Le FFS et le RCD en recul dans leurs fiefs historiques

La longue absence puis la disparition de Hocine Aït Ahmed ont affaibli le FFS. New Press

Le Front des forces socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), deux partis à fort ancrage en Kabylie, ont obtenu des résultats inférieurs à leurs attentes et à leur potentiel traditionnel à Tizi Ouzou et à Béjaïa.

A égalité avec 4 sièges chacun, ces deux partis, connus pour être bien implantés dans ces deux wilayas et même à Alger, sont en recul par rapport aux scores enregistrés lors de leur dernière participation. Le FFS avait obtenu, en 2012, 6 sièges à Béjaïa et 7 sièges à Tizi Ouzou, sans la participation du RCD. En 2007, le RCD, qui était seul, sans son principal rival le FFS, avait obtenu 7 sièges à Tizi Ouzou et 4 sièges à Béjaïa. Ces résultats confirment ainsi le constat fait par de nombreux observateurs selon lequel ces deux partis, fortement présents dans cette région, sont en perte de vitesse face au grand parti du boycott des élections, puisque le taux de participation dans ces deux wilayas – 17% à Tizi Ouzou et 18% à Béjaïa – est le plus faible du pays.

Leur recul est également perceptible ailleurs, en dehors de la Kabylie. Ce recul du FFS et du RCD ne s’explique pas uniquement par le fort taux d’abstention. Il est également lié à la présence de listes indépendantes conduites par des dissidents de ces formations politiques qui restent des personnalités politiques très connues dans la région, à l’instar de l’Alternative citoyenne de Norreddine Aït Hamouda, qui était tête de liste RCD aux législatives 2007. La liste de Aït Hamouda a pu obtenir 1 siège. L’autre liste indépendante, qui a gagné un siège, c’est celle conduite par Belkacem Benbelkacem.

A Alger, où ils sont également bien ancrés, le FFS et le RCD ont perdu du terrain au profit des partis du pouvoir (RND, FLN) mais aussi au profit des islamistes qui ont décroché en tout 11 sièges. Ces deux formations du courant démocrate viennent ainsi derrière les formations du pouvoir mais aussi des alliances islamistes.

Le RCD a décroché 4 sièges à Alger. Le FFS en a eu 3. Ces deux formations peuvent mettre leurs mauvais résultats sur le dos des abstentionnistes mais l’argument n’est pas suffisant. Il s’agit de résultats qui doivent être bien médités.

Hani Abdi

Comment (29)

    Samir
    6 mai 2017 - 15 h 57 min

    Et maintenant FFS et RCD ?
    Et maintenant FFS et RCD ? Quelle est la suite ? Pour quelques sièges vous avez joué votre futur pour quelques sièges et pour plus d’humiliation, Bouchafa, tête de liste à Constantine n »est pas passé. Vous n’avez aucun avenir car tous vos vrais militants intégres vous ont désertés car vous avez trahi la mémoire de feu Ait Ahmed.




    0



    0
    Anonymous
    6 mai 2017 - 14 h 32 min

    Nuance! ce n’est pas le FFS
    Nuance! ce n’est pas le FFS qui a reculé mais le neo-ffs = RHB = Rassemblement Hybride Behloulien produit de la main basse sur le parti des militants de la 25ieme heure transfuges du FLN/RND et des srabess…. mais ma iyhem’ch l’essentiel le douctour de la famille regnante est passé a tizi n’est ce pas? en plus il parait qu’il y’a une erreur selon une source sure du palais d’el mouradia c’est pas 14 sieges mais 41 sieges que le RHB a obtenu , comme convenu, c’est juste que Mr Bedoui a louché au moment de lire les résultats alors ma tetkelkouch ok AHAHAHAHAH




    0



    0
    Mello
    6 mai 2017 - 11 h 24 min

    Mr Hani, d’une comprehension
    Mr Hani, d’une comprehension a une autre, il est des situations qui meritent d’etre analysee. Le FFS et le RCD n’ont pas de fief historique ou autre, ce sont des partis dont le programme a ete trace pour toute l’Algerie. De plus, ils ont des bureaux regionaux d’Est en Ouest et du Nord au Sud. Le fief existe pour un degre de politisation de la societe qui y habite. Les citoyens qui se sont abstenus ont ete purement et simplement en prise de l’idee de separatisme vehiculee par des entitees qui rejettent ce centralisme du pouvoir. Certe les abstentionnistes existent partout sur le territoire, mais cela ne veut aucunement dire qu’ils sont contre le FFS ou le RCD, c’est beaucoup plus cette depolitisation entammee par ce pouvoir depuis les annes 90, sinon comment expliquer la participation massive des electeurs du FLN ou du RND, si ce piege n’a pas etait tendu par ces relais du pouvoir. Au final, qulque soit le nombre de sieges acquis par le FFS ou le RCD, l’essentiel est de faire entendre cette voix de l’opposition qui ne cesse d’etre « malaxee » par ce pouvoir a travers son arsenal bureaucratique ou mediatique.
    La question qui reste posee comment ces 65 % d’abstentionnistes vont devoir se comporter pour changer les choses?.




    0



    0
      rak
      6 mai 2017 - 15 h 43 min

      je sens y’a si Mello que tres
      je sens y’a si Mello que tres bientôt tu vas nous dire qu’il va falloir changer de peuple ou comme il a dit lui  » je me suis trompé de societé » lol




      0



      0
        Lghoul
        6 mai 2017 - 16 h 12 min

        Pourquoi 65% d’abstentions ?
        Pourquoi 65% d’abstentions ? Les gens savent que même si 100% votent contre le fln, il sortira vainqueur. Voilà ce que certains idéalistes et naifs n’arrivent pas encore à concevoir ou à digérer. Quand des élections sont organisées par des gens capables de s’entretuer, il n’y a plus de place pour les honnêtes gens. Le mieux est alors de laisser les bandits se manger entre eux car sans changement total d’un système corrompu et espiègle depuis 62, les élections en Algérie sont synonymes de trafique et de manigances. Qui dira que le FFS et le RCD n’étaient pas avertis ? Aujourd’hui la noblesse et le respect reviennent à Djilali et Benflis et il n’est pas impossible de voir des courants immenses de militants désertant les autres partis les rejoindre. La seule remarque à faire est que le nom du parti de Benflis est difficile à retenir !




        0



        0
        Mello
        6 mai 2017 - 16 h 33 min

        Le peuple doit imperatvement
        Le peuple doit imperatvement se changer, s’il veut un chagement.




        0



        0
      karamazov
      6 mai 2017 - 19 h 21 min

      Je crois que nos politiciens
      Je crois que nos politiciens n’ont jamais été aussi lucide que lorsque Sadi a dit je me suis trompé de société. Vous, vous dites exactement la même chose autrement : « Le fief existe pour un degré de politisation de la société qui y habite ». C’est gentil pour les autres régions. Mais au lieu de reconnaitre votre échec vous vous rabattez sur ce pôvre peuple : « Le peuple doit impérativement se changer, s’il veut un changement ». Je vous accorde que la tâche n’était pas facile ni pour le FFS ni pour le RCD ni pour tous les autres partis de l’ opposition. Cependant il y a des faits qui crèvent les yeux que vous ne voulez pas admettre, que ce soit pour le FLN pour le RND, pour les islamistes, il s’agit du même peuple. Je crois que la plus lucide d’entre vous tous c’est khalida qui, elle, a dit : « nous avons échoué ». Au lieu de persister elle a pris l’une des décision les plus cohérentes : se rendre ! L’autre c’eût été de quitter la scène politique ou le pays. Admettez donc que le FFS et le RCD ne sont pas la configuration adéquate pour réussir politiquement. Ils ont échoué !




      0



      0
    lhadi
    6 mai 2017 - 11 h 06 min

    Le monde de la politique est
    Le monde de la politique est un monde de loups où les taureaux à mamelles n’ont pas leur place. En entrant dans l’arène politique le fusil à la bretelle, les dirigeants du F.F.S se trompent de stratégie. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Hend Uqaci
    6 mai 2017 - 9 h 22 min

    @ Mlaoua. Il ne faut pas
    @ Mlaoua. Il ne faut pas confondre « régional » : dont l’essentiel de l’électorat avéré après chaque élection se situe dans une région déterminée, la Kabylie, et « régionaliste : dont la politique est portée sur la défense exclusive d’une région, comme le MAK. Le FFS s’est toujours refusé cette étiquette même si comme vous le dites avec grand regrets : « si ON REFUSE DE LUI VOTER DANS LES AUTRES WILAYAS, la cause n’incombe pas à ce parti mais la raison se situe ailleurs: IL FAUT LA CHERCHER DANS LE REGIONALISME ET LA DIVISION que le régime a toujours cultivé dans l’esprit des Algériens ». Je rajouterai donc: malgré ses ambitions nationales et 54 ans de combat(s) politique(s) le FFS n’a pas atteint cette dimension nationale qu’il ambitionnait tant. Le RCD , lui l’avait exprimé autrement à l’époque où son chef s’était trompé de société :  » on avait voulu avoir Oran on a perdu Draa-El-Mizan ». Aujourd’hui le FFS et le RCD ne sont même pas des partis régionalises.




    0



    0
    Lghoul
    6 mai 2017 - 8 h 25 min

    La conclusion la plus logique
    La conclusion la plus logique que j’ajouterai est que si seuls 38% ont voté, les 62% qui ont boycotté sont contre le système en place représenté par le couple contre nature FLN – RND et aussi contre les oppositions fantoches FFS, RCD TATA, benyounes et ceux qui font semblant de prier, tous faisant parti du pouvoir mais agissant de l’extérieur (leur feuille de route). Cela prouve que le peuple, majoritaire meme fraudé est mûr et a compris que le pouvoir est entre les mains d’opportunistes et de trabendistes. Alors si 62% est contre, donc la majorité, le pouvoir et ce qui est appelé « opposition » sont illégitimes. Le peuple a gagné dans la dignité et la noblesse et il peut être fièr car il a prouvé qu’il ne se vend ni s’achète. Laissons les se « legitimiser » avec une poignée de tubes digestifs pour arriver à rassembler « 38% », un chiffre qui est certainement aussi trafiqué.




    0



    0
    Anonymous
    6 mai 2017 - 7 h 53 min

    QUE TOUS CES PARTIS QUI SE
    QUE TOUS CES PARTIS QUI SE DISENT DE L’OPPOSITION SE RETIRENT DE CETTE ASSEMBLEE S’ILS SONT CONVAINCU QU’IL Y A EU FRAUDE




    0



    0
    Lghoul
    6 mai 2017 - 7 h 49 min

    En conclusion le FFS et le
    En conclusion le FFS et le RCD n’ont fait que halaliser les deux partis de la fraude le FLN et le RND. Maintenant ce résultat en ce qui les concerne, a démontré qu’avec quelques miettes ils ont creusé leurs propres tombes sans se rendre compte. Demain pour le pouvoir illégitime et de la fraude, les seuls interlocuteurs de « poids » et validés par « la voix du peuple par des urnes » sont les islamistes, benyounes et TATA ou l’opposition des chiyatines. Le RND étant un satellite du FLN né d’une relation illégitime et contre nature. Le FFS et le RCD sont maintenant devenus des partis microscopiques qui vont disoaraitre et pour finir, les experts en déception et en fraude ont réussi à éliminer toute forme d’opposition en Algérie. Après 5 ans ces deux partis ne seront que l’ombre d’eux mêmes car comme le vrai peuple n’oublié jamais la traîtrise, ils auront le coup de grâce et le dernier clou sur le couvert de leurs cercueils. Alors messieurs dames on ne participe pas au hold up du pays avec des malfrats.




    0



    0
    Otto
    6 mai 2017 - 0 h 17 min

    Seule l’abstention est le
    Seule l’abstention est le gagnant de ses élections. À trop vouloir tirer sur la corde, elle casse. Le fln et le rnd sont les gagnants parce qu’il y a eu une abstention de plus de 62% des électeurs, c’est mathématique. Dans les 38% de votant, une majorité de ces derniers votés traditionnellement pour les 2 partis au pouvoir. Pour le reste, c’est à dire l’essentiel, les autres partis ont lamentablement échoués dans la mobilisation des 62% qui n’ont pas voté. Vouloir imputer la faible mobilisation au pouvoir ou à la main invisible est un raccourci plus que foireux et quand on voit que les taux les plus faibles de la participation sont à mettre à l’actif de tizi, bejaia et bouira, il faut vous secouer le cocotier, la kabylie ne croit plus en vous, du coup vos résultats sont à l’image de votre campagne, nulle. Et je ne compte pas les bureaux de vote saccagés et les routes barrées pour empêcher les citoyens de voter, c’est des pratiques anti démocratique, quand on se tire une balle dans le pied et qu’on accuse les autres c’est pire, ça devient un cas qui relève de la psychiatrie.




    0



    0
    Ahay Ahay
    5 mai 2017 - 18 h 59 min

    Prime de la trahison versée
    Prime de la trahison versée par Boutef’ au FFS –> 14 x 400.000 DA x 12 mois x 5 ans= 336 millions de DA
    Prime de la trahison versée par Boutef’ au RCD –> 9 x 400.000 DA x 12 mois x 5 ans = 216 Millions de DA pour la Chaque goumier touchera 24 millions de DA soit 2milliards et 400 millions de centimes (FFS – Front des Forces Soudoyés), quand RCD (Rassemblement des Croupions Dévoyés), ils toucherons la même rétribution du déshonneur et de la trahison des milliers de démocrates qui y cru naïvement aux idées ‘nobles’ qui sous tendaient ce parti. Tout ce joli monde posera ses fesses à l’assemblée wechâir durant 5 ans SANS AUCUNE UTILITÉ !




    0



    0
    Quebec
    5 mai 2017 - 17 h 37 min

    Vous parlez comme s’il s
    Vous parlez comme s’il s’agissait de VRAIES elections, avec de VRAIS votants et de VRAIS chiffres….




    0



    0
      Amcum
      5 mai 2017 - 18 h 13 min

      Et toi comme un vrai citoyen
      Et toi comme un vrai citoyen ? Ce sont des gens comme toi – « bras cassés à la grosse gueule » qui sont le vrai frien de notre pays. Es-tu aller voté ?




      0



      0
        anti-bras casses...
        6 mai 2017 - 2 h 15 min

        exact !
        exact !




        0



        0
    HASSINA HAMMACHE
    5 mai 2017 - 17 h 35 min

    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE
    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE SECRETAIRE NATIONALE DU FFS ET MEMBRE DU PREMIER CONSEIL DE WILAYA D’ALGER DU FFS OCTOBRE 1990 ET QUI A DEMISSIONNE Le FFS
    mais quand on choisit des candidats qui font perdre des places il y’a des questions à se poser dans ce sens, en 2012 le FFS n’était pas à l’assemblée, alors que pour les élections de 2017 il a déjà un 2x 26 pieds c’état à dire 52 pieds à l’assemblée et là il sera réduit à 12 pances on aurait aimé plus de 52 cerveaux bien pleins de circonvolutions cérébrales bien gyrencephales.




    0



    0
      Yeoman
      5 mai 2017 - 19 h 13 min

      Personnelement, madame, et
      Personnelement, madame, et sans vouloir vous manquer de respect, j’aurais aimé un ou deux points finaux dans votre commentaire à couper le souffle. En fait, tout est dans la ponctuation, même en politique. Nos politiciens, au pouvoir ou dans l’opposition; encore militants ou, comme c’est votre cas, démis ou démissionnés, ne savent pas où commencer, où ralentir et encore moins où s’arrêter. En tant que « secrétaire nationale », vous aurez quand-même dû vous donner la peine d’écrire correctement. C’est tout simplement lamentable. Déprimant.




      0



      0
        Anonymous
        5 mai 2017 - 21 h 33 min

        Hassina HAMMACHE J aurais
        Hassina HAMMACHE J aurais aimé vous répondre comme votre nom ressemble drôlement à celui de khalti Aïcha de Faiza HASSEN, je ne peux pas vous répondre, je respectais beaucoup, beaucoup Khalti Aïcha.




        0



        0
      Hend Uqaci
      5 mai 2017 - 19 h 37 min

      Mais, Madame, vous focalisez
      Mais, Madame, vous focalisez sur le FFS, comme s’il n’y a jamais eu que lui. Ou comme si à « votre époque » le FFS dominait la scène politique. Ce parti n’a jamais été autre chose qu’un petit parti essentiellement régional qui n’a jamais réussi à convaincre en dehors de la Kabylie qui aujourd’hui l’a renié. D’une part vous nous dites que le FFS n’est plus rien et d’autre part vous ramenez toutes ces élections à sa petite dimension et à votre personnalité.




      0



      0
        Mlaoua
        5 mai 2017 - 22 h 47 min

        Comme si le F.L.N est un
        Comme si le F.L.N est un grand parti lui qui a réussi(?) à convaincre la population de lui voter étant donné qu’il a obtenu 164 sièges. Ne soyez pas naïf. La fraude est là!Elle fait parti du vieux réflexe du pouvoir .Vous refusez d’admettre aussi que les partis n’ont pas réussi de choisir les candidats(peut être ?) qu’ils n’ont pas pu trouver à cause de la crédibilité qui entachaient souvent toutes les élections précédentes et qui seraient la cause qui laissent tous les hommes intègres de s’éloigner de se porter candidat.Quant au FFS, je dirai qu’il n’est pas un parti régional mais national.Pourquoi vous cherchez coûte que coûte de lui coller cette étiquette de parti régional? Quel intérêt qu’il a pour être juste en Kabylie? Et vous admettez que le FLN soit parti national.Vous raisonnez tout à fait comme Saidani et Ouled Abass. Rien ne vous différencie de ce que pensent ces deux hommes( ces deux bras cassés) et qui croient que le FLN soit le seul parti puissant de la nation si ce n’est la complicité de l’état qui fait de lui un grand parti.Dites moi quelle compétence avait Saidani et Ouled Abass pour drainer autant de votants pour le FLN si ce n’est la fraude et l’usage des moyens de l’état? Quant au parti du FFS, si on refuse de lui voter dans les autres wilayas, la cause n’incombe pas à ce parti mais la raison se situe ailleurs: il faut la chercher dans le régionalisme et la division que le régime a toujours cultivé dans l’esprit des Algériens.Et la haine du Kabyle est sa doctrine,sinon pourquoi on vote pas FFS?.La vérité est celle là.Que faut-il attendre de la médiocrité de nos dirigeants, qui assoient leur pouvoir sur la division et le régionalisme.Sachez avant de terminer de vous préciser que je ne suis pas de ce parti(FFS), mais ce n’est pas pour autant de ne pas dénoncer les injustices que subit ce parti de la part d’un pouvoir qui a toujours poussé au pourrissement et qui représente un danger réel pour l’unité nationale et le progrès du pays.




        0



        0
    Karamazov
    5 mai 2017 - 17 h 34 min

    Bien sûr ! C’est le résultat
    Bien sûr ! C’est le résultat de la dépolitisation de la société qui ne méritait pas le FFS trop en avance sur elle. On est passé d’une société politisée à la folie avant le scrutin et d’un seul coup cette … société est devenue amnésique mais surtout ingrate et s’est dépolitisée. Et d’ailleurs il n’y a qu’à voir les résultats du RCD et du FFS dans leurs fiefs historiques. Le MAK lui qui ne fait pas de politique profite de cette dépolitisation pour mobiliser ses troupes et Sadi qui a compris que les partis traditionnels n’attirent plus a ouvert une nouvelle chapelle où il prêche dans la même direction. Vous ne pensez pas que c’est parce que la société algérienne est plus politisée et plus lucide qu’elle ne s’y laisse plus prendre ?




    0



    0
    Kahins
    5 mai 2017 - 17 h 31 min

    On ne change pas les choses
    On ne change pas les choses avec le boycott
    Il faut voter pour que ça change.
    Le boycott est la carte gagnante des islamistes




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE
    5 mai 2017 - 16 h 19 min

    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE
    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE SECRETAIRE NATIONALE DU FFS ET MEMBRE DU PREMIER CONSEIL DE WILAYA D’ALGER DU FFS OCTOBRE 1990 ET QUI A DEMISSIONNE
    Le FFS a perdu 12 sièges à l’APN alors qu’il est sensé conquérir d’autres espaces dans la société, hélas il a rétrécit son électorat.
    Ait Ahmed en son vivant lors d’un entretien avec le feu Philippe Seguin qui était le chef de file du « non » au traité de Maastricht : « j’ai les montagnes derrières moi ». Aujourd’hui ces montagnes sont terrassées et nivelées par un concasseur, ces élections ont montré que ce concasseur est toujours là rien ne l’a ébranlé, il finira par transformer les montagnes en cratères.
    NB/ J’en connais un bout sur l’amortissement des engins de chantier.
    Pour les PV de dépouillement c’est aux militants et aux sympathisants des communes qui devaient les remettre. L’expérience que j’ai eu en 2012 j’avais mobilisé tous les jeunes d’EL BIAR ma commune pour récupérer les PV à minuit. A minuit, j’avais tous les PV des centres d’EL BIAR que j’ai remis au siège. Ajouter à ça les jeunes qui ont voté pour la première fois dans cette commune sont venus me dire qu’au moment du choix à l’intérieur de l’isoloir, ils ont vu mon image défiler devant leurs yeux et je peux même vous citez les noms, par contre un vieux après 15 jour du vote je le rencontre à EL BIAR et il me dit que ton Henné ne veut pas s’enlever en me montrant son doigt et c’était ma meilleure réussite.




    0



    0
      Karamazov
      5 mai 2017 - 17 h 10 min

      C’est vrai de votre temps le
      C’est vrai de votre temps le FFS totalisait 100 sièges. Et les électeurs ne voyaient que par vous. En 2012 il n’ y avait aucun marchandage ni manipulation et pas de quottas et le FFS avait l’oeil sur tous les bureaux de vote d’Algérie et votre visage hantait les isoloirs. 14 sièges pour le plus vieux parti d’opposition , quelle décadence !




      0



      0
    rak
    5 mai 2017 - 15 h 38 min

    Bravo les « demoncrates »
    Bravo les « demoncrates » resutat historique, votre participation « tactique » a payée, rien a dire … le peuple a bien recu votre message sans aucun doute!… mame TAJ fait meiux que vous deux réunis lol…. c’est magnifique  » ZAOUADJ EL MOUTAA » n’est ce pas?




    0



    0
    Mello
    5 mai 2017 - 15 h 04 min

    Bien mediter, oui le rsultat
    Bien mediter, oui le rsultat est la. Le resultat d’une depolitisation de la societe. Le resultat de ces elections qui donnent le FLN , le RND ainsi que les islamistes vaiqueurs, doivent faire objet de meditation de la part de tous ceux et celles qui se disent contre ce pouvoir et qui n’ont pas vote. Comme la nature a horreur du vide il est de fait que tous les FL nistes et les RN deistes, sans oublier ces islamistes qui ne veulent rien lacher, viennent occuper ces bureaux de vote desertes en cela par cette de pseudo-opposants qui ne cesses de crier dans la rue: pouvoir degage.
    La notion de militantisme ne se limite pas a deserter le terrain de la politique. Qu a cela ne tienne ,que peut venir faire un independant dans une chambre basse ? Les resultats sont la, on ne peut que les eccepter, mais une seule voie des partis democratiques suffit pour faire entendre cette voix devenue inaudible aupres de ce peuple qui merite mieux que cette situation de defiscience politique.




    0



    0
      Sahitou
      5 mai 2017 - 18 h 43 min

      Les résultats connus d’avance
      Les résultats connus d’avance sont là. Le reste est une perte de temps.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.