Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis et des walis délégués

Bouteflika
Abdelaziz Bouteflika. New Press

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé jeudi à un mouvement dans le corps des walis et des walis délégués, et ce, conformément à l’article 92 de la Constitution, indique un communiqué de la présidence de la République.

A ce titre, sont nommés walis Mesdames et Messieurs :

  1. Bekkouche Hammou, wali d’Adrar
  2. Benmansour Abdellah, wali de Chlef
  3. Siouda Abdelkhalek, wali de Batna
  4. Layadi Mostefa, wali de Blida
  5. Limani Mustapha, wali de Bouira
  6. Doumi Djillali, wali de Tamanrasset
  7. Moulati Attalah, wali de Tébessa
  8. Benyaiche Ali, wali de Tlemcen
  9. Guenfaf Hamena, wali de Djelfa
  10. Far Bachir, wali de Jijel
  11. Louh Sif El-Islam, wali de Saïda
  12. Derfouf Hadjri, wali de Skikda
  13. Salamani Mohamed, wali d’Annaba
  14. Saidoune Abdessami, wali de Constantine
  15. Bouchemma Mohamed, wali de Médéa
  16. Lebka Mohamed, wali de Mascara
  17. Chérifi Mouloud, wali d’Oran
  18. Khanfar Mohamed Djamel, wali d’El-Bayadh
  19. Boulahia Aïssa, wali d’Illizi
  20. El-Afani Salah, wali de Bordj Bou-Arréridj
  21. Belkateb Mohamed, wali d’El-Tarf
  22. Bensaid Abdelkader, wali d’El-Oued
  23. Nouicer Kamel, wali de Khenchela
  24. Badaoui Abbas, wali de Souk Ahras
  25. Ahmouda Ahmed Zine Eddine, wali de Mila
  26. Hadjar Mohamed, wali de Naâma
  27. Ouinez Labiba, wali d’Aïn Témouchent
  28. Brahimi Nacera, wali de Relizane

Par ailleurs, sont nommés walis délégués Madame et Messieurs :

  1. Zibouche Fatiha, wali déléguée de Bouzaréah
  2. Bouchareb Mehdi, wali délégué d’El-Harrach
  3. Abdelaziz Othmane, wali délégué de Bab El-Oued
  4. Saddek Mostefa, wali délégué de Dar El-Beida
  5. Kies Benamer, wali délégué de Bir Mourad Raïs
  6. Ragaâ Abdelkader, wali délégué d’In Guezzam
  7. Zidane Lakhdar, wali délégué de Touggourt.                                                                                                                        R. N.

Comment (5)

    Thifran
    14 juillet 2017 - 15 h 17 min

    Le peuple sait que le président n’est plus aux commandes depuis longtemps mais on continue à nous le présenter comme étant capable malgré son handicap, de diriger un pays de 41 millions d’habitants. Quand le Président BOUDHIAF paix à son âme, a pris l’ampleur du désastre qui se déroulait dans notre pays et a dit « où va l’Algérie? » sa question jusqu’à aujourd’hui, reste en suspens.




    0



    0
    Abou Stroff
    14 juillet 2017 - 11 h 17 min

    moua, je me fiche royalement de ce que fait le mort-vivant (à supposer qu’il puisse faire autre chose qu’attendre le moment où il se mettra à grignoter les pissenlits par la racine. quant aux nouveaux walis, il vont se mettre à se remplir les poches comme leurs prédécesseurs.




    0



    0
    nectar
    14 juillet 2017 - 10 h 26 min

    L’éternelle danse des walous!!




    0



    0
    y en a marre
    14 juillet 2017 - 0 h 08 min

    et puis apres




    0



    0
    AZIZ ESSARAK
    14 juillet 2017 - 0 h 01 min

    Bienvenus aux nouveaux walis à la grande table de gavage.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.