Premier objectif de Tikanouine : multiplier les académies à l’échelle nationale

La création des académies de football à travers le territoire national constitue le principal objectif du nouveau directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de football (FAF), Fodil Tikanouine, a-t-il indiqué mercredi. «Nous avons un projet qui consiste à multiplier les académies à l’échelle nationale. Nous allons y mettre beaucoup de temps et de réflexion, d’autant que la formation des jeunes joueurs constitue notre cheval de bataille», a affirmé Tikanouine lors d’un point de presse tenu au Centre technique national de la FAF à Sidi Moussa (Alger).

Tikanouine (73 ans) succède à Taoufik Korichi qui a assuré l’intérim à la tête de la DTN et qui continuera sa mission dans le département de la formation. «Il s’agit de mon quatrième passage à la DTN. J’ai été de nouveau sollicité par la FAF pour apporter ma contribution pour la relance du football national et le mettre en adéquation avec ce qui se passe ailleurs», a-t-il ajouté. Tikanouine avait dirigé la DTN une première fois entre 1982 et 1985, avant de revenir en 1989. Le dernier passage du technicien algérien était entre 2006 et 2011. «Mon troisième passage était le plus important pour moi avec l’avènement du mode académique et le lancement de l’Académie de la FAF qui me tenait à cœur, avant qu’elle ne disparaisse en raison de plusieurs contraintes», a regretté Tikanouine.

Le nouveau DTN a donné un aperçu sur le rôle des futures académies, soulignant la nécessité de mettre le joueur dans les meilleures conditions pour assurer sa progression. «L’exemple de l’Académie du Paradou AC est le plus édifiant. Des jeunes joueurs qui jouaient ensemble pendant plusieurs années font aujourd’hui le bonheur de plusieurs clubs. Il faudra mettre les joueurs pendant la plus longue durée en formation en leur donnant le temps nécessaire pour se forger au sens propre du terme. Leur donner également l’occasion de se mesurer avec le haut niveau en prenant part au maximum de compétitions», soulignant que la phase de sélection des joueurs concernera ceux âgés de 15 à 21 ans.

Outre la création de plusieurs académies à travers le pays, le nouveau DTN compte mettre en place «une conception de jeu propre au joueur algérien». «C’est un projet recommandé par le président de la FAF en personne et qui tient absolument à le réaliser. En quoi consiste-t-il ? Etablir un modèle de jeu commun sur les plans offensif et défensif duquel doivent s’inspirer les clubs. Offrir aux joueurs un mode de techniques à utiliser selon les situations de jeu», a expliqué le DTN. Pour parvenir à réaliser ce projet, le DTN compte «sur la contribution de tout le monde, notamment les clubs». «Nous sommes dans une phase préparatoire. Bien évidemment, nous allons impliquer les clubs dans notre démarche, en leur soumettant un programme de formation qu’ils doivent accepter en toute conviction, cela y va de la réussite de notre projet.» Et d’enchaîner : «Avant de valider le projet de jeu, il va falloir consulter le collège national, les associations sportives et l’école qui reste le lieu où le jeune joueur passe le plus de temps.»

Tikanouine n’a pas écarté l’idée de faire appel à l’expertise étrangère pour réaliser ce projet de jeu. «Pour déterminer notre projet de jeu, il faudra voir ce qui se fait ailleurs en faisant appel à l’expertise internationale. Nous allons procéder d’une manière pragmatique avec des appels à candidatures. Les anciens joueurs seront sollicités et impliqués. Je demande juste un peu de patience.» L’autre objectif de la nouvelle direction technique nationale est «la formation des formateurs, qui sera prise en compte d’une manière décentralisée».

Appelé à commenter le travail effectué par ses prédécesseurs Boualem Laroum, Saïd Haddouche et Taoufik Korichi, le nouveau DTN s’est dit «satisfait». «Laroum avait effectué un bon travail, ce qui lui a valu d’être nommé directeur de l’éducation au niveau de la Confédération africaine (CAF). Saïd Haddouche n’est pas resté longtemps et a préféré se retirer pour des raisons personnelles, alors que Korichi a pris le relais en continuant le programme tracé initialement. Il va falloir maintenant mettre en place tous les départements de la DTN.»

Interrogé sur son implication dans le choix du nouveau sélectionneur national, Fodil Tikanouine n’a pas voulu trop s’étaler sur le sujet. «On aime bien que la DTN soit impliquée, mais le choix revient librement au président de FAF qui pourra consulter le DTN par la suite», a-t-il conclu.

Agence

Commentaires

    tayeb
    17 avril 2017 - 13 h 17 min

    tant que les choses ne sont
    tant que les choses ne sont pas claires rien ne pourra se réaliser. notre championnat n’est professionnelle ni amateur : le MCA est pris en charge par l’état (le ministre déclare aider les clubs , les walis ignore leurs rôle et se mêlent des clubs de leurs wilaya, les president se plaignent pour soit disant être les seuls à financer leurs clubs etc… KHALOUTA
    on est en 2017 nous ne savons toujours pas la procédure de recrutement du sélectionneur national (alors si c’est le president de la FAF qui lui seul décide qui engager, combien le payer , négocier tous les articles du contrat ** ) comme ça a été le cas avec si el hadj raouraoua alors c’est la catastrophe
    **coté avantages bien sur parce qu’on ne peut pas parler d’objectifs se serait completement faut le bonhomme il vient il a un salaire faramineux des avantages imaginaires et s’il ne réussit pas le contrat ne sera pas renouvelé




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.