La Société d’impression d’Alger révèle la dette colossale d’Echorouk

Ali Fodil, directeur du journal proche des Frères musulmans égyptiens Echorouk. D. R.

Les dettes du journal Echorouk auprès des imprimeries publiques s’élèvent à 574,4 millions de DA, indique la Société d’impression d’Alger (SIA), qui a qualifié de «fausses allégations» les affirmations de ce quotidien quant à la «prétendue relaxe» des chèques impayés. Les imprimeries publiques, en l’occurrence SIA, SIO, SIE et Simpral, ont tenu, ainsi, à apporter des précisions «quant aux fausses allégations du journal Echorouk dans son édition du 4 mai 2017», dans laquelle le journal déclare avoir remboursé l’entreprise publique à hauteur de 98% de ses créances. Les dettes d’Echorouk auprès de la SIA s’élèvent à 204.459.280,78 DA, celles de la Simpral s’élèvent à 231.536.130,22 DA, pour ce qui est de la SIO, les créances détenues s’élèvent à 93.670.860,13 DA, et celles de la SIE s’élèvent à 44.824.714,68 DA, soit un montant total de 574.490.985.81 DA que le journal Echorouk «ne peut contester», détaille la même source. 

«Toutes ces créances sont arrêtées au 30 avril 2017», précise la SIA. Selon la SIA, «ces chiffres démontrent à eux seuls les facilitations accordées par les imprimeurs à la société Echorouk qui se résument notamment en un échéancier de paiement qui n’est pas respecté et un volume de créances équivalent à une année d’activité». «Cette situation a engendré un déséquilibre structurel et chronique de certaines imprimeries à l’instar de la Simpral qui se retrouve actuellement en cessation de paiement et l’imminence d’un dépôt de bilan», ajoute la SIA.

Quant à la «prétendue relaxe relative aux chèques impayés», la SIA a rappelé qu’Echorouk, «contrairement à ses affirmations, a été condamné par le tribunal pénal d’Hussein-Dey en date du 25 novembre 2015, un jugement confirmé par la cour d’Alger en date du 8 mars 2016», précisant que «ceci concerne seulement la SIA». Les autres imprimeries «ne sont pas pour autant épargnées par le défaut de règlement et le comportement irresponsable d’émissions de chèques rejetés pour insuffisance de provisions», ajoute la même source. Les imprimeurs qui recensent, à titre indicatif, «29 chèques rejetés», expliquent que cette situation «a contraint les imprimeries à saisir les tribunaux compétents et obtenir des jugements définitifs mais, malheureusement, inexécutables en raison de l’insuffisance de provision dans les comptes d’Echorouk pour ne citer que l’exemple de la Simpral».

«D’autres procédures sont en cours pour les mêmes motifs, ce qui n’exclut pas la volonté et la disponibilité d’un règlement définitif de ce litige dans l’intérêt des deux parties», conclut la SIA.

R. N.

Comment (17)

    Simply me
    9 mai 2017 - 21 h 43 min

    voila les frerrots « musulmans
    voila les frerrots « musulmans » et la « dawla »islamya qu’ils veulent construire selon les préceptes de l’islam et qu’ils promettent aux pauvres (d’esprits) que nous sommes! la corruption, le népotisme,les détournement et autres perversités…perversités HALLALS cela va de soi ! prendre l’argent des non-frerrots que nous sommes , qui est le reste du peuple (considérés commes de mauvais musulmans, et prendre leur argent (argent des contribuables (auquel ils ne contribuent pas, c’est HARAM) est considéré comme plus qu’ une bonne action, récompensé comme autant de bonnes actions)! Après cela, continuons à penser que des ennemis extérieurs nous guettent de toutes parts!! L’ignorance des masses est le pire ennemi des peuple et des nations et meilleur alliée des charlatans et de tous les opportunistes (les frerots le savent que trop bien)!! Mais, les adeptes de sayed kottob et hassan al banna,al karadaoui, les nahnahistes, les mokristes, les abassistes, les aaribistes (de Hassan Aribi),… ont de beaux jours devant eux! pas de soucis ni pour eux ni pour l’avenir de leurs descendants, nous sommes des moutons de leurs parents chacals et nos enfants seront les moutons de leurs enfants! faisons beaucoup d’enfants (ou de moutons) et les leurs (leurs chacals d’enfanrts en herbe) ne seront que plus heureux et envisageront l’avenir avec plus de confiance et de sérénité! bonne nuit ou plutot bon ronflement! bâa bâa bâaaae




    0



    0
    Kenza
    9 mai 2017 - 15 h 41 min

    Ne vous en faites pas pour
    Ne vous en faites pas pour eux! Pour le très bon boulot qu’ils font en matière de propagande islamiste, ils vont vite recevoir un gros chèque du Qatar et de l’Arabie, sponsors du terrorisme international, afin d’éponger leur dette.




    0



    0
    nectar
    9 mai 2017 - 12 h 14 min

    La faute n’est pas à ce Ali
    La faute n’est pas à ce Ali Fodil, mais à ceux qui lui ont accordé des facilités, sur les deniers publics..Il faut poser la question au ministre de la culture et de l’information, pourquoi tant de largesse et de laisser aller envers ce Monsieur, s’il n’est pas soutenu par le pouvoir en place, pour dénigrer l’Algérie avec les deniers publics?..La honte et sur ceux qui savent et qui se taisent par complicité…Dans un état de droit, du ministre jusqu’au directeur de ce torchon doivent être poursuivis en justice…Mais comme la justice est aux ordres de ses maîtres, passer, il n ‘ y a rien à voir….




    0



    0
    Grave
    9 mai 2017 - 10 h 46 min

    qu’il s’acquitte de leur
    qu’il s’acquitte de ses dettes. Ce cahier de propagande d’un niveau journalistique très bas qui en majorité occupe ses pages avec des fait divers , doit rembourser ses dette comme toute entreprise. J’espère que l’état ne lui accordera pas d’amnistie, qu’il se débrouille .




    0



    0
    nation
    9 mai 2017 - 8 h 33 min

    tiens tiens !!!! nous ne
    tiens tiens !!!! nous ne savions pas que c ‘est l’Etat national algérien qui finance ce Torchon qataro-saoudien anti-national qui n’a jamais cessé d’encourager les terroristes wahhabistes islamistes et de justifier leurs crimes au nom de la religion depuis les années 90 .. plus que jamais le nationalisme algérien doit se méfier des traîtres infiltrés dans les rouages de l’Etat algérien et qui couvrent la 5eme colonne monarchiste arabo-wahhabiste comme le Chourouk…Les nationalistes algériens doivent veiller à organiser la résistance morale et patriotique du pays sur le vrai socle de l’identité nationale algérienne berbère et ne jamais rien concéder à l’Ennemi de la nation.




    0



    0
    slip slidin away
    9 mai 2017 - 8 h 03 min

    Mokri sollicitera Macron pour
    Mokri sollicitera Macron pour lui refiler du Makroute à donner à Fodili….




    0



    0
    kimono
    9 mai 2017 - 5 h 31 min

    Les responsables de cette
    Les responsables de cette situation sont d’abord les dirigeants de ces entreprises publiques d’impression qui avaient laissé se détériorer la situation. Ce laxisme n’aurait pas existé s’ils sortaient l’argent de leurs poches. Le même laisser-aller peut être constaté dans toutes les entreprises publiques, les collectivités locales, les clubs sportifs, les établissements hospitaliers, scolaires etc, qui pillent à volonté l’argent de l’Etat, et n’ont de compte à rendre à personnes, puisque ceux qui sont sensés les contrôler au sein des instances de l’Etat leur montre la voie en faisant exactement la même chose.




    0



    0
    Anonymous
    9 mai 2017 - 5 h 03 min

    Les responsables de ce
    Les responsables de ce torchon doivent payer cette dette.. quoiqu’il arrive, les gérants si l’on peut les nommer ainsi sont des incapables, des gros sacs sans cervelle ne comprennent même pas les 1% du fonctionnement d’une entreprise et cela vaut dans tous les domaines en Algerie, tant que des bons à rien sont à la tête d’entreprises publiques ou d’administrations l’Algérie ne pourra pas avancer dans le bon sens et pourtant des jeunes gens capables il y en a, un dicton dit ( c’est en forgeant que le devient forgeron) tout doit commencer par l’expérience du travail sincère et bien fait, respecter les horaires de travail et la tâche qui nous est confier ceci est pourtant simple, alors vous pensés bien avec des énergumènes à la tête des entreprises ou administration les mauvaises habitudes gangrène tous les autres salariés et les plus jeunes.




    0



    0
      karim
      9 mai 2017 - 8 h 44 min

      Vous cuisinez mal, essayer
      Vous cuisinez mal, essayer autre chose !




      0



      0
    Anonymous
    9 mai 2017 - 1 h 54 min

    C’est pas El Khabbar, Liberté
    C’est pas El Khabbar, Liberté, ou El Watan qui auraient pu bénéficier de telles facilités




    0



    0
      Kenza
      9 mai 2017 - 16 h 55 min

      Quand on ne leur met pas des
      Quand on ne leur met pas des bâtons dans les roues…




      0



      0
    azrou
    8 mai 2017 - 22 h 58 min

    elchourouk, elnahar, elbilad,
    elchourouk, elnahar, elbilad, entv, elmaghrebia…..etc.
    pourquoi est ce que la famille qui avance n’a ni tv ni presse, mis à part celle en ligne? aucun média lourd qui touche toute la population?
    comme ont dit, celui qui détient l’information détient le pouvoir.




    0



    0
    anonyme
    8 mai 2017 - 20 h 55 min

    c’est quand même incroyable
    c’est quand même incroyable que des sociétés publiques utilisent l’argent public pour que cette engeance s’en serve pour distiller son venin sans même payer ce qu’elle doit !!! comment qui est derrière cette situation débile ????! comment en être arrivé à des milliards de dettes alors que cet argent ne vous appartient pas , qu’il s’agit d’argent public !!! comment en êtes vous arrivés à tolérer une dette aussi grande alors que quelques millions auraient du vous mettre la puce à l’oreille ???? il faut des gesn sérieux pour gérer l’argent public et ces pouilleux ont dilapidé notre argent pour le donner aux porte voix des terroristes !???? c’est scandaleux ! j’espère que ce journal sera fermé et vendu à des algériens intègres et que els gestionnaires de ces entreprises publiques seront poursuivis pour intelligence avec l’ennemi et dilapidation d’argent public !!!!




    0



    0
    Anti Intégrisme
    8 mai 2017 - 18 h 46 min

    Pour payer cette colossale
    Pour payer cette colossale dette , il y a l’argent sale de ses soutiens islamistes terroristes




    0



    0
      ezzahi
      9 mai 2017 - 8 h 09 min

      Effectivement les barbus sans
      Effectivement les barbus sans moustache recèlent des milliards de dinars provenant du racket et des meurtres de pauvres innocents durant la décennie noire.
      La preuve : ils détiennent actuellement des entreprises ,le commerce de gros …ils circulent dans des voitures de luxe type 4X4…….en blanchissant l’argent du crime.
      Alors, ce barbu sans moustache, qu’il aille se plaindre chez ses semblables les bédouins.




      0



      0
    FLN Canal Historique
    8 mai 2017 - 15 h 24 min

    Quand il était au journal El
    Quand il était au journal El Massa il ne payait pas les correspondants. Hisbouna Allah fihoum ainsi Ali Draâ, Harz Allah




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    8 mai 2017 - 14 h 35 min

    TIENS , CE FAUX JETONS N’A QU
    CE FAUX JETON N’A QU’A FAIRE LA QUÊTE , EN MODE MAIN BASSE AUPRÈS DE SES

    FRÈRES MUSUMANS, LES CHARBONNIERS DE L’ENFER PLUTÔT.

    MAIS NOTRE MAFIA AU POUVOIR VA ÉPONGER LEUR ARDOISES POUR LES ENROLER DANS LEUR

    PROJETS ARABO MESSIANIQUE. CE PAYS LIVRÉ AUX FOUS D’ALLAH




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.