Sofiane Djilali : «L’abstention massive est un rejet total du régime en place»

Sofiane Djilali : «L’écrasante majorité du peuple est lassée et dégoûtée». New Press

Le président de Jil Jadid, Sofiane Djilali, ne revendique pas le fort taux d’abstention enregistré lors des élections législatives du 4 mai dernier. Commentant les résultats de ces élections que sa formation a activement boycottées, Sofiane Djilali assure n’avoir aucunement la prétention de parler au nom des 17 millions d’Algériens qui ont «exprimé leur colère et leur soif du changement par leur refus de se rendre aux urnes».

«Nous avons suivi la volonté de l’écrasante majorité du peuple, lassé et dégoûté par ce pouvoir qui enfonce le pays dans l’impasse et dans une crise multidimensionnelle», a souligné Djilali lors d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de son parti conjointement avec Karim Tabbou, président de l’UDS (non agréé) et d’autres personnalités politiques ayant appelé au boycott de ce scrutin. «Si nous avons refusé de participer à ces élections, c’est beaucoup plus pour ne pas servir d’alibi à un pseudo-processus électoral. Nous savions qu’il s’agirait d’une simple opération de distribution de quotas fixés selon le degré d’allégation au pouvoir», explique le président de Jil Jadid, qui invite le pouvoir à tirer les leçons de ce fort taux d’abstention qui n’est que la conséquence directe de la «gestion chaotique» des dirigeants en place.

«Contrairement à une partie de l’opposition qui a décidé de renoncer à ses exigences de transparence des élections, nous étions intransigeants sur ce point-là», soutient-il, considérant que la situation est «intenable» pour le pouvoir qui va avoir du mal, à cause de la crise, à «entretenir toutes ses clientèles prédatrices».

Le président de Jil Jadid évoque dans ce contexte l’effacement du chef de l’Etat. Pour lui, le président Bouteflika apparaissait le jour du vote comme très affaibli et ne donnait pas l’impression d’un président qui exerçait pleinement sa fonction. Le président de Jil Jadid estimait nécessaire d’appeler à l’application des dispositions constitutionnelles relatives à l’incapacité à assumer la fonction présidentielle. Sofiane Djilali voulait ainsi relancer l’appel déjà lancé en 2014 par des personnalités politiques pour la destitution du président de la République.

Hani Abdi

Comment (26)

    Mello
    9 mai 2017 - 11 h 58 min

    La maturite politique, Mr
    La maturite politique, Mr Sofiane, c’est d’aller voir tous ces partis d’opposition, y compris ceux qui ont participe, aller les voir pour se mettre autour d’une table afin de proposer une autre demarche face a ce pouvoir sans scrupule. Autour d’une table, un minimum democratique commun qui puisse sortir cette majorite de sa lethargie. Bien que refusant de s’exprimer sur cette APN , les 60% se doivent de donner un sens a ce refus de cautionner toute la demarche de ce pouvoir. Meme si l’acte du boycott ou du vote a blanc est un acte commun, cette majorite dite silencieuse reste heterogene et c’est cette convergence partisane, incluant des intellectuels et des universitaires qui fera de cette majorite un corps homogene dans les idees!




    0



    0
    Cheikh kebab
    8 mai 2017 - 14 h 59 min

    Oui sofiane vous avez raison
    Oui sofiane vous avez raison,mais le pouvoir se fout de sa non représentativité ,il peut gouverner même avec 1% de votants! Nous sommes en Algérie ,c pas comme en Europe où cette donnée est fondamentale. À réfléchir,on voit que le boycott n’est pas une solution,participer aussi c cautionner ,alors que faire?? Un vrai casse tête. Il faut que les partis comme le votre djil djadid,pt,ffs,rcd,mds….tous les vrais démocrates républicains s’unissent c la seule solution. Il faut obliger les partis à dévoiler leur programme et on découvrira que certains ont le même,d’autres ne sont que des clones ,et certains n’ont même pas de programme( ould Abbas a dit lui meme que le FLN n’a pas et n’a pas besoin de programme!!) . Fantastique!!! Seul pays au monde où le parti pouvoir dit qu’il n’a pas de programme!!! On se demande sur quelle base on vote pour lui.




    0



    0
    Izak
    8 mai 2017 - 12 h 39 min

    Les abstentionnistes;qui sont
    Les abstentionnistes;qui sont très nombreux sont les mieux cultives, instruits, nationalistes, et, surtout les mieux engagés pour un changement. La question qui se pose; comment organiser cette masse importante??Monsieur Djillali Sofiane,, je vous laisse le soin d’y répondre, et, peut-être réfléchir a cette problématique!!




    0



    0
    Anonymous
    8 mai 2017 - 11 h 37 min

    Soyez réalistes, aucun membre

    Soyez réalistes, aucun membre de l opposition n est capable de gérer l’Algérie au cours de cette situation géopolitique complexe.




    0



    0
      Lghoul
      8 mai 2017 - 14 h 23 min

      Personne ne pourra gérer sauf
      Personne ne pourra gérer sauf ceux qui ne font rien et ne savent rien car c’est ainsi qu’on maintient la stabilité du pays, apparemment … Et puis ils l’ont bien gérée, cette Algerie avec 1000 milliards de dollars en 15 ans. C’est parfait. Qui ne sait pas dépenser l’argent des autres ?




      0



      0
    Anonymous
    8 mai 2017 - 11 h 29 min

    a laghouat ils ont fait
    a laghouat ils ont fait sortis les militaires en vêtements civils et les font voter pour se faire montrer que le peuple algériens votent quelles blagues algériens




    0



    0
    Anonymous
    8 mai 2017 - 10 h 18 min

    Comme la majorité des pays
    Comme la majorité des pays africains,nos dirigeants veulent la place a vie,et je ne pense pas que l’Algérie soit capable de donner des leçons de démocratie aux autres. Le mot démocratie et populaire n’est qu’un slogan.Pour une fois dire la vérité ne va pas nous étouffer.




    0



    0
    Hend Uqaci
    8 mai 2017 - 10 h 17 min

    L’abstention est un rejet du
    L’abstention est un rejet du système en place! Pouvoir et opposition confondus !




    0



    0
    Thidhet
    8 mai 2017 - 4 h 48 min

    Ne vous en faites pas
    Ne vous en faites pas monsieur Djillali, les algériens sont en politique comme en amour. Quand ils verront l’homme ou la femme qui leur convient, ils sauront vite la ou le reconnaître. En attendant, il ne serait pas faux de dire que ni les têtes au pouvoir ni celles de l’opposition ne semblent les faire rêver.




    0



    0
    Kahins
    8 mai 2017 - 1 h 44 min

    Comme si ces partis ont
    Comme si ces partis ont quelque chose à proposer au peuple
    Ils sont tous stérils aucun projet de société à offrir.
    Occupez les studios de Qatar en attendant




    0



    0
      Hamid
      8 mai 2017 - 6 h 23 min

      Et votre pouvoir qui s’est
      Et votre pouvoir qui s’est agrippé depuis 62 comme du patex quel est son projet de société ?
      Détruire la jeunesse avec la religion ? Diviser le peuple pour règner ?
      Le seul projet que vous avez offert depuis 62 est de dépenser l’argent du peuple par milliards de dollars lourds.
      L’autre projet est d’accaparer de la justice pour vous protéger de la corruption que vous avez introduite depuis votre arrivée.
      Le message du peuple est clair: Il a horreur de vous voir, toujours les mêmes, toujours les même manigances.
      Sinon qu’avez vous a offrir ? Saidani, Ghoul, Khelil et la corruption comme cerise sur le gateau ?
      Quelle honte !




      0



      0
        Thidhet
        8 mai 2017 - 8 h 35 min

        Ils cherchent à diviser les
        Ils cherchent à diviser les algériens pour régner A voir ce qui s’est passé dernièrement, on se demande jusqu’où ils sont capables d’aller. Heureusement qu’il y a des gens comme Saïdani, ces symptômes qui indiquent très clairement que que quelque chose est pourri…




        0



        0
    Anonymous
    8 mai 2017 - 0 h 15 min

    et toi ya sofiane, tu veux
    et toi ya sofiane, tu veux copier le régime mokoko pour qui tu as des acquaintances ?




    0



    0
    NOUREDDINE
    7 mai 2017 - 23 h 59 min

    Je crois que les partis dit
    Je crois que les partis dit démocrate en participant à la grande kermesse de ces élections juste pour glaner des postes et des privilèges , au lieu de se regrouper et s’entendre sur un minimum d’un programme qu’ils peuvent proposer aux citoyens. Mais ce travail doit se faire très tôt et aller vers les citoyens pour bien les sensibiliser sur le changement qu’ils veulent faire et ainsi leur faire comprendre le bien fondé de cette démarche. Alors là ils ont une chance de décrocher le choix des citoyens et ce n’est ces partis de dinosaures qui ressassent les mêmes mots depuis des lustres qui peuvent leur faire face. Quant à la fraude, il y a moyen de régler cela quand on se regroupe et on fait appel au maximum de citoyen de venir défendre leur choix au moment du dépouillement et même pour surveiller les walis , il y des solutions




    0



    0
    Mahboul
    7 mai 2017 - 21 h 43 min

    Hi hi je rigole

    Hi hi je rigole
    Les vautours du FLN vous ont montré qu’ils sont forts en boulitique.
    Ils ont laissé sagement les apples au boycott qui leur a servi puisque c’est les jeunes qui ont boycotter qui pouvaient donné leurs voix aux sois disants opposants.
    De quelle opposition parlons nous? Comme les partis au pouvoir on ne les voit que lors des élections
    Et pour quoi ils ne votent pas pour Sofiane
    Arrêtez le mensonge et travailler pour les prochaines échéances des maintenant et non pas à 1 mois des élections




    0



    0
    anonyme
    7 mai 2017 - 21 h 17 min

    Sofiane Djilali, je vous dis
    Sofiane Djilali, je vous dis bravo.




    0



    0
    Mergou
    7 mai 2017 - 20 h 07 min

    Ok Mr Soufiane Djilali, les
    Ok Mr Soufiane Djilali, les algériens ont boycotté ces législatives et après vous pensez que ce pouvoir autiste va comprendre le message si message il ya. Noubliez pas que les algeriens ont de tout temps boycotté les élections sans que cela n’apporte le moindre changement. Des fois je me pose la question de savoir si le mot boycott est adéquat ou s’il ne faut pas parler de je m’en foutisme. Je vous invite à méditer l’exemple du nouveau président français qui parti de rien a su mobiliser ses compatriotes pour changer la configuration du champ politique de son pays. Mais pour ce faire il faudrait que l’opposition arrête de ce tirer dessus en faisant inconsciemment le jeu du pouvoir.




    0



    0
    sublisoft99
    7 mai 2017 - 20 h 05 min

    rejet total du régime et des
    Rejet total du régime et des partis politiques aussi, monsieur Djilali !!!!




    0



    0
    ANTI CHKARISTES
    7 mai 2017 - 19 h 17 min

    le probléme c’est :
    le probléme c’est : ABSTENTION OU PAS , LE FLN SERA TOUJOURS AU POUVOIR , malheureusement ;
    LA VRAIE QUESTION : QUOI FAIRE ET COMMENT ?




    0



    0
    Lghoul
    7 mai 2017 - 18 h 57 min

    Un grand bravo monsieur
    Un grand bravo monsieur Djilali ! Beaucoup de respect pour votre honnêteté et a vos principes solides qui démontrent que vous êtes un vrai national te car rien n’à pu vous corrompre pour cautionner le mensonge, la tartufferie et la déception des trabendistes devenus politicards de fortune. Les rangs de votre parti vont certainement grossir. Je connais pas mal d’amis qui ont déserté les nouveaux FFS et RCD devenus des partis de la ch’kara et des opportunistes.




    0



    0
    muhand
    7 mai 2017 - 18 h 07 min

    Le combat le vrai qui reste à
    Le combat le vrai qui reste à mener est de fructifier toutes ces voix qui se sont abstenues. Si les partis qui se sont accroupis pour mendier quelques postes s’entêtent et veulent siéger dans cette nouvelle assemblée il faut que le peuple silencieux majoritaire le leur fasse savoir par des manifestations de rue. Au peuple de s’organiser pour mener l’ultime combat et imposer enfin à ces rond-de-cuir de passer la main à la génération de l’après guerre. Il est temps.




    0



    0
      anonyme
      7 mai 2017 - 21 h 58 min

      VOUS ÊTES A CÔTÉ DE LA PLAQUE
      VOUS ÊTES A CÔTÉ DE LA PLAQUE. CHICHE MÊLEZ VOUS AUX ALGÉRIENS QUI SE BATTENT ET PROUVEZ VOTRE ENGAGEMENT ET VOTRE COMPÉTENCE !




      0



      0
    Zaoui
    7 mai 2017 - 18 h 05 min

    Exactly ! Mister SOFIANE

    Exactly ! Mister SOFIANE
    L’état n’est plus crédible ,il doit plier bagage!
    Mr GAID SALAH prenez lez rennes de ce pays!nous sommes derrière vous!

    Vive l’ALGERIE!




    0



    0
      Anonymous
      7 mai 2017 - 18 h 19 min

      ça va pas non ? il est peut
      ça va pas non ? il est peut etre un bon soldat et peut etre parachuté mais la politique ce n est pas son fort




      0



      0
      Pipi
      7 mai 2017 - 19 h 05 min

      Pourquoi vous demandez à Mr
      Pourquoi vous demandez à Mr Gaid d’agir? Vous êtes naïf.




      0



      0
      Wakhda
      7 mai 2017 - 20 h 02 min

      Connais tu les citations qui
      Connais tu les citations qui disent que : rien ne fleurit à l’ombre des baillonettes et aussi : la politique est une chose trop sérieuse pour la confier aux militaires.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.