Londres vend des armes aux Al-Saoud pour commettre des crimes au Yémen

Yémen
Riyad et ses coalisés sont responsables d'un drame humanitaire au Yémen. D. R.

A la surprise générale, la plus haute autorité judiciaire britannique a qualifié de «légales» les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, malgré les soupçons de l’implication de Riyad dans des crimes de guerre au Yémen. La cour de justice britannique a jugé ce lundi qu’il n’y avait pas de risque que Riyad viole le droit humanitaire international dans le conflit qui l’oppose aux rebelles houtis au Yémen, et qu’en conséquence, la Grande-Bretagne pouvait continuer à vendre des armes à l’Arabe Saoudite.

Le verdict prononcé par un juge de la plus haute juridiction était sans appel : «L’Arabie Saoudite a été et demeure véritablement engagée à respecter le droit international humanitaire. Et il n’y avait pas de ‘‘risque réel’’ qu’il puisse y avoir des ‘‘violations graves’’ du droit humanitaire international.» Ce jugement fait suite au recours de l’organisation Campaign Against Arms Trade (CAAT), qui mène depuis plusieurs années une campagne pour bloquer les licences d’exportation des bombes de fabrication britannique ou des avions de combat utilisés par la coalition arabe dirigée par Riyad dans le conflit au Yémen.

En tout état de cause, les rapports en provenance de l’ensemble des organisations de défense des droits humains sont catégoriques : Riyad a bel est bien provoqué des massacres dans les interventions de ses forces à l’étranger. Selon l’ONU, le conflit au Yémen a fait plus de 8 000 morts et 45 000 blessés, dont la moitié sont des civils. En janvier dernier, un rapport de l’ONU enquêtant sur des frappes aériennes menées par l’Arabie Saoudite a conclu que la plupart des opérations ayant entraîné des massacres sont la résultante d’un «processus de ciblage inefficace», soulignant avec certitude le non-respect par la coalition dirigé par Riyad des exigences du droit international humanitaire.

«C’est un verdict très décevant et nous allons faire appel», a assuré Andrew Smith, un des responsables de la campagne contre le commerce d’armement, soulignant en substance que «si ce verdict est confirmé, il sera considéré comme un feu vert pour que le gouvernement britannique continue d’armer et de soutenir les dictatures brutales qui violent les droits de l’Homme. Comme l’Arabie Saoudite qui n’accorde aucune considération au principe du droit humanitaire international».

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (6)

    Anonymous
    15 juillet 2017 - 19 h 45 min

    cette insoutenable photo du petit yéménite est à comparer avec celle illustrant l’article: « Le Quai d’Orsay ouvre sa chaîne au Polisario : la France lâche-t-elle Rabat ? ». L’enflure royale, 4è fortune mondiale participe avec la coalition menée par l’Aarabie de Saoud pour anéantir et detruire ce petit pays dont le seul tort a été de refuser l’hégémonie des Wahabites




    0



    0
    derbal
    11 juillet 2017 - 19 h 48 min

    TANT QUE C EST LES ARABES QUI S ENTRE TUENT ET PAYENT POUR ÇA




    0



    0
    bird
    11 juillet 2017 - 17 h 12 min

    Aucun pays arabe ne se lève pour arrêter ce génocide ,les arabes tuent les arabes ,les musulmans tuent d’autres musulmans ,le Maroc et l’Algérie finiront par se faire la guerre !




    0



    0
      mhd dz
      11 juillet 2017 - 19 h 24 min

      Le maroq fait déjà la guerre en bombardant les yéménites,le maroq ne pourra nous faire la guerre que si elle est soutenue par la france et tsahal et les pays du golf comme une * » » est soutenue par son maq sans ce dernier elle ne vaut rien.
      Legende * » »= peripateticienne.




      0



      0
    Abdel
    11 juillet 2017 - 12 h 01 min

    Le commerce des armes fonctionne à plein régime pendant ce temps dire que nous n’avons même pas de quoi manger et éduquer les enfants normalement, les soins élémentaires sont un luxe. (…)




    0



    0
    Jugurthajubak
    11 juillet 2017 - 10 h 20 min

    Tant que les Arabes s’entretuent, il n’y a aucune violation.
    Et pendant ce temps, la devise d’un certain pays factice est, que leur Allah y gaoui chitanhoum, il s’affaibliront mutuellement et là, il leur dictera sa loi pour les soumettre à son dictat.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.