Le Café littéraire d’Aokas autorisé à organiser sa prochaine conférence

manifestation Café littéraire
Vers la reprise du café littéraire d’Aokas ? D. R.

La décision a été annoncée aux membres du collectif organisateur du Café littéraire d’Aokas, reçu, mardi, au siège de la wilaya par le directeur de l’ordre public et de sécurité (DOPS) de Béjaïa, apprend-on de source locale. Il reste à savoir si cette autorisation s’applique à toutes les activités programmées par cette association ou seulement à la prochaine conférence, histoire de mettre fin à la polémique qui a suivi les événements de samedi dernier.

Les autorités reprochent aux organisateurs de cette activité de ne pas déposer de demande d’autorisation préalable. De son côté, la délégation a protesté contre les interdictions «abusives» et «non justifiées» d’au moins huit conférences, tout en dénonçant le recours à la force, samedi dernier, pour évacuer la salle qui devait abriter la conférence prévue avec le linguiste Ramdane Achab. Une intervention qui a fait plusieurs blessés et causé des dommages matériels.

A noter que, pour sa prochaine animation hebdomadaire, le Café littéraire d’Aokas a programmé une conférence avec le chroniqueur Chawki Amari, enfant de la région. Les animateurs sont déterminés à organiser cette activité et disent braver toutes les interdictions pour défendre la liberté d’expression et d’organisation.

Rabah A.

Comment (20)

    Falco
    29 juillet 2017 - 3 h 14 min

    @MELLO
    Vous ne répondez pas à ma question. Qui est:D ou vous vient cette identité heureuse que revendiquent le mak et rpk etc…quand a t elle été amorcé. .par qui..pourqoi?quels sont les faits historiques ? Donnez moi un ouvrages historiques relatant cet ADN ou épopée datant de la dite civilisation que vous revendiquez ?et produit par un auteur reconnu .aucune trace de civilisation antique. Aucun ouvrage. Aucune référence venant de l’extérieur attestant vos fabulation.rien.sauf peut être et c’est un indice la Sorbonne !cela me rappelle un peuple qui s est autoproclamé elu.et qui en realite n’était pas un peuple en tant que tel.peuple d’ailleurs devant lequel votre roi dagobert kabyle s’est vautré sans résultat!!!




    0



    0
    MELLO
    28 juillet 2017 - 18 h 25 min

    Les énigmes tiennent toujours à un fil qui vient de nul part. Énigmatique fut la mésaventure de l’écrivain Karim Akouche, qui vit au Canada mais qui est venu faire la promotion de son ouvrage . «Alors que j’étais en train de prendre mon petit-déjeuner dans un café, deux hommes se sont présentés à moi et m’ont invité, pour ‘‘mon bien et mon intégrité physique’’, à quitter séance tenante le pays», raconte l’écrivain qui vient de publier son livre. Mais qui a demandé à Karim Akouche de quitter le pays ? Pour le jeune écrivain, il s’agit de «barbouzes actionnés par le régime», répond-il. «Depuis mon arrivée sur le sol algérien, je suis suivi de très près, surveillé, traqué. Pourtant, je ne porte pas d’arme. J’utilise la plume», ajoute l’écrivain. Ce dernier s’est déjà plaint de l’annulation d’une vente-dédicace de son livre au sein de la librairie Cheikh, sise au centre-ville de Tizi Ouzou. Une information confirmée par Omar Chikhi, le propriétaire de la célèbre librairie de la ville des Genêts, contacté hier par téléphone. Cela aurait pu s’arrêter là. Mais le liste des interdictions s’allonge, il n’y a pas que Karim Akouche qui en est victime. Une conférence que devait animer Kamel Daoud à Bouzeguène, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a été annulée à la dernière minute. Selon l’association organisatrice, l’administration a d’abord donné son accord avant de signifier l’interdiction de la conférence «sans aucune explication», Les Algériens sont cernés, comme dans une chasse à cour. Le scénario est ficelé, la distribution des rôles achevée. Ainsi, dans ce pays à la population largement assistée, un malaise profond existe qui se manifeste de différentes façons : multiplication des conflits sociaux ou des contestations locales, gérés par les Walis au cas par cas. Pourquoi au cas par cas, y’a t il morcellement du pays ? A voir de plus près, surement .




    0



    0
    saourian
    28 juillet 2017 - 14 h 20 min

    d ou vient le nom kabykie




    0



    0
    Tissterth
    28 juillet 2017 - 10 h 58 min

    Kabyle dites-vous ? Kabylie ? Algérie? Des mots inventés par la puissance coloniale française. Tout cela pour vous dire que simplement les gens qui ont habités et dont la plupart des descendants ont vécu ou vivent toujours actuellement le nord de l Afrique sont des descendants Amazighs, provenant de Mazigh, Getule. . Les Berbères ( dérivé de « Barbarus « .sont selon l’analyse de certains historiens probablement venu par migrations d’une lignée de peuplades lointaines d’Abyssinie.




    0



    0
    Falco
    27 juillet 2017 - 11 h 28 min

    Faudrait quand même qu’ a un moment donné les frustrés régionalistes se penchent sur la vraie histoire de l’Algérie et l apprenent au lieu de s’inventer une histoire une identité dont il ne reste absolument aucune trace ni physique ni historique ni a lechelle mondiale ni local peu de livres anciens ne relatent les exploits de tel ou tel peuplade dont vous vous proclamer.si l’histoire réelle de notre pays ne vous plait pas epousez en une autre et par la même occasions deguerpissez de CHEZ nous algériens.la kabyle appartient à des millions algériens et pas à des descendants de je sais quoi.ca reste une région parmi les régions algériennes.ce n’est pas un pays y’a so7at!!!!Mdr l’indépendance de la kabyle !!!!rien que ça!!! Faudra venir la chercher au combat contre tout le reste du pays !!vaut mieux continué à danser et chanter en berbère que de pleurer en français quand vous aurez été chassé chez le QG de votre meneur.




    0



    0
      MELLO
      28 juillet 2017 - 0 h 22 min

      Voilà une glissade d’un verbiage inutile et sans valeur. Que voulez vous attendre de ce genre d’ineptie, que le vomissement . Allez demander à un jeune de Kabylie de lire ce Falco et rester insensible. Saches que la nourriture de l’extrémisme vient de ce genre de verbiage calamiteux.
      C’est mesquin de votre part. POINT FINAL.




      0



      0
        Zoro
        28 juillet 2017 - 16 h 21 min

        @ Mello : salut mello , j ai lu aussi que les femmes et hommes arabes s echinaient devant les colons pendant que les kabyles s occupaient a defendre le pays. penses tu qu un arabe ou Zoro qui a plusieurs membres de sa famille des chahids dont un cousin guillotine( ferhat benhanane) reste insensible aux diviseurs et falsificateurs eternels de l histoire !!!




        0



        0
          MELLO
          28 juillet 2017 - 17 h 49 min

          Bonjour Zoro, la violence politique en Algérie n’a pas débuté, contrairement à ce qui est admis, au lendemain de l’indépendance, mais bel et bien durant la guerre de libération nationale. De nombreux responsables politiques et militaires ont été assassinés par leurs propres frères (Abane Ramdane, Abdelmoumène, Abbas Laghrour, Ali Mellah, Abbas Lamouri, Cheriet Lazhari, Chihani Bachir, Abdelkrim Soufi, Hadj Ali, colonel Boucif, capitaine Yamani, capitaine Zoubir…..). D’autres responsables politiques seront menacés et éloignés des centres de décision alors que la guerre de libération avait besoin de tous. Et ceux qui avaient liquidé ces hommes libres seront les mêmes qui confisqueront l’indépendance en 1962. Dès l’indépendance et avant même que ne soient effacés de la mémoire des citoyens les tristement célèbres villas Sesini de Diar El Mahçoul, l’Eclair du Télemly, la Grande terrasse des Deux Moulins, de la Redoute et les fermes Améziane de Constantine, Bernabé de Boudouaou et Altairac d’El Harrach où étaient « questionnés  » les hommes libres par les tortionnaires de Massu et de Bigeard, apparurent de nouveaux centres de supplices où cette fois-ci des algériens torturaient d’autres algériens alors que les plaies de la guerre de libération n’étaient pas encore cicatrisées et que les militaires coloniaux n’avaient pas encore évacué totalement le pays. D’anciennes cliniques désaffectées serviront de lieux de supplices (Bouzaréah, El Biar, Notre Dame d’Afrique… ). Les algériens apprendront à leurs dépens que la bête immonde n’avait pas quitté l’Algérie avec le départ des hordes coloniales. Bien à toi Zoro.




          0



          0
      Kader
      28 juillet 2017 - 10 h 53 min

      @Falco, il faut rappeler que cette vermine séparatiste qui a envahi internet et les réseaux sociaux et minoritaire en Kabylie. C’est juste des marionnettes aux mains de puissances étrangères qu’elles agitent pour faire pression sur l’Algérie. J’ajouterai que ces cafés littéraires ne sont qu’un moyen d’agitation et de provocation, d’ailleurs on peut voir sur la photo l’emblème de l’entité fantoche qui est aussi celui de la gay-pride.




      0



      0
    T.F
    27 juillet 2017 - 9 h 10 min

    Ni l’Empire wahabo-baathiste ni ses eunuques et mercenaires ni aucune Force au monde ne peut interdire ou tuer la Culture Berbère en Algérie ,ni entraver le cours de l’Histoire et celui de l’Algérie Berbère




    0



    0
    Zoro
    26 juillet 2017 - 22 h 27 min

    @Bekkadour : tu disais etre de l ouest et precisemment des environs de maghnia, tu viens de nous apprendre que l ouest est un cas qui releve de la psychiatrie mais tu n arrives pas a l expliquer . Hier dans un autre post tu avancais sans aucune honte que le VRAI FRONT de novembre 54 se trouvait a tizi ouzou, ce qui laisse supposé qu en nov 54 il y avait un faux et un vrai front alors que tous les algeriens de l epoque constituaient un seul et unique front contre la france et les harkis. Dans le meme post tu denoncais les diviseurs de l algerie te voila aujourd hui prenant partie pour une region du pays contre tout le reste .tu me rapelles etrangement un certain lotfi magh qui se disait de maghnia et s attaquer aux gens de l ouest .je me rapelle aussi qu un jour ya si BEKKADOUR tu disais ne pas connaitre amine zaoui qui est de sabra et que tu allais t en prendre a lui parce qu il en voulait a l islam ( tout ce que je dis est enregistre sur les colonnes de A.P ) Qui est tu BEKKADOUR peut tu te devoiler ????Signe. ZORO …..Z…..




    0



    0
    Amezza n Vgayet
    26 juillet 2017 - 22 h 01 min

    Il est normal que la conférence de Chawki Amari soit autorisé puisqu’il est sur la même longueur d’onde que le pouvoir despotique sur la question kabyle.En effet C.Amari est contre l’autonomie de la Kabylie et contre le MAK et Mehenni. Il remplit très bien les critères du politiquement correct sur la question kabyle.




    0



    0
      BEKADDOUR
      27 juillet 2017 - 7 h 26 min

      @Zoro… Écrire a une valeur thérapeutique, et te répondre complètement, je le voudrai bien, mais c’est impossible, je vais, j’espère, te faire sourire. Tu as choisi un pseudo auquel je suis sensible ! J’ai vécu dans une S.A.S en 1961/1962, du nom de Beni Yacoub, département de Tlemcen, nous y eûmes pour instituteurs des soldats, dont un certain…Sergent Garcia, rien à voir avec le Garcia de Zoro ! En 2013, il est revenu ici, avec le grade de colonel en retraite, pour 10 jours, c’est là que j’ai découvert un détail plus que surprenant, il était né à Maghnia dans la demeure des…Ben Bella ! Il était de parents pauvres, les Ben Bella les hébergèrent un temps, il m’a dit qu’ils appelaient Ahmed Ben Bella, « Ehmimed » ! Tu vois que les choses de la vie ne sont pas simples, sauf pour les simples d’esprit, lesquels parait-il vont droit au paradis, malgré le mal qu’ils font par leurs esprits simplets… Il accusait, lui, les gros colons, 200 selon lui, mais je lui ai démontré qu’il n’avait pas « compris » l’essentiel… Loin de moi d’être un diviseur, retiens ça ! Non, c’est juste un petit navire pris dans cette mer si difficile ! Bonne continuation, Justicier !




      0



      0
        Zoro
        27 juillet 2017 - 13 h 27 min

        @BEKKADOUR :Ecrire a une valeur therapeuthique dis tu !! pour qui alors ?Pour celui qui lit ou pour celui qui ecrit? En lisant ta therapie qui insinue que l ouest releve de la psychiatrie pensais tu qu un oranien resterait muet devant ta demence ????tu continue dans ton errance a dire que le VRAI FRONT de nov 54 se trouve a tizi ,alors qu en Algerie il n y avait ni faux ni vrai front un seul et unique front existait et s etendait sur tout le territoire pour faire face a la France et au harki !!,
        Et comme ta therapie pour ce peuple te paraissait insuffisante tu lui propose en dernier lieu de trouver son remede uniquement a bejaia et tizi ouzou.
        (…)




        0



        0
    BEKADDOUR
    26 juillet 2017 - 19 h 59 min

    L’Espoir pour ce pays a une adresse, UNE SEULE : Béjaîa_Tizi Ouzou, parce que La Rationalité y est honorée, c’est la planche de salut, la raison, l’ouest est un cas relevant de la psychiatrie, pourquoi, je ne sais. Pourquoi Ibn Khaldoune a t-il enseigné à « Bougie »!!! C’est peut-être l’une des seules déformations des toponymies d’El Jazair dont il faudra remercier les Français falsificateurs




    0



    0
      AIT CHAALAL
      27 juillet 2017 - 16 h 54 min

      Pourquoi uniquement Béjaîa et Tizi ?..je dirais plutôt la wilaya de Bouira et Bordj Bou Arreridj ..c’est deux wilaya étaient le fief des grands révoltes depuis plus de 10 siècles (1000 ans) surtout la wilaya de Bouira qui est normalement le chef lieu de la grande kabylie car le massif de Djurdjura appartient administrativement à la wilaya de Bouira.




      0



      0
      Zoro
      27 juillet 2017 - 21 h 27 min

      @ bekkadour : n avais je pas raison quand je te disais que tu etais diviseur!! Allez vas y explique a ait chaalal pourquoi seulement tizi et bejaia et pas bouira et bordj bouaririj setif batna etc ne parlons pas de l ouest pour toi il releve de la psychiatrie !!!




      0



      0
      BEKADDOUR
      28 juillet 2017 - 5 h 35 min

      @Zoro… Ecrire n’a pas qu’une valeur thérapeutique, il est acte complexe, nous sommes d’accord… Communiquer d’abord, le partage etc. J’ai mes repères sur Béjaia etTizi Ouzou, sur Tlemcen aussi, etc., j’ai fait cette conclusion que tu as le droit de mettre en discussion, ce n’est pas simple, tu connais certainement ce verset coranique « A Dieu Le Dernier mot avant et après », (Sourate Erroum), le bien et le mal sont PARTOUT, il arrive que le bien prédomine là plus qu’ailleurs, ce sont des moments, et en CE moment qu’y a t-il à l’ouest ? Après tout le soleil se lève à l’est…




      0



      0
        Zoro
        28 juillet 2017 - 14 h 38 min

        @ Bekkadour :ecoute ce hadith de notre prophete QSSL :لاخير في قوم لا يتناصحون ولا يقبلون النصيحة «  » puisque tu dis avoir des reperes sur bejaia tizi et tlemcen eclaire nous sur ces reperes nous les simples d esprits et laisse nous juger peut etre on te suivra mais ne t aventure a declare que bejaia et tizi sont le salut et que l ouest releve de la psychiatrie. Ghafara allahou lana wa lek.




        0



        0
        Zoro
        28 juillet 2017 - 15 h 05 min

        @bekkadour:a l ouest il ya l occident et sa main mise sur le monde à l est il ya l orient ses guerres, sa misere,ses dictatures, ses peuplades qui a defaut de s atteler au present pour voyager aisemement dans le futur , preferent pour certains evoquer un passe chimerique fouiller dans les hiéroglyphe et les tifinagh emprunter des caracteres aux latins de l ouest pour creer des langues qui disent ils sauvegarderont leur specificite culturelles.ma reponse est elle convaincante …???




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.