Algérie Poste supprime le français de ses guichets : quand Feraoun s’initie à la démagogie

Poste, Algérie Poste, Feraoun
La décision imposée à Algérie Poste est purement démagogique. D. R.

La direction d’Algérie Poste a décidé de supprimer la langue française de tous les documents officiels émis par ses services et de la remplacer par la «langue nationale», croit savoir le journal arabophone Echorouk.

Selon la même source, la décision aurait été prise lors de la dernière réunion du Conseil d’administration d’Algérie Poste le 4 juillet dernier. Toutefois, la nouvelle décision d’Algérie Poste peine à être appliquée sur le terrain puisqu’elle rencontre une résistance à plusieurs niveaux au sein de cette entreprise, relativise le journal.

Il va de soi que cette décision est inapplicable dans un domaine dominé par les technologies de l’information et de la communication où même les langues vivantes de pays autrement plus développés sont «écrasées» par l’anglais.

Outre les correspondances officielles qui pourraient être rédigées en arabe, on ne sait pas si toute la technologie et les logiciels utilisés par les employés d’Algérie Poste ont été arabisés et si le personnel a bénéficié des formations nécessaires pour assurer cette transition linguistique.

Par ailleurs, la direction d’Algérie Poste a-t-elle préparé ses clients à cette éventualité, sachant que bon nombre d’opérations et de services auxquels ont recours les clients de la poste sont effectués en langue française. Une telle transition linguistique aurait dû être précédée d’une campagne de sensibilisation et d’information pour éviter toute anarchie ou cacophonie le jour de sa mise en œuvre.

Cette décision, annoncée la veille de la célébration du 55e anniversaire de l’Indépendance nationale, a un coût. La tutelle l’a-t-elle quantifié ? Rien n’est moins sûr, d’autant qu’il est clair qu’une telle «innovation» n’est rien d’autre qu’un discours démagogique.

Ramdane Yacine

Comment (78)

    Amine
    18 juillet 2017 - 20 h 58 min

    C’est génie de votre part madame le ministre, j’imagine que tu à travailler dure pour trouver cette astuce , ou bien pour prendre cette décision tout les problèmes qui ce pose dans votre secteur, et vous avez pensée à changer la langue, cest pathétique

    1
    1
    ABDESLEM KEHILA
    12 juillet 2017 - 20 h 59 min

    je n arrive pas à comprendre que des gens tiennent un discours et son contraire simultanement et tenant tete à tous les intervenants qui deposent un point de vue librement.Ceci me laisse penser que les sayanims sont partout en algerie pour defendre israel et demollir les nations arabes emergentes en informant et desinformant les masses arabes dans la presse.Pour cela israel offre une compensation d avoir un titre de sejour partout en europe,des bourses pour les enfants de sayanims,meme des appartements à ceux qui sabotent des structures industrielles et economiques et d autres recompenses financieres sur des comptes ouvert à tel aviv transferables à l etranger ensuite.Ils ont penetré et infiltrés toutes les couches sociaux du pays pour debuter la demollition terrible à vider nos institutions de ses matieres grises (education nationale,sante où les meilleurs medecins sont partis,air algerie qui a perdu ses pilotes,sonatrach qui a perdu ses cadres ,etc……).ce sont les sayanims payés par israel agissant en algerie qui provoquent volontairement un malaise,un malvivre pour degouter les algeriens à fuir et abandonner leurs postes.C est l exemple de ce abdelrahmane qui est un pseudo agissant comme un sayanims sur le reseau.

    Mlaoua
    11 juillet 2017 - 23 h 45 min

    @Abdelrahmane9 juillet 2017 – 19 h 22 min @ Salem Zoro ! ce hurluberlu de makiste ne sait pas que je suis oncle de 3 neveux moitié arabes moitié kabyles, et grand-père de trois petits-enfants moitié arabes moitié kabyles. et quand j’ai parlé de 15% de non-arabes je parlais bien sûr des berberophopnes (chaouis, mzabis, targuis, kabyles, ksouris, msirdis) qui constituent en Algérie 15% contre 85% d’arabophones (arabes) mais vas-y faire comprendre cela à macaque…………………………………………………………………………………………………………………………………………

    « Hurluberlu » espèce d’un mal éduqué et espèce d’un raciste, saches que je ne suis ni du MAK et ni des baathiste racaille de ton espèce.Je le dis et je le répète que tu es un vrai borné.Un têtu, un écervelé comme toi ne mérite pas qu’on lui réplique car ça ne mènera à rien, sinon c’est une perte de temps. Le baathisme maladif est logé dans tes entrailles et t’empêche de te libérer.Tu resteras à vie prisonnier de ton baathisme. Tu récidives dans tes stupidités de croire selon toi que les berbérophones représentent 15% et qui son des nouveaux venus(pour toi) en Afrique du nord. Tiens je me demande ya Boureb sur quoi tu t’es basé pour avancer ce chiffre de 15% de berbérophones en Algérie, ce qui me renseigne du degré de ta stupidité et de ta malhonnêteté.Mets le dans ta petite cervelle que le nombre de bédouins qui se sont installés en Afrique du nord depuis le septième siècle ne dépassent pas 4%. Et que le peuple de l’Afrique du nord est berbère et jamais arabe.Si tu veux être arabe, bon débarras.Les vrais arabes sont au Yémen et en Arabie Saoudite, sans oublier de te l’apprendre que ces deux populations étaient noyées par la race juive, depuis l’apparition de la vie sur terre.

      Abdelrahmane
      12 juillet 2017 - 12 h 45 min

      @ mlaya: Cause toujours, hurlubériste, tu m’intéresses.

    Abou Lahab
    9 juillet 2017 - 11 h 54 min

    Quand les autres pays s’ouvrent aux autres cultures et aux autres langues du monde. Nous on s’enfonce de plus en plus dans la démagogie et la décadence dans tous les domaines . L’arabe est la langue des pays les plus arriérés au monde.
    Leurs écoles sont parmi les moins compétitives du monde.
    On ne publie pas en arabe, on ne pense pas en arabe, on .
    ne raisonne pas en arabe
    On ne peut citer aucun scientifique arabophone, alors que
    les scientifiques anglophones et francophones font légion.
    L’arabisation de l’Algérie a coulé son enseignement.
    La “civilisation arabe”, n’a plus rien produit depuis 7 siècles.
    Les 26 pays ayant adopté l’arabe comme langue officielle ne
    produisent et n’inventent RIEN.
    Les Arabes ne déposent quasi aucun brevet scientifique.
    Leur taux d’analphabètes est le plus élevé au monde après
    l’Afrique subsaharienne.
    Et inutile de bêler au racisme ou à l’islamophobie, car ce
    rapport a été rédigé par une quarantaine de chercheurs arabes;
    donc par des Arabes, pour les Arabes

    1
    2
      Afraniman
      9 juillet 2017 - 14 h 49 min

      Supprimer le français et le remplacer par « la langue nationale » ??? Quel langue nationale ? l’arabe ou tamazight ? Cette dame oublie t-elle que tamazight est aussi,soit disant, « langue nationale et officielle ? Chassez le naturel,il revient au galop ! Cette décision démagogique et stupide est la preuve que la reconnaissance de Tamazight est un leurre,une nouvelle tentative vaine d’étouffer cette langue.La poste doit utiliser les deux langues officielles arabe et tamazight sinon c’est à considérer comme une nouvelle provocation contre les amazighophones. Supprimer le français qui n’a AUCUN statut juridique en Algérie est légitime à condition d’introduire les deux langues officielles reconnues par la constitution:Arabe et tamazight,sans quoi cela équivaudrait à une discrimination linguistique intolérable et illégale.

        Abdelrahmane
        9 juillet 2017 - 15 h 32 min

        de quel tamazight l’on parle ?! le berbere standard ? çà n’existe pas, çà n’a jamais existé et sûrement que çà n’existera jamais. il y a certes une nuée de dialectes, au moins une cinquantaine en Afrique du nord dont au moins un douzaine en Algérie. lequel de ces dialectes tribaux et villageois qui diffèrent d’un village à un autre, d’une colline à une autre, lequel va-t-on mettre au coté de l’arabe, et encore ce ne sera qu’un dialecte dans lequel on ne peut même pas remplir l’imprimé d’un mandat-ccp ou un virement postal.

        Zoro
        9 juillet 2017 - 18 h 23 min

        @afraniman :quelle langue nationale tu dis?la réponse est simple, celle qui est bipède C AD nationale et internationale C est donc l arabe .l autre ,elle demeure encore unijambiste .A toi d être pragmatique dans ton choix

      amoura
      10 juillet 2017 - 17 h 57 min

      c est comme sauver quelqu’un de la noyade et le jeter dans un puits. Nous avons du mal à utiliser comme outil de travail le français, langue habituelle des algeriens ;alors ça va etre comment avec la langue arabe qui n est pas une langue de technologie et de recherche scientifique puisque aucune université occidental n’accepte une these formulée dans cette langue alors que les autres sont acceptées, meme en hebreu.
      Alors que penser à cette volteface de feraoun qui nous sort de son chapeau une idée magique: arabiser la poste qui est en relation avec le monde entier pour l isoler complement et l aneantir de sa capacité à promouvoir des richesses. N est ce pas un complot preparé par le mossad pour desorganiser et destructurer la poste comme ils l ont fait avec sonatrach, air algerie, la cnam, sntf,l autoroute est-ouest, l agriculture,la peche,les surfacturations pour vider rapidement les reserves en devises du bled…
      Il est temps que le peuple se reveille et s oppose (…).il n est pas impossible d entendre un jour que les reserves en devises ont disparu ou fondu.

        Abdelrahmane
        10 juillet 2017 - 19 h 56 min

        Vas-y toi même le premier, allez soulève-toi, sépare-toi, révolte-toi ! pour la parlote vous êtes les premiers, mais pour l’action, on n’e tend pas votre bruit, « yeskot 7eskem ». si vous touchez à la langue arabe, vos relais et supports au pouvoir seront balayés en moins de 6 mois. ce n’est pas une menace (c’est toi plutôt qui menaces), c’est une prédiction. A bon entendeur…..

    écoutez...
    9 juillet 2017 - 11 h 04 min

    (…) bravo : à quand la ruine ? Des millions n’ont toujours pas compris que nous recherchons est une langue structurée et en adéquation avec les nouvelles technologies de l’information!! on s’en fout que ce soit le Français ou l’Anglais : l’essentiel une langue avec laquelle nos enfants puissent à l’avenir se sortir du charlatanisme (…) Et si l’arabe était la langue qu’il fallait…. les émiratis l’auraient utilisée dans leur business de tout les jours… or ça parle majoritairement anglais dans toutes les administrations et en plein péninsule arabique !!!

      Zoro
      9 juillet 2017 - 12 h 37 min

      Le jour où l Algerie sera aussi visitée que dubai ,l anglais nous sera alors plus utile que le français qui se meurt sauf aux yeux des nostalgiques du colon .wake up dreamer ! !!!##

    Bison
    8 juillet 2017 - 22 h 39 min

    Incapable de sortir la poste de sa mediocrité chronique et de résoudre le moindre de ses problèmes m’dame ou demoiselle la ministre se rabat sur la facilité et le populisme ( qui ferrait mouche à coup sûr sur la populasse qui ne voit pas plus loin que son nez)! A moins qu’ elle pense qu’ on ne résout la médiocrité que par une médiocrité encore plus grande! Décidément la bêtise n’a pas d’âge, on croyait que les jeunes seront la planche de salut de notre pays on l’a dans l’ os! Finalement des hassane aaribi y’ en a partout, des sans barbe et sans voile ( pas besoin de voiler la tête quand le cerveau l’ est déjà) !
    A chaque fois qu’on croit entrevoir le bout du tunnel en fait c’ est le début d’ un autre encore plus sombre qui pointe!
    PS. Pour ceux qui verront ( par facilité) dans mon commentaire une quelconque haine de l’ arabe ou amour du français ont tout faux! Arabisée et après ? Tu va crier victoire mais après l’ euphorie à ta prochaine visite dans un bureau de poste tu tombera sur les même problèmes et même pire! J’ espère que’ on nous ramènera des égyptien ou autres palestiniens pour nous remplir les formulaires ! Déjà en bilingue on a du mal à trouver qui nous le remplira et là en réduit de 50% les chance d’ en trouver un!

    anonyme 117
    8 juillet 2017 - 21 h 48 min

    Comme le Français l’Arabe n’es pas notre langue d’origine. Si ont doit faire un choix le Français et plus rentable.Mais comme la dit Bon sens il n’y à rien d’officiel.

      Abdelrahmane
      8 juillet 2017 - 22 h 14 min

       » l’Arabe n’es pas notre langue d’origine ». çà s’est valable pour vous, les kabyles, pas pour 85% des algériens arabophones (donc arabes) et même plus, si on comptait les berberophones pour qui la langue arabe ne pose aucun problème. Faut vous y faire au fait que vous n’êtes pas les seuls et exclusifs algériens.

        Zoro
        9 juillet 2017 - 9 h 36 min

        Salem 3aleikoum wa rahman allah wa baraka touhou ,ya si Abderrahmane, nous savons tous que ces gens s en foute de tamazghit qui n a jamais existé et qui n existera jamais leur but C C est de faire barrage à l islam en stoppant là langue qui le véhicule dans ce pays.

          Abdelrahmane
          9 juillet 2017 - 10 h 30 min

          @ Zoro. Absolument, vaillant Zoro. pour ces gens-là ce qu’ils appellent tamazight n’est qu’un prétexte, un alibi. en fait ils défendent la langue française et s’attaquent à la langue arabe, la langue de l’Algérie profonde, du peuple algérien dans son écrasante majorité depuis bientot 14 siècles, ces gens-là, ces supplétifs sont les séquelles, les survivances du colonialisme, la mauvaise graine, la vermine laissée par la colonisation de notre pays. comme je l’ai dit sur un autre post, si les pieds-noirs européens étaient restés en Algérie après 1962, ils n’auraient pas défendu la langue française et n’auraient pas attaqué la langue arabe, avec autant de haine, de hargne et de larbinisme. wa el-salem 3aleik.

        Afraniman
        9 juillet 2017 - 14 h 57 min

        Ya Abderrahmane.L’arabe officiel et artificiel n’est la langue maternelle d’aucun algérien (0 %) et d’aucune maghrébin !Cessez de vous mentir à vous mêmes.La langue officielle n’est parlée par personne en dehors des médias arabisants et de certains discours officiels et dans les cours de justice.Quand vous allez au commerçant du coin et que vous lui dites: Ouridou kiloughramen min almawz ??? Il va vous rire au nez !

          Abdelrahmane
          9 juillet 2017 - 15 h 54 min

          ya afranman, la langue Arabe classique dite communément fos7a est une langue véhiculaire, nationale et officielle dans au moins 24 pays, elle ne peut pas être langue maternelle, c’est la langue savante, du savoir, de l’art, de l’académie, de l’instruction, des média, de la diplomatie, de la litterature raffinée, d es situations formelles. Elle n’est pas, n’a jamais été langue maternelle. Dans chaque communauté arabe de la péninsule arabique et la cote-est du golfe persique à la cote atlantique, du yemen au caucase, de s cotes sud de la mediterrannée au fond du subsahaa, il y a des versions dialectales, populaires appelées « darija », chacune propre à un groupe local. la langue arabe classique fos7a constitue la version véhiculaire, le dénominateur commun, dans laquelle se reconnaissent et s’identifient tous les locuteurs, dans leurs relations entre eux (quand ils ne se comprennent pas entre eux dans leurs dialectes, et aussi dans leurs relations avec les autres peuples non-arabophones et qui viennent à communiquer avec eux. voilà la réalité qui vous echapppe vous les kabyles arabophobes.

        Mlaoua
        9 juillet 2017 - 17 h 33 min

        Ah bon! As tu fait les statistiques pour savoir que les Kabyles représentent 15 %? Quand? En tout cas, je n’ai pas vu un minable de ton espèce venir dans mon village faire ces statistiques, sinon je t’aurai chassé, car tu n’auras rien à foutre chez nous. Tu crois qu’il n’y a que les Kabyles (d’après tes dires) qui jugent que cette langue arabe n’est pas une langue de science? Si tu n’es pas un hypocrite cites moi un seul homme de notre temps qui a soutenu son doctorat en usant de cette langue arabe? Cites moi une seule revue scientifique mondialement reconnue par son sérieux, qui s’écrit en arabe et qui publient des recherches scientifiques les plus récentes. Et pourtant ce n’est pas l’argent qui manque pour les Bédouins du Moyen-Orient de le faire. Quant à toi, chiches, vas y enseigner la langue arabe à tes enfants. Fais le vite. D’ailleurs personne ne se donnera la peine de t’empêcher. Mais dans la réalité, je sais que tu ne choisiras jamais cette langue, comme langue d’enseignement pour tes enfants, mais tu cherches simplement à l’imposer (par complexe) aux autres .Les hypocrites comme toi j’en connais assez. Puisque tu aimes la langue arabe, je te défie alors d’empêcher que tes enfants n’enseignent les langues étrangères. Fais le premier pas. Sinon arrête d’afficher tes mensonges. Ton hypocrisie c’est du déjà vu. Le constat de l’arabisation est là. Il est sans appel. Notre école « faoudamentale » avait produit des terroristes : la décennie noire amèrement vécue était une preuve irréfutable. Durant cette décennie, nous avions perdus 200000 Algériens et des milliards de dollars partis en fumée de notre économie à cause de la barbarie des terroristes sortis de nos écoles.Mais si tu cherches plus pire pour ton pays, tu dois savoir que les Kabyles (que tu détestes) s’y opposeront. Il est de leur devoir. Ils n’accepteront pas que l’avenir de leurs enfants soit sacrifié par des opportunistes de ton espèce. Saches que les Kabyles que tu insultes à chacune de tes interventions sur ce site, l’ont déjà prouvé durant la révolution (si tu connais quelque chose de l’histoire de ton pays), pour qu’ils acceptent aujourd’hui qu’un nouveau désastre leur tombe fatalement sur leur tête. Mets le bien dans ta petite cervelle. Quant à madame la ministre Houda Feraoun, il est bien normal qu’elle dissimule ses échecs. Elle a cru bon de généraliser la langue arabe qui est perçue avant tout comme un acte populiste, mais sans aucune utilité pour améliorer le fonctionnement de ses différents services, ni le bien-être des Algériens, car la langue ne contribue en rien à améliorer les choses. D’ailleurs beaucoup d’Algériens peinent à avoir une Internet sans coupure(sans citer autre chose). Je dirai quand on échoue, et pour faire face à ses adversaires, il faut trouver l’astuce pour diviser ces derniers. Un acte populiste peut lui apporter des soutiens, peu importe que son ministère marche ou à l’arrêt.

          Abdelrahmane
          9 juillet 2017 - 17 h 46 min

          je n’ai rien à te citer bonhomme, je n’ai pas de compte à te rendre. Parle plutot de ton dialecte tribal villageois, dis aux forumeurs si on peut remplir un imprimé de mandat-carte ou de virement ccp dans ton idiomes tribal. esaie de compter dans ton dialecte de 1 à 3 sans prononcer un chiffre en arabe.
          chiche bonhomme !

          Zoro
          9 juillet 2017 - 19 h 08 min

          He mlaoua n essayés pas de brouiller les cartes en citant les kabyles en général j ai souvent lu abderrahmane il ne cite que les les berbèristes separatistes suppôts de Mehenni et bhl haineux des arabes et des musulmans et je suis sûr que tu en fais partie

          Abdelrahmane
          9 juillet 2017 - 19 h 22 min

          @ Salem Zoro ! ce hurluberlu de makiste ne sait pas que je suis oncle de 3 neveux moitié arabes moitié kabyles, et grand-père de trois petits-enfants moitié arabes moitié kabyles. et quand j’ai parlé de 15% de non-arabes je parlais bien sûr des berberophopnes (chaouis, mzabis, targuis, kabyles, ksouris, msirdis) qui constituent en Algérie 15% contre 85% d’arabophones (arabes) mais vas-y faire comprendre cela à un macaque.

          Zoro
          9 juillet 2017 - 19 h 55 min

          Salem si abderrahmane ,je suis aussi dans le même cas que toi ,j ai deux neveux marie à deux charmantes kabyles en algerie , une Nice mariee à un kabyle en France et un autre neveu marie à une chaouia en france.ancun dans notre famille qui restera ouverte à toute algerien fière de la diversité de culture et respectueux des valeurs fondamentale de la oumma

      jugurthajubak
      9 juillet 2017 - 5 h 34 min

      @ Bison
      Non sortir la poste de sa médiocrité mais le pays tout entier, à moins que ce soit des subterfuges pour donner du grain à moudre à la masse modelable, il faut retrousser les manches, nettoyer le pays, éduquer, apprendre le civisme et non abrutir les gens, jusqu’où va notre pays dans cette gabegie?
      Espérons des jours meilleurs, l’espoir fait vivre!!!

        Abou DENERFS
        10 juillet 2017 - 17 h 31 min

        Un peuple qui a honte de sa langue maternelle,celle de ses ancêtres, est un peuple mûr pour l’esclavage. Une langue est un dialecte qui a sa police, son armée et son Etat. Ce sont les pouvoirs politiques arabes despotiques, antidémocratiques qui ont imposé l’arabe artificiel par la force au nom de la religion. Les peuples arabes formatés à une langue que personne ne parle en privé sont les victimes consentantes et passives d’une profonde aliénation. Si le monde arabe ne connait ni la démocratie, ni l’Etat de droit, ni l’alternance au pouvoir, c’est en grande partie à cause l’enseignement sinistré et du sida mental qu’est l’intégrisme islamique qui gangrène ces sociétés.

          Abdelrahmane
          10 juillet 2017 - 19 h 45 min

          @ à bout de nerfs. Et qu’en est-il de votre tamazight dit standard ou le berbère, en fait le taqvaylit farci, expurgé des termes arabes ou empruntés à l’arabe et farci de termes nouveaux, carrément inventés au petit bonheur la chance, au pif ou ramenés des autres versions éloignées des dialectes berberes (neffoussi, rifi, chelhi, et même tiknarien) ?! tamazight ou kabyle farci que vous voulez nous imposer à nous algériens arabophones et aussi aux autres algeriens berberophones pour qui (le kabyle farci) est aussi éloigné de leurs parlers locaux (chaoui, tamachek, mzabi et msirdi) que l’espagnol par rapport au roumain, ou l’italien par rapport au portugais, ou le français par rapport à l’italien. Et vous appelez çà « langue berbere » ou « tamazight » que vous avez imposé (grâce à vos relais et supports dans les rouages de l’état algérien) comme langue nationale et officielle. Cette langue, est-elle la langue (acceptée et reconnue) de tous les berbérophones algériens? S’identifient-ils, ces berberophones, à cette langue artificielle (incomplète et inadéquate) concoctée au salon-labo de l’académie berbère de paris ? Est-elle apte à contenir et fonctionner avec les développements de la technologie moderne ? peut-elle faire mieux que la langue arabe, 4° langue dans le monde, 5° langue de travail à l’ONU et les instances politiques et géopolitiques planétaires ? Ce que vous déniez à la langue arabe classique, aurez vous le culot de le défendre pour le tamazight ?

    Zoro
    8 juillet 2017 - 21 h 10 min

    Ils ont fait appel à chachnok le
    Feraoun esclavagiste et voila notre Feraoun qui se libere de la langue de Salan.n est ce pas un signe divin????

    Abdelrahmane
    8 juillet 2017 - 20 h 45 min

    P****! quelle honte ces vilains larbins berberistes serviteurs fidèles et acharnés de la langue française !! Si les pieds-noirs européens étaient restés en Algérie après son indépendance, ces européens n’auraient défendu la langue française, contre la langue Arabe, avec autant de hargne, autant d’allégeance et de ferveur et attachement. si au moins il s’agissait de leur dialectes tribaux berberes, ç’aurait été excusable et compréhensible. Cette allégeance à l’occident et les juifs ne m’étonne pas de la part de gens comme eux sans aucune dignité, sans valeur morale, ni aucun repère dans la vie. PITOYABLES ! Voilà ce que vous êtes.

    karimdz
    8 juillet 2017 - 19 h 33 min

    Très très bonne initiative, le français n est pas notre langue d origine, ni notre langue nationale, et encore moins notre langue officielle. C est la langue de l ancien occupant, et l Algérie est un état souverain, qui a sa propre culture. Notre pays ne doit pas être une république tam tam, à l instar de certains pays africains qui ne parlent que français.

      un mondefoufoufou
      8 juillet 2017 - 22 h 48 min

      n’insulte pas 10 millions de personnes en répondant à 10. et puis pourquoi cette guéguerre au sujet d’une langue alors que nous ne maitrisons aucune.vous vous revendiquez ARABE c’est votre choix , d’autres AMAZIGHS c’est leur choix ET comme TAMAZIGHT est aussi langue nationale , ils vont demander à FERAOUN (…) d’appliquer aussi TAMAZIGH à la POSTE.et ainsi tout le monde sera content.VIVE l’ARABE et TAMAZIGHT à la poste.Comme ça on aura non plus 10 ans de retard dans les TIC mais un 100 ANS. Vive la haine qui détruit ce pays plus que notre pire ennemi. (…)

    myriam
    8 juillet 2017 - 17 h 08 min

    wach bik ya Feraoun??? une poussée de fièvre??? CONSULTEZ votre médecin et oubliez vite ces décisions démagogiques qui ne vous honorent point !!!!!!!…et pourtant j’ avais une bonne impression de vous….quoi??? une poussée de fièvre moi aussi????heu..heu……attention à la contagion !!!!!!!!! à bon entendeur slut !!!!!!!!!

    nectar
    8 juillet 2017 - 15 h 11 min

    N’importe quoi, à défaut d’innover et d’apporter un plus à ses clients, elle fait dans la démagogie..Une langue, qui est un vecteur de communication ne peut être imposée, mais faire en sorte que celle -ci soit aimée et apporte un plus au rayonnement du pays et non à le rendre analphabète trilingue….On voudrait que tous les algériens soient ara-bêtes malgré eux…et leur origine berbère….

    Jamesben
    8 juillet 2017 - 14 h 49 min

    Cette poussée de fièvre « arabique » z quelque chose de suspect. Exemple: Renault présidée par Ghosn, un Arabe, fabrique (monte?) la Symbol en Algérie à autorisé notre pays à se targuer d’en être le géniteur: DERNAHA JAZAÏRYZA. Mais quand vous avez la chance d’en avoir une, vous avez la surprise de découvrir couvrir sue la pochette contient le manuels d’utilisation du véhicule et du multimédia rédigés en arabe et en Anglais. Résultat: le commun des Alerien qui ne maîtrise pas l’arabe est considéré par ce constructeur indigne de la langue de Molière mais est contraint de se mettre à celle de chikh Zoubir. En attendant, on se met entre les mains expertes des courtiers…tahya aljazaîr et vive laf …

    Thamerguessifth
    8 juillet 2017 - 12 h 46 min

    La bataille pour la sauvegarde de la langue française a aggravé les clivages sociaux aux premières heures de l’ouverture politique de 1988. Les arabisants suggéraient d’opter pour la langue anglaise quand les francisants avançaient l’argument de la nécessité de garder la langue de la technologie et du savoir. Bien sûr les francisants répliquaient que la langue française étant déjà bien maîtrisée et utilisée par une large partie de la population et dans les universités et les administrations, le pays avait tout à gagner de garder ce butin de guerre. Avec du recul, je pense que cette bataille ne valait pas la peine d’être menée. Opter pour l’anglais aurait pu désamorcer des tensions qui n’ont fait que s’exacerber avec cette bataille.

    africain du nord
    8 juillet 2017 - 12 h 03 min

    JE SUIS AMAZIGH COMPLET ET JE LE RESTERAI
    ARAB ,NIET

    Bon sens
    8 juillet 2017 - 11 h 48 min

     » La direction d’Algérie Poste a décidé de supprimer la langue française de tous les documents officiels émis par ses services et de la remplacer par la «langue nationale», croit savoir le journal arabophone Echorouk. » Depuis quand ce journal atteint d’arabisme et d’islamisme aigü est-il une source fiable d’information ? Attendons l’annonce officielle avant de se lancer dans une polemique.

    Abbdelrahmane
    8 juillet 2017 - 11 h 21 min

    « Algérie Poste supprime le français de ses guichets : quand Feraoun s’initie à la démagogie ». Il n’y a rien de démagogique, c’est une juste application d’un article de la constitution relatif à l’utilisation et la promotion de la langue nationale et officielle, la langue arabe. le public dans son écrasante majorité ne parle pas le français et parle l’arabe; pourquoi lui imposer de remplir un imprimé (mandat, chèque, virement et demandes) en français alors qu’ils parlent l’arabe et ne maitrisent pas le français..Ce n’est que justice et pertinence. A d’autres ministères et domaines d’activités nationales d’emboiter le pas.

    Point de vue
    8 juillet 2017 - 11 h 11 min

    Apparemment pratiquement toutes les personnes ayant répondu à cet article sont favorables à la suppression du Français en Algérie !!! Bon pourquoi pas !!! Mais combien de ces personnes sont des personnes installées en France et de ce fait pratique bien évidemment le Français !!! A mon avis il y en a sans doute une majorité !!! Mais combien auront ils le courage de l’avouer ???

    esma
    8 juillet 2017 - 10 h 45 min

    C’est une très bonne nouvelle! Enfin l’algérie libérer on aura plus d’analphabètes Kabyle qui parle cette langue et qui ont toujours travailler pour la France dans le m^me objectif sous développer l’algérie encore et encore….et on aura non plus un ambassadeur Francais va en kabyle pour leurs annoncés le quota des visas délivrés est plus important par rapport aux reste d’algériens Pour moi donc c’est bon débarras…

    anonyme
    8 juillet 2017 - 10 h 33 min

    Sauvons la langue arabe que 20 pays arabes ont abandonnée ; laissons l’initiative à ces pays d’opter pour les langues occidentales n’oublions pas que nous sommes le seul pays arabe et musulman qui reste.
    je viens de voir sur une vidéo la famille des Saouds sur un yatch les femmes en bikini ah les salauds heureusement que nous sommes là (…) Le jour où on manquera de profs de langues étrangères ils vont nous envoyer soyons rassurés. Alors que l’Arabie est en train de financer des mosquées un peu partout dans le monde nous on continue à faire des quêtes chaque vendredi pour leur construction afin que le wahabisme et salafisme soient prêchés n’est-ce pas un signe de notre générosité envers les bédouins?? pauvres de nous.

      anonyme 117
      8 juillet 2017 - 11 h 07 min

      On tout les cas telle te permet de t’exprimer. pour la langue Arabe brider par la religion ne permet pas d’obtenir un doctorat ni un diplôme de hautes études.

      anonyme
      8 juillet 2017 - 11 h 34 min

      Vous ressemblez à l’arroseur arrosé ou au voleur qui crie au voleur comme tous tes gens de ta race tu penses que les Kabyles sont t francophiles tu te trompes en 132 ans de présence sur notre sol la France n’a pas réalisé un seul lycéée en Kabylie et c’set là qu’elle a commis les plus grands massacres.Si les Kabyles ont une préférence pour le français c’est parce que c’est une langue qui peut leur permettre d’accéder à la science.Oú est arrivé l’Egypte avec la langue arabe .Vous traiter les kabyles de hirb frança je te fais savoir qu’il y a 8 centres culturels français en dehors d’Alger et pas un seul en Kabylie; avec l’arabisation totale on sait que c’est les baathistes qui visent la Kabylie mais ne vous en faites pas ce sera l’identité algérienne qui va disparaitre dans un très proche avenir d’ici 2062 vous serez tous des bédouins.

        Abbdelrahmane
        8 juillet 2017 - 11 h 52 min

        Oui mais les français dès les premières années après l’occupation de la kabylie en 1858 ont fait venir des pères blancs et des instituteurs/trices dans les villages et hameaux montagneux de grande kabylie pour dés-islamiser et franciser les kabyles.

    Jugurthajubak
    8 juillet 2017 - 10 h 10 min

    Le Français avait mis 132 ans pour s’imposer, il faudrait 132 ans pour qu’il soit une langue secondaire.
    Ils ont voulu arabiser l’Algérie à marche forcée, le résultat est des plus catastrophiques, sans parler du cordonnier syrien et de l’épicier égyptien.
    A bon entendeur salut

      anonyme
      8 juillet 2017 - 14 h 11 min

      avec l’arabisation totale nous sommes entrain de préparer le terrain aux nouveaux arrivants du moyen il y trouveront un milieu propice déjàs on remarque les résultats obtenus au bem par ces descendants de Phéniciens ,un jour il ne restera aux ex algériens que one two three viva l’Algérie;quand à ceux qui propagent la rumeur que les Kabyles sont des Chrétiens je leurs rappelle que Ben Badis,cheikh El Ourtilani,Cheikh ,El Ibrahimi pour ne citer que ceux là,sont kabyles et que le nombre de chrétiens est 10 fois plus importants ailleurs en Algérie qu’en Kabylie d’ailleurs rappellez il y a quatre ou cinq ans de cela l’association chrétienne dite Dieu d’ORAN a expulé un fils de chahid d’un apparatement qu’elle revendiquait.

        Abdelrahmane
        8 juillet 2017 - 14 h 42 min

        cheikh el-ibrahimi, kabyles ???!!! hahahahaaa !! pour ta gouverne il est de ras el-oued sud de la wilaya de borj-bouarirej (bba). arrêtez de vous accaparer les titre, identités et appartenances des autres.

          anonyme
          9 juillet 2017 - 13 h 47 min

          mon essaies de te renseigner auprès des personnes agées de plus 90 ans je te fais savoir que Ras el Oued s’appelait auparavent en Kabylie Thamoula et que pratiquement la majorité des habitants des hauts plateaux était des Kabyles et ce n’est qu’après les évenements de 1945 que la France a commencé l’arabisation des ces contrées et je raffirme que cheikh El Ibrahimi autant que cheikh El Oughlissi sont des Kabyles.

          Abdelrahmane
          9 juillet 2017 - 22 h 37 min

          @ anonyme 09/07/2017- 13:47: ras el-oued se situe au sud de la rn5, donc au sud de bba, et la kabylophonie depuis des siècles se limitait au nord de bba et au nord de sétif. De plus j’ai connu beaucoup de gens de cette localité, ils ne parlent pas un mot de kabyle et aucun ne s’est pretendu kabyle. Une notabilité nationale de ras el-oued très connue déjà au temps de la colonisation, le docteur benharoun (çà te rappelle rien la boisson minérale benharoun?) n’a jamais prononcé un mot en kabyle et n’a jamais dit qu’il était kabyle. Avec votre mentalité d’accaparement et d’appropriation de titres, identités et appartenances des autres, vous allez un jour nous dire que napoléon est kabyle, comme vous avez déjà prétendu que boumedienne et ferhat abbas étaient kabyles, tous comme vous avez prétendu qu’ibn khaldoun était berbere, qu’hannibal était numide. Mais comme on dit la corde du mensonge est courte et vous et êtes toujours rattrapés dans vos mythes et élucubrations.

    esma
    8 juillet 2017 - 9 h 53 min

    une très large victoire contre les colons la France la Suisse et la Belgique bravo…

      bird
      8 juillet 2017 - 10 h 45 min

      Sans oublier le Quebec ,bien sûr une belle victoire ,magnifique ,un seul bémol si demain ces pays francophones distribuaient les visas a volonté il y aurait des queues interminables ,devant les consulats des pays arabes  » frères  » personne ,une réponse ???

        anonyme 117
        8 juillet 2017 - 11 h 20 min

        Au contraire c’est une grande défaite si l’Algérie se retrouve parmi les derniers pays c’est en partie à cause de l’Arabisation forcée la langue Française est un mélange de plusieurs langues dont l’Arabe. Pour un Algériens c’est un butin de guerre et qu’il peut utiliser pour son intérêt.

    issam
    8 juillet 2017 - 9 h 29 min

    Qu’y a t-il de choquant ?

    Kantar
    8 juillet 2017 - 8 h 15 min

    Il y avait déjà un problème avec les accusés de réception qui étaient totalement arabises. Imaginez un facteur d’un pays étranger qui doit viser cet accusé pour attester de sa bonne délivrance. Il ne saura même pas où apposer sa mention. Il y a un tas de problèmes de ce genre dans le courrier à destination de l’étranger. Ne serait il pas plus logique de doubler les intitulés en anglais ou français ? Le même problème que pour les banques. A l’heure de la mondialisation, le multilinguisme devient une nécessité et non pas une option.

    offf
    8 juillet 2017 - 8 h 12 min

    Une autre preuve des relations exécrables avec le gouvernement français actuel.

    SEBSADJI Abderramane
    8 juillet 2017 - 7 h 32 min

    La citation de feu Slimane Amirat Allah yarhamou: « Si j’ai à choisir entre la démocratie et l’Algérie, je choisirai l’Algérie  » doit être la devise de tout intellectuel Algérien qui est au service de sa patrie Algérie.
    « Si j’ai à choisir entre les produits algériens et les produits français, je choisirai les produits algériens même si les produits algériens sont de qualité moindre que les produits français. La langue de nos parents, nos grandmères, grandpères, de nos aieux est le parler algérien trop trop proche de la langue arabe académique. La langue arabe académique est la langue nationale c’est-à-dire la langue officielle de l’état Algérien symbole de souveraineté.
    « Si j’ai à choisir entre la langue nationale et la langue française, je choisirai la langue nationale  » avec un peu de volonté pour surpasser les difficultés qui peuvent être rencontrées.

    Vangelis
    8 juillet 2017 - 7 h 18 min

    La démagogie des gérontologues a fait son œuvre sur la seule jeune ministre qui est par ailleurs sympathisante du fln, ceci expliquant par ailleurs cela.

    Alors que:

    « Le français est notre butin de guerre » Kateb Yacine.

    L’Algérie a le plus grand nombre de francophones du Maghreb et est également le 3ème pays au monde.

    L’Algérie après l’introduction forcée de l’arabe est un pays ou il y a le plus grand nombre d’analphabètes bilingues.

    …. / …

    La ministre serait mieux inspirée à réformer totalement son secteur au lieu d’aggraver une situation déjà complexe. Le courrier, quand il arrive, est distribué à la vitesse d’une limace et il n’est pas rare qu’une lettre mette 15 jours pour parcourir 100 km. Les paquets sont souvent ouverts ou encore le contenu spolié s’ils ne disparaissent pas de la circulation. Quand aux mandats ou autres virements, il est inutile d’en parler car dans le même état piteux. Les TIC idem, peu de services, coupures fréquentes, coûts exorbitants et accueil lamentable pour le tous. Arrogance oblige des préposés qui croient qu’ils rendent services aux clients oubliant surement que c’est grâce à eux qu’ils « travaillent » et ont un salaire qu’ils ne méritent pas au vu des carences récurrentes.

    Afroukh
    8 juillet 2017 - 7 h 10 min

    Désarabiser l’école l’administration mais surtout les tetes

    Afroukh
    8 juillet 2017 - 7 h 09 min

    L’arabe aux arabes: ni arabe ni arabisable.

    Afroukh
    8 juillet 2017 - 7 h 08 min

    Une caste qui n’a été élue par personne mais impose jusqu’à l’identité la langue:VIVE LE MAK

    akildar
    8 juillet 2017 - 6 h 00 min

    Faites une virée dans les établissements scolaires des trois paliers,vous aurez une idée précise de la situation linguistique et les matières enseignées dans les deux langues:une véritable catastrophe .Alors où va l’Algérie ? Allez faire un tour en France et recensez les étudiants algériens,fils de dignitaires de chez nous,et donnez nous leurs chiffres.Là vous aurez toute une autre idée de la situation qui prévaut chez nous.Même nos responsables s’adressent aux citoyens dans la langue de Molère.Qu’en dites-vous?

    Ayweel
    8 juillet 2017 - 4 h 38 min

    On ne peut sortir de l’oberge tant que les algériens et particulièrement ceux qui se prennent pour intellectuels n’arrivent pas à faire la différence entre langue nationale et langue officielle. Ce qui est national émane des racines du peuple et de sa nation tandis que l’officiel est un choix délibéré fait par le peuple pour des raisons bien particulières. A ma connaissance ni le peuple algerien ni sa nation ne sont arabe et de ce fait le qualificatif national pour cette langue est complètement erroné, sauf si pour l’Algérie vous sous entendez l’Arabie saoudite ……. Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh

    Amcum
    8 juillet 2017 - 0 h 58 min

    Une bonne et excellente décision.
    Les nouveaux cadres ont une plus grande maitrise de l’arabe que du frenchy ! de même le citoyen algérien. De plus l’affaire de la poste est sensible, c’est quand même de l’argent ! De plus à lire l’article, on risque de croire que changer l’interface des logiciels est une science nucléaire ! La technologie derrière les logiciels est tout juste du CODE sans aucun lien avec la langue. Les chinois fond de l’interfaçage de même que les frenchy ! Exemple le È Ê È À Ç sont toujours un casse-tête dans la recherche bibliographique dans les bases de données scientifiques. Monsieur arrêter d’alarmer les gens, avec votre français, vous allez mourir et disparaitre comme moi d’ailleurs dans 60 ans ? Puis tout va être réglé pour vous et votre français !

    Farid1
    8 juillet 2017 - 0 h 41 min

    J’espère que ce n’est qu’un début et d’autres ministères suivront et en ajoutant Tamazight;
    on a marre de cette langue qui n’est pas la notre et en plus elle ne sert à rien

      brahim
      8 juillet 2017 - 7 h 55 min

      C’est toute l’Algerie qui va disparaître dans 60 ans si on continu d’imposer l’arabe de cette façon là.

      Ninir
      8 juillet 2017 - 11 h 20 min

      alors comme ça la langue française ne sert à rien? elle a pourtant servi a former toutes les élites de notre pays, depuis avant 1962. pour l’arabe il faudra repasser. il suffit d’écouter nos officiels s’exprimer. dans quelle langue excellent ils?

    Anonyme
    8 juillet 2017 - 0 h 24 min

    La citation de feu Slimane Amirat Allah yarhamou: « Si j’ai à choisir entre la démocratie et l’Algérie, je choisirai l’Algérie  » doit être la devise de tout intellectuel Algérien qui est au service de sa patrie Algérie.
    « Si j’ai à choisir entre les produits algériens et les produits français, je choisirai les produits algériens même si les produits algériens sont de qualité moindre que les produits français. La langue de nos parents, nos grandmères, grandpères, de nos aieux est le parler algérien trop trop proche de la langue arabe académique. La langue arabe académique est la langue nationale c’est-à-dire la langue officielle de l’état Algérien symbole de souveraineté.
    « Si j’ai à choisir entre la langue nationale et la langue française, je choisirai la langue nationale  » avec un peu de grande volonté pour surpasser les difficultés qui peuvent être rencontrées.

      Afroukh
      8 juillet 2017 - 7 h 06 min

      L’arabe n’est pas ma langue ni le sera jamais

    Lamany
    7 juillet 2017 - 23 h 07 min

    enfin une bonne décision en conformité avec la constitution !

      Anonyme
      8 juillet 2017 - 0 h 39 min

      ce sont des gens comme vous qui ont dénaturé notre pays ! vous êtes responsables d’un grave abus de pouvoir et d’un grave effondrement de notre pays dans tous les domaines ! continuez de vous gargariser avec vos formules mensongères comme de dire que l’arabe est la langue de la majorité du peuple alors que le commun des algériens ne comprend pas cette langue ! vous êtes des manipulateurs et des menteurs !

    zarathoustra
    7 juillet 2017 - 21 h 56 min

    Ce n’est qu’un détail de la marche de l’algerie …..on essaie de se mettre au diapason avec la constitution…et la langue de la majorité du peuple bon gré malgré ….

    khlet!
    7 juillet 2017 - 21 h 35 min

    « Toutefois, la nouvelle décision d’Algérie Poste peine à être appliquée sur le terrain puisqu’elle rencontre une résistance à plusieurs niveaux au sein de cette entreprise, relativise le journal. »… dans le cas de ce journal chourouq , j’aurais dis non pas relativise mais s’indigne très très rageusement !!!! nous savons tous qui est derrière cette kharabisation catastrophique de notre pays n’est-ce pas …

    Anonyme
    7 juillet 2017 - 21 h 21 min

    sidi mlih zadlou lehoua oue rrih!!!

    MELLO
    7 juillet 2017 - 20 h 27 min

    Voilà que la chère Madame la ministre veut avoir son arabisation, d’ailleurs pourquoi l’arabe et pas de tamazight qui est aussi LANGUE NATIONALE et officielle ??? Le « Messalisme » en puissance puisque vers la fin de l’année 1948, au moment au le parti indépendantiste, le PPA-MTLD, atteint le faîte de sa puissance, il se pose naturellement la question de l’identité nationale. Au lieu de provoquer un débat à l’intérieur des instances du parti, Messali Hadj adresse un mémorandum à l’ONU où il définit la nation algérienne comme une nation exclusivement arabo-musulmane. En un mot, il refuse de donner une quelconque existence à l’Algérie avant l’avènement de l’Islam en Afrique du Nord.. Madame Ferraoun , a t elle comme disciple MESSALI ? Frantz Fanon, dans « les damnés de la terre », se résume à une prise de pouvoir violente du pouvoir par les nouveaux leaders. « Avant l’indépendance, le leader incarnait en général les aspirations du peuple : indépendance, libertés politiques, dignité nationale. Mais, au lendemain de l’indépendance, loin d’incarner concrètement les besoins du peuple, loin de se faire le promoteur de la dignité réelle du peuple,…, le leader va révéler sa fonction intime : être le président général de la société des profiteurs impatients de jouir que constitue la bourgeoisie nationale », écrit-il.

      Zoro
      8 juillet 2017 - 14 h 21 min

      Mon vieil ami mello pourquoi fais tu semblant d ignorer qu il n y a aucun parler en algerie qui s appelle tamazghit? j ai connu des chaouis et des kabyles qui ne s’entendaient qu’en arabe parce que, disaient-ils, leur parler étaient différents. Alors laissez tranquille cette jeune ministre elle veut seulement nous débarrasser du reste de la langue de salan; celle de moliere trouvera Toujours sa place dans des esprits emancipes.

        Abdelrahmane
        8 juillet 2017 - 17 h 23 min

        @ Salem Zoro ! absolument sadaqt. voilà d’ailleurs ce qu’en dit le gourou ferhat mehenni lui-même sur ce canular de langue berbere standard qu’on veut nous imposer comment langue rivale de l’arabe: »Si, un jour, une langue amazighe unique a dû exister, nous n’en avons pas encore la preuve. Pour le moment, nous assistons à l’absence d’intercompréhension linguistique naturelle entre le mozabite et le touareg, le kabyle et le chleuh… Mais peut-on en créer une qui soit une langue standard entre Amazighs? Croire que la solution est dans la création volontariste d’une langue commune aux berbères est une autre absurdité. Bien sûr que matériellement cela est possible, mais elle serait la langue de qui? « .

    bacha
    7 juillet 2017 - 19 h 56 min

    « l’arabisation doit être progressive et progressiste » ( Lacheraf rabi yerhamou). Ya Madame la ministre vous êtes très jeune et cela nous fait plaisir. Donc essayez de ne pas tomber dans des calculs politiciens qui ne sont pas de votre niveau et qui ne sont d’aucune valeur ajoutée pour notre société . Merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.