Un rassemblement du MAK à Paris raté malgré le soutien de Bernard-Henri Lévy

Ferhat Mehenni lors de la présentation en avant-première d'un film de Bernard-Henri Lévy. D. R.

Le rassemblement auquel a appelé le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) pour dimanche à Paris n’a pas eu un grand écho en Algérie, et n’a drainé qu’un nombre limité de sympathisants, selon une source locale, et comme le montrent des images filmées par des amateurs et diffusées sur les réseaux sociaux. Rien à voir avec les anciennes manifestations qui attiraient beaucoup plus de monde, alors que l’enjeu, cette année, pour les dirigeants de cette organisation, est de prouver sa capacité de mobilisation après l’éclatement de sa structure en Kabylie, et surtout d’intéresser la classe politique française en pleine campagne électorale.

Une action que ses initiateurs voulaient comme une avant-première de la manifestation prévue le 20 avril, pour célébrer, en France et en Kabylie, le 37e anniversaire du Printemps berbère.

Ont pris part au rassemblement, aux côtés du chef du MAK, Ferhat Mehenni, le représentant du MAC (Mouvement pour l’autodétermination des Chaouis), un succédané du MAK sans réel ancrage, ainsi que Mohamed Debbouz, le frère de l’avocat Salah Debbouz, proche des autonomistes du M’zab, qui venait de lancer une pétition appelant à la libération des «détenus politiques», à leur tête Kamel-Eddine Fekhar.

D’aucuns expliquent ce reflux du MAK-Anavad – littéralement «gouvernement», nouvelle appellation de l’organisation autonomiste après la dissolution de la structure activant en Algérie –, par l’effilochement somme toute prévisible de mouvement en raison de la crise interne qui a provoqué une saignée de ses membres, suite à la dissidence il y a quelques mois de son représentant en Algérie, Bouaziz Aït Chebib, qui récuse ouvertement la tendance à la radicalisation du mouvement et sa démarche politique.

Pourtant, d’énormes moyens avaient été mobilisés, dont une grande affiche calquée sur une publicité commerciale, pour réussir la manifestation de ce dimanche. Celle-ci a même bénéficié, au passage, du soutien de Bernard Henri-Levy, dont le soutien aux mouvements séditieux dans les pays du Sud et la contribution aux insurrections violentes, se passent de tout commentaire. Sa revue en ligne La règle du jeu a relayé l’appel au rassemblement, en disant accepter une invitation qui a été adressée par Ferhat Mehenni au funeste apôtre du sionisme.

«Ces marches, lit-on dans l’article de promotion, revêtent cette année une importance particulière car elles interviennent au moment du dépôt par Ferhat Mehenni auprès du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, d’un mémorandum demandant « la reconnaissance formelle du droit du peuple kabyle à son autodétermination ».» Et de reprendre textuellement une des hérésies énoncées dans ce pseudo mémorandum, à savoir que la Kabylie «mérite de rejoindre l’Organisation des Nations unies et de prendre place en son sein en tant que nation et en tant qu’Etat libre et indépendant. Il est venu le temps, pour elle, de dissoudre les liens politiques qui, depuis 1857, la rattachent de force à l’Algérie» (sic).

Rabah A.

Comment (119)

    Moskosdz
    10 juillet 2017 - 10 h 13 min

    Les Kabyles sont présents en Algérie du Nord au Sud,d’Est en Ouest et la majorité d’entre eux ont participé à la guerre de libération nationale,après l’échec du FIS tant soutenu par le sionisme,le MAK n’est que sa dernière carte à jouer contre l’Algérie.




    1



    1
    ZENETE ET FIER DE L ETRE
    23 avril 2017 - 22 h 02 min

    moi je trouve que ce ferhat
    moi je trouve que ce ferhat mhenni a une drole de tete. il ne ressemble pas a un algerien mais plutot a un arabe du qatar. Cela renforce mes soupcons qu il est un agent d israel qui tavaille contre nous .




    4



    2
    Rachid
    20 avril 2017 - 10 h 59 min

    le MAK est un groupe financé
    le MAK est un groupe financé par le Makhzen, les français et les sionistes. Ces revendications sont fausses car tous les Algériens sont amazighs et demandent l’indépendance et l’autonomie de la Hogra, de la corruption, du mal, etc… qui pésent sur tout le pays. Il est inconcevable de déléguer un tel énergumène de parler au nom des kabyles. Oui, pour libérer toute l’Algérie de ce système pourri. Oui pour étudier la langue Amazigh et ôter la langue française de notre système éducatif et la remplacer par l’anglais. le MAK est un perturbateur. Il ne veut ni une autonomie ou indépendance de la Kabylie, ni l’Amazighité, ni autre chose. il veut tout simplement appliquer une agenda de déstabilisation de l’Algérie (guerre civil) dictée par les groupes cités ci dessus. On est là pour contrer ce MAK (seulement le MAK) soit démocratiquement ou autres moyens si nécessaires.




    2



    2
      BabElOuedAchouhadas
      21 avril 2017 - 10 h 51 min

      Rachida vous avez tout dit.
      Rachida vous avez tout dit. Plus rien à rajouter si ce n’est redoubler la vigilance pour préserver notre pays de ses ennemis ( Maroc, France, pays du Golfe) soutenus par ces voyous du MAK.




      3



      2
    Anonymous
    20 avril 2017 - 10 h 49 min

    A l’avenir, tot où tard, il
    A l’avenir, tot où tard, il regrettera son combat chimérique, et irréaliste dans le vaste désert de l’infini des illusions…




    1



    1
    Wassym
    20 avril 2017 - 9 h 35 min

    Quoi! C est cette tete de
    Quoi! C est cette tete de chevre qui va mener les zouaves a l autonomie, il court droit dans le mur, une vraie tete de minable




    2



    2
    Anonymous
    20 avril 2017 - 6 h 51 min

    Le MAK? De la fumisterie…
    Le MAK? De la fumisterie…




    2



    2
    Bennani
    20 avril 2017 - 6 h 48 min

    Le MAK pratique la dictature
    Le MAK pratique la dictature de la minorité, une forme de chantage contre un pouvoir illégitime et donc faible surtout quand on sait que environ 70% des postes de responsabilité politico-socio-économiques et même sécuritaire aussi bien au niveau Central qu’au niveau des 47 autres wiayas sont entre les mains de sympathisants du Mak, du RPK ou du RCD




    1



    2
      ALI
      20 avril 2017 - 7 h 24 min

      BENNANI, VOUS AVEZ DIT TOUT
      BENNANI, VOUS AVEZ DIT TOUT HAUT CE QUE PENSE LA MAJORITÉ DES ALGÉRIENS TOUT BAS. EN TOUS LES CAS ON A MARRE DE CETTE FORME DE CHANTAGE SURTOUT QUAND ON CONNAÎT LE ROLE DU ROITELET M6 ET DE SON MAKHNEZ DANS LES AGITATIONS DE CES VOYOUS DU MAKaca




      2



      2
      Kaddouris
      20 avril 2017 - 7 h 35 min

      @Bennani

      @Bennani
      Donc une independance de la kabyle va très certainement régler tous les problèmes de logement et de chômage de l’Algérie dans ses 46 wilayas puisque tous les kabyles seront reconduit chez eux en kabylie suivi de l’établissement de visa et le renforcement de la surveillance des frontières nouvelles.




      2



      1
    Shtroump Rieur.
    20 avril 2017 - 0 h 22 min

    Le vrais sujet est , est-ce
    Le vrais sujet est , est-ce-que une Kabyle indépendante selon le Mak , est viable en tant qu’ État nation ?c’est non ! Car les Berbères a l’origine englobe une partie du Maroc , d’Algérie , de Tunisie , de Libye…donc comment charcuter tous ces pays pour faire plaisir à un groupe insensé , utopique , le Mak , qui sait tres bien que c’est irréalisable et que ce Cafard de Mak ne représente que lui même , en plus de porter préjudice a se qu’il semble défendre , les Algériens de Kabylie qui dans leur ensemble sont patriotes , ont grandement participé a la Libération de l’Algérie en se battant avec l’ensemble des Algériens contre l’occupant et les Harkis . .Ferhat meheni agit avec le même principe que les Harkis car soutenu par des forces étrangères . .Aucune raison ne peut légitimer la trahison , ou demolir la maison Familiale avec ces membres a l’intérieur….La Maison ALGÉRIE est une Famille sacrée . . Rien ne te retient Mr Ferhat , le monde est vaste.




    1



    1
    Kahoui
    19 avril 2017 - 19 h 05 min

    Dans son discours Meheni a
    Dans son discours Meheni a dit en substance notamment  » la Kabylie est riche avec toutes sortes de substances minérales dans son sous sol et que elle ne doit pas partager avec le reste de l’Algérie celles-ci »…En fait il essaye de parer à l’argumentation difficilement refutable de la non viabilité de son utopique projet d’indépendance. On connaît le cas de la Catalogne qui est une des plus riches regions d’Espagne dont la volonté d’indépendance s’ appuie justement sur le refus de partage de sa prospérité avec le reste de l’Espagne. Mais peut on vraiment mettre sur un même plan ces deux regions? L’une hyper développée et l’autre à vocation agropastorale ? Sinon c’est de la basse démagogie et il est curieux que des gens se laissent berner par ce genre de discours..




    2



    0
    lhadi
    19 avril 2017 - 14 h 54 min

    Trahir et conspirer semble un
    Trahir et conspirer semble un droit consacré par la tolérance. Demandons la fidèle exécution des lois ; non pas de celles qui ne savent que protéger les grands scélérats ; mais celles qui protègent le patriotisme contre le machiavélisme. Fraternellement [email protected])




    0



    0
    EL HAYAT
    19 avril 2017 - 14 h 49 min

    Nous sommes tous des
    Nous sommes tous des algériens. Nous sommes arabophones et berbérophones il n’existe pas d’arabe et de kabyle. C’est une invention du colonialisme L’histoire millénaire de notre pays avec la passage de plusieurs ethnies a fait un brassage constaté à ce jour .Regarder nos concitoyens. Cependant un travail de fond est à faire; surtout pour démontrer nos origines amazighes




    0



    3
    Youcef Benzatat
    19 avril 2017 - 11 h 06 min

    Voilà pourquoi je ne suis pas
    Voilà pourquoi je ne suis pas solidaire avec Kameleddine Fekhar !
    Kameleddine Fekhar est un prisonnier politique, qui a été arrêté en juillet 2015 et condamné depuis pour atteinte à la souveraineté de l’Etat. En grève de la faim depuis plusieurs semaines, son état de santé se dégrade dangereusement et risque de mourir s’il continu à refuser de s’alimenter.
    Peu importe la légitimité ou non du pouvoir qui l’a arrêté, l’indépendance ou l’asservissement de la justice qui la condamné, Kameleddine Fekhar s’est rendu coupable d’atteinte à la souveraineté de l’Etat, en appelant des instances internationales à s’immiscer dans nos affaires intérieures avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir sur la paix civile et sur l’intégrité de notre territoire national. Son combat pour la séparation ethnique des Algériens, en revendiquant la ghettoïsation du M’zab, en solidarité avec les séparatistes kabyles, n’est pas un combat au profit de la Nation algérienne et du peuple algérien et de sa souveraineté. De ce fait, tout algérien attaché à sa patrie se doit de condamner de tels agissements, indépendamment de la volonté du pouvoir. La lutte pour le rétablissement du peuple algérien dans son identité appartient à tous les algériens et personne ne peut prétendre en imposer le monopole. Elle est d’abord une affaire de débat de société à mener pragmatiquement par des compétences en anthropologie, en histoire, en linguistique, en philosophie, en archéologie et par tout autre compétence susceptible de verser des arguments pertinents dans le débat. Car notre société est traversée depuis plus de deux millénaires de toutes sortes d’apports de populations et de cultures étrangères, qui n’ont pas manqués à produire des métissages très complexes et une altération de la culture originale amazigh, qui a débouché sur une forme de transculturalité, perceptible dans nos modes d’expression d’aujourd’hui. Ce qui fait de notre identité une singularité, qui n’est ni amazigh, ni arabe, mais tout simplement algérienne. Dans ce cas, le combat de Kameleddine Fekhar s’inscrit dans un processus de division et de menace sur d’éventuels conflits interethniques, meurtriers et dévastateurs. C’est pour cette raison que l’on ne peut être solidaire avec son combat et le soutenir dans l’épreuve difficile qu’il traverse. Cette désolidarisation avec son emprisonnement traduit une volonté de préservation de toute une population, de son cadre de vie et de la menace qu’il peut représenter en étant libre de ses mouvements, allant jusqu’à pouvoir mettre en péril l’existence de toute une Nation. D’autant que celle-ci est menacée de toute part dans une conjoncture internationale qui lui est très défavorable.
    Par ailleurs, indépendamment que l’on soit pour ou contre la peine de mort, on ne peut prendre le risque d’appeler à sa libération, si celle-ci pourra constituer un danger pour le destin de toute une Nation. Qu’il recoure au chantage de la grève de la faim pour espérer une libération, c’est en partie de sa responsabilité si un malheur le frapperait. Car si toute personne qui menacerait l’existence d’une Nation pourrait obtenir sa libération suite à un tel chantage, cette Nation courrait le risque de disparaître à la moindre volonté malveillante qui la viserait.
    Voilà pourquoi on ne peut être solidaire d’un prisonnier politique lorsque celui-ci prétend obtenir sa libération pour pouvoir continuer à exercer sa dangereuse activité qui menacerait de mettre en péril l’unité de son peuple et l’intégrité de son territoire.




    2



    1
    Jean_Boucane
    19 avril 2017 - 10 h 39 min

    Les amis vous donnez trop d
    Les amis vous donnez trop d’importance au MAK qui officie seulement a Paris et Montreal et dont les membres sont majoritairement des marocains… Chaque jour la Kabylie et les Kabyles develloppent l’Algerie!!! Ce Feraht Mehenni va faire comme tous ses opposants, se croire fort puis à l’aube de sa vie il va pleurer car il va etre enterré au cimetiere de Noisy le Sec au lieu d’etre enterré dans les montagnes du Djurdjura!!!




    1



    0
    Hamiche Arezki
    19 avril 2017 - 10 h 29 min

    Cher @Abdelrahmane (non
    Cher @Abdelrahmane (non vérifié) 19 Apr 2017 – 08:16 , à mon avis tu te trompes un tout petit peu quand tu dis que ce sont le MAK et Ferhat Mehheni qui créent le clivage entre algériens arabes et kabyles. La vérité est tout autre et elle remonte beaucoup plus loin dans l’histoire contemporaine de notre pays. Les premiers qui ont créé un clivage (et même je dirais un déni d’identité kabyle aux algériens et même je dirais une fracture entre kabyles et arabes), cela provient d’une part d’une frange du mouvement national notamment notamment les Ouléma (crise berbère de 1949) et d’autre part du FLN de 1962. C’est à cause d’eux que Ferhat Mehenni existe ! C’est d’abord çà qui explique la genèse de cette histoire mouvementée qui a toujours existé en Kabylie. C’est le reniement de la culture et de la langue berbère (surtout kabyle) par le pouvoir de 1962 et ses persécutions en tout genre envers la Kabylie qui a engendré des Ferhat Mehenni et d’autres choses encore. Il y a un moment où le désespoir gagne et la corde casse, hélas. Si le pouvoir était un peu lucide, plus intelligent, moins totalitaire, moins autoritaire et plus ALGERIEN d’autre chose, Ferhat Mehenni aurait toute gentiment continué à nous plaire ou à nous amuser qu’avec sa musique et ses chansons ! Voilà d’où est venu le vrai mal, mon frère @Abderrahmane ! Dommage pour l’Algérie.




    0



    0
      Abdelrahmane
      19 avril 2017 - 14 h 32 min

      @ hamiche arezki 19 apr 2017
      @ hamiche arezki 19 apr 2017 11:29, tous d’abord les ulémas n’ont joué aucun rôle dans la crise berberiste de 1949; c’était une cerise qui a éclaté au sein du mtld. corrige donc stp. je l’ai dit et le répète, la quête par chacun de son identité et son appartenance linguistique, culturelle est légitime mais pas en jetant l’opprobre sur l’autre, le voisin, l’arabe, le musulman (comme l’a fait le berberisme depuis le début), en le considérant comme étranger, envahisseur, colon, pas en se défaussant de ses invisibilités et incapacités historiques sur l’arabe et le musulman en le tenant pour responsable de la destruction de la langue et la civilisation berberes (qui n’ont d’ailleurs jamais existé si on veut être honnête) avant l’arrivée de l’islam, pas en inventant des mythes et des canulars comme celui du calendrier et de la bataille de shechnoque. toutes ces erreurs et errements ont provoqué des réactions et des crispations chez les arabes et la suite tu la connait et tu essaies de la rendre primaire alors qu’elle est réactionnelle.




      0



      0
        Mohamedz
        19 avril 2017 - 17 h 54 min

        Abderahmane vous avez raison
        Abderahmane vous avez raison sur tous les plans sauf sur le fait de vouloir convaincre ce têtu d’Arezki qui de toute évidence semble avoir les neurones en quiescence et par conséquent vous êtes en train perdre votre temps .




        0



        0
    Shtroump Rieur.
    19 avril 2017 - 9 h 53 min

    MAINTENANT , Ferhat Meheni
    MAINTENANT , Ferhat Meheni est a coup sur entre les pattes de services étrangèr , des services qui n’attendent que les Idiots «Oposant» a qui gite et couvert sont offerts en attendant les dividendes . .L’Opposant n’a plus qu’a obeir sinon , il perd son statut d’idiot utile .




    0



    0
    Anonymous
    19 avril 2017 - 9 h 48 min

    Ce que je trouve domage la
    Ce que je trouve domage la kabylie est plein des gens de ce genres qui surveillent contrôle le développement de l’algérie avec une intelligencia étrangère sont protéger rappeler vous ce qui a dit l’ambassadeur francais sur le quotas délivrés a ses kabyles! j’ai des solution e s’en débarrasser de cette région kabylie une fois pour toute, de toutes manière les kabyles honnête l’ont déjà quitter depuis longtemps.




    0



    0
    Djaafar
    19 avril 2017 - 7 h 37 min

    On est Kabyle, Mozabite,
    On est Kabyle, Mozabite, Wahrani, Tlemceni, Abbassi, Bechari, Assimi,Annabi, Batni, Chaoui, Skikdi, Kassantini, Sahraoui, etc, etc, …Merci Dieu pour ce merveilleux cadeau!




    0



    0
      faridz
      19 avril 2017 - 10 h 56 min

      Oui mon frère et surtout
      Oui mon frère et surtout Algériens, avec nos racines africaines « la charqia wa la gharbia ».




      0



      0
      anaALGERIEN
      19 avril 2017 - 12 h 11 min

      Vive Djaafar qui est un
      Vive Djaafar qui est un authentique nationaliste




      0



      0
    Anonymous
    19 avril 2017 - 7 h 31 min

    Le MAK devrait envisagé d
    Le MAK devrait envisagé d’ouvrir une représentation diplomatique à Tel Aviv et à Washington. Ça serait vraiment chouette de leur part. Et aussi une ambassade ayant pignon sur rue à Paris. Et aussi une carte militaire précise des territoires conquis en Kabylie.




    0



    0
    Abdelrahmane
    19 avril 2017 - 7 h 16 min

    ferhat mehhenni et le mak ont
    ferhat mehhenni et le mak ont non seulement crée un clivage entre algériens arabes et kabyles, mais aussi un clivage kabyles/autres berberes (en singularisant les kabyles par rapport aux autres berberes), il tente aussi de créer une séparation entre kabyles de kabylie et les kabyles vivant dans les régions arabes. il dit lui-même que seuls les kabyles de kabylie peuvent participer au referendum d’autodétermination, par contre il parade avec les kabyles de la diaspora à paris et montréal.




    0



    0
      Mohamedz
      19 avril 2017 - 8 h 10 min

      Mehenni ne raconte que ce que
      Mehenni ne raconte que ce que lui dicte son Maître M6 dont l’unique intérêt est de dechirer l’Algérie pour son soutien à la cause du peuple du Sahara occidental. Pour preuve, en 1992 devrait avoir lieu le Référendum du peuple du Sahara occidental conformément à l’Accord de cessez-le-feu de 1991 été si le Glaoui H2 ne voulait plus laisser la MINURSO organiser ce Référendum c’est parce qu’il savait que l’Algérie était agenoix




      0



      0
    gazouze
    19 avril 2017 - 6 h 53 min

    Ferhat mehenni n’est qu’un
    Ferhat mehenni n’est qu’un agent du mosad,

    Bhl un criminel de guerre.




    0



    0
    Anonymous
    19 avril 2017 - 6 h 44 min

    Pour créer son « état  » , sur
    Pour créer son « état  » , sur quoi se base-t-il? Une solution à deux états, et avec quoi comme wilayas rattachées , Setif, Jijel, Bordj Bou arreridj, Boumerdes, Bouira, …Comment vont-ils consulter la population , en faisant des Meeting à Alger, Jijel, Oran, Setif, …Sur quoi vont-ils posé les jalons d’un référendum d’autodétermination. Et les Algériens dans leur globalité comment voient-ils cela,…




    0



    0
    ALI
    19 avril 2017 - 6 h 36 min

    DOMMAGE QUE NOUS AVONS UN
    DOMMAGE QUE NOUS AVONS UN POUVOIR TROP FAIBLE SINON ET DU MOMENT QUE LA FRANCE ET LE ROITELET M6 UTILISENT CE MEHENNI POUR SEMER LE CHAOS EN ALGEIRIE, POURQUOI JE NE PRENDRAIS PAS CENT RIFAINS, CENT CHLEUHS, CENT CORSES, CENT BRETONS, CENT ALSACIENS POUR SEMER LE CHAOS EN FRANCE, ET AU MAROKISTAN. ET CROYEZ MOI QUE CES DEUX PAYS DIISPAITRONT DE LA CARTE GÉOGRAPHIQUE PLUS TOT QUE LE PENSENT CERTAINS. AUSSI, NE DIT-ON PAS QUE LA MEILLEURE DÉFENSE C’EST L’ATTAQUE ??




    0



    0
    Anonymous
    19 avril 2017 - 6 h 12 min

    Je n’arrive toujours pas à
    Je n’arrive toujours pas à comprendre comment ce fils de la bleuite de 1958 ait pu sortir vivant du détournement d’avion par le GIA en 1994 au point où bcp font la jonction avec la persistance des foyers terroristes en Kabylie depuis 1994 à ce jour. Un énorme travail attend nos historiens.




    0



    0
    Ferhat
    19 avril 2017 - 5 h 54 min

    C’est grâce à des traîtres
    C’est grâce à des traîtres comme ce voyou de Mehenni que la France est restée en Algérie 132 ans.




    0



    0
    Anonymous
    19 avril 2017 - 0 h 41 min

    Un jour , il fera son méa-
    Un jour , il fera son méa- culpa, et reconnaitra son errance intellectuelle, et idéologique qui ne mènera à nul part
    B.H.L, l’idéologie militariste raciste sioniste de la domination,de la division, de l’humiliation, et de l’esclavagisme
    La politique de la division entre frères algériens issus du meme peuple ne feront plus recettes




    0



    0
      Rachid Djha
      19 avril 2017 - 6 h 44 min

      La traîtrise est un phénomène
      La traîtrise est un phénomène génétique géré par des facteurs endogènes et par conséquent, ni mea culpa ni Sidi Zekri.




      0



      0
    Azrou
    19 avril 2017 - 0 h 39 min

    L’indépendance régionale n
    L’indépendance régionale n’est pas une solution ni d’ailleurs l’autonomie. j’ai beaucoup de respect pour ferhat que je n’oserai jamais insulter, lui qui a connu les prisons algériennes une dizaine de fois!
    le problème de la kabylie est le même que partout sur le territoire nationale et ce sur tous les plans y compris identitaire.
    oui, les gens qui ont confisqué l’indépendance de notre pays n’ont épargné personne, ni arabophone ni amazigh.
    justement, c’est le fln d’après 62 qui a divisé le peuple et le résultat aujourd’hui et qu’il est toujours aux commandes, il a bien réussi le coup de la division.
    la solution est que ce pays revienne à ses vrais enfants et j’en suis sûr qu’on vivra en paix avec nos diversités qui ne sont qu’une richesse énorme. je suis kabyle et j’ai du respect à tous mes concitoyens d’est à l’ouest et du nord au sud. oui des démocrates et des hommes honnêtes y’en a beaucoup même hors kabylie.
    pour finir, certe, ferhat a pris un mauvais chemin de lutte mais il a beaucoup donné à à lutte contre le régime et il a beaucoup contribué aux acquis arrachés.




    0



    0
    Ayweel
    18 avril 2017 - 22 h 40 min

    Chaque nation, tout au long
    Chaque nation, tout au long de son histoire à commis et commettra des erreurs. Certaines erreurs seront  retenues par son histoire et d’autres jetées à la poubelle. LA confiscation de l’indépendance, l’agrément délivré au fis, hamas,  rcd, l’éviction de Zeroual, les élections de 99 et l’imposition de bouteflika, elouhda deuxième, troisième et quatrieme,    l’adhésion à la ligue arabe, l’entrée des bathistes et islamistes au gouvernement, la non concrétisation de l’appel de Ibnbadiss 《 …. arracher les racines des traîtres,,》, l’arabisation, le non respect des accords de Vienne et la plate forme de la soumam,  le traité de Tafna, le recours au pirates turcs ( baba aroudj et son frère ), la non opposition à l’invasion des banihilals,  TOUTES CES ERREURS SERONT RETENUES PAR L’HISTOIRE DE L’ALGÉRIE. Tandis que Monsieur Mehenni  et son parti seront jetés à la poubelle, la nation berbère est au dessus de ses idées.
    …… Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh




    0



    0
    unalgerien pu ret dur
    18 avril 2017 - 22 h 32 min

    il fait pitié ce gugusse ,il
    il fait pitié ce gugusse ,il faut l’interner au service psychiatrie de l’hôpital » LASALPETRIERE’ chez ses maitres.Le gugusse souffre du syndrome des lâches et félons il est mégalo-dépréssif il fait pitié cette poule mouillée .De la part de quelqu’un qui le connait bien lorsqu’il était militant du RCD. IL ne représente même pas sa personne ,car elle ne vaut rien. IL a été un minable et il mourra minable.




    0



    0
    berbère H
    18 avril 2017 - 21 h 47 min

    Mohand Ouelhadj (Allah
    Mohand Ouelhadj (Allah yarhamou) a répondu en 1963 a ce makaque. Il était dans l’opposition avec ses djounoud, mais quand les MAKokos ont envahi notre pays, il n’a pas hésité une seconde. Il a pris avec ses djounoud la route vers la frontière ouest pour défendre l’ALGERIE. Ce makaque et BHL forment un très beau couple. Qu’ils nous foutent la paix.




    0



    0
    Nasser
    18 avril 2017 - 21 h 28 min

    Les Kabyles de services à qui
    Les Kabyles de services à qui la presse sioniste ou pro sioniste tend la main nous les connaissons ; Ils sont membres du MAK. Quand vous les contredisez dans leurs sites ils vous taxent immédiatement, en se relayant, de membre de la DRS, de vendu, du système, les formules habituelles. La plupart de leurs membres sont des ignares ou des paumés. Ils singent les comportements des Européens dans les choses sales pour faire croire qu’ils sont « démocrates » « intelligents » et « intégrables » alors qu’ils sont de vulgaires arrivistes sans foi ni principes. Nous avons vu des réactions plutôt de mépris à leur endroit en Europe pour leurs singeries. Ils prônent le séparatisme par mission, ils sont racistes par complexe d’infériorité et faussement arrogant par faiblesse d’esprit. Leur langage est bien particulier et étrange. Ils disent par exemple « la Kabylie est le reste du monde arabe » pour désigner le reste de l’Algérie. Ils ne se déclarent ni musulman ni non musulman. Leur chef, Mehenni, qui crèche en France et/ou à Montréal, soutenu par des lobbies sionistes, nous avons lu ses interviews et surtout ses inepties dans la presse sionistes qui lui ouvre ses colonnes




    0



    0
    Nasser
    18 avril 2017 - 21 h 24 min

    Le Makistes, après avoir
    Le Makistes, après avoir soutenu l’agression américano-arabo-sioniste de la Libye aidés par un « CNT » composés de renégats dont la plupart ont émargé à la NED/CIA – et maintenant le même complot contre la Syrie – les voilà nos apprentis traitres, adopter la même démarche et tactique en usant par tromperie du faux alibi « identitaire » comme moyen de subversion , en exécution des directives de leurs maitres, pour semer le chaos et la division, pousser au soulèvement et au désordre la catégorie la plus patriote de la population. Ce qu’un pays puissant membre de l’Otan, aidé par des dizaines de milliers de supplétifs , n’a pas réussi à faire, cette poignée de félons, de frustrés, de ratés, de paresseux et de corrompus, prennent le relai pour continuer l’œuvre de leur ex maitre et de leurs ascendants croyant eux bien réussir !




    0



    0
    Nasser
    18 avril 2017 - 21 h 23 min

    Comme les sionistes qui se
    Comme les sionistes qui se disent juifs et parlent au nom des juifs, nos Makistes se disent Kabyles et parlent au nom des Kabyles. La différence entre ces deux entités est que les 1er ont une idéologie claire et des objectifs déclarés alors que les second n’ont rien que du bavardage et la soumission à leur maitre français de préférence juif/sioniste. Un comportement lâche, sans repères ni racines, souvent soulard et surtout exécutant, en abrutis, la stratégie de leurs maitres. Beaucoup des membres de ce mouvement ne savent pas pour qui ils roulent ou ne sont pas assez perspicaces ou éveillés pour comprendre l’endoctrinement et la manipulation.
    Les Kabyles, les authentiques, déplorent que ce mouvement parle en leur nom et place. Le chef Ferhat Mehenni est bien un maillon anti arabe de la stratégie sioniste qui consiste à diviser les États, à susciter les rebellions. Le MAK est bien un instrument franco-sioniste, de déstabilisation, réservé le moment venu…




    0



    0
    Nasser
    18 avril 2017 - 21 h 21 min

    Que ce mouvement condamne
    Que ce mouvement condamne solennellement et clairement le sionisme et Israël. Ou moins que cela ; soutienne les palestiniens dans leur lutte. Chiche ! Il ne le fera jamais, car il se retrouvera nu et le c… à l’air ! Le Mak vit au dépend du sionisme. Le MAK est pro sioniste par intérêt mais aussi par conviction pour certains dirigeants et par ignorance pour les suivistes.




    0



    0
    Nasser
    18 avril 2017 - 21 h 20 min

    Le MAK fait croire qu’il est
    Le MAK fait croire qu’il est bien implanté dans toute la Kabylie. Rien n’est vrai. Nous connaissons des régions entières qui ne connaissent même pas ces initiales. Et la majorité de ceux qui les connaissent est foncièrement contre ce mouvement pro français par allégeance et pro sioniste par intérêts. La dignité kabyle a été salie par ces énergumènes opportunistes et perfides.




    0



    0
    Anonymous
    18 avril 2017 - 19 h 50 min

    On a analysé son discours, et
    On a analysé son discours, et franchement ses idées ne sont pas intéressante, Il réduit l’Algérie à rien du tout. L’histoire des Berbères ils n’en a rien que faire. C’est de la manipulation outrancière, des mensonges à tour de bras en victimisant les Kabyles. Triste et ingrat.




    0



    0
    Shtroump Rieur.
    18 avril 2017 - 19 h 15 min

    A tous les Algériens ,
    A tous les Algériens , munissez vous de Fleetox pour les cafards du Mak ….En 1962 , tous les Harkis ont été parqué dans des camps en France pour les «remercier» d’avoir trahis leur Pays. .Et tous ces Cafards du Mak croient que Bhl va les loger dans ces propriétés , châteaux..qu’Israël va les inviter aux grands Gueuletons …..pauvres idiots a votre tour vous serez parqués et considéré comme Traitres a votre Pays !!! ..Ferhat Mheni change de costumes tous les jours , bien peigné et rasé , et parfumé il gagne bien sa vie de TRAÎTRE , il est devenu une graine qui sera mangé par une Poule !!! .Atention Ferhat se parfume au Fleetox , il est immunisé , c’est Bhl qui lui a conseillé . .Bhl aussi se parfume au Fleetox




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    18 avril 2017 - 19 h 04 min

    TIENS LE MAÎTRE CHANTEUR DES
    TIENS LE MAÎTRE CHANTEUR DES ZOUAVES MARCHE SUR LE TARMAK DE PARIS

    IL SERA DÉCOLORÉ DE LA MÉDAILLE DE LA LÉGION D’HONNEUR

    LALA FADHMA N SOUMMER AVAIT DÉFIÉE LES PLUS GRANDS GENREAUX DE LA FRANCE EN 1857.

    ET SI LE MAKAK RENIE MÊME SON PÈRE QUI A ÉTÉ ASSASSINÉ PAR CETTE MÊME FRANCE POUR

    LAQUELLE IL VEUT EXÉCUTER LE RÔLE DE SUBALTERNE SERVITEUR ZÉLÉ

    UNE HONTE POUR LA KABYLIE DES GRANDS COLONELS DONT FEU COLONEL AMIROUCHE ALLAH

    YERAHMOU , CES COLONELS QUI AVAIENT CHASSÉS LA FRANCE ET SES HARKIS ET SES SECONDS

    COUTEAUX.

    ALLAH YARHAM ECHOUHADA

    VIVE L’ALGÉRIE ÉTERNELLE. ET LIBRE.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.