Nouveau record de consommation électrique enregistré mardi

consommation électrique
Sonelgaz prévoit de nouveaux pics de consommation électrique durant cet été. D. R.

Le groupe Sonelgaz a enregistré mardi un nouveau record de consommation électrique suite aux fortes chaleurs au nord du pays, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué. «Suite à la hausse des températures observée au nord du pays, l’opérateur du système électrique a enregistré mardi 11 juillet un record en termes de puissance électrique appelée sur le réseau national de 13 227 MW à 15h30», précise le communiqué.

Cet appel de puissance a dépassé de 330 MW la demande maximale de l’été 2016 enregistrée le 1er août de la même année, correspondant à une hausse de plus de 3%, ajoute la même source. Une autre pointe de 12 981 MW a également été enregistrée dans la soirée du 11 juillet 2017 à 22h15. Cette demande appelée a été en hausse de 5,1% comparée à la demande maximale enregistrée le soir du 31 juillet 2016.

Par ailleurs, Sonelgaz prévoit de nouveaux pics de consommation électrique durant cet été. A cet effet, elle assure que «des dispositions ont été prises pour faire face à ce genre de situation, notamment avec les mises en service de nouveaux ouvrages de production, de transport et de distribution de l’électricité». Néanmoins, elle conseille fortement «la modération dans la consommation de l’énergie électrique», particulièrement entre 13h et 16h et entre 20h et 23h.

R. E.

Comment (7)

    BERKANI
    19 juillet 2017 - 10 h 21 min

    Avec l’arrivée de TEBBOUNE, il est possible que les cercles de décideurs occultes mis en place par certains pays étrangers en vue de pérenniser ou de restaurer leurs intérêts, reçoivent un coup sérieux,
    En effet, les services secrets étrangers semblent, pour la première fois, avoir été pris de court dans le processus de décision de ce haut responsable et, du même coup, permettre à ce dernier de pouvoir bénéficier de coudées beaucoup plus franches que ses prédécesseurs.
    Dans ce cas, le peuple algérien patriote devra apporter un soutien sans faille à Tebboune en l’aidant à développer des moyens humains authentiquement algériens et n’ayant rien à devoir à aucun pays étranger.




    0



    0
      zaatar
      19 juillet 2017 - 12 h 30 min

      Le problème est que le peuple Algérien a été nourri de la même mamelle que celle des décideurs. Il n y a que le débit qui diffère. Il a été élevé et conditionné depuis l’indépendance à ce jour à subir, se taire et regarder les décideurs faire. On (les décideurs) lui a inculqué les mêmes réflexes que les leurs à des degrés beaucoup plus faibles cependant, on en veut pour preuve que rien n’est produit chez nous qui nous permettent d’espérer de prospérer ne serait ce qu’un laps de temps infime. Résultats des courses, tout est voué à l’échec, et ce n’est pas demain que les choses changeront.




      0



      0
    BERKANI
    18 juillet 2017 - 18 h 33 min

    SI on avait réalisé de manière un peu plus sérieuse les 11 projets pilotes inscrits au programme Eco-bât lancé en 2009, on aurait disposé aujourd’hui de solutions fiables et rentables pour atteindre l’objectif de réduction de 40 % de la consommation d’énergie fixé par les pouvoirs publics.
    De surcroît, les responsables de cette triste situation courent toujours et sont prêts à récidiver à l’occasion du lancement d’un programme autrement plus important.




    0



    0
      zaatar
      19 juillet 2017 - 7 h 47 min

      Il est clair qu’aucun des responsables que nous avons n’oeuvre en toute honnêteté à améliorer le quotidien des Algériens ni améliorer les paramètres du pays. La réduction de 40% de la consommation d’énergie électrique n’a été, comme à l’accoutumée, qu’un moyen de maintien au sein d’un cercle de décideurs dont il est inutile de lister les avantages liés à ce même cercle et aux personnes de ses appartenances. Aussi, il suffit de balancer des phrases, qui font plaisir de préférence à la masse, et de jouer le jeu du maintien au poste le temps de bien se remplir les poches. C’est un scénario que l’on connait depuis que le pays a recouvré son indépendance en juillet 62.




      0



      0
    zaatar
    16 juillet 2017 - 10 h 09 min

    Ce n’est pas sorcier, si on veut combattre le réchauffement climatique il faut arrêter de brûler les combustibles fossiles….c’est une belle histoire et ce n’est pas demain la veille. Quand aux cycles de réchauffement/refroidissement de la planète, il n’a rien à voir avec le réchauffement du à l’activité humaine qui lui vient amplifier le réchauffement lui même. Pour notre pays, on se targue de balancer les pics de consommation 13 227 MW, 12 981 MW et on oublie de dire à quoi a servi cette énergie électrique…Si on regarde en quoi on l’a transformée chez nous, eh bien en faisant du froid dans les piaules, les maisons et les bureaux la journée et à l’éclairage du ciel la nuit….rien ou presque de cette énergie n’aura servi à l’industrie ou toute autre activité créatrice de richesse…pays consommateur que nous sommes, nous le resterons jusqu’à la fin de nos jours.




    0



    0
    Djamel BELAID
    13 juillet 2017 - 16 h 36 min

    Ces températures font suite au réchauffement climatique lié aux activités industriels des pays développés. En Algérie, faisons nous assez contre le réchauffement climatique? Evidemment non. Il suffit de voir les torchères sur les champs pétroliers. C’est aux citoyens à se mobiliser contre tout excès d’utilisation d’énergie générant des gaz à effet de serre. Commençons par balayer devant notre porte. Djamel Belaid.




    0



    0
      Kassaman
      14 juillet 2017 - 19 h 43 min

      La théorie du réchauffement climatique dû aux activités humaines est une vaste farce.
      Le climat a toujours varié au cours de l’histoire de la planète, il y a eu des périodes chaudes des périodes froides bien avant que l’humain apparaissent sur terre.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.