Très actif sur les réseaux sociaux : à quoi joue Chakib Khelil ?

Khelil, corruption, Sonatrach
Chakib Khelil revient sur le devant de la scène. New Press

Il ne se passe plus un jour sans que Chakib Khelil intervienne sur des sujets d’actualité nationale, commentant l’action gouvernementale et livrant son regard sur le développement de l’outil de production.

Très actif sur les réseaux sociaux, l’ancien ministre de l’Energie – longtemps son nom était associé aux scandales de corruption à Sonatrach – vit depuis quelques mois en «communion» avec les facebookers auxquels il donne ses analyses sur tous les problèmes d’ordre économique que rencontre l’Algérie. Chakib Khelil s’est ainsi impliqué dans la polémique sur le montage de véhicules en Algérie, en se mettant dans la peau d’un spécialiste qui sait bien comment développer ce créneau porteur dans une Algérie demandeuse de production industrielle.

L’ex-ministre de l’Energie, revenu de loin après avoir fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, ne lâche aucun sujet. Du développement de l’exportation des dattes à l’industrie manufacturière, en passant par l’agroalimentaire, Chakib Khelil défend sa vision libérale en allant jusqu’à même donner des conseils pour le gouvernement actuel, comme par exemple l’automobile. Pour lui, le plus important n’est pas forcément le taux d’intégration mais l’exportation. On peut, selon lui, faire de l’industrie du montage un premier pas vers l’exportation hors hydrocarbures.

L’ex-ministre de l’Energie, revenu en Algérie sur un tapis rouge, considère que ce qui s’écrit dans la presse, notamment sur le secteur automobile, n’est pas forcément la réalité du terrain car, il y a derrière des arrière-pensées politiques. Ainsi, après avoir sillonné le pays en se déplaçant d’une zaouïa à une autre, Chakib Khelil, homme qui a été longtemps proche du chef de l’Etat, enfile ces derniers mois le costume d’un expert qui est prêt à mettre ses compétences au service de l’Algérie. D’ailleurs, avant le changement du gouvernement, Chakib Khelil avait exprimé sa disponibilité à siéger à nouveau au gouvernement. Mais pour les observateurs avertis, Chakib Khelil vise plus qu’un poste ministériel.

«Il a été convaincu par son entourage qu’il a un destin national», d’où donc son offensive médiatique tantôt à travers des interventions sur des plateaux de télévision tantôt à travers des contributions dans la presse internationale ou sur sa page officielle sur Facebook.

Hani Abdi

Comment (12)

    Cheikh kebab
    17 juillet 2017 - 3 h 21 min

    Je n’ai jamais condamné ou dit que chakib khelil a volé ou non. C à la justice devant laquelle il doit se présenter d’ouvrir son dossier et dire ce qu’il contient. Mais je l’attaque sur ses soit disant compétences: pourquoi il ne les a pas mises en œuvre quand il était ministre? Ami du predident donc puissant,il a eu 800 milliards$ entre les mains pendant 13 ans?? Et il nous fait importer de l’essence en 2017!! Nous avons construit raffineries et cimenteries (10) en 13 ans avec boumediene ça fait 40 ans!!




    0



    0
    Thifran
    16 juillet 2017 - 20 h 22 min

    Quand on a un destin national on ne fuit pas ses responsabilités devant des accusations de corruption.Soit il restait au pays pour défendre son honneur et prouver son innocence ou bien il se sait coupable et dans ce cas il avait plutôt intérêt à prendre la fuite. Il est revenu au pays qu’après s’être assuré qu’aucune poursuite ne sera dirigé contre lui .




    0



    0
    Nordesque
    16 juillet 2017 - 17 h 42 min

    Récemment, il a même promis dans son programme une grande équipe nationale de foot??!! Comme l’avait fait avant lui l’autre marocain : « L’Algérie aura une grande équipe de foot, quitte à l’acheter! », c’est d’ailleurs la seule promesse qu’il a tenue(En relativisant, bien entendu) et qui nous a coûté 1000 milliards $.




    0



    0
    SAM
    16 juillet 2017 - 15 h 25 min

    Y a un côté positif dans cette histoire c’est la communication …. d’un côté c’est bien ..




    0



    0
    1962= ElBandia
    16 juillet 2017 - 12 h 48 min

    Après avoir été très performant dans la visite des coffres bancaires, l’ESCROC Chakib devient très actif sur les réseaux sociaux




    0



    0
    africain du nord
    16 juillet 2017 - 0 h 27 min

    laissez le construire l algerie lui aussi




    0



    0
    Mus
    15 juillet 2017 - 23 h 36 min

    Son seul destin national qui soit « digne de lui » serait qu’il passe le restant de ses jours derrière les barreaux, lui et…ses complices a quelque niveau de la hiérarchie politique, économique…que ce soit et ce, après un équitable procès public.
    Mais qu’espère-il encore de la vie, a son âge et après toutes ces longues années a grignoter le pays, lui, Ould Abbes et bien d’autres? Ne devraient ils pas comprendre que l’éternité en soi et celle du pouvoir n’existe pas? Il y a une fin pour tous et pour tout. Pourquoi ne pas tirer sa révérence dans la dignité et le respect? Pourquoi devraient ils attendre que personne ne veuille plus d’eux et que chacun leur souhaite le départ et sous quelque forme que ce soit?En attendant et comme il n’y a pas de fumée sans feu, méfiez vous du requin affamé et blessé, il risque de faire encore plus de torts au pays qu’il n’en a déjà fait. C’est inné chez cette race de prédateurs et de chasseurs de primes. Il lui restera toujours une goutte de sang a sucer des veines de la victime nommée ..Algérie. Méfiez vous…




    0



    0
      GHILAS
      16 juillet 2017 - 17 h 38 min

      Bravo Mus je te félicite pour ce commentaire « ybarrad el galb » en attendant sa comparution devant une authentique justice et là on verra la tète qu’il fera. … en final ta justice divine pour le pauvre peuple contre cet intrigant.




      0



      0
    muhand
    15 juillet 2017 - 21 h 45 min

    Son seul destin national est une parcelle de terre d’un ampan quelques part dans son village avec deux tonnes de terres pour ne pas sentir la putréfaction de son corps .




    0



    0
      Raselkhit
      16 juillet 2017 - 10 h 49 min

      Faudrait savoir .D’une part tu le condamne et après tu veux le passer en justice ?? C’est cette façon de condamner tout le monde sans savoir de quoi il s’agit ni de quoi les accuser Rester dans le flou faire comme tout le monde raconter n’importe quoi avec comme seule preuve « Tout le monde est au courant » Quelle bêtise Nous devons apprendre à réfléchir




      0



      0
    Tag ...
    15 juillet 2017 - 19 h 25 min

     » …à quoi joue Chakib Khelil ?  »
    c’est simple et même très simple : comme beaucoup , il tente juste sa chance comme l’ont fait et merveilleusement réussi , d’autres avant lui….
    c’est exactement le fameux : Tag a3la mentag !!!




    0



    0
    lhadi
    15 juillet 2017 - 19 h 21 min

    A chaque fois que des politiques sacrifient la vérité et la sincérité sur l’autel de l’ imposture, j’exprimerai mes observations à chaque fois que j’estimerai nécessaire, c’est-à-dire chaque fois qu’une démarche s’écarte et manifeste une inclination à retomber dans les vieilles ornières.

    Au risque de de me répéter, je plaide pour l’exposition la plus impitoyable de l’homme politique qui trahit sa confiance, de l’homme d’affaires grand qui fait ou dépense sa fortune par des moyens illégitimes ou corrompus.

    De tel hommes doit être chassé hors de la position qu’il a déshonoré.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.