Le CRA soutient les décisions du gouvernement concernant les migrants clandestins

Benhabyles
Saïda Benhabyles. New Press

La présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Saïda Benhabyles, a affirmé mercredi à Alger que son organisation soutenait les décisions du gouvernement concernant les migrants clandestins qui se trouvaient en Algérie, se félicitant du soutien accordé à son organisation par les différentes institutions de l’Etat pour lui permettre d’accomplir pleinement ses missions.

Mme Benhabyles a indiqué, en marge du lancement de la caravane de solidarité au profit de réfugiés sahraouis, que «le CRA soutient les décisions du gouvernement concernant les migrants clandestins venus de pays africains. La condition sine qua non pour le succès de notre action est la sécurité et la stabilité dans le pays», a-t-elle dit.

«Nous nous félicitons du soutien accordé par les institutions de l’Etat visant à faciliter notre action de solidarité. Depuis le lancement de nos activités, nous n’avons rencontré aucun obstacle ou problème dans ce cadre», a-t-elle ajouté.

Concernant les «allégations» de certaines ONG sur ce sujet, la présidente du CRA a répondu que «l’Algérie est ciblée en toute occasion par certaines parties qui veulent la déstabiliser», exprimant son regret pour «l’exploitation de questions humanitaires à des fins politiques».

La responsable a évoqué l’existence de réseaux criminels exploitant les migrants clandestins ayant été contraints de quitter leur pays, révélant que ses services avaient recensé 5 000 mineurs sans accompagnateur parmi les ressortissants nigériens déplacés, «preuve flagrante de leur exploitation» par ces réseaux.

Le gouvernement nigérien avait mis en garde, dans un communiqué en 2014, contre l’activité de ces réseaux, a-t-elle rappelé.

Les efforts de l’Algérie dans le domaine humanitaire sont «reconnus au niveau international», a-t-elle affirmé, évoquant la décision de la communauté humanitaire internationale représentée par la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l’Organisation arabe du Croissant-Rouge et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en 2016, de décerner le «trophée du Chevalier de l’humanitaire» au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance de son engagement continu au profit de la paix à travers le monde, baptisant l’Algérie «capitale de l’humanitaire» pour ses efforts consentis en faveur des réfugiés.

37% des prestations sanitaires prodiguées dans la wilaya de Tamanrasset sont destinées aux déplacés africains, dont certains ont été transportés par avion, a-t-elle rappelé.

R. N.

Comment (12)

    Massinissa
    13 juillet 2017 - 22 h 11 min

    L’Algérie aux Algériens, POINT BARRE.
    Avant de polluer l’atmosphère, informez vous sur les dessous de cette immigration clandestine. Vous êtes payés pour défendre l’Algérie. Sinon, changez de pays
    RAS LE BOL DE VOTRE LÉTHARGIE COMPLICE




    0



    0
    Dyhia
    13 juillet 2017 - 22 h 08 min

    Il ya un plan diabolique qui est en train d’être exécuté. On a fait comprendre aux africains que l’Afrique du Nord leur appartient et que c’est de leur droit d’aller s’installer dans cette région. Sous le sigle, l’Afrique aux africains noirs, nous sommes inondés des migrants clandestins. Pour ces africains les Algériens ne viennent pas de l’Afrique, mais des occupants. Il ya un mouvement très puissant dans ce sens. Comme les sionistes veulent s’accaparer de l’Afrique, alors ils essayent de trouver une patrie de remplacement pour ces africains…C’est l’Afrique du NORD.
    Il faut stopper cette immigration bien calculée par le nouvel ordre mondial.




    0



    0
      Anonyme
      14 juillet 2017 - 12 h 57 min

      C’est une entreprise de déstabilisation de notre pays par des puissances occultes, qui ont essayé, mais en vain, de nous détruire durant la décennie noire, mais ne désespèrent de nous détruire par l’invasion des sahéliens et mêmes d’autres venant de toute l’Afrique aussi loin que la Guinée et d’autres pays africains très loin de nos frontières. J’ai écouté une emission «Géopolis» de la tv Suisse, où des experts de politique de géopolitique, ont confirmé nos craintes, à savoir la destabilisation de l’Afrique du Nord par une arrivée massive d’africains venant de tout le continent, et c’est cela qu’il faut prendre très au sérieux, notre pays est visée par cette destabilisation fomenté par des passeurs avec la complicité de traitres algériens, le tout à des fins lucratifs et surtout pour réponde aux complots de nos ennemis. L’Algérie est la première visée par cette entreprise de destabilisation par l’afflux massif de réfugiés venant de toute l’Afrique, même des pays en plein boum économique, voir plus riche que l’Algérie, des pays où le néocolonialisme occidental est toujours présent, un néocolonialisme qui veut faire de l’Algérie insoumise une destination pour toute la misère africaine, c’est ce qui explique que quand l’Algérie procède à des expulsions tout à fait légitime, les médias français aux ordres du sionisme international et de l’impérialisme les ONG crient au racisme et au scandale, alors que les expulsions d’illégaux se font dans tous les pays. Aux soit disant humanistes algériens qui crient au racisme, je leur dis que vous êtes des traitres et l’intérêt suprême de l’Algérie vous n’en avez cure, vous jouez le jeu de nos ennemis. L’Algérie ne veut que protéger son territoire des risques immenses qui émanent de cet afflux de réfugiés clandestins qui proviennent de pays non en guerre, et qui s’installent durablement dans notre pays, qui n’est pas un pays d’immigration et qui n’est plus un pays de transit, mais un pays où ils s’installent avec femmes et enfants durablement pour vivre de mendicité, de drogue, de prostitution de petits boulots, ces gens défoncent carrément nos frontières pour s’imposer chez nous, et nous devions nous taire? Moi je dis que l’Algérie doit faire appliquer ses lois pour contrer l’immigration clandestine, comme cela se fait ailleurs dans le monde, et renvoyer tous les clandestins chez eux, qu’ils nous viennent du Maroc, du Sahel, de Tunisie ou d’ailleurs, ils n’ont pas à s’installer chez nous dans l’illégalité et de force




      0



      0
    Viva l'Aldjérie
    13 juillet 2017 - 14 h 16 min

    Regardez comment on traite de l’Algérie sur les sites africains véritables voix de leurs maitres marocains, un exemple parmi tant d’autres que j’ai eu à lire sur la Toile :http://www.radio-kankan.com/lalgerie-signe-et-persiste-dans-son-refus-de-toute-presence-de-migrants-noirs-africains-sur-son-territoire/
    Ce n’est pas la première fois que je constate l’utilisation sur un site africain de cette photo atroce relative à la Libye pour illustrer la question des migrants africains en Algérie. Le torchon répliqué sur plusieurs autres sites marocains et africains très complaisants est signé Farid Mnebhi (sic) le roquet bien connu qui vomit son venin depuis des années pour inciter les Africains à la haine contre l’Algérie.
    A part ça les Africains sont nos  » frères », il faut leur ouvrir en grand nos maisons et nos cœurs car c’est un peuple qui a tellement souffert ( pas nous, il faut croire), et blablabli et blablabla.




    0



    0
    Rachid Djha
    12 juillet 2017 - 23 h 50 min

    Moi je soutiendrai la décision du Gouvernement si elle concernait en priorité la reconduction aux frontières les 450.000 clandestins marocains dont le double risques Narco-sécuritaire pour l’Algérie est avéré.




    0



    0
      Anonyme
      13 juillet 2017 - 1 h 18 min

      Ces 500 000 mokokos sont rentrés en Algérie en même temps que Bouteflika, avant l’arrivée de Bouteflika les mokokos ne s’aventuraient pas en Algérie et ceux qui le faisaient, rasaient les murs pour ne pas être repérés, ce qui n’est pas le cas avec l’arrivée de Bouteflika, les mokokos se sentent en terrain conquis en Algérie. Personnellement je préfère aussi que les expulsions des marocains vers leur chimère Maroc commencent avant celles des sahéliens, les mokokos doivent tous dégager d’Algérie, au plus vite, ils représentent une énorme menace de sécurité en plus de la drogue, leur mœurs dégradante et j’en passe, pour l’Algérie.




      0



      0
    Droit de réponse
    12 juillet 2017 - 23 h 39 min

    Cette femme a toujours eu discours ambigu, elle a toujours défendu l’immigration clandestine qu’elle a toujours encouragée, en prétendant à plusieurs reprises « que ces clandestins africains sont les invités de l’Algérie » la place des réfugiés et des clandestins sont dans des camps de réfugiés aux frontières avec le Mali et le Niger, cela a toujours été le cas depuis des décennies. L’immigration clandestine malienne et nigérienne a toujours existée, la différence ell était surveillés et cantonnée dans les camps de réfugiés aux frontières avec ces 2 pays voisins du Sud, ces africains ne pouvaient jamais sortir des camps la plupart d’entre eux étaient rapatriés après études de leur dossier, c’était la période ou l’Algérie était dirigée par des algériens de souche : l’armée algérienne.




    0



    0
      Viva l'Aldjérie
      13 juillet 2017 - 14 h 52 min

      Cette femme a fait dépenser des dizaines de milliards à l’Algérie pour rien: les centres d’hébergement aménagés à l’intention des mendiants nigériens ont été désertés dès le lendemain de leur arrivée dans les lieux non sans se voir délestés au passage de leur literie; finalement madame s’est résignée à laisser divaguer ces gens sur la voie publique, justifiant qu’ayant l’habitude de mendier de ville en ville, il ne fallait surtout pas les contrarier car voyez vous on n’enferme pas des oiseaux en cage et il convenait aussi de les laisser faire tout ce qu’ils voulaient car il ne manquerait plus qu’on nous prenne pour d’abominables racistes.
      Les cars pullman de luxe direction la frontière nigérienne n’ont fait que ramener les mendiants en vacances au pays, colis alimentaires compris pour la famille. Deux mois après leur hivernage, ces messieurs-dames étaient de retour dans les rues d’Alger, Bejaia, Blida… Il est possible que devant les abus commis par les faux réfugiés mais vrais mendiants professionnels cette dame aie vu ses ardeurs refroidir. En effet elle avouait elle même que des bénévoles du CRA avaient été brutalisés par les pauvres africains et que les bungalows tout neufs avec air conditionné de Tam (dernière étape avant le retour au Niger) avaient été vandalisés, volés et couverts de matières fécales. (…)




      0



      0
    Kahina
    12 juillet 2017 - 22 h 45 min

    La place des réfugiés est dans des camps aux frontières. Le quotidiens des Algériens est assez dur… SVP , pas de surcharge inutiles.




    0



    0
    Kahina
    12 juillet 2017 - 21 h 22 min

    Nous n’avons rien à justifier…Il s’agit de la sécurité de notre pays.
    Allez circulez avec vos ONG.




    0



    0
    Anonyme
    12 juillet 2017 - 21 h 20 min

    Vous faites le bonheur des ONG qui veulent avoir la peau de l’Algérie.
    L’ANP surveille les frontières, et vous, vous faites le contraire. C’est ça votre patriotisme ya madame.




    0



    0
    Tinhinane
    12 juillet 2017 - 21 h 17 min

    « … pour lui permettre d’accomplir pleinement ses missions »

    Ta mission est de défendre l’Algérie de ces narco-trafiquants qui envahissent notre pays sous vos regards complices.
    Vous soutenez cette attaque bien ciblée contre l’Algérie ??




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.