Lady Olga Maitland : «L’Algérie est un pays extraordinaire qui regorge de talents»

Lady Olga Maitland. D. R.

A l’occasion du dîner d’affaires organisé cette semaine par le Conseil d’affaires algéro-britannique, à Londres, ce club a une nouvelle fois mis l’accent sur l’importance de l’exploration de toutes les possibilités de partenariat entre la Grande-Bretagne et l’Algérie. Notre pays, de l’avis de l’ensemble des intervenants lors de cette rencontre, «fait face avec détermination aux défis économiques engendrés par la chute des prix du pétrole et d’autres facteurs liés à l’environnement international».

La présidente du Conseil d’affaires algéro-britannique, Olga Maitland, a rappelé que le rôle du Conseil est d’«amorcer une dynamique dans les relations entre Alger et Londres». Elle a estimé que l’Algérie «est un pays de poids pour le royaume, un pays extraordinaire qui regorge de talents, de compétences et d’énormes potentialités».

Pour le premier animateur de ce club d’affaires, Sherrard Cowper Coles, «l’Algérie est le plus grand pays d’Afrique du Nord et de tout le continent, l’une des plus grandes économies au Maghreb et au Moyen-Orient qui possède d’énormes potentialités la mettant en pole position pour bâtir un avenir prospère dans les prochaines années».

Le président d’honneur du Conseil d’affaires algéro-britanniques, diplomate de renom, a tenu à souligner, en s’appuyant sur des données chiffrées de la Banque mondiale, «les grandes avancées» réalisées par l’Algérie dans le développement humain. En assurant que Londres est disposé à accompagner l’Algérie dans «sa longue marche sur le chemin de la diversification de son économie».

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (52)

    TARZAN
    14 mai 2017 - 20 h 29 min

    « L’Algérie, située au milieu
    « L’Algérie, située au milieu (entre la Tunisie et le Maroc), fécondée par une civilisation supérieure, est le centre d’attraction vers lequel toute l’Afrique du Nord Ouest se trouve naturellement entrainée » Maurice WAHL L’ALGERIE Edition Germer Baillière (Paris) 1882. page 1 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5848489n/f8.image.r=ziri%20ibn%20atia.langFR 

    Nour
    14 mai 2017 - 9 h 27 min

    Et notamment le premier
    Et notamment le premier ministre SELLAL !

    Benhabra brahim
    14 mai 2017 - 1 h 28 min

    Le premier satellite
    Le premier satellite algérien mis sur orbite est Alsat-1, un micro-satellite de cartographie, visant principalement à la gestion des ressources naturelles et à la prévention des catastrophes naturelles comme les inondations et les tremblements de terre. Il a été intégré par des ingénieurs algériens et britanniques chez SSTL, au Royaume-Uni. La mise sur orbite a été réalisée par un lanceur russe Cosmos-3M, le 28 novembre 2002, de la base de Plesetsk en Russie. Le deuxième satellite algérien mis en orbite est Alsat-2A, un satellite d’observation de la Terre à haute résolution. Il a été intégré et testé en France, dans les locaux d’EADS Astrium avec la participation de 29 ingénieurs algériens.Alsat-1B est le troisième satellite algérien d’observation de la terre à moyenne résolution. Placé en orbite à 670 km d’altitude, il fournit des images en mode multispectral (visible et proche infrarouge) et panchromatique. Alsat- 2B est le quatrième satellite d’observation de la terre à haute résolution, placé sur une orbite située à 670 km d’altitude et ce, après Alsat -2A en orbite depuis juillet 2010.Alsat-1N (ou Alsat Nano) est un nanosatellite à mission scientifique et de démonstration technologique développé dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de coopération entre l’Agensce spatiale algérienne et l’Agence spatiale du Royaume-Uni (UKSA), par une équipe mixte d’ingénieurs algéro-britannique…………………………Alors que: un satellite israélien est détruit lors de l’explosion d’une fusée de SpaceX???!!……..gallou sabotage!!…alors elli fhem…i fahem elli ma fhemch.

    berhoum
    13 mai 2017 - 23 h 33 min

    Tout les salamalek …!

    Tout les salamalek …!
    Fond partie d’un langage diplomatique,donc elle fait son boulot ! à nous Algérien et Algérienne de lui faire comprendre …qu’on la trouve vraiment très diplomate.

      Anonymous
      14 mai 2017 - 7 h 14 min

      il est bien entendu et c’est
      il est bien entendu et c’est de bonne guerre qu’elle vante l’Algerie , sinon a quoi servirai la fonction qu’elle occupe c’est a dire conseillére d’affaires Algero-britanique ça attire les mouches et les gogos responsable de la debacle .

      Anonymous
      14 mai 2017 - 7 h 28 min

      nos responsables payeraient
      nos responsables payeraient le diable en personne pour les faire passer pour des anges ! comment voulez vous que lorsqu’on a juste le niveau d’instruction d’un boulanger ou d’un plombier (avec tout le respect pour ces fonctions) on ne puissent etre flatter qu’une responsable d’affaires brtanique nous passent la pommade dans le sens du poil ,ceux ci peuvent etre dupes pas nous ! le peuple est bien conscient de tout ce qui se trame autour de lui alors on dit TOZ FAKOU .

    Anonymous
    13 mai 2017 - 21 h 16 min

    Ce n’est pas la première fois
    Ce n’est pas la première fois que cette brave dame déverse des tas de compliments à notre sujet. Elle était venue au cours de l’année 2015 ou 2016 à Alger et elle avait fait, à cette occasion, des appréciations aussi élogieuses concernant nos « talents ». Seulement lorsqu’elle a abordé la question d’investir en Algérie, elle n’a pas manqué de faire ressortir que la règle des 49/51 posait problème, que la bureaucratie algérienne était opaque, que la réglementation du code du travail était trop contraignante, que le rapatriement des bénéfices laissait à désirer. d’ailleurs à l’issue de ce voyage quelques projets avaient été claironnés… on en n’a pas vu la couleur! Cette personne est une lobbyiste, son travail est de vendre l’image de la G.B. afin que celui-ci puisse s’implanter et tirer un maximum de profits et cela dans n’importe quel pays. Demain, elle fera les mêmes compliments aux Tunisiens, etc… je pense qu’il ne faut pas se laisser distraire par de telles flatteries. Il nous revient à nous –et à nous seuls– de faire en sorte que nos talents s’épanouissent ici et pas ailleurs. Et de ne rien attendre des autres.

    Felfel Har
    13 mai 2017 - 19 h 25 min

    Pourquoi nous enflammons-nous
    Pourquoi nous enflammons-nous quand on dit du bien de nous? Quand on nous critique, je le comprends. Qu’a-t-elle dit de si offensant? Que nous sommes un pays extraordinaire! Oui, l’Algérie est un pays exceptionnel! Que nous regorgeons de talents? C’est aussi vrai! Il faut savoir distinguer entre ceux qui nous flattent, qui nous encensent pour mieux nous duper et ceux qui reconnaissent nos potentialités. Ne prêtons pas de mauvaises intentions à cette dame! Je n’arrête pas de dire que nous avons un réservoir inépuisable de jeunes, intelligents et compétents qui sont marginalisés par les médiocres qui sont aux commandes. Ceux-là ne leur faciliterons jamais la tâche, ils leur créeront toute sorte d’embûches pour les décourager. Leur seule issue est de faire valoir leur talent dans des pays où la méritocratie est la norme. Peut-on le leur reprocher?

      benchikh
      13 mai 2017 - 20 h 35 min

      je me demande ou se
      je me demande ou se trouvaient ces éloges du roi dans les années coloniales et la décennie noir ,réfléchissez vous êtes en face des Anglais ils ne rigolent pas!!!! et nous ,nous écoutons tout le monde .

    m.larbi
    13 mai 2017 - 18 h 46 min

    L’Algérie regorge de talents
    L’Algérie regorge de talents mais aucun pays occidental ne veut délivrer un visa  »touriste » à nos étalons de  »talents ». Ah… les talons d’Achille.

      Jean_Boucane
      13 mai 2017 - 19 h 49 min

      L’Algerie est le deuxieme
      L’Algerie est le deuxieme pays aprés la Chine qui obtient le plus de VISA en France… c’est juste un rappel

    Anonymous
    13 mai 2017 - 18 h 29 min

    Merci Lady Olga Maitland pour
    Merci Lady Olga Maitland pour votre témoignage ça donne du baume au cœur et ça nous nous change des défaitistes des « touvamal et rienquiva » qui sautent sur chaque article pour vomir leur haine du pays .La diaspora est la bienvenue mais l’Algérie compte avant tout sur ceux qui se trouvent au pays ,il suffit juste de la considération .Les Anglais sont de bons partenaires et n’ont aucune arrière pensée par rapport à d’autres qui freinent notre industrialisation pour préserver leurs exportations ,pourquoi pas un accord stratégique avec les Anglais (pétrole ,finances ,agriculture ,satellites ,métiers de l’audiovisuel ect…) .

    Dyhia
    13 mai 2017 - 13 h 39 min

    Le talent se meurt en Algérie
    Le talent se meurt en Algérie, Car des associations mystérieuses comme Elhamadya et IQRA des wahhabites ont pris le flambeau pour la clochardisation de notre société
    Le génie Algérien est plus que marginalisé.
    Merci d’avoir essayé de nous bercer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.