souvent dans ses interventions sur la nécessité de veiller à la préservation de la stabilité du pays, Ahmed Ouyahia veut ainsi être consistant dans son action, en accordant de l’importance aux wilayas frontalières. Aux positions claires par rapport à beaucoup de questions qui agitent la scène politique nationale, Ahmed Ouyahia va, nous affirme-t-on, décortiquer le programme électoral du parti, notamment les nombreuses mesures proposées pour la relance économique et la diversification des exportations.

Mettant en avant le soutien indéfectible au programme du président de la République, Ahmed Ouyahia veut distinguer son parti par rapport au FLN en proposant des mesures concrètes pour le développement des différents secteurs d’activité. Le RND est, entre autres, contre le recours à l’endettement extérieur et favorable à l’évaluation et l’exploitation future des gisements de gaz et de pétrole de schiste.

Hani Abdi 

Comment (10)

    Anonymous
    10 avril 2017 - 11 h 41 min

    Ouyaya si Trump décidé de
    Ouyaya si Trump décidé de déstabiliser l Algérie tu CROUS que c toi ou sellal et les autres clows du gouvernement qui vont les arrêter .stp mange ta soupe et reste tranquille.




    0



    0
    Khoubzi Salim
    10 avril 2017 - 11 h 36 min

    @ Anonymous 09 Apr 2017 – 17
    @ Anonymous 09 Apr 2017 – 17:52 Ton commentaire paradoxal, avec sa forme perverse de communication, ressemble un peu au  » Paradoxe du menteur  » de Bertrand Russell, d’où les phrases, d’ Épiménide , un orateur crétois, aurait dit : « Tous les Crétois sont des menteurs ».Etant crétois lui-même, il doit inévitablement mentir puisque son énoncé, s’il est vrai (il énonce une vérité), affirme que les crétois sont des menteurs. Donc il dit ce qu’il est, que les crétois sont des menteurs. Mais en fait, il ne peut dire vrai, il ne peut dire que tous les crétois sont des menteurs car il est un menteur étant crétois. Il dirait la vérité, que tous les crétois sont des menteurs, y compris lui ? Ainsi son énoncé n’étant pas vrai (l’énoncé est un mensonge car il est un menteur), cela reviendrait à lire «tous les crétois disent la vérité». «Tous» induit qu’il n’y a pas de principe, a priori, d’exclusion à celui qui dit la chose. En enduisant que «tous les crétois disent la vérité», cette assertion vient en opposition formelle avec la première. Donc Epiménide ment en disant que tous les crétois sont des menteurs. S’il a menti, il ne peut sous-entendre que les crétois disent la vérité, puisqu’il a menti. S’il a ainsi menti, sa phrase initiale est vraie car tous les crétois sont des menteurs. Mais, cela est impossible, car un menteur ne peut dire vrai. Et ainsi de suite.El MOUHIM mon  » Compatriote  » il va falloir dire  » je suis un âne, ou in ignorant  » mais pas les 40 millions d’Algériens ! Ah, les Algériens de par le monde ! Quelle belle cité des morts avec ses compétences ! Combien sont-ils à faire les beaux jours des hôpitaux, des universités, des banques, de la recherche scientifique ? Toute une civilisation ignorée par un système qui fait passer les allégeances avant les compétences. Mais moi personnellement, je suis convaincu que notre pays peut relever les défis. J’ai confiance dans les Algériens. J’ai confiance dans les atouts de l’Algérie . J’ai la certitude que nos réformes, et cette prise de conscience, en porteront leurs fruits. J’ai la certitude que par notre travail, nous saurons faire notre place dans le monde du XXIème siècle.




    0



    0
    Vision
    10 avril 2017 - 6 h 51 min

    Y A DU BOULOT , INTEGRER LES
    Y A DU BOULOT , INTEGRER LES INTEGRES D’ABORD SINON CA MARCHERAS JAMAIS,




    0



    0
    Anonymous
    10 avril 2017 - 3 h 46 min

    un receleur est plus coupable
    un receleur est plus coupable qu’un voleur;sans les receleurs corrompus les voleurs destructeurs n’auront pas ni le courage;ni la force;de réduit a néant notre pays;nous sommes les derniers ou monde;sauf en matière de corruption et détournement;nous sommes loin devant tout le monde;meme devant les républiques bananière;alors monsieur ouyahia vous etes aussi coupable d’avoir encourager et conseiller les corrompus ou pouvoir;un dirigeant loyal et intègre servit la nation et son peuple pour qu’il reste immortel dans les mémoires de ces derniers;pas se servir lui et ses proches;….




    0



    0
    Khoubzi Salim
    9 avril 2017 - 21 h 55 min

    On n’arrête pas de nous
    On n’arrête pas de nous servir le mot à toutes les recettes, cette stabilité chancelante. C’est le mot-herse qui pique un establishment paniqué: Stabilité par ci, stabilité par là. Stabilité aujourd’hui et demain. «Istiqrar», le mot porte un plombage de mauvaise qualité. C’est une mélodie crépusculaire au rythme tremblant Pas un jour ne passe, sans que l’on nous le fourgue cent fois. Mais de quelle stabilité on nous parle? Celle du régime ou celle du pays? Les Benyounes, Ghoul, Ould Abbes, Makri, Ouyahia… usent et en abusent. Ils ont fini par ressembler à des félins qui se seraient branchés à un stabilisateur électrique. Grillé et définitivement caduc.!




    0



    0
    Anonymous
    9 avril 2017 - 20 h 09 min

    Wellah y’a si ouyahia que tu
    Wellah y’a si ouyahia que tu parle vrais tu as défendu le programme du président depuis 99 c pour cela que le pays va droit au mur .




    0



    0
    Anonymous
    9 avril 2017 - 18 h 37 min

    On est pas sorti de l’auberge
    On est pas sorti de l’auberge avec nos ÉLITES au pouvoir.Le peuple se nourrit de discours et de mensonges. Je cherche une carte de séjour pour le pôle Nord.




    0



    0
    T'ZAGATE
    9 avril 2017 - 16 h 57 min

    Depuis quand il existe un
    Depuis quand il existe un programme du …. RND. Moi je sais que depuis 1999, le RND n’avait dans la tête que le programme du « brizidène »! Il a toujours dit : « moi , je n’ai qu’un seul programme, c’est celui du président Bouteflika ! » Alors comment faire avec cet énergumène et ce démonique !




    0



    0
    Anonymous
    9 avril 2017 - 16 h 52 min

    quarante millions d’innocent
    quarante millions d’innocent citoyens prisent en otage par des corrompus moustachus et des intégristes barbus sans foi; ni loi;soit souffrir ou partir mais ou;tout les dirigeants du monde entiers ont changé leurs discours sauf les notres;par mépris a ‘une population prise en otage;monsieur ouyahia ne croyez pas que les citoyens algériens son des anes ou des mongoles;ils l’ont démontré aux pays européens et américain qu’ils sont parmi les meilleurs ou monde;mais dans un pays d’incapable les instruits sont indésirable;




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE INGENIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    9 avril 2017 - 16 h 41 min

    HASSINA HAMMACHE INGENIEUR
    HASSINA HAMMACHE INGENIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    Il faut faire preuve de sérénité ( LAAQAL, LAAQAL et LAAQAL) de pédagogie et avoir un programme applicable et fiable pour un développement économique durable, il n’y’a que l’espoir en l’avenir qui peut générer la stabilité. Il faut faire preuve de sérénité ( LAAQAL, LAAQAL et LAAQAL) de pédagogie et avoir un programme applicable et fiable pour un développement économique durable, il n’y’a que l’espoir en l’avenir qui peut générer la stabilité.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.