Idiot ou pervers ?

FQ idiot ou pervers
Fayçal Al-Qacim animant son émission où les intervenants en arrivent souvent aux mains. D. R.

Par M. Aït Amara – L’agitateur vedette de la chaîne subversive qatarie Al-Jazeera s’est fendu d’une tribune dans un média arabe paraissant à Londres dans laquelle il mêle lamentations et sournoiserie. Fayçal Al-Qacim, Syrien d’origine mais entièrement dévoué à la dynastie des Al-Thani, regrette que le «printemps arabe» ait conduit la Syrie, le Yémen et la Libye à une nouvelle colonisation.

A vrai dire, cet animateur d’une émission-pugilat sur Al-Jazeera, où les invités s’échangent moins les idées que les insultes et les coups de poings avec son attentive bénédiction, insinue, en filigrane, que l’œuvre «libératrice» des peuples des jougs dictatoriaux, conduite par son pays d’adoption qui l’héberge et le paye en dollars sonnants et trébuchants, a été – en quelque sorte – «sabotée» par des pays tiers qui nourrissaient des ambitions colonisatrices vis-à-vis de ces pays désormais en guerre.

«Idiot ou pervers ?» serions-nous tentés de nous interroger, en parcourant la chronique du zélateur des soulèvements dans cette région du monde dans un contexte où, pourtant, tout indiquait que ce qui sera qualifié de «printemps» allait déboucher sur la destruction pure et simple de ces Etats livrés à l’inculture, à la soumission, au fatalisme par des dictatures multi-décennales instaurées par les puissances occidentales à des fins qui s’adaptaient à leurs besoins du moment.

Ces régimes ne convenant plus aux exigences actuelles, il fallait donc les déboulonner et leur substituer le chaos. Et ce clairon d’Al-Jazeera a foncé tête baissée, croyant naïvement que la chute des présidents tunisien, égyptien, yéménite et libyen allait conduire immanquablement à l’avènement de la démocratie dans ces Etats et à une onde de choc dans l’ensemble des pays de la région. Il n’en fut rien, et cela ne se produira pas. Bien au contraire. En Syrie, Bachar Al-Assad sort plus que jamais renforcé par l’épreuve douloureuse imposée au peuple syrien meurtri ; en Egypte, l’armée a carrément pris le pouvoir ; au Yémen, l’Arabie Saoudite règne en maître absolu ; en Libye, les belligérants s’échinent à trouver un terrain d’entente, chacun suivant les directives qui lui parviennent d’une autorité étrangère. Ailleurs, les régimes sont toujours en place et comptent bien y demeurer ad vitam ad aeternam.

Bref, Fayçal Al-Qacim avoue à demi-mot que ses maîtres de Doha ont échoué dans leur tentative de conquérir les Etats non monarchiques par l’argent et la désinformation, et qu’au lieu de cela, ces territoires ont été offerts sur un plateau d’argent à d’autres puissances tout aussi prédatrices mais plus perspicaces et moins niaises.

M. A.-A.

Comment (3)

    Nasser
    7 août 2017 - 17 h 40 min

    Citation: « Et ce clairon d’Al-Jazeera a foncé tête baissée, croyant naïvement que la chute des présidents tunisien, égyptien, yéménite et libyen allait conduire immanquablement à l’avènement de la démocratie dans ces Etats… »
    Jamais ce pourri hypocrite , n’a cru « naïvement »!! Il sait parfaitement où ça allait conduire; il a participé en connaissance de cause; contre des milliers dollars sonnants et trébuchants qu’il ne voyait que dans les rêves !!




    0



    0
    Abou Stroff
    5 août 2017 - 9 h 36 min

    « Idiot ou pervers ? » s’interroge M. A. A. concernant l’agitateur de la chaine qatarie. je pense, avec la modestie qui m’étouffe, que le gus n’est ni l’un, ni l’autre. en effet, si nous acceptons l’hypothèse que les puissances impérialistes et l’entité sioniste ont planifié ( voir le plan YINON), avec le concours actif de la vermine islamiste, leur allié objectif et subjectif, le dépeçage les pays du moyen-orient (qui s’étale de l’atlantique au golfe persique) alors, il nous faut reconnaitre que le qatar, micro-produit du colonialisme anglais et simple agent de l’impérialisme et du sionisme a atteint ses objectifs NON-DECLARES. en effet, l’Irak, la Libye, le soudan et la Syrie, sont dépecées de fait tandis les autres pays concernés (dont l’Algérie) sont ciblés en vue du dépeçage programmé. moralité de l’histoire: il semble que la mission historique du qatar soit en train d’être réévaluée par les puissances impérialistes et l’entité sioniste (d’où les tensions avec d’autres agents (l’arabie saoudite et ses allliés) de l’impérialisme et du sionisme) et ce micro état risque de faire les frais de cette réévaluation
    PS: il faut être d’une niaiserie ridicule pour soutenir que le qatar, propriété d’une famille au service de l’impérialisme et du sionisme, serait le fer de lance d’une démocratisation des sociétés jusque là dominée par des dictatures




    0



    0
    LE NUMIDE
    5 août 2017 - 8 h 55 min

    comment cette petite principauté du QATAR qui a la superficie de Boufarik, qui emploie la confrérie wahabiste terroriste des frères musulmans égyptiens comme une internationale de terreur religieuse et idéologique et de subversion politique tentaculaire sur des pays arabes et musulmans de la taille de l’Egypte, de l’Algérie, de la Syrie , de l’Arabie Saoudite (pays complice un certain temps de cette internationale du crime), le Qatar donc qui se donne le droit avec sa télévision terroriste , ses agents disséminés dans tout le monde arabo-islmaique de régenter la religion musulmane selon les fetwas de sang et les désirs de ses prêtres comme El Kardaoui, de monter les populations et surtout la jeunesse contre les armées de leur pays et leurs états, profitant de la misère et du sous-développement dont les frères musulmans égyptiens sont les principaux responsables depuis 70 ans de guerre civile permanente qu’ils imposent à ces jeunes nations décolonisées…
    comment le Qatar, cette principauté dynastique familiale absolue – qui n’a même pas un parlement de boulangers ou un syndicat de fleuristes – ose se prétendre le tuteur démocratique de ces phalanges de terroristes sanguinaires et donner des leçons de démocratie a des nations comme la Syrie, l’Egypte, la Tunisie, la Libye ou l’Algérie pour les détruire et les plonger dans le chaos…
    le Qatar, qui a sur son sol la plus grande base militaire américaine, ose donner des leçons de surenchère sur la question de Palestine … Comment le gouvernement de notre pays ose nous faire croire à la respectabilité et à la fraternité de ce repaire de terroristes et de ses agents sur notre territoire … continuez à jouer avec le feu wahabiste comme en 90 et vous allez avoir le même scenario de 92, EN PIRE!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.