Sellal inaugure un complexe de raffinage de sucre à Oran

Sellal lors de sa dernière visite de travail à Djelfa. New Press

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inauguré, mercredi, un complexe industriel de raffinage de sucre implanté dans la zone d’activités de Tafraoui, relevant de la daïra d’Oued Tlelat. D’une capacité de raffinage de 700 000 tonnes/an, ce projet, initié par le groupe Berrahal, a été réalisé dans la cadre d’un investissement privé de l’ordre de 12 milliards DA, dont 40% en autofinancement et le reste assuré sous forme de crédits bancaires. Le complexe, dénommé Grande raffinerie oranaise de sucre, assurera une production de 700 000 tonnes par an, dont une partie sera destinée à l’exportation.

Dans ce contexte, M. Sellal a souligné l’importance de ce complexe inscrit dans le cadre de la diversification économique et industrielle en Algérie. Ce complexe permettra d’améliorer la commercialisation du sucre, d’empêcher le monopole sur ce produit de large consommation et de baisser les prix, a-t-il souligné.

Le Premier ministre a, par ailleurs, signalé la possibilité d’exporter le sucre, sachant que les besoins du pays varient de 1,6 à 2 millions de tonnes par an, alors que la production nationale atteindra les 2,5 millions de tonnes avec celle de ce nouveau complexe. Les trois autres projets versés dans ce même créneau sont en cours de réalisation. M. Sellal a demandé à l’investisseur d’exploiter les terres agricoles environnantes dans la production de la betterave sucrière dans la perspective de son exportation.

R. E.

Comment (10)

    Anonymous
    20 avril 2017 - 11 h 04 min

    Sellal inaugure un complexe
    Sellal inaugure un complexe de raffinage de sucre à Oran

    Le complexe de raffinage de sucre à Oran devrait etre intégré, et relié à la production de Betterave de Sucre
    Des vastes plaines de Mascara
    Qualifié, pour l’occasion, par Mr. Abdelmalek Sellal, notre premier ministre, de – « Californie d’Algérie » –

    La politique de l’intégration économique, et industrielle nationale pour réduire les importations – surfacturées –
    Et trop couteuses pour les poches de nos pauvres contribuables algériens

    Rejoindre les paroles aux actes S.V.P, un peu de cohérence, un peu de clairvoyance, un peu de lucidité
    Pour surtout, gagner de crédibilité perdue, sans fuite en avant …..




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    20 avril 2017 - 9 h 40 min

    SILENCE ON SE SUCRE !!!!

    SILENCE ON SE SUCRE !!!!
    Une raffinerie de sucre en plus , serait plutot en trop!!! de nouveaux borons du sucre rentrent en scene et CEVITAL affrontera bientot les affres de la rebellion de son patron malgre ses grands programmes d export…
    le pays a besoin d autres projets et les besoins sont immenses !! Certes le sucre est une grande affaire dans le marche interieur . les nouveaux venus en plus de se sucrer pourront ils rivaliser a l export avec cevital et produire une balance commerciale en devise equilibree ou egale a celle de cevital? L AVENIR NOUS LE DIRA…




    0



    0
    Vangelis
    20 avril 2017 - 9 h 30 min

    Tout ceci n’est qu’une autre
    Tout ceci n’est qu’une autre fumisterie. L’Algérie produit du sucre mais il est encore délivré à des pontes de l’import, des licences pour acheter cette denrée à l’étranger. Le premier ministre d’est pas dans son rôle dans ce genre d’inauguration qui n’est on ne peut plus banale sous d’autres cieux. C’est du populisme et une évidence de constater qu’il n’a rien d’autre à faire d’important. De plus, il dit que cela empêche le monopole sur le sucre. Comment peut-il dire une telle ânerie, puisque sil s’agit d’un monopole cela veut dire qu’il n’y aurait qu’un seul détenteur du marché intérieur, visant explicitement Rebrab, une nouvelle fois. Et s’il y a comme il l’affirme un monopole pourquoi alors importer du sucre ? Une sauce méli-mélo comme seuls savent la cuisiner ces invariables personnalités du régime qui vivent encore au temps du socialisme, dans le populisme, dans le sectarisme et dans la mainmise sur tous les pouvoirs.




    0



    0
    anonyme
    19 avril 2017 - 18 h 08 min

    L’aéroport d’Oran et son
    L’aéroport d’Oran et son salon d’honneur ou plutôt du déshonneur est une porte vers l’étranger sans contrôle, la porte préférée des escrocs avec leurs valises en devises, des filles des harkis qui se rendent en Algérie a l’invitation des responsables algériens de papiers.




    0



    0
    Anonymous
    19 avril 2017 - 17 h 14 min

    On se bouscule devant les
    On se bouscule devant les portes de la filière du Sucre, pour 1°) – concurrencer,
    Et, 2°)…..casser par la suite les autres concurrents qui ont faire preuves de maitrises dans la filière du Sucre
    D’autres investisseurs industriels : Issaad Rabrab, et d’autres,…
    La sagesse, et la gouvernance économique stratégique militent pour la diversification, et les équilibrages
    Régionales, et sectoriels des secteurs d’activités économiques, pour éviter à l’économie algérienne
    Le manque de diversifications, et d’équilibres dont souffrent notre économie, et finances algériennes




    0



    0
    jamel abedou
    19 avril 2017 - 16 h 51 min

    Le gouvernement n’est pas
    Le gouvernement n’est pas national il est plutôt Oujdi , grande différence




    0



    0
    jamel abedou
    19 avril 2017 - 16 h 40 min

    Bien dit. Mais que font les
    Bien dit. Mais que font les représentants des autres régions au sein de l’APN ? à part les gesticulations , RIEN ! que font les quelques ministres (minoritaires) issus du reste des wilayas ? Ce gouvernement n’est pas national , il est Oujdi, sacrée différence




    0



    0
    alilouhabib
    19 avril 2017 - 13 h 37 min

    toujour oran le sucre c est
    toujour oran le sucre c est guelma et elkhemis




    0



    0
      Hami
      19 avril 2017 - 14 h 03 min

      La toute premiere usine de
      La toute premiere usine de sucre issue de la betterave cultivée sur place a vu le jour à Khemis-Miliana.
      Elle fût délaissée.Dans notre pays,on détruit pour construire ailleurs.




      0



      0
    L'Autochtone
    19 avril 2017 - 12 h 16 min

    Encore une visite de trop à
    Encore une visite de trop à Oran et à l’Ouest au détriment des autres wilayas de l’Algérie profonde, encore des enveloppes faramineuse et des projets dans cette région, on gèle des projets de tramways à Annaba, Batna et Setif et on les retients à Mostaganel, Bel Abbes et Tlemcen, on gèle les projets AADL à l’Est sans aucun scrupule.
    Le regionalisme est devenue un comportement sadique flagrant, faut-il affecter Hassi Messaoud à l’Ouest et abandonner l’autre algérie en pature à qui veut s’en delecter. ?.

    Des wilayas marginalisées sont toujours à la traine, depuis une visite éclaire à mains vides dans le sillage de forçat du 4eme mandats, les pseudos ministres de leur émirat feignent de s’en rendre. Ce gouvernement est-il national ?.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.