L’énigmatique visite du chef d’état-major de l’armée égyptienne à Benghazi

Le général de corps d'armée Mahmoud Hijazi, chef d'état-major de l'armée égyptienne. D. R.

Le chef d’état-major de l’armée égyptienne, le général de corps d’armée Mahmoud Hijazi, s’est rendu ce mercredi matin dans la ville libyenne de Benghazi. Cette visite inhabituelle intervient au lendemain de la célébration par le gouvernement de Tobrouk du troisième anniversaire du lancement par l’armée nationale libyenne (ANL) de l’opération Dignité. Le général de corps d’armée Mahmoud Hijazi a été reçu par le chef d’état-major de l’armée libyenne, le général Abdul-Razzaq Al-Nazawra. L’agence de presse libyenne qui rapporte l’information, indique que les autorités qui contrôlent l’est de la Libye ont entretenu un black-out total autour de cette visite.

Des sources proches des milices de Misrata croient, néanmoins, savoir que le chef de l’état-major de l’armée égyptienne s’est rendu en Libye pour faire le point avec le maréchal Khalifa Haftar sur les besoins en armes de l’ANL. Il est de notoriété publique que le gouvernement égyptien soutient militairement les autorités de l’Est libyen et le maréchal Khalifa Haftar qu’il encourage à prendre le pouvoir. Le Caire compte visiblement apporter l’aide militaire suffisante à son protégé de telle manière à lui permettre de tenir face à ses adversaires qui menacent de le déloger de Benghazi.

Cette visite intervient, d’ailleurs, aussi dans un contexte de grande tension à Tripoli. Les milices qui se sont rangées sous l’étendard de Fajr Libya ont menacé d’envahir à nouveau la capitale libyenne si Fayez Al-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement d’union nationale (GNA), continuait à traiter avec Khalifa Haftar. Ces menaces répétées ont empêché une nouvelle rencontre entre les deux responsables ces derniers jours au Caire. Cette rencontre devait concrétiser l’accord conclu entre les deux belligérants le 2 mai à Abou Dhabi, concernant la révision de l’accord politique interlibyen.

Fayez Al-Sarraj n’a, en effet, pas pu quitter Tripoli. Les islamistes l’ont menacé de le chasser lui et son gouvernement en cas d’une nouvelle réunion. Le Premier ministre libyen est également lâché par l’armée libyenne de l’Ouest, pourtant en faveur de la réunification de l’armée. Selon certaines sources, des officiers ont refusé aussi l’autorité de Khalifa Haftar qui a été annoncé comme futur chef de l’armée libyenne unifiée.

Depuis le 2 mai, date de la première rencontre entre les deux protagonistes de la crise libyenne aux Emirats arabes unies, les miliciens islamistes multiplient les protestations sur le terrain. Leur colère s’est aggravée suite aux déclarations du ministre libyen des Affaires étrangères, Mohammed Taher Siyala, considérant Khalifa Haftar comme le chef légal de l’armée. Ils ont occupé le ministère des Affaires étrangères et accroché sur ses murs des posters de Khalifa Haftar entaché de sang, le qualifiant de «criminel de guerre».

Sadek Sahraoui

Comment (81)

    Abdelrahmane
    21 mai 2017 - 19 h 36 min

    @ simply me, 19 may 2017 – 22
    @ simply me, 19 may 2017 – 22:47. Puisque tu me cites nommément et de façon critique dans ton poste. Tu écris dans ton poste, je te cite :  » ssi dans mille an() on tombe sur votre commentaire (présent) ecrit en français on pensera que TangoWeb 54 est un Francais et non un algerien arabe!??? non? si on suit votre logique!? » (Fin de citation). Et puisque aujourd’hui on n’a trouvé aucun écrit, aucun document, aucun parchemin, aucune épitaphe, aucun objet ou signe archéologique, aucune pièce de monnaie écrite dans ton dialecte tribal qui n’est pas et n’a jamais été en usage en dehors de ta tribu, on va conclure que vous n’avez jamais existé ?! Et puisque dans votre dialecte tribal (avant son réaménagement par l’académie berbere de paris), vous n’utilisez pas votre dialecte au delà du nombre 2 et vous utilisez les nombre arabes pour 3, 4, 5 et la suite, doit-on conclure que vous n’avez jamais compté avant l’arrivée des arabes ?!

    Anonymous
    20 mai 2017 - 0 h 10 min

    Abdelrahmane (non vérifié) 19
    Abdelrahmane (non vérifié) 19 May 2017 – 09:37
    C’est faux j’avais déjà écris le même commentaire au sujet d’un vieil article d’Algérie Patriotique qui s’intitulait : « Algériens arabophones ou berbérophones, nous avons le même passé ». C’est toi le copieur, je t’ai tendu un piège, et tu es tombé dedans. Ne t’inquiète pas, je ne vais pas t’intenter de procès, je ne vais pas perdre mon temps avec ce genre de bêtises. Ma3lich kho, c’était bien tenté.

      Abdelrahmane
      20 mai 2017 - 6 h 46 min

      @ anonyme 20 may 2017 -01:10
      @ anonyme 20 may 2017 -01:10.eh bien puisque tu nous donnes le titre du topic (Algériens arabophones ou berbérophones, nous avons le même passé ».), On peut le verifier, donne nous la date et l’heure, comme moi j’ai donné la date et l’heure et même à qui je l’adressais (sid ali), on pourra verifier et comparer lequel des commentaires est antérieur à l’autre et de qui il est. mais la vérité est que tu mens et tu crois que ton pseudo, anonyme, ton anonymat de derrière ton clavier tu peux soutenir ton mensonge, défier et avoir raison. tu fais honte et tu n’honores pas ceux que tu crois représenter, a savoir les kabyles. AP droit de réponse, …

        Anonymous
        21 mai 2017 - 4 h 19 min

        Je n’ai plus la date exacte,
        Je n’ai plus la date exacte, c’était en 2012 il me semble. Tu t’imagines peut être que je consigne tout comme un maniaque, je n’ai que mon document wordpad sur lequel j’écrivais mes commentaires au brouillon, avant de les écrire sur AP. Tu n’as qu’as chercher dans la rubrique archives d’AP, je n’ai pas que ça à faire moi ya ouled. PS : Je suis algérois, pas « arabe » de France comme toi.

    Tangoweb54
    19 mai 2017 - 13 h 13 min

    Vous dite souvent que l
    Vous dite souvent que l Arabisaton a été imposé en 1962 par le régime, mais alors dites moi messieurs comment se fait t il qu’ on vient de trouver a Bejaia même des Pieces de monnaie en or datant du xi siècle écrite en langue Arabe ? S il y avait vraiment une langue Berbere comme vous ne cessez de le claironner pourquoi ces pièces étaient écrites en Arabe ? Voir la découverte sur facebook

      Simply me
      19 mai 2017 - 21 h 47 min

      @Tango

      @Tango
      « …comment se fait t il qu’ on vient de trouver a Bejaia même des Pieces de monnaie en or datant du xi siècle écrite en langue Arabe ?  »
      Mr tango arrêtez de tanguer vous allez attraper le mal de mer.
      on y a aussi trouvé des pièces de monnaie (un peu partout en algerie et pas seulement) datant de l’époque Romaine donc datant de presque mille ans avant celles trouvées écrite en arabe…vous concluez quoi, la primauté à qui!? Et pour info, la monnaie romaine, le denier, denarius est à l’origine du dinar arabe, qui est une pièce d’or du poids d’un denier. vous concluez quoi?
      En Iran aussi en écrit en arabe et pourtant…ils se revendique comme Perses!!!
      soyez qui vous voulez mais arrêtez de philosopher si vous croyez convaincre quelqu’un à part vous meme ou ceux comme vous (ex un certain abderahmane,..) qui affichent des certitudes inébranlables mais rongés par le doute au fond d’eux meme.
      ssi dans mille an on tombe sur votre commentaire (présent) ecrit en français on pensera que TangoWeb 54 est un Francais et non un algerien arabe!??? non? si on suit votre logique!?

      S’exprimer dans une langue pour des raisons X ou Y, se servir d’un alphabet pour ecrire ne détermine pas votre identité, comme ne pas parler la langue de ses parents ne vous exclu pas de à moins que vous vous reniez volontairement.

    Abdelrahmane
    19 mai 2017 - 8 h 37 min

    @ Droit de réponse à anonyme
    @ Droit de réponse à anonyme, 18 may 2017 – 23:46. C’est mesquin et malhonnête de ta part de copier (en se cachant derrière anonyme) presque mot par mot le commentaire d’un autre forumistes d’AP pour développer ton idée ou ton argumentation. Çà s’appelle du plagiat, du COPIAGE comme à l’école. Voilà ce que j’ai écrit sur le fil titré : »Arabophones ou Berbérophones, nous avons le même pays. ». j’ai écrit en réponse au forumiste sid ali le 29 mar 2017 – 22:39 (soit 50 jours avant toi) ceci, je copie/colle : « @ sid ali:::: Si des population importantes en nombre, en prévalence, en envergure et en étendue géographique, formant une communauté consciente de son unité et de ses valeurs et dénominateurs communs (reconnus arabes), vivant en harmonie et en cohésion sur une vaste étendue du territoire national, parlant depuis 14 siècles comme langue maternelle un dialecte réputé arabe, qui pratiquent et adoptent des traditions et une culture reconnues arabes, qui se réfèrent à une civilisation consacrée civilisation arabe musulmane, qui possèdent un patrimoine (autonome, endogène et procédant de leur propre génie et vécu ancestral) riche, profus et productif, patrimoine et accomplissements culturels (répertoriés arabes) qui se recoupent et se complètent dans les différentes régions du pays, et tous cela depuis 14 siècles, si avec tous ces acquis et tous cet héritage séculaires, tu leur renies leur sentiment et affirmation d’ARABES, et si tu les considères et leur imposes unilatéralement et arbitrairement la qualité d’arabophones et non pas arabes, c’est que tu ne connais rien à la sociologie, ses dynamiques, ses lois et caractéristiques. d’autant plus que d’autre part, sous le même tropique, des individus remarquablement et indéniablement résultant de métissages, croisements ou carrément résidus de peuplements différents et divers, du simple fait qu’ils parlent ou proviennent de milieux parlant un dialecte berbère, de ce simple fait léger tu leur accordes ipso facto, sans discussion et sans réserve la qualité de berbères….On appelle çà, l’arbitraire du deux poids et deux mesures. ». N’est ce pas, mot pour mot, ce que tu as copié ici sur ce fil le 18 may 2017 à 23:46 ? Sans spécifier que c’est une reprise d’un autre commentaire, au moins pour le lecteur qui n’a pas lu le commentaire original. C’est malhonnête, mesquin et le lecteur impartial jugera. Merci AP de permettre cette légitime défense.

    HOURYA
    19 mai 2017 - 7 h 57 min

    SI LES LIBYENS CONTINUENT
    SI LES LIBYENS CONTINUENT COMME CELA DE FREQUENTER LES TRAITRES EGYPTIENS , ils finiront comme eux, par PERDRE TOUT HONNEUR ET TOUTE DIGNITE et se ranger dans le camp des valets de l’impérialo-sionisme avec les autres traitres qui sont la saoudite, la jordanie, les E.A.U, LE QATAR, ET LE MAROC, et le SOUDAN, et se liguer avec tous ces traitres et vendus contre L’IRAN, LE SEUL PAYS MUSULMAN , FIER ET DIGNE, qui ne se prosternera JAMAIS à l’impérialo-sionisme et ses valets et mercenaires !

    Anonymous
    19 mai 2017 - 7 h 18 min

    Si des population importantes
    Si des population importantes numériquement, en prévalence, en envergure et en étendue géographique, formant une communauté consciente de son unité et sa cohésion, de ses valeurs et dénominateurs communs (reconnus AMAZIGHS), vivant en harmonie et en cohésion sur une vaste étendue , parlant depuis 120 siècles comme langue maternelle un parler réputé AMAZIGH, qui pratiquent et adoptent des traditions et une culture reconnues AMAZIGHES, qui se réfèrent et se sentent appartenir à une civilisation consacrée AMAZIGHO musulmane, qui possèdent un patrimoine autonome, enraciné et implanté depuis des siècles, endogène et procédant de leur propre génie et vécu ancestral, riche, profus et productif, patrimoine et accomplissements culturels (répertoriés AMAZIGHS) qui se recoupent et se complètent dans différentes régions du pays, et tous cela depuis 120 siècles (soit plus de 515 générations), si avec tous ces acquis et tous cet héritage séculaires, tu leur renies leur sentiment et affirmation d’AMAZIGHS, et si tu les considères et leur imposes unilatéralement et arbitrairement la qualité de barbares amorphes et non pas AMAZIGHS, c’est que tu ne connais rien à la sociologie, ses dynamiques, ses lois et caractéristiques. D’autant plus que d’autre part, sous le même tropique, des individus remarquablement et indéniablement résultant de métissages, croisements ou carrément résidus de peuplements différents et divers, du simple fait qu’ils apprennent ou proviennent de milieux apprenant à l’école une langue arabe et le revendiquent (parfois ne sachant tenir une conversation de plus de 15″ en arabe, voire même ne parlant pas un traitre mot d’arabe, ou même répondre à une salutation en arabe (cas de certains descendants d’émigrés dans les pays occidentaux), de ce simple fait léger tu leur accordes ipso facto, sans discussion et sans réserve la qualité d’arabes….On appelle çà, l’arbitraire du deux poids et deux mesures. ». Alors, pour te paraphraser: toute personne qui parle AMAZIGH, dont la culture ancestrale est une culture consacrée AMAZIGHE, dont la civilisation de référence est la civilisation AMAZIGHE, est forcément AMAZIGHE, surtout si son état et sa situation durent depuis des siècles, au moins 515 générations, quel que soit l’endroit où elle est, l’Algérie pour ce qui nous concerne.
    © Anonymous 2017 (Tous droits réservés) Toute reproduction totoale ou partielle sans l’accord de l’auteur, expose à des poursuites. (Voila c’est mieux comme ça).

      Abdelrahmane
      19 mai 2017 - 10 h 27 min

      @ réponse à anonyme 19 may
      @ réponse à anonyme 19 may 2017 – 08:18.1) « En fait il n’y a aujourd’hui ni une langue berbère, dans le sens où celle-ci serait le reflet d’une communauté ayant conscience de son unité, ni un peuple berbère et encore moins une race berbère. Sur ces aspects négatifs tous les spécialistes sont d’accord…. » Gabriel Camps.2) Berbères est le terme générique pour désigner des peuplades heteroclites non-homogènes (d’origines et de provenances diverses), habitant (au coté d’autres peuples ) un vaste territoire de l’Afrique du nord situé à l’est de l’oasis de Siwa (Égypte) aux iles Canaries à l’ouest (sur l’atlantique, proche des cotes africaines), des cotes sud de la méditerranée au profondeurs du Sahara, parlant divers dialectes (une trentaine selon les chercheurs) d’origine paraissant commune (les dialectes, pas les locuteurs) mais n’ayant pas pu s’uniformiser ou maintenir leur uniformité pour diverses raisons, notamment l’absence d’unité politique durable (jamais réalisée), diversité et multiplicité raciales et culturelles, l’absence d’entreprise spirituelle, intellectuelle ou matérielle commune ou endogène, la vaste étendue du territoire d’évolution avec la grande diversité des reliefs et environnements (désert, oasis, hautes-montagnes, steppes, plaines, hauts-plateaux, vallées), d’où la diversité des modes de vie (nomades, semi-nomade, montagnards, sédentaires, citadins, agriculteurs, chasseurs, pasteurs), les ‘vécus historiques’ divers (influences extérieures nombreuses et diverses, migrations, invasions, brassages et métissages divers, absorption de populations de provenances diverses, acculturation et assimilations dans d’autres peuples et cultures, conquérantes ou réfugiées), isolements des uns des autres par des barrières politiques ou naturelles (déserts, montagnes) .Tous ces facteurs et agents réunis font qu’aujourd’hui, on ne peut parler de peuple berbère, de langue uniques. »un internaute algérien arabe. GALEK 120 siècles et 515 générations, HAHAHAHAAAA. Droit de réponse.

    Moh
    19 mai 2017 - 3 h 14 min

    Ils sont environ 92 million d
    Ils sont environ 92 million d’égyptiens qui crèvent la dalle. De l’autre coté, ils sont même 6 million de libyens à leur disposition la 2eme manne pétrolière d’Afrique. C’est injuste et il faut qu’il y ait partage.
    Ces pays qui ne vivent que de ressources naturelles et quand ils n’en ont pas, ils sont clochardisés comme c’est le cas pour les égyptiens. En plus, leur formation n’a aucune réalité ou qualité. Quand ils mirent, même avec un paquet de diplômes acquis dans leur pays, ils se retrouvent vendeurs à la sauvette dans les bouche de métro. Ils ne maitrisent même pas l’anglais, ce qui aurait pu leur ouvrir des portes dans le monde du travail en occident. Ils sont inemployables. ils est temps pour eux, s’ils ne veulent pas rester des hordes de violeurs, de chasser les islamistes ainsi que le régime de Sissi qui les vend à l’Arabie wahhabite.

      Anonymous
      19 mai 2017 - 5 h 30 min

      Les égyptiens scolarisés sont
      Les égyptiens scolarisés sont au contraire très bon en anglais. Tu ne connais pas le pays.

    Abdelrahmane
    18 mai 2017 - 23 h 41 min

    @ Réponse à anonyme 18 may
    @ Réponse à anonyme 18 may 2017 – 21:39. Écoute bonhomme, nous sommes ARABES (et là je parle de nous les arabes algériens, pas de vous les berberes. et que ce soit bien clair entre nous) nous sommes arabes depuis bientot 14 SIÈCLES (quatorze) soit plus de 58 (cinquante huit) GÉNÉRATIONS, par la langue arabe qui est notre langue maternelle (transmise par nos mères déjà quand on était dans leur ventre), par notre culture arabe, et notre civilisation d’appartenance et de référence qui est la civilisation arabe musulmane ainsi que par notre patrimoine arabe produit et œuvre de nos ancêtres (par leur génie, leur intelligence et leur inspiration), patrimoine riche, profus, fécond, fertile, abondant, riche 10000 fois plus riche que le votre que vous n’avez pas pu produire durant 10000 ans. Nous sommes arabes malgré vous, indépendamment de vous, de napoléon bonaparte et sa françarabie, des bureaux arabes, de la colonisation française, de messali el-hadj, du ppa, du mtld, du baathisme, de nasser et de fethi dib, de sadam, de ben bella, de boumediene, de chafik arsalane, de michel aflak, du fln, de ben badis, de ulémas algériens, de la ligue arabe. Tous ce que je viens de citer n’ont fait que suivre un mouvement, la marche du temps, le cours de l’histoire. Et vous, si vous croyez que vous allez pouvoir stopper cette marche et vous opposer à son déroulement, vous vous pointez le doigt dans l’œil. Et si çà ne vous plait pas, vous pouvez plonger dans l’océan atlantique et boire toute son eau. Droit de réponse dans un débat démocratique, publiez svp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.