Le Premier ministre libyen Al-Sarraj en visite ce samedi à Alger

Al-Sarraj, Libye
Fayez Al-Sarraj à Alger, en octobre 2016. New Press

Algeriepatriotique a appris de sources informées que le Premier ministre libyen, Fayez Al-Sarraj, se rendra ce samedi à Alger, où il devra s’entretenir avec les plus hautes autorités du pays au sujet des discussions qu’il vient d’avoir avec Khalifa Haftar à Paris, sous l’égide du président Emmanuel Macron. Khalifa Haftar avait déclaré, hier, que cette rencontre qualifiée de «positive» par les deux responsables politiques libyens, avait été rendue possible grâce aux efforts de l’Algérie et de l’Egypte.

Encouragé et parrainé par l’Algérie depuis le début de la crise, le dialogue interlibyen piétine en raison de l’impossibilité de parvenir à un accord entre les différents belligérants et de la complexité de la situation politique et sécuritaire dans ce pays, en proie à une guerre civile depuis le renversement de Mouammar Kadhadfi. Alger œuvre à rapprocher les opinions pour accélérer le processus visant le retour à la paix, mais l’entêtement de Khalifa Haftar, proche des Français et des Egyptiens, à faire cavalier seul et à exclure du dialogue la composante islamiste, complique la situation.

En dépit de l’optimisme de Paris qui a abrité la rencontre entre Al-Sarraj et Haftar, il n’en demeure pas moins que tous les indices tendent à relativiser cet espoir de parvenir enfin à un accord qui mettrait fin aux hostilités sur le terrain. Car, non seulement les deux hommes s’échineront à préserver une marge de manœuvre qui leur permette d’imposer leur feuille de route, mais ces derniers ne jouissent pas d’une indépendance suffisante qui les habilite à faire aboutir le processus de négociations à terme, tel que voulu par l’ensemble des acteurs dans le conflit libyen.

Khalifa Haftar, qui puisse sa puissance du soutien égyptien, rejette toute participation des islamistes au dialogue, tandis que Fayez Al-Sarraj, fort de l’appui des institutions internationales, s’aligne sur l’approche algérienne qui appelle à un dialogue inclusif et prône l’unité face aux groupes islamistes armés dont la propagation menace toute la région, l’Algérie en tête.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, avait bien expliqué aux Libyens, lors d’un récent déplacement dans ce pays, que l’Algérie ne voulait pas s’immiscer dans les affaires internes de la Libye, mais il a fait savoir, cependant, en termes diplomatiques, que l’Algérie voyait d’un mauvais œil le prolongement de la crise politique et des affrontements entre les différents protagonistes.

Karim Bouali

Comment (13)

    anonyme
    29 juillet 2017 - 10 h 53 min

    Voilà maintenant le titre de l’article est mesuré; il reflète la neutralité de l’Algérie dans le conflit libyen.




    0



    0
    Anonyme
    27 juillet 2017 - 19 h 50 min

    se macron est un hypocrite , il passe au sahel et il poste un message empoisonner pour l’Algérie , maintenant il va le faire a travers ses dirigeants libyens a quoi bon sang le but de cette réunion , si se n’est le sabotage de toute un travail de l’Algérie , on’a pas oublier ton engagement d’excuse pour les crimes commis par ton pays pour le notre , se que je suis sur c que vous n’allez jamais le faire et vous ne pouvez plus nous dupez , essaye de piocher ailleurs




    0



    0
    Anti-khafafich
    27 juillet 2017 - 17 h 33 min

    Leurope n apprend jamais, il lui faudrait une bonne lecon une foois pour toutes…




    0



    0
    anonyme
    27 juillet 2017 - 13 h 42 min

    Le titre attribué à cet article est inapproprié ;le premier ministre de Libye n’a pas de compte à rendreà L’Algérie,il n’est pas chargé de mission par El Mouradia;à la limite il peut tenir informé notre pays de ses entretiens avec Mr Haftar pour des relations de bon voisinage et en tant que pays frontalier.Avec ce titre les observateurs malintentionnés interpréteront que l’Algérie manipule le gouvernement de Al Serraj.




    0



    0
    Nasser
    27 juillet 2017 - 13 h 34 min

    je reste agacé par l’ initiative de Macron et aussi le Drian…..Macron me fait penser à Sarkosy (en plus posé) mais qui veut se faire passer pour celui qui « Marche » en avant et dont le seul but est de redorer le blason de la France surtout après avoir fais la guerre en Libye et soutenu Haftar qui ne connait que « le langage de la poudre ».
    Après son discours moralisateur au Mali , voilà qu’ il récidive en voulant nous faire croire qu’ un accord aurait été acté…. « je rêve » il n’ est au pouvoir que depuis quelques mois et en ce laps de temps il aurait réussi ???? pour ce faire il devrait avoir une connaissance approfondi du conflit Libyen et ce n’ est pas son actuel MAE Le Drian qui n’ était rien d’ autre que le ministre de la défense dans le précédent gouvernement qui aurait pu lui apporter de la matière car trop préoccupé à « guerroyer » , comme d’ habitude la France joue un sale jeu et interfère dans la diplomatie algérienne, d’ ailleurs les italiens n’ ont pas du tout apprécier ( c’ est dans la continuité de la France Afrique).




    0



    0
      AIT CHAALAL
      27 juillet 2017 - 17 h 16 min

      Ce que je ne comprends pas, pourquoi les libyens font appel à la France pour trouver un terrain d’entente entre les deux parties opposées pour procéder à une réconciliation ( pour la mémoire, la France officielle est un pays responsable de drame de la Libye ) au même titre de l’Egypte et de l’Emirats arabes unis.Normalement le problème Libyen doit être régler au sein de l’UMA ,donc, Ni l’Egypte, ni l’Émirats arabes unis ni la France à le droit de fourrer son nez dans ce dossier qui concerne en premier plan l’Algérie et la Tunisie car ce sont les plus touchés par la crise libyenne .je résume..sa sert à quoi donc l’UMA ? et ca sert à quoi la ligue arabes ?




      0



      0
      Le veilleur
      27 juillet 2017 - 19 h 19 min

      Exactement, je dirai même que Sarkosy avec toute les affaires qu’on lui connait est un bon religieux vis à vis de Macron le théatral et c’est bien de Macron le caméléon qu’il faut avoir peur il est bien plus vicieu derrière son image angélique ! À voir……….




      0



      0
    T'zagate
    27 juillet 2017 - 13 h 01 min

    Cher @TARZAN , moi je ne suis pas trop d’accord avec toi quand tu parles du « poid » de l’Algérie ! Certes notre pays à un rôle a jouer dans la région, mais la solution ne viendra pas de l’Algérie ! Moi je pense que ces chefs libyens savent que la solution de paix entre tribus libyennes est entre les mains des occidentaux (surtout la France sous-traitant des États Unis au Sahel et au Maghreb) et non pas entre celles de l’Algérie, qui d’ailleurs n’a aucune troupe, aucun soldat, aucun fusil, aucun espion en Libye contrairement au pays occidentaux ! L’Algérie peut juste être désigné par ces pays là comme lieu de signature d’accords par exemple, juste pour leurs donner de la crédibilité géopolitique.
    Moi, je pense plutôt que c’est pas politesse que Premier ministre libyen, Fayez Al-Sarraj va se rendre en Algérie pour informer de sa visite chez Macron ! D’ailleurs, il n’est pas exclu ou impossible de ce soit Macron lui-même qui ait suggéré à ces chefs libyens de se rendre en Algérie pour ne pas trop froisser la susceptibilité de la diplomatie algérienne ! Je ne suis pas un expert , mais c’est mon avis ! Pardon pour exubérance !!!




    0



    0
      Jean_Boucane
      27 juillet 2017 - 15 h 35 min

      C’est un peu contradictoire ce que tu nous dit… si l’Algerie ne pese rien selon toi, alors pourquoi tu nous dit que Macron aurait dit a haftar de venir pour ne pas froisser Alger (qui ne peses rien selon toi)… Quel est l’interet de ne pas froisser une personne qui ne pese rien selon tes dires?




      0



      0
        T'zagate
        27 juillet 2017 - 21 h 31 min

        @Jean_Boucane , ce n’est pas contradictoire. Macron évite de réveiller la susceptibilité algérienne et prépare une prochaine éventuelle visite en Algérie avec le moins de nuages possibles ! Voilà ya kho . Mais c’est juste mon point de vue , c’est tout ! Il ne faut pas aller plus loin ! Et toi qu’est-ce que tu en penses ??




        0



        0
      Tin-Hinane
      27 juillet 2017 - 16 h 27 min

      Cher T’zagate, quelle pauvre estime vous avez de votre pays (si l’Algérie est bien votre pays), eh bien voyez-vous je crois que l’Algérie n’est pas aussi démunie que vous semblez le croire. L’Algérie a un grand poids dans la région et dans le monde.




      0



      0
        T'zagate
        27 juillet 2017 - 21 h 40 min

        @Tin-Hinane , ok je ne trouve aucun inconvénient quand tu dis que l’Algérie a un grand poids dans la région et dans le monde, il faut juste expliquer , argumenter ! Moi je pense plutôt est l’Algérie est capable de défendre notre territoire contre toute agression, et que c’est pour çà que j’ai une grande confiance en notre ANP bien équipée et bien formée. En plus avec notre peuple très courageux, je n’ai aucun souci là-dessus ! Mais l’histoire d’une Algérie qui a un « grand poids dans la région et dans le monde » , c’est pour moi du délire patriotique propagandiste !




        0



        0
    TARZAN
    27 juillet 2017 - 11 h 12 min

    au moins lui il est intelligent, il sait que rien ne se fait en libye sans l’Algérie son voisin direct. et je pense même que le poids de l’Algérie dans la région est plus important que celui de l’egypte.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.