Maroc : nouvelles manifestations dans les rues d’Al-Hoceima

Les manifestants ont défilés pour des revendications sociales et politiques. D. R.

Des milliers de personnes ont manifesté de nouveau dans les rues d’Al-Hoceima, dans la région du Rif du nord du Maroc, devenue le cœur d’un mouvement de protestation qui dure depuis des mois, pour des revendications sociales et politiques, ont rapporté mardi les médias. Les manifestants ont de nouveau défilé dimanche dans les rues d’Al-Hoceima, brandissant des portraits de Mouhcine Fikri (vendeur de poisson broyé par une benne à ordures le 28 octobre 2016), mais aussi d’Abdelkrim El-Khattabi, figure régionale et chef militaire de la «République du Rif» dans les années 1920.

Intitulée «La marche des linceuls pour la vie», les manifestant ont, en outre, scandé des slogans contre l’impunité et pour la libération des militants détenus, selon les mêmes sources. Partis de deux point différents de la ville, les manifestants ont marché vers la place «Mohand» et les artères du centre-ville étaient noires de monde. Le leader local, Nacer Zafzafi, a demandé la libération des manifestants et des militants actuellement en détention et critiqué l’attitude des autorités publiques. «Notre position n’a pas changé. Tant que l’Etat ne répondra pas à nos revendications, nous poursuivrons la mobilisation», a déclaré Reda Benzaza, un activiste cité par l’AFP. «Nous sommes disposés à nous asseoir à table avec l’Etat pour trouver des solutions, mais il doit accepter de répondre favorablement à nos revendications, autrement, il ne fera qu’aggraver la crise», a martelé pour sa part Nabil Ahamjik, un autre activiste.

La mort du vendeur de poisson, Mouhcine Fikri, broyé par une benne à ordures alors qu’il tentait de s’opposer à la confiscation de sa marchandise par des agents de l’Etat, avait cristallisé la colère d’une population qui s’estime délaissée. Des milliers de personnes étaient alors descendues dans la rue pour demander justice. Depuis, malgré l’inculpation d’une dizaine de personnes, la colère n’est pas retombée. Outre «la sanction des auteurs de la mort de Mouhcine Fikri», les manifestants réclament la non-militarisation de la sécurité régionale et la satisfaction d’une longue liste de revendications sociales et politiques du mouvement citoyen. Des habitants et des activistes locaux défilent régulièrement à Al-Hoceima, réclamant davantage de justice sociale, d’accès aux services de santé, d’emplois et de liberté.

R. I.

Comment (12)

    Vive la RASD!
    12 avril 2017 - 18 h 52 min

    ces gens là veulent leur part
    ces gens là veulent leur part des 23 milliards de $ que le haschisch rapporte à sa grande mocheté bouffi le 6e, à bien y réfléchir ils ont tout à fait raison , ‘y a pas de raison que les salaires des petits travailleurs des champs de cannabis ne soient pas valorisés étant donnée la hausse des revenus du haschisch qui ne profite qu’aux chefs-dealers qui parait-il mènent la belle vie entre Paris Amsterdam et hachakoum cazabordel!




    0



    0
    Thidhet
    12 avril 2017 - 12 h 36 min

    Je ne vois aucun intérêt à ce
    Je ne vois aucun intérêt à ce que des gens qui vivent sous domination d’une famille auto-proclamée « royale » et n’hésitant devant rien pour s’enrichir encore et encore, réclament des droits, des libertés, etc. Le jour où ils demanderaient le départ immédiat et sans conditions du narco trafiquant proxénète Mohamed 606, beaucoup d’Algériens suivraient de près ce qui se passe là-bas, dans ce territoire bizarroïde.




    0



    0
    Fouedz
    11 avril 2017 - 16 h 33 min

    Tout le monde s’accorde à
    Tout le monde s’accorde à dire que aujourd’hui la Maroc est assis sur une poudrière et une simple étincelle implosera ce pays surtout quand on sait que tous les clignotants politico-socio-economiques et même sécuritaires sont au rouge.




    0



    0
      AZIZ
      11 avril 2017 - 17 h 30 min

      DONC NOUS AVONS INTERET À
      DONC NOUS AVONS INTERET À RENFORCER EN URGENCE LE BLINDAGE DE NOS FRONTIÈRES DE L’OUEST SI ON NE VEUT PAS ETRE SUBMERGÉ PAR LES FLUX DE RÉFUGIÉS MAROCAINS ET LES RISQUES SOCIO-SÉCURITAIRES QUE CELA VA REPRÉSENTER LA PRESENCE DE CENTAINES DE MILLIERS. DE DEALERS MAROCAINS ET DE PROSTITUÉES MAROCAINES




      0



      0
      Anonymous
      12 avril 2017 - 19 h 10 min

      Ne confonds pas la réalité
      Ne confonds pas la réalité avec tes projections..pour ne pas dire…tes fantasmes




      0



      0
    BabElOuedAchouhadas
    11 avril 2017 - 14 h 32 min

    Ces récurrentes émeutes
    Ces récurrentes émeutes trouvent leurs origines dans l’extrême pauvreté de cette région depuis 1920 ayant eu pour conséquences : 2/- 90% des 3000 terroristes marocains qui ont rejoint Daech en Syrie, en Irak et en Libye sont originaires du Rif. 2/ – la majorité des colons marocains qui se trouvent actuellement au Sahara occidental sont des Rifains. 3/- la moitié des marocaines qui exercent le plus vieux métier du monde à l’extérieur du Maroc sont du Rif. 4/- Toutes les  »femme-mulets » aux portes de Ceuta et Mellila sont des Rifaines malheureusement.




    0



    0
      Anonymous
      11 avril 2017 - 16 h 01 min

      Tout à fait d’accord , je ne
      Tout à fait d’accord , je ne crois pas que les fondements de ces émeutes soient nobles .C’est plus une misère insupportable qui les fait sortir dans la rue.




      0



      0
        Kamel
        11 avril 2017 - 16 h 39 min

        Un Roitelet incapable de
        Un Roitelet incapable de donner à manger à ses sujets mais se paye le luxe de se comporter en colonisateur envers un pays voisin (le Sahara occidental). C’est aussi cela le paradoxe marocain.




        0



        0
      Mokrane
      11 avril 2017 - 17 h 18 min

      Moi je n’ai aucune sympathie
      Moi je n’ai aucune sympathie pour un peuple qui est heureux de son statut d’esclave consentant et dont les seul critère de citoyenneté se rapporte exclusivement à la manière de se courber pour faire ce fameux  »baise-main » et le sublime voeu de voir son nom figurer dans cette liste annuelle des prêteurs du serment d’allégeance à ce prédateur M6.




      0



      0
      STOFF69
      12 avril 2017 - 17 h 52 min

      TU DIT VRAIMENT N IMPORTE
      TU DIT VRAIMENT N IMPORTE QUOI TU EST UN JAHAL PUR ET DURE LES GENS DU RIF Sont LES MEILLEURS PERSONNES AU MAROC LES PLUS DROIT ET LES PLUS COURAGEUX ILS ONT PRIS LES ARMES CONTRE L OCCUPATION ESPAGNOLE PAUVRE DEMEURE




      0



      0
    AOMAR
    11 avril 2017 - 14 h 15 min

    MAIS QU’EST-CE QU’IL ATTEND
    MAIS QU’EST-CE QU’IL ATTEND CE DIGNE ET FIER PEUPLE BERBÈRE POUR REPRENDRE LES ARMES ET LIBÉRER SON PAYS ?




    0



    0
      Djaffar
      11 avril 2017 - 20 h 45 min

      Berbère ou pas le Marocain
      Berbère ou pas le Marocain est une vile créature qui n’hésite pas à écraser le peuple Sahraoui, le jour viendra où les colons Marocains auront le choix entre la valise ou le cercueil comme les pieds noirs Français en 1962.
      La colère du Front Polisario est terrible, ce n’est qu’une question de temps.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.