Le FFS retire une affiche sans photos des candidates

L'affiche retirée de sa propre initiative par le FFS est dégradante pour la femme. New Press

Le Front des forces socialistes annonce avoir retiré les affiches de campagne de sa liste de candidatures à Bordj Bou-Arreridj, dont le contenu est jugé incompatible avec les principes et les valeurs du parti. Il s’agit d’une affiche sans les photos des candidates, remplacées par un croquis voilé, comme déjà vu sur les listes électorales des islamistes. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le plus vieux parti de l’opposition attribue cette «malencontreuse» affiche à une erreur technique qui aurait «escamoté» les photos des candidates.

«Une initiative fort malencontreuse prise par l’équipe de communication chargée de l’élaboration de l’affiche électorale de la liste de Bordj Bou-Arreridj a escamoté les photos de nos candidates pour les remplacer par un croquis anonyme censé représenter une figure féminine», lit-on dans ce communiqué.

«Le FFS a ordonné le retrait immédiat de cette affiche et condamne vigoureusement ce type de procédés incompatible avec les principes et valeurs du parti», ajoute-t-on. Le communiqué rappelle l’engagement du FFS «en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes», son «respect de la dignité intrinsèque de la citoyenne algérienne» et son «inscription dans l’idéal émancipateur du mouvement de libération nationale qui a vu les Algériennes s’engager dans la lutte d’une manière héroïque qui leur a valu l’admiration du monde entier nous interdisent de tolérer de telles pratiques indignes de notre Histoire, de notre projet politique et de nos ambitions dans le monde».

Le FFS réagit ainsi au choc et à l’indignation suscités par cette affiche auprès de nombreux citoyens et même de sympathisants du parti qui y ont vu un «grave» signe de recul de la part d’un parti qui milite depuis l’Indépendance pour la démocratie, la justice et l’égalité entre les hommes et les femmes.

Sonia Baker

Comment (12)

    Lghoul
    15 avril 2017 - 9 h 21 min

    Jamais l’Algérie est tombée
    Jamais l’Algérie est tombée si bas au point même de perdre son visage…. la femme transformée en satan au point de lui cacher le visage ! De l’incroyable mais vrai.




    0



    0
    Anonymous
    15 avril 2017 - 8 h 10 min

    ne pas montrer les visages c
    ne pas montrer les visages c’est aussi une façon de tromper et de placer d’autres personnes une fois que le vote sera obtenu!




    0



    0
    Anonymous
    15 avril 2017 - 6 h 34 min

    Un parti du passé, qui n’est
    Un parti du passé, qui n’est plus que l’ombre de lui même, qui serait prêt à se compromettre avec certains partis islamistes « modérés »,dont il n’est plus si éloigné idéologiquement. Ce n’est plus un parti d’avenir, Ce ne sont pas avec les solutions du passé, que l’on réglera les problèmes du futur Il a fait son temps, et nous a fait perdre du temps. Certes il n’ a pas été au pouvoir, et n’est donc pas responsable de la situation actuelle, mais il devrait rejoindre le FLN (non historique) dans les poubelles de l’histoire.




    0



    0
    amel
    14 avril 2017 - 19 h 41 min

    il faut finir l’anonymat pour
    il faut finir l’anonymat pour les élus et les fonctionnaires et tous représentants de l’état ou du peuple. Il faut faire comme dans les pays occidentaux: chacun doit porter son nom sur sa poitrine. C’est un manque de respect – et de civisme – que de refuser de révéler son nom aux interlocuteurs, ou de fuire leur regard.
    En autriche, suisse, allemagne les gens apprennent à l’école à prononcer le nom de l’interlocuteur durant la discussion plusieurs fois. On leur donne des astuces pour retenir un nom, on leur conseille d’apprendre à demander courageusement aux gens de leur épeler leurs noms lettre par lettre affin de le prononcer correctement; Celà fait partie des routines, comme d’avoir les mains visibles, de garder décemment le contact avec les yeux de l’interlocuteur, d’être bienveillant, d’éviter les provocations … tout celà pour faire régner un climat de confiance, seul garant de la paix sociale. Ces pays ne sont pas experts dans le domaine de la lutte anti-terroriste, mais ils le sont dans le domaine du savoir-vivre, il faut lire leur fameux « knigge » qui trace les lignes de la bienséance.
    Que feraient ces femmes si elles sont élues? refuser de discuter avec les hommes des problèmes, des solutions, des projets, ect… vont-elles se faire accompagner de tuteurs ou quoi? qu’elles restent dans ce cas chez elles, merci!!!! la3wadj c pas ce qui manque. on en a jusqu’au cou ca suffit!




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE
    14 avril 2017 - 18 h 24 min

    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE
    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE SECRTAIRE NATIONALE DU FFS QUI A DEMISSIONNE
    CE TEXTE JE L’AVAIS ECRIT POUR MOUNIA MESLEM : Ho ! Sœurs algériennes, pleurons nos CHOUHADATES Avant-hier, le 07/12/2016, de retour de la maison pour aller à mon bureau, sur mon chemin, j’ai rencontré ma voisine, parlant de la santé puis, on’ a sauté au sujet de la femme algérienne. Ma voisine une femme d’un certain âge, sœur de Chahida Naciba MALKI , native d’EL BIAR ( SAINT RAPHAEIL) , tout le quartier porte son nom actuellement, l’école, primaire, la crèche pour enfant la rue ou se trouve l’hôpital pour enfant annexe de BIRTRARIA. Naciba MALKI, étant jeune, avait fait saint Elizabeth, elle avait vécu l’injustice coloniale. A l’école on la classe la deuxième ou troisième, même si elle avait la meilleure note, comme me l’expliquait sa sœur quand elle rouspétait la maîtresse lui répondait qu’elle ne méritait pas la première place car elle était musulmane. Sa révolte l’avait poussé à intégrer le mouvement national, puis au déclenchement de la guerre de libération, elle est montée au maquis, elle était dans la wilaya IV, celle du docteur HERMOUCHE Said et sa femme Fatiha, docteur Youcef KHETIB, docteur Djillali RAHMOUNI, Boualem OUSSADIK …..au maquis Naciba MALKI avait rencontré LES SOEURS BEDJ Messaouda( Meriem) 1933-1958 et Fatma( Lilia) 1935-1959) toutes les deux natives de Chlef ex Orleanville et toutes les trois mortes au maquis. Les familles cachaient que leurs enfants étaient au maquis de peur de représailles, quand il s’agit des filles, C’était encore plus difficiles nos Chahidates ont combattue le colonialisme et la mentalité rétrograde, Pour les hommes on disait qu’ils étaient France pour aller travailler ou étudier et pour les filles on disait qu’elles étaient en vacances chez de la famille, Pour la famille MALKI les vacances terminés, leur voisins leurs disaient et ces vacances ne se terminent pour votre fille ? D’après la sœur de Naciba MALKI en 1963, un vieillard nous a indiqué ou été enterrée ma sœur NACIBA et les deux filles BEDJ Messaouda( Meriem) et Fatma( Lilia), leur mère. Mme BEDJ avait exigé qu’on enterre ses filles dans le cimetière de CHLEF, elle voulait un enterrement grandiose pour montrer aux gens de la région que ses filles sont mortes au maquis, leurs dépouilles furent ramenées, le convoi funèbre sillonne toute la ville de CHLEF et elles furent enterrées au cimetière de Chohada à Chlef. La mère des héroïnes ne peut être qu’une héroïne. ( A vous de comprendre la douleur de cette mère) De même pour Naciba MALKI son convoi funèbre sillonne l’artère principale d’EL BIAR Avenue Ali KHODJA, et elle fut enterrée au cimetière ZEDEK de BEN AKNOUN. Elle repose au cimetière ZEDEK de BEN AKNOUN, dans une simple tombe et je profite pour demander aux autorités d’EL BIAR de lui rendre un hommage et de réhabilité sa tombe. Le sacrifice de ces femmes et de tant d’autres ne doit pas être vain. NB : vous pouvez lire dans Mémoria l’article de Hassina AMROUNI Publié le 23 fév 2013 « Hommage aux sœurs martyres » Fatma et Messaouda Bedj
    POUR RAPPEL : Youcef El Khatib dit Si Hassen et Arezki Hermouche dit Si Said tous LES DEUX MEMBRES FONDATEURS DU FFS EN 1963




    0



    0
    Algérie Authentique
    14 avril 2017 - 14 h 12 min

    L’exercice de la politique
    L’exercice de la politique exige que les hommes et les femmes concernés se mettent en avant publiquement ! alors pourquoi cacher les visages des femmes qui se présentent aux élections ???? c’est la preuve supplémentaire que les « islamistes » ne font que dans la façade, que ce sont des escrocs, ils font en sorte de mettre des femmes sur leurs listes pour coller à l’air du temps mais celles-ci n’auront aucun poids décisionnel ! mais peut-être que ça vaut mieux, elles sont peut-être pire que les mâles ?




    0



    0
    Anonymous
    14 avril 2017 - 13 h 28 min

    Adieu le FFS, vive le neo-ffs
    Adieu le FFS, vive le neo-ffs taiwan = RHB= Rassemblement Hybride Bahlouliste… ce n’est que le debut c’est ce qui arrive quand les transfuges du FLN/RND et autres srabess mettent main basse sur le parti et qui devient ainsi plus isalmiste que les islamistes, plus baathiste que les baathistes.. .etc…




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE
    14 avril 2017 - 12 h 48 min

    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE
    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE SECRÉTAIRE NATIONALE DU FFS QUI A DEMISSIONNE
    Honte à vous, honte à vous et encore HONTE A VOUS, AIB OU AAR AALIKOUM YARDJEL MEKNAS.




    0



    0
    Mindjibalina
    14 avril 2017 - 12 h 22 min

    Allez voter en masse, ne
    Allez voter en masse, ne laisser personne vous en dissuader vous savez pourquoi les provocations commencent en Kabylie c’est lié au besoin stratégique de garantir l’encadrement de la population pour les présidentielles. Comme il est difficile d’infiltrer la Kabylie par les partis du pouvoir, alors on crée à tout va des listes independantes, on manipule les sensibilités régionalistes à travers les réseaux sociaux et autres journaux électroniques, et on joue sur les difficultés économiques actuelles pour dessuader les gens d’aller voter. Vous croyez que la tomate à 180 Dinars et la pomme de terre à 100 dinars, en plein mois d’avril, ne sont par l’oeuvre de millieux affidés à l’Etat. Ils contrôlent tous les dépositaires et montrent à la télé les soi-disantes  » grandes quantités destockees » Ils créent la démobilisation, Allez voter en masse. Faites passer ces arguments, ne soyez pas dupes…en 2019 le système actuel va se perpetuer pour 50 années encore, en manipulant la peur (amplification des menaces) et les islamistes »la religion  ». Les USA ont déjà scellé le contrat avec le noyau du système algérien et des garanties ont été données par l’administration Trump pour une caste proche des intérêts américains au sein même de l’ANP. Ils ne lâcheront pas le pouvoir de si tôt, les intérêts sont colossaux et beaucoup de cadavres sont des les placards. Mindjibalina tala3a sawr El Ahrar…..




    0



    0
      Rascasse
      14 avril 2017 - 19 h 53 min

      Bien résumé
      Bien résumé




      0



      0
    Rayés El bahriya
    14 avril 2017 - 11 h 13 min

    Un parti décalé et dephase de
    Un parti décalé et dephase de la réalité.
    Il traîne les casseroles partout.
    Dommage




    0



    0
      momo
      15 avril 2017 - 9 h 39 min

      Eh bordel pour qui travaillez
      …. pour qui travaillez vous ? Si le ffs est Taïwan où est l’ opposition? Autant se flinguer ou laisser ce pays à la maffia de fafa.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.