Tebboune : «La présence des déplacés africains sur le territoire algérien sera réglementée»

Déplacés africains Algérie
Des réfugiés subsahariens à Annaba. New Press

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, vendredi soir à Alger, que la présence des déplacés africains en Algérie sera réglementée, soutenant que l’Algérie «ne permettra aucune atteinte à sa réputation», en allusion aux voix qui visent à ternir son image et à la taxer de raciste.

«La présence de nos frères africains dans notre pays sera réglementée et le ministère de l’Intérieur procède actuellement à travers les services de police et de la Gendarmerie au recensement de tous les déplacés», a précisé Tebboune qui répondait aux préoccupations des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors du débat autour du plan d’action du gouvernement. Le Premier ministre a fait savoir qu’une carte sera attribuée à tout déplacé dont la présence en Algérie a été approuvée et qui donnera accès aux opportunités de travail.

Pour les autres, des discussions seront engagées avec leur pays d’origine en vue de leur rapatriement comme cela avait été fait avec le Mali et le Niger, a indiqué Tebboune. «Il y a des parties qui veulent ternir l’image de l’Algérie et lui coller l’étiquette de pays raciste», a soutenu Tebboune qui a ajouté : «Nous ne sommes pas des racistes, nous sommes des Africains, des Maghrébins et Méditerranéens.» «L’Afrique et le monde arabe sont le prolongement naturel de l’Algérie et l’espace dans lequel elle évolue et se développe», a déclaré Tebboune, soulignant «le devoir moral et humain qui nous impose de prêter assistance à nos frères contraints de fuir leurs terres en raison de la pauvreté et des affres de la guerre».

«Il ne faut pas tourner le dos aujourd’hui à ceux qui nous ont aidés hier», a-t-il soutenu, admettant que cette situation a induit «des difficultés objectives, notamment au niveau de certaines wilayas frontalières». Il a indiqué qu’elles sont néanmoins traitées à travers les divers organes de sécurité et les instances nationales d’aide et de secours, en coordination diplomatique avec les pays d’origine en vue d’«encadrer l’opération de rapatriement de leurs ressortissants sur la base de conventions bilatérales», a ajouté encore le Premier ministre.

«La solution de cette problématique passe par l’instauration de la stabilité et le règlement des conflits dans la région à travers des processus politiques pacifiques qui garantissent l’unité des nations et la souveraineté des peuples, tels que escomptés par la diplomatie algérienne dans plusieurs dossiers sur le double plan, arabe et africain», a-t-il estimé.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le vote du plan d’action du gouvernement, Tebboune a mis l’accent sur l’importance de «ne pas faire prévaloir les sentiments sur le côté sécuritaire dans le traitement du dossier des déplacés africains». «Nous ne permettrons à aucune partie, aussi bien association que citoyen, de porter atteinte à la réputation de l’Algérie, en prétendant que l’Algérie africaine maltraite les Africains», a dit Tebboune sur un ton intransigeant.

R. N.

Comment (25)

    Dyhia
    28 juin 2017 - 16 h 17 min

    Que l’Algérie s’occupe des Algériens du SUD tout d’abord. Ils sont prioritaires…Ils n’ont que l’Algérie pour y vivre.

    C’est un plan bien ficelé par le roi des broyés, afin de déstabiliser l’Algérie et de ternir son image.

    Que chacun à sa place, et les Algériens avant tout !!!




    0



    0
    Anonyme
    28 juin 2017 - 16 h 13 min

    Oui pour les aider à retourner chez eux.
    Les Algériens souffrent de l’insécurité à cause de ces soi-disant réfugiés nouvelle version ( gang de la drogue et de la prostitution).
    La sécurité de l’Algérie avant tout. (…)




    0



    0
    Kahina
    28 juin 2017 - 16 h 10 min

    Il fallait agir dés le début. Il faut combattre la racine du mal. Il ne faut pas tomber dans le piège du MAKHZAN
    Les réfugiés, leur place est dans des camps bien organisés aux frontières… C’est la norme internationale.

    Mais la situation est tellement dangereuse sur le plan sécuritaire qu’il faut être ferme avec ces narco-trafiqants qui se prennent pour des réfugiés. L’Algérie n’est pas la cause de leurs problèmes. C’est à la France de Hollande de trouver une solution à ces êtres humain qu’elle a dispersés un partout dans le monde.




    0



    0
    Anonyme
    27 juin 2017 - 17 h 34 min

    Tous les pays défendent leur pays contre l’immigration clandestine, mais c’est haram pour nous.
    Tout ça est un plan bien ficelé pour déstabiliser l’Algérie.
    C’est le nouvel ordre mondial qui l’impose.




    0



    0
    Anonyme
    27 juin 2017 - 12 h 39 min

    QUI GERE VRAIMENT LE DOSSIER DE L IMIGRATION?? LE PRESIDENT EST IL VRAIMENT AU COURANT DE CETTE CATASTROPHE? POURQUOI NOS RESPONSABLES VEULENT LA REGULARISATION A TOUT PRIX, MEME SI LA LOI DIS EXPULSION ??????




    0



    0
    Yakada31
    27 juin 2017 - 8 h 47 min

    Echec du gouvernement du a son laxisme ou incompetrnce a creer une catastrophe humanitaire et risque pour la securite nationale par une invasion migratoire faussement decrite comme REFUGIER par des ministre bureaucratique -le gouvernement est laxiste et incompetent dans ce domaine la societe civil doit etre vigilante




    0



    0
    Anonyme
    26 juin 2017 - 21 h 37 min

    l’Algérie a deja naturalises des africains au detriment des habitants originels de tamanrasset des touaregs au lendemain de l independance voyez le resultat aujourd »hui ces subsahariens se sont accapares des postes au sein de ‘l administration locale et ont marginalises nos fiers touaregs.




    0



    0
    jughurta
    26 juin 2017 - 13 h 38 min

    Je savais que quelque chose ne tournai pas rond, si il y a régularisation, il y automatiquement naturalisation. Et si il y a naturalisation, il y a l’ installation, le maintient et l’ ancrage de ces populations venue chez nous. Qui dit naturalisation dit Logement et donc ancrage et métissage généralisé en vue, c’ est une obligation c’ est mathématiauques, donc destruction racinaire existentiel de tout un peuple et tant bien il n’ y aurais pas de métissage criminel, ils se décuplerais en masse et en marge. Nous aurons alors deux populations ( Algérienne autochtone et noir subsaharien) a nombre égales et demain ils seront plus nombreux que nous sur notre sol et apres demain il ne restera que 5% d’ Algériens lahrar, les négro-centriste auront obtenue leur joyaux tant convoité, le Maghreb. Je tiens à ma Nation multi millénaire Numides !! Le plan Kalergi des paneuropéens. Ils sont vraiment trop fort. Pas assez pour des gens de notre génération. Ces gens là on des complices chez nous, autrement c’ est pas possible. Comment se définir patriote et nationaliste quand on ancre tout un peuple à le greffer a une autre population autochtone quand on sait que c’ est un plan voulu qui tend à nous faire disparaite notre morphotype à travaers le siècles par le dllavement épidermique, l’ épiderme est une signature territorial aussi Na3am. Se sont des métissophiles dans l’ âme et tout métissophiles est un criminel et un génocidaire pervers, le vernis bizounours on connais. Je veux dire à ces européens kalergistes ( coudeneuve de kalergi) qu ‘ils continuent de bien profiter d’ arnaquer notre gouvernement de personnes âgés, crédules, naïfs et complexés car précisément la nouvelle génération dévorante d’ amour pour sa nation, remplie d’ amour pour sa patrie, et débordante de lucidité sommes à la porte, nous sommes en marche pour rectifier le tir de cette décision de régularisation, une décision, pour les lucides et les avant gardistes, criminels et génocidaires complice des paneuropéens. Paneuropéens vous êtes arrivé à les complexer, nous ce ne sera pas la même car pas la même génération, nous c’ est la hauteur dans l’ analyse, la confiance dans toute sa splendeur, la détermination et la sérénité tous cela enrobé d’ une diplomatie céleste. O criminel darwiniste, internationaliste Kalergiste unilatéral, dépêchez vous vite de bien mettre en oeuvre vos plans destructeurs en action, faites le vite car nous arrivons pour foutre en fumée vos projets d’ éradication du peuple Algérien programmé d’ ici.les siecles à venir.Nous arrivons. .




    1



    0
      Anonyme
      27 juin 2017 - 1 h 17 min

      +1




      1



      0
        Kaci Mohand
        27 juin 2017 - 12 h 54 min

        On verra si je suis censuré 🙂

        ALGÉRIE ALERTE ROUGE!

        Le plan Kalergi, mis en place en Algérie actuellement et qui vise à la destruction totale de l’identité algérienne et dont les premiers résultats critiques se verront d’ici l’an 2030 est un plan créé par l’ultra-sioniste Richard von Coudenhove-Kalergi et qui a été financé par le Baron Louis de Rothschild, son ami, ainsi que les financiers Max Warburg et et Bernard Baruch.

        Ce plan consiste à noyer l’Algérie par plusieurs millions de « réfugiés » subsahariens , comme il a été fait pour l’Europe dans les années 50. Vu la proximité de l’Algérie avec les pays d’Afrique subsaharienne, l’effacement de l’identité ethnique algérienne traditionnelle se fera bien plus tôt que l’Europe, une frontière terrestre étant plus facile d’accès qu’une frontière maritime.

        Correspondant également avec la volonté avouée des suprémacistes noirs pan-africanistes d’éradiquer les arabo-berbères musulmans , le plan Kalergi adapté à l’Afrique du Nord (car l’Algérie n’est pas le seul pays touché) ne sera que plus facilement exécuté. En Algérie même, les ennemis mortels de la nation , islamistes wahabites et universalistes, islamistes des « Frères Musulmans », trotskistes lambertistes, intelligentsia marxiste et démocrates occidentalistes néo-harkis sont tous de mèche , consciemment ou pas, pour accueillir au nom de la supposée « fraternité africaine », toute la soldatesque mondialiste que représente le flux migratoire subsaharien.

        Il est vrai que certaines officines anti-algériennes ont également pris part dans la campagne anti-immigration en Algérie, pour créer un climat de déstabilisation (chose extrêmement dommageable pour notre cause) mais il n’en demeure pas moins, en dépit de cette campagne, que les faits sont là, le plan Kalergi est une réalité.

        Un autre volet, moins théorique et plus « pratique » qui prouve que ce processus d’invasion migratoire est bien orchestré par des officines juives mondialistes est le parti pris très vif d’Amesty International qui dénonce la campagne « raciste » en Algérie. Amnesty International est une organisation juive créée par Peter Benenson, cette organisation, très gauchiste, condamne certes la politique sioniste d’Israël, mais applique la politique sioniste dans le reste du monde, ceux qui connaissent la duplicité légendaire des juifs, savent de quoi il en ressort.

        Frères et sœurs algériens, le monde entier connait notre sens de l’hospitalité envers les vrais nécessiteux, les opprimés et les réfugiés politiques de nobles causes, je vous invite à arrêter de confonde entre accueil d’amis de l’Algérie et invasion programmée de migrants. Pour finir, le migrant en tant que tel n’est pas, a proprement parler un ennemi, il est l’outil de l’ennemi pour nous détruire, alors nous sommes obligés de neutraliser le probleme. Par la paix ou la violence. Algérie réveille toi!




        1



        0
        youcef
        29 juillet 2017 - 20 h 42 min

        votre commentaire yughurta est tres juste , s’il y a regularisation , automatiquement naturalisation etc… etc.. et nous arriverons ) un cas de figure ou l’identité algerienne d’origine n’existera plus , ce srea pratiquement sa fin et l’ouverture pour une identité noir-africaine le danger est là , pas de regularisation, pas de migrants en algerie , on a du chomage et des crises dans tous les domaines




        0



        0
    Hamza
    26 juin 2017 - 0 h 20 min

    Le Gouvernement de M. Teboune semble plus se soucier de la qualification de l’Algérie par tiers de raciste que par le danger que représente cette catégorie de réfugiés africain ou syriens, ….et qui menace assurément le tissu social et la sécurité nationale dans un contexte régional et international des plus inquiétants. La question humanitaire n’a-t-elle pas été toujours un traquenard pour les pays imprévoyants aussi bien en temps de paix qu’en temps de guerre.




    0



    0
      Salim31
      27 juin 2017 - 0 h 25 min

      Comme y a pas le like +1




      0



      0
    Az
    25 juin 2017 - 15 h 55 min

    L’Algérie n’est pas un pays en capacité d’accueillir des réfugiés. Notre pays ne peut pas dégager des ressources matérielles et financières qu’il n’est même pas en mesure de proposer à sa propre population.
    Affirmer le contraire c’est mentir. Accepter la présence de ces réfugiés en errance dans nos villes et villages avec les troubles qu’ils commencent à provoquer n’est vraiment pas de bonne augure pour une population qui croule déjà sous le poids de nombreux problèmes dans son quotidien.
    Jouer aux riches et laisser faire, histoire de ne pas heurter les instances internationales , entrainera à coup sûr des conséquences désastreuses pour l’image du pays en cas de crise sociale ou politique majeure car inévitablement dans les pays non développés ce sont toujours et surtout les étrangers qui subissent les conséquences dramatiques engendrées par de telles situations qu’aucun algérien et moi en premier ne souhaitons voir s’installer dans notre cher pays.
    Une reconduite aux frontières de ces personnes dans la dignité s’impose d’elle même et me parait être la meilleure des solutions car de loin la plus juste pour tout le monde et en premier lieu pour le peuple algérien si je puis me permettre. Les riches pays occidentaux le font pourquoi pas l’Algérie ?
    N’en déplaise aux bobos des hauteurs d’Alger ou d’ailleurs très chatouilleux sur les questions des droits de certaines minorités mais qu’on entend jamais s’agissant de questions concernant les conditions d’existence de leur propres ressortissants.




    0



    0
      Hamza
      26 juin 2017 - 11 h 32 min

      Bravo AZ! Sommes-nous aussi riches, aussi préventifs, aussi intelligents que l’Amérique de M. Trump qui applique depuis l’ investiture de cet homme d’affaire à la maison blanche le principe de: l’Amérique d’abord! L’Algérie est-elle obligée de supporter le mépris des gouvernements de pays africains ou autres de leurs propres citoyens. Pourquoi le citoyen algérien est-il obligé de serrer la ceinture, payer plus à cause de la chute du prix de pétrole, et en même temps son gouvernement décide de dépenser encore de l’argent au profit d’autrui. Ne s’agit-il pas d’une contradiction flagrante qui n’a pas sa raison d’être quelque soit les pressions politiques s’il y en a!




      0



      0
    Afroukh
    25 juin 2017 - 9 h 00 min

    Ni arabes ni arabisables: Mehri a bien dit que c’était de Gaulle qui avait imposé l’arabisation. On n’a pas à nous arabiser pour etre citoyens.




    0



    0
    maintenant ?
    24 juin 2017 - 22 h 55 min

    c’est un peu trop tard …car si demain débarque ( Que Dieu nous en préserve) une maladie venue d’afrique telle que Ebola …là le gouvernement va voir comment il devra débourser des milliards de dollars pour en venir à bout…y’en a marre des africains , nos problémes nous suffisent amplement , la médiocrité dans laquelle on survit nous suffit déja largement , donc oui il est graaaaaand temps pas que de réglementer , mais de stopper ça car cela risque d’échapper à toute maitrise , sans parler de ce que l’on entend ici et là à propos des africains ici ( drogue , seringues , protitution , …et j’en passe ) . agissez vite svp avant que ça ne dérape .




    0



    0
      ahmedine
      25 juin 2017 - 1 h 15 min

      place un peu partout des barricades,ferme ta porte et tes fenêtres et purifie l’air de ton climatiseur avec la dernière trouvaille des labos, leCLIM55 HUER 22, . non demoiselle votre réaction est celles des petites des colons de 1837 qui voyaient en nous, autochtones, les réservoirs de toutes les maladies. ne reproduisons pas les mêmes clichés qui nous ont fait tant de mal. nous n’étions pas sales et ceux que nous côtoyons aujourd’hui le sont encore moins !!!!




      0



      0
      ferial
      25 juin 2017 - 9 h 04 min

      Votre réaction est typiquement une réaction raciste. Tenir de tels propos en plein ramadan me pousse à penser que vous ne connaissez pas le sens du ramadan et c’est bien triste.
      Bien sur que dans les réfugies il se trouve des gens peu recommandables, mais ce n’est pas la majorité qui, elle, cherche à vivre bien sans nuire à son voisinage. Ouvrez votre coeur et votre esprit en ce jour d’Aid. Bonne fête à tous.




      0



      0
        Hamza
        26 juin 2017 - 18 h 19 min

        N’ont-ils pas aussi, et apparemment investi même AP pour nous donner déjà de leçons de civilité, d’humanisme, d’hospitalité et de charité en ce mois sacré, et à la veille de la fête de l’Aïd El Fitr avant même qu’ils ne soient pris éventuellement en charge. S’il faut choisir, un algérien digne de son algérianité soucieux de son avenir, celui de son pays, et de ses propres enfants choisira-t-il d’abord les siens, et ainsi de suite. Même sur le plan religieux, il est prescrit : (الأقربون أولى بالمعروف).
        (حديث: ابدأ بنفسك فتصدق عليها فإن فضل شيء فلأهلك فإن فضل شيء عن أهلك فلذي قرابتك فإن فضل عن ذي قرابتك شيء فهكذا وهكذا يقول بين يديك وعن يمينك وعن شمالك
        سنن النسائي » كتاب الزكاة 2546 )




        0



        0
        WAW
        28 juin 2017 - 1 h 15 min

        c’est toujours dur de prendre certaines décisions , méme sans etre raciste comme le stipule le mec d’en haut …: moi je dirais : attendons d’abord de voir notre pays en bonne santé économique , gestion de la population , santé , social …etc , en verra ensuite s’il y’a de la place pour des migrants d’où qu’ils viennent . et je dirais à ahmedine de voir avec ses deux yeux ce qui se passe , y’a des quartiers où les algeriens étaient tranquilles depuis 50 ans …jusqu’à l’arrivée inopinée de ces migrants qui ont ramené avec : bruits , odeurs , va et vient de personnes suspectes , je ne vais pas rentrer dans les détails car c’est dégoutant ….nous les algeriens on attend toujours qu’il soit trop tard pour enfin dire : oui les autorités n’ont rien fait pour nous épargner telle épidémie …. arrétons de croire aux histoires à dormir debout d’antan …merci et saha Eidek




        0



        0
    nina
    24 juin 2017 - 22 h 09 min

    Quelle sale époque !!!! .triste de voir des enfants abondonnés. Triste !




    0



    0
    lerebel
    24 juin 2017 - 21 h 32 min

    Ce n’est pas tant leur presence qui rderange mais bcp plus leurs actes,mendicite,faire leurs besoins en plein rue,attroupement nefaste les lieus strategiques,postes,banques,tous les coins de feu rouge,c’est ca le desagrement qu’ils apportent avec eux




    0



    0
      Rola merbah
      27 juin 2017 - 7 h 12 min

      C,est la faute des algeriens c,est eux qui leur donne de l,argent au moment ou le gouvernement les a laisse livrer a eux meme dans les rues. (…) …..




      0



      0
      WAW
      28 juin 2017 - 1 h 18 min

      un certain ahmedine plus haut n’a pas encore vu cela ….il compati pendant que le mal s’installe en douceur…




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.