Ould-Abbès : «Le plan Tebboune tient les promesses faites lors de notre campagne»

Hier, lors de la réunion d’Ould-Abbès avec les députés de son parti. New Press

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, a affirmé, mardi à Alger, que son parti «soutient» le plan d’action du gouvernement car il contient toutes les promesses et propositions faites lors de la campagne électorale des législatives du 4 mai dernier, notamment «la préservation des acquis de la solidarité nationale et la gratuité des soins et de l’enseignement».

Après la rencontre avec les députés de son parti consacrée au débat du plan d’action du gouvernement, présenté hier devant l’APN, Ould-Abbès a déclaré que «le plan d’action contient tout ce que le FLN a demandé et défendu durant la campagne électorale des législatives comme la préservation des acquis de la solidarité nationale et la gratuité des soins et de l’enseignement», ajoutant que ce sont là «des acquis irréversibles, à l’instar des acquis de la Révolution, et c’est pourquoi nous apportons notre soutien et notre appui à ce plan et nous nous engageons à œuvrer à sa concrétisation ».

Il a appelé, dans ce contexte, les députés de sa formation politique à «la libre intervention dans le débat sur le plan d’action du gouvernement mais dans le cadre des convictions du parti», rappelant que «le plan d’action du gouvernement a pour objectif la mise en œuvre du programme du président de la République». «Les députés du FLN ont été libres d’exposer les problèmes de leurs wilayas» lors du débat, a-t-il ajouté, estimant que «les avis et critiques constructives des députés peuvent être une aide pour le gouvernement dans plusieurs secteurs».

Après avoir exhorté les députés de son parti à «entretenir des relations cordiales avec leurs collègues issus d’autres formations politiques», le SG du FLN a affirmé que son parti «n’est pas contre l’opposition mais prône une opposition constructive».

Rappelant que «la présidentielle de 2019 est liée aux législatives de 2017», Ould-Abbès a affirmé que «le candidat du parti à la présidentielle de 2019 sera issu du FLN».

R. N.

Comment (18)

    alakatos
    23 juin 2017 - 2 h 07 min

    ADIEU L’ALGERIE
    Elle foutue;elle cuite par ces donneurs de leçons de moral;mais en réalité sont des destructeurs venaient juste pour coulé le pays et rien d’autres;d’ailleurs la majorité des ces destructeurs leurs familles vient a l’étranger en particulier en france;pays de refuge et d’investissement de l’argent volés au peuple algérien




    0



    0
    NOOOOOOON !
    21 juin 2017 - 19 h 45 min

    comme par hasard (encore ) :
    comme par hasard (encore ) : le FLN et le RND et autres sbires ont gentiment et ensemble soutenu le « plan marshall » de tebboune.




    0



    0
    Rayes Al Bahriya
    21 juin 2017 - 17 h 01 min

    Pays où les promesses
    Pays où les promesses messianiques sont les lanières
    Bridants le peuple qu’on mène et emmène aux abattoirs
    Pour le sacrifice final .
    Tous des traîtres…




    0



    0
    Algérien
    21 juin 2017 - 16 h 51 min

    Ton fils réfugié en France
    Ton fils réfugié en France attend qu’il soit blanchi par votre protecteur Louh pour rentrer en Algérie comme votre complice Chakib Khelil.




    0



    0
    massi
    21 juin 2017 - 16 h 23 min

    ….hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
    ….hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh le plan tebboune tient les promesses faites pendant la campagne du FLN…pas possible




    0



    0
    Mello
    21 juin 2017 - 14 h 23 min

    Mr Tebboune, Mr Ould Abbes,
    Mr Tebboune, Mr Ould Abbes, vous avez l’age de ceux qui avaient assiste en 1986 sur la reforme structurelle de l’economie Algerienne. La Presidence avait initie un Groupe d’experts qui etait charge d’elaborer un projet global afin de juguler la crise. De cette initiative nait le courait que l’on appelait les reformateurs. Le groupe d’experts ( economistes, juristes, socilogues, des specialistes en finance, de la securite, de la sante , de l’education , …) mettent au point un ensemble de projet de reforme dans tous les domaines economiques et sociaux . En 1987 , un rapport a ete remis au gouvernement de l’epoque , qui contient l’essentiel de la demarche , dans une vision a long terme basee sur le retablissement des equilibres internes a la recherche a l’insertion active dans l’economie mondiale. Sociologiquement, les reformateurs presentaient une nouvelle generation de cadres par rapport a celle qui avait dirige le pays jusque la. Les reformes consistaient en un nouvel ordre juridique et institutionnel , dans lequel se deroulait l’activite economique. Le systeme sclerose du FLN resistait a ces reformes et furent rejetees , ce qui enclencha la division au sein du parti qui deboucha sur les evenements d’Octobre 1988. La lutte faisait rage entre les tendances au point de faire devier l’essence meme de la nouvelle constitution de Fevrier 1989. L’Algerie plongea dans une atmosphere apocalyptique et tout le travail des experts fut devie et remis au placard. En 2017, certains experts sont toujours la, mais marginalises, et les gouvernements maintes fois modifies. Mr Ould Abbes, les promesses, on les a eu en 1987, les vraies promesses, il suffisait a Mr Tebboune de les reprendre du placard. Sinon, en conclusion , on a perdu plus de trente ans sans voir une lueur d’espoir de redressement.




    0



    0
    khanfri
    21 juin 2017 - 14 h 11 min

    le FLN historique est devenu
    le FLN historique est devenu Jebhet Ettazwir El watani




    0



    0
    Lghoul
    21 juin 2017 - 12 h 38 min

    Avant de passer au « plan
    Avant de passer au « plan Tebboune », il faudrait nous dire ce qu’a produit le « plan Sellal ».
    Vous passez de plan en plan mais qui ne pondent que des riens.
    Au suivant et toujpurs rien.
    Depuis 62 c’est la meme chose: Absolument rien.




    0



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 12 h 36 min

    la brosse a reluire en guise
    la brosse a reluire en guise de politique Dj O Abbes ce vieillard sans pudeur le revendique haut et fort .A son age il se vante d être esclave d un homme. C est triste pour le FLN historique




    0



    0
    Rayes Al Bahriya
    21 juin 2017 - 11 h 34 min

    Pays où les promesses
    Pays où les promesses messianiques sont les lanières
    Bridants le peuple qu’on mène et emmène aux abattoirs
    Pour le sacrifice final .
    Tous des traîtres…




    0



    0
    Vision
    21 juin 2017 - 11 h 06 min

    Sa place est la potence se
    Sa place est la potence!!!




    0



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 9 h 50 min

    Le parti des bandits.
    Le parti des bandits.




    0



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 8 h 17 min

    Toujours dans l’auto
    Toujours dans l’autosatisfaction: si le ridicule tuait, Ould-Abbas serait mort depuis longtemps! Cela fait 60 ans que l’on attend que les promesses soient tenues malgré la richesse de notre terre Algérienne, un don du ciel. Ces incompétents ont la qualité de transformer de l’or en plomb. Le Premier Ministre n’a pas dit comment serait financé son programme, le délai des réalisations, les moyens de contrôle, en bref rien n’est chiffrable. Juste des paroles et du bricolage jusqu’au prochaines présidentielles avec un autre Premier Ministre qui nous racontera une autre histoire. En attendant, c’est Inch’Allah si le baril du pétrole remonte pour s’en sortir et des prières à la mosquée pour influer sur les cours des hydrocarbures. Voilà la vision politique et économique de nos hommes politiques Algériens de tous bords.




    0



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 8 h 07 min

    Comment vous voulez pas qu’on
    Comment vous voulez pas qu’on soit malade en prenant trop de médicaments importé en entendant des discours pareils??? C’est dur d’être Algérien en ce moment.




    0



    0
    pilote16
    21 juin 2017 - 7 h 55 min

    secretaire generale de la
    secretaire generale de la chita !




    0



    0
    leputois
    21 juin 2017 - 7 h 29 min

    Le plan tebboune tient les
    Le plan tebboune tient les promesses faites pendant la campagne du FLN, comme les précédentes promesses des précédentes campagnes du FLN jusqu’à l’indépendance. Et si on fait le bilan du pays de l’indépendance à nos jours Il y a un trou de plus de 250 Milliards de dollars dans les caisses du pays et qui était aux commandes du pays? Le FLN et ses acolytes.




    0



    0
      Anonymous
      21 juin 2017 - 9 h 10 min

      Qui etait au bord du navire ?
      Qui etait à bord du navire ???? les putois algeriens!!!!




      0



      0
        leputois
        21 juin 2017 - 10 h 06 min

        Il n y avait pas de navire
        Il n y avait pas de navire justement, c’était une jungle en folie…et les animaux s’en tiraient plutôt bien. Ils ne savaient pas ce que c’étaient les dollars.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.