Affaire Benagoune : l’Arav répond à Benyounès

Amara Benyounès, président du MPA. New Press

La qualification des faits reprochés à Benagoun Messaoud par la chaîne privée Ennahar ne relève pas des prérogatives de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), a indiqué jeudi un communiqué de cette instance : «La qualification des faits reprochés à M. Benagoun par la chaîne Ennahar ne relève pas des prérogatives de l’ARAV, mais de la justice. Ce qui, pour autant, ne dédouanerait pas la dite chaîne d’un manque d’éthique et de professionnalisme si les faits s’avéraient. Le suivi de cette affaire est d’ores et déjà ouvert au niveau des services de l’Arav.»

L’ARAV a ajouté qu’elle avait reçu mercredi, en fin d’après-midi, une lettre du président du Mouvement populaire algérien (MPA) faisant état d’une «campagne de diffamation orchestrée contre le ministre du Tourisme et de l’Artisanat sortant, le MPA et son président, menée par la chaîne de télévision Ennahar». «Bien qu’elle ait été rendue publique alors qu’elle était adressée au président de l’Arav, cette correspondance a été examinée par son collège», a relevé le communiqué.

Pour l’ARAV, «défendant ce qu’il estime être son droit, le président du MPA aurait pu faire l’économie d’impliquer l’Arav dans une controverse politique à laquelle, à l’évidence, elle est parfaitement étrangère». «Car, en parlant d’étonnement ou encore de silence incompréhensible, il laisse supposer une certaine compréhension de la part de l’ARAV de méthodes et de procédés qu’elle n’a eu de cesse de dénoncer depuis son installation», a soutenu l’instance de régulation.

Messaoud Benagoun, membre du MPA, avait été nommé ministre du Tourisme et de l’Artisanat avant d’être démis de ses fonctions par le président de la République deux jours plus tard.

R. N.

Comment (9)

    khaznadji
    1 juin 2017 - 16 h 32 min

    ce Fils de harki en l
    (…) le boss de cette maudite chaîne finira un jour par mettre le feu au pays déjà aux élections présidentielles on est passé a deux doigt d’une guerre civile orchestrée par certaines officines avec la logistique communicationnelle de cette chaîne off shore.il faut lui couper les ailes à cet oisillon sinon il finira par se prendre pour un échassier un milan noir et les hirondelles que nous sommes finiront en déjeuné appétissant le bonhomme semble au dessus de la loi et s’arroge en tant que moraliste qq fois le droit de brocarder des institutions qui ne sont pas de son côté et des fois il se tire la couverture pour devenir le défenseur de la république alors qu’elle n’ a pas besoin de ce morveux pour qu’elle se défende.




    0



    0
      khalti mbarka
      3 juin 2017 - 16 h 30 min

      la meilleure façon de
      la meilleure façon de désapprouver cette chaîne, ainsi d’ailleurs que celle de ECHOUROUK, c’est de ne pas les regarder! Ce sont des fouilles-égouts qui ne font ressortir que les supposés défauts des Algériens!!!




      0



      0
    Abou Stroff
    1 juin 2017 - 16 h 21 min

    ki ci l’araf?
    ki ci l’araf?




    0



    0
    T'messkhir
    1 juin 2017 - 16 h 09 min

    Je me demande pourquoi ce
    Je me demande pourquoi Amara Benyounes, chef du parti du MPA ne s’adresse-t-il pas directement à Bouteflika lui-même (la Présidence) pour demander des explications puisque que ce n’est pas l’ARAV (ou je ne sais qui) qui a mis fin aux fonctions de Benagoun Messaoud mais bien Bouteflika ! Pourquoi (…) Amara qui nous dit toujours qu’il est toujours en contact avec Bouteflika , qu’il lui parle et qu’il est en bonne santé , ne s’adresse-t-il pas directement à lui ??? Bizarre quand même comme attitude !




    0



    0
    Mello
    1 juin 2017 - 14 h 53 min

    De toute evidence, nous
    De toute evidence, nous connaissons Amara, dans l’art de noyer un poisson dans l’eau. Il est le seul responsable de la designation et de l’eviction de Benaggoun au poste de ministre. Il aurait propose au moins un elu , tete de liste, aux legislatives, comme candidat ministeriel. Et ce n’est pas de la faute de Ennahar tv si ce Benaggoun a passe 8 ans a l’universite pour obtenir une licence.




    0



    0
    Anonymous
    1 juin 2017 - 14 h 52 min

    QUI PEUT PENALISER ENNAHAR TV
    QUI PEUT PENALISER ENNAHAR TV (cette ARAV dont les membres sont choisis en grande partie par les responsables de cette chaîne (…) qui a de tout temps été plus puissante que le 1er ministre de la république)




    0



    0
    massinissa
    1 juin 2017 - 14 h 51 min

    …ce benagoun ete du FLN ,
    …ce benagoun ete du FLN , puis moutakbal et enfin MPA….il a passé 11 ans à l’université pour obtenir une licence…il a été membre d’au moins 3 organisations estudiantines ….et on nous dit que c’est 1 cadre ….hhhhhhh…c’est un khouziste qui mange à toutes les sauces.




    0



    0
      Anonymous
      1 juin 2017 - 16 h 22 min

      11 ans pour obtenir une
      11 ans pour obtenir une licence! trois ans de plus que celui qu’il a proposé au poste de ministre de tourisme.




      0



      0
      khalti mbarka
      3 juin 2017 - 17 h 02 min

      En fait le temps passé à l
      En fait le temps passé à l’université est le fait de beaucoup, sinon tous, des « responsables » « d’organisations « estudiantines » véritables officines utilisées pour terroriser au sens propre les responsables des facultés et des universités! à ce propos ces « jeunes étudiants » préfèrent « vieillir » à l’université en utilisant soit le redoublage volontaire soit l’inscription (avec la complicité des responsables des institutions universitaires dans un second cursus pour rester au pouvoir des organisations (cette dernière procédure est illégale sauf après 5 ans de l’obtention d’un premier diplôme et encore il faut du piston pour pouvoir s’inscrire à un second diplôme! mais évidemment pour eux! Quel intérêt ? les organisations disposent de subventions elles peuvent effectuer certaines opérations commerciales juteuses comme les photocopies, elles gèrent des foyersetc. Tout cela sans aucun contrôle de l’Etat qui qui alloue ces ressources. J’ai vu de ces responsables « étudiants sortir avec des millions créer des librairies personnelles et continuer à traiter avec les responsables des institutions qui leur octroient les marchés de fournitures à coup de millions de dinars! Ainsi un étudiant de cette catégorie roule avec avec des véhicules de deux millions de dinars quand le dinar avait encore ses moustaches!
      Cenre d’hitoire est facile à vérifier sur le terrain, il suffit de s’y intéresser. la principale menace connue étant la grève des étudiants utilisés contre tout le monde: enseignants, responsables de département, responsables de fac etc
      Ce genre d’individu utilise de véritables milices pour empêcher les étudiants « normaux » de rentrer en classe quitte à utiliser la force! Le recrutement des milices se fait en général sur une base régionaliste cela sauvegarde la cohésion. Il ya beaucoup de choses à dire, nos universités partent à vaux-l’ eau. Il ne faut pas oublier que nous sommes observés par tous les pays et on veut se plaindre des refus de visas pour étudiant!?




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.