Journée de la presse : le RND salue les conquêtes des médias algériens

Ouyahia se félicite de la consolidation de la liberté de la presse en Algérie. New Press

Le Rassemblement national démocratique (RND) salue les conquêtes de la presse algérienne. Dans un communiqué rendu public à la veille de la Journée mondiale de la liberté de la presse, qui coïncide avec le 3 mai de chaque année, le parti d’Ahmed Ouyahia, qui sort d’une intense campagne électorale, souligne que la presse algérienne est «devenue une source de fierté nationale de par le niveau qu’elle a atteint au sein du monde arabe et en Afrique».

Le RND, qui salue bien la famille de la presse, «s’incline à la mémoire de ses martyrs tombés pour que survive l’Algérie face à la barbarie terroriste des années 1990». La formation d’Ahmed Ouyahia dit souhaiter davantage de succès aux médias algériens. Ce parti considère ainsi la liberté de la presse comme primordiale pour la construction démocratique du pays.

Ahmed Ouyahia avait applaudi la décision du président de la République de dépénaliser le délit de presse. Une décision qu’il avait qualifié, à l’époque, de «sage» et «courageuse». Il affirmait aussi que les journalistes avaient atteint «un degré avancé de maturité». A la même occasion en 2016, Ahmed Ouyahia s’était félicité de la consolidation de la liberté de la presse consacrée dans la nouvelle Constitution. «Aujourd’hui, nous tirons tous ensemble, partis politiques et médias, bénéfice de cette liberté d’expression qui s’est affirmée en Algérie. La famille du Rassemblement se félicite de la consolidation des libertés politiques et des libertés de la presse inscrites dans la Constitution révisée», avait-il écrit dans un message à la presse à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse. 

Ouyahia avait assuré que même si les vues et les positions du RND pouvaient «concorder ou diverger avec la ligne rédactionnelle de tel ou tel média, cela ne pèse nullement sur la considération que nous nourrissons envers tous les médias et, surtout, envers tous les journalistes de notre pays».

Hani Abdi

Commentaires

    Mergou
    2 mai 2017 - 16 h 47 min

    On a cette impression que les
    On a cette impression que les qui gouvernent, n’occupent pas le meme espace que le peuple.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.