Valorisation de 2,5% des pensions de retraite

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a annoncé, mardi, à Alger une valorisation de 2,5% des pensions et allocations de retraite au mois de juin prochain sur décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

«Le président de la République a décidé d’une augmentation annuelle des pensions et des allocations de retraite de l’ordre de 2,5%, qui touchera 2,8 millions de retraités», a indiqué le ministre à l’occasion de l’ouverture d’un marché de solidarité pour le mois de Ramadhan à la place du 1er Mai, précisant que ces augmentations «seront versées au mois de juin avec effet rétroactif à partir du 1er mai dernier».

Zemali qui était accompagné par le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mme Ghania Eddalia, et du Secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, a souligné, que «l’incidence financière de cette mesure pour l’année 2017 est de l’ordre de 20 milliards de dinars». Il a relevé, dans ce sens, que le taux de la revalorisation a été défini en tenant compte des équilibres financiers et de la situation actuelle de la Caisse nationale de retraite (CNR), précisant que la dépense annuelle de la CNR est de l’ordre de 1 000 milliards de dinars.

Il a souligné, à cet effet, «la nécessité de valoriser les pensions et les allocations de retraite, tout en assurant la pérennité du système national des retraites», rappelant que «rééquilibrer la situation financière de la CNR est un des objectifs du secteur».

Le ministre a souligné, par la même occasion, qu’«en tenant compte de l’année 2017, le taux global des revalorisations a atteint, depuis 2010, près de 60%». Pour sa part, Sidi Saïd a salué la décision prise par le président de la République, indiquant que la revalorisation des retraites «constitue une des préoccupations de l’UGTA».

Agence

Comment (6)

    le pauvre
    1 juin 2017 - 18 h 09 min

    Cette augmentation
    Cette augmentation 00000000000




    0



    0
    nina
    1 juin 2017 - 10 h 32 min

    walah ca me fais rire une
    walah ça me fais rire une telle hausse… juste pour pouvoir acheter un sachet de lait de plus




    0



    0
    Anonymous
    31 mai 2017 - 10 h 50 min

    Le paradoxe algérien c’est qu
    Le paradoxe algérien c’est qu’il y a de l’argent pour tous les pays et organisations ,tous les pays arabes et africains rejettent les sommets et autres festivités pour raison d’économie et l’Algérie les acceuille.Quand il s’agit d’organistion rentable telle que la coupe d’Afrique l’Algérie est écartée.Enfin il y a de l’argent pour tout le monde sauf pour les algériens en général et les retraités en particuliers.




    0



    0
    GHILAS
    31 mai 2017 - 10 h 33 min

    2,5% et ils sont tout content
    2,5% et ils sont tout content la-haut d’avoir  » donné » cette obole aux pauvres retraités en faisant mine d’ignorer que finalement ces 2,5% ne représentent qu’une « augmentation » de mème pas 1,20% car dévorés par les diverses taxes , ils crient ça sur tous les toits et dans toute la presse nationale audio et écrite.




    0



    0
      Mello
      31 mai 2017 - 14 h 33 min

      Tres ,tres juste, comme
      Tres ,tres juste, comme reflexion , surtout lorsqu’on greffe ces retenues de l’ IRG (impot sur le revenu global) qui prend pratiquement 10 % de la pension.




      0



      0
    mohamed
    30 mai 2017 - 17 h 38 min

    une revalorisation de 2.5
    une revalorisation de 2.5 pour cent c’est minime c’est des miettes, à chaque fois on nous sort la pérennité du système national des retraites c’est comme les retraités qui sont la cause de ce problème.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.