Le conflit entre Tebboune et Haddad suscite l’intérêt de la presse étrangère

Tebboune Haddad
Lors des obsèques de Rédha Malek, le 29 juillet dernier. New Press

La cacophonie continue. Le conflit opposant le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune et le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE) et homme d’affaires Ali Haddad suscite toujours l’intérêt des médias étrangers, notamment arabes.

Le quotidien arabophone londonien Al Quds Al Arabi écrit, dans un article paru aujourd’hui sous le titre «le Premier ministre passe de héros intrépide en pestiféré : anarchie, opacité et crise au sommet du pouvoir», que Tebboune, qui a conduit une campagne contre l’argent et la corruption subit en ce moment des feux nourris de ceux-là mêmes qui l’ont soutenu, prédisant sa chute imminente. Le journal arabophone lie les déboires actuels de Tebboune à sa rencontre avec le Premier ministre français Edouard Philippe. Mais ce désaveu du Premier ministre est dû, en réalité, à ce qu’a fait Tebboune avec le chef du FCE, Ali Haddad, ajoute la publication.

Al Quds Al Arabi s’interroge sur ce qu’il s’est réellement passé à la présidence de la République. D’autant que Tebboune est considéré comme un des plus fidèles hommes du Président, rappelle le média.

De son côté, le média arabophone Arab a écrit avant-hier que «selon une source algérienne, les relations entre Saïd Bouteflika et Abdelmadjid Tebboune ont atteint un point de rupture et il y a une forte probabilité que le Premier ministre soit limogé». Le média s’interroge si le scénario de 2003 – la crise entre le président et son Premier ministre Ali Benflis – est en train de se répéter. Le journal rappelle que la crise entre Saïd Bouteflika et Abdemadjid Tebboune a commencé après la rencontre entre le frère du Président et l’homme d’affaire Ali Haddad lors des obsèques de l’ancien Premier ministre Rédha Malek, et que Tebboune et Said Bouteflika se sont certes fait une accolade de plus de 40 secondes ce jour-là, mais tout le monde aura remarqué que les deux hommes se sont vite éloignés l’un de l’autre.

Le média arabe prédit également la destitution du Premier ministre dans les tout prochains jours, tout comme il suggère de lier le conflit entre Tebboune et Saïd Bouteflika non pas seulement à celui opposant Tebboune à Haddad, mais à une guerre de succession, rappelant le rapport du Sénat français rendu public récemment qui suggère la possibilité pour Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat présidentiel.

Ramdane Yacine

Comment (41)

    Anonyme
    12 août 2017 - 6 h 41 min

    CETTE PHOTO ILLUSTRE BIEN LA COMPOSANTE DES USURPATEURS DU POUVOIR EN ALGÉRIE ! LE COMPORTEMENT DE VOYOUS A AL ALIA NOUS RENSEIGNE SUR LA DÉCADENCE DU PERSONNEL POLITIQUE DU SYSTÈME .MAIS TOUT A UNE FIN ! CETTE CRASSE UN JOUR VIENDRA OU ELLE SERA NETTOYÉE ET ENVOYÉ A LA POUBELLE DE L HISTOIRE ! echaab rah saber maahoum ou fayek bihoum !

    L'ALGERIE-UNIS
    11 août 2017 - 14 h 30 min

    La presse étrangère aux ordre de leurs gouvernement s’intéresse à l’Algérie pour critiquer tout candidats qui ne veulent pas voir et qui ne serviront pas leurs intérêts LOGIQUE, du déjà vu.

    malik
    11 août 2017 - 12 h 45 min

    Teboune, après « une traversée de désert » suite à l’affaire Khalifa dans laquelle il a été officiellement mis en cause et que les gens font semblant d’ignorer, revient en tant que ministre de l’habitat. A la tête d’un secteur qui tient en haleine la majorité des Algériens, Teboune a bénéficié d’une visibilité médiatique faites d’annonces d’échéances de livraisons de projets jamais respectées. Ayant surement cru qu’il bénéficie d’un soutien populaire, il a décidé de s’émanciper de celui qui l’avait réhabilité, dans un premier lieu, et qui l’a ensuite propulsé à la tête de l’exécutif. En lieu d’afficher sa fidélité au chef de l’État, il s’est à détruire le premier cercle de soutien du président, en l’occurrence les partenaires des pouvoirs publics dans le cadre du pacte économique et social de croissance. Il s’est même permis de faire dans la diplomatie clandestine, ce qui s’apparente à véritable défi au président.

    A3zrine
    10 août 2017 - 23 h 11 min

    Ce qui inquiète réellement en Algérie c’est le cap de la politique économique, Tebboune n’arrange pas beaucoup de monde aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. À l’intérieur il n’est pas en odeur de sainteté auprès des importateur, le lobby prédateur et à l’extérieur aussi il n’arrange pas les affaires des exportateurs étrangers.
    Le pauvre il s’est attiré les foudres de tout le monde, même sont président le lâche et le désavoue.
    Il n’est donc pas étonnant de le voir dans les jours qui viennent, débarquer de son poste pour être remplacé par un chiffon docile. Ceci dit rien ne m’étonne depuis un certain temps.

    Anti-khafafich
    10 août 2017 - 18 h 50 min

    Tebboune ne sait il pas que les citoyens lambda savent que la france est leur pire enemi et qu’ils la haissent, pourquoi se rend il en france pour ses vacances et ainsi nourir davantage la polemique ???? N a t il pas le courage d annuler ses vacances et revenir au pays, prendre quelques jours dans notre grand sud par exemple et ainsi donner l exemple aux milions d algeriens sans nif qui se rendent en tunisie afin d etre assassines lachement pour quelques dinars comme le jeune ghilas ????

      bird
      11 août 2017 - 9 h 35 min

      Les citoyens lambda qui savent que la France est leur pire ennemi (c’est réciproque ) n’ont qu’une demande ,des visas ,des visas ,et les jeunes harragas guettent le moment propice pour gagner le pays des maudits kouffars quitte à mourir noyés ,ou est la logique ?

        abcd...
        11 août 2017 - 12 h 59 min

        la logique est dans le livre de john perkins, c’est facile d’avoir la plus forte des économie quand on as la plus forte armée au service par tout les moyens. c’est facile d’être attractive quand on pille, sabote,désinforme, manipule… est c’est ce que fait la france et son proxénète US en Algérie, en Afrique et ailler. la preuve est dans les talants Dz qui fuient grasse justement au travaille fait par les harki pour pourrir les condition de vie dans notre pays pour la plus grande satisfaction de l’ennemie. elle est ou l’industrie et l’agriculture de Boumedien allah yerhmou? ou sont les BARAGES faite de puis? ou sont les docteurs formé en Algérie pour bien soigné le peuple Algérie? (en France) les ingénieurs les sur doué… et pour finir ou sont la plus part des haut responsables dans les gouvernement et dans les poste stratégique du pays de puis 62? en France pour la plus part. voila ou est la logique weld bladi, on as le plus beau et le plus riche pays au monde, mais un pays attaché physiquement et moralement…

          bird
          12 août 2017 - 8 h 09 min

          Cela fait -il du bien d’affirmer à l’envi que l’on a le pays le plus beau ,le plus riche ,le plus intelligent ,etc ..toujours et partout ,les meilleurs médecins (voir résultats ),les meilleurs sportifs ( voir résultats ).
          Quelques cours d’orthographe vous seraient salutaires ,résultat des études algériennes ,les meilleures ,bien sûr .

          abcd...
          12 août 2017 - 15 h 21 min

          Bird, merci pour le conseil.

          abcd...
          12 août 2017 - 21 h 09 min

          Mr Bird, quand je vous lis, je sens du mépris et de l’arrogance envers moi, mes compatriotes et mon pays. Ce qui me pousse à poser la question suivante, qui êtes-vous? Peut-être un compatriote bien instruit avec une orthographe supérieure au mien… sauf que votre réponse est nulle et ce n’est pas la faute de l’école Algérienne. La grandeur d’un homme est dans l’honnêteté, le respect de l’autre et surtout l’intelligence… a médité. Si vous n’êtes pas Algérien, je vous demande d’argumenter intelligemment vos commentaires ou cassez-vous.

    Krimo
    10 août 2017 - 16 h 16 min

    El Quds el arabi qui devient une référence de la presse internationale, yakhi aadjab.

    Ce canard tout autant que son fondateur, membre du conseil palestinien, devraient plutôt au moins avoir la décence de reconnaitre malgré «anarchie, opacité et crise au sommet du pouvoir » tous les gouvernants et gouvernements algériens depuis 1967, quels qu’ils fussent ou soient, n’ont jamais cessé de porter aide et soutien a la Palestine, parfois au détriment de l’intérêt de leur pays, c’est une cause sacrée et consacrée par tout le peuple algérien. 2016 ce même pouvoir a remis 26 million de dollars à la Palestine. Juste pour cela qu’il se la boucle au nom d’une certaine éthique.

    Qu’il porte à notre connaissance l’après Arafat !!!!!!

    Journal établi a Londres, qu’il se permette le moindre écart avec « ses brillantes analyses » sur la crise actuelle du Golfe, se fendre d’un quelconque papier sur ces p….. de monarchies et l’on verra si cette feuille de choux continuera d’exister.

    Ya bouguelb, y a à peine 4 ans, un labo suisse « affirme » l’assassinat de Arafat au polonium, el quds el arabi se jette sur l’affaire puis …… silence radio. Que l’on m’explique, entre ce symbole de la cause palestinienne et cette forme d’ingérence dans des affaires algero-algeriennes, de la part de ce foutu journal. Si une véritable lecture devrait en être faite, la métaphore (coup de poignard dans le dos) aurait son sens plein et entier.

    Je gagerai qu’au moins un journaleux sur quatre de ce périodique ne sait même pas où est située l’Algérie sur une carte.

      MoTwill
      10 août 2017 - 18 h 13 min

      Dites l’ami, que les Arabes ont le meme probleme que tout le monde, quand il s’agit de dictature. Certes, les affaires brobro, ils s’en fichent, mais pas l’opacite’ et la dictature… Faut lire, ecouter et raisonner un peu, a la fin.

        tarik
        11 août 2017 - 1 h 43 min

        juste une petite remarque cher monsieur ,,,,Alqods al arabi n’apartien plus a abdelbari atouane

          Krimo
          11 août 2017 - 15 h 54 min

          Tarik,

          Grand merci pour la précision. Effectivement il a quitté ce canard en 2013 pour cause de faillite ….. mais il l’a fourgué a des qataris que supposément il combattait par la plume.

          Il a créé depuis un journal électronique « Rai al-youm » mais il n’en démord pas concernant l’Algerie, voila ce qu’il en dit en 2015 suite aux « évènements de Ghardaïa »

          «L’Algérie est visée. Et quand nous disons qu’elle est visée, c’est parce que les informations en notre possession sont très fiables….. » Des informations fiables, rien que ça ……. Yaouw tabtab

          Faut pas oublier qu’il a fait ces études au Caire et Misr oum eddounia te fabrique des « bach mouhandass », des « bach doctor » et tout autant des « bach essahafi ». N’est pas Hassanine Haykal qui veut ……. bien que ce dernier sur ce thème n’était pas meilleur.

          Le sieur Abdel-Bari-Atwan a une cause plus juste et plus noble à défendre qu’à s’évertuer à faire du Nostradamus. J’aimerai bien le lire sur l’après Arafat.

    offf
    10 août 2017 - 16 h 05 min

    Rien de neuf sous le ciel, tout ce qui peut salir l’Algérie fait les gros titres des quotidiens français. Un peu comme cette histoire de femmes qui souhaitent se baigner en bikini en Algérie et la multitude d’articles sur le sujet et par la suite une sorte de mea-culpa » bizarre » de ces mêmes quotidiens. Le tounsi a raison, l’Algérie est dans l’œil de l’Oncle Sam lui même pantin d’on sait qui…. Pas la peine de se répéter à outrance que notre pays n’est pas dans la norme des intérêts occidentaux du moment, du passé d’ailleurs non plus… C’est un fait : t’es un algérien, t’es wanted ! Mais rien à foutre, plutôt algérien qu’arabe et leur triste spectacle du moment. Vive l’Algérie, vive notre Président, vive notre armée et notre Peuple.

    Sprinkler
    10 août 2017 - 15 h 44 min

    Le  » monde arabe  » est à feu et à sang et « El quds El arabi  » trouve le loisir de s’ intéresser à notre marmite politique… U

    TARZAN
    10 août 2017 - 13 h 43 min

    avec cette campagne anti algérienne en france, après cet attentat très louche commis par un algérien, la france scande la nationalité de l’assaillant avec des portes voix sur toutes les chaines télés et radios et journaux français, une volonté évidente de faire du tort aux algériens et à l’algérie. et pour preuve, les attentats du daesh commis par des marocains qui ont fait un vrai massacre de civils, l’affaire du burkini, l’affaire de la plage privée en corse etc. TOUS DES MAROCAINS ET A AUCUN MOMENT ON A CITE LA NATIONALITE MAROCAINE DANS LES INFOS, ON CITE LA NATIONALITE DES CRIMINELS EN FRANCE QUE SI ILS SONT ALGERIENS; autre question qu’aucun journaliste algérien n’a relevé COMMENT ET POURQUOI TEBBOUNE PASSE SES VACANCES EN FRANCE????? RIEN QUE POUR CA BOUTEFLIKA DEVRAIT LE VIRER

      prédator.dz
      10 août 2017 - 14 h 36 min

      la france n’a, n’est et ne sera jamais un allié du peuple algérien. Au mieux elle peut l’être, passagèrement, avec certains milieux, à l’exemple du FIS, lorsqu’elle estime que ses intérêts et ceux du peuple français sont assurés. concernant le tapage qu’elle fait autour de la nationalité de l’auteur de l’attaque (on ne connaît pas encore ses réelles motivations), c’est juste une vielle technique pour faire pression sur l’Algérie et tirer quelque avantages; un marché par ci, une concession par là…c’est pour ça qu’elle avait lancé le fameux « qui tue qui ».

        MELLO
        10 août 2017 - 16 h 51 min

        La France , un allié du peuple Algérien ? Jamais pour le commun des mortels. Mais il faudrait savoir que la France nous a légué tout son système administratif sur lequel nous évoluons. De plus , il n’ y a pas si longtemps « Les français entretenaient de très bons rapports avec Abdelmalek Sellal, l’ex Premier ministre. Tous leurs contacts et relais à Alger leur ont assuré qu’il resterait aux commandes. Ils ont été pris de court avec la nomination de Tebboune ». Dans le rapport de la commission du sénat français conduit par Simon Sutour, il est clairement mentionné que la diplomatie française n’avait pas prévu ce revirement qui laisse planer un doute sur le devenir des intérêts de la France. En clair, Tebboune a voulu rassurer les français pour éviter une dangereuse alliance entre les soutiens français en Algérie avec ses ennemis politiques. A. Tebboune a promis de ne pas toucher aux intérêts de la France en expliquant que les entreprises françaises ont beaucoup à gagner à un assainissement du climat économique et politique en Algérie
        C’est une grave violation du protocole. L’invitation devait passer, d’abord, par la Présidence de la République Algérienne pour qu’elle soit validée et organisée dans les règles de l’art. Tebboune est parti à la rencontre de son homologue français comme s’il était le seul dépositaire du pouvoir en Algérie , dénonce t on au Palais d’El-Mouradia. Les intérêts, que les intérêts.

      bird
      10 août 2017 - 14 h 50 min

      Si autant d’algériens n’étaient au centre d »attentats terroristes ou de grand banditisme ,trafic de drogues on n’en parlerait pas ,la liberté de la presse et de l’information cela existe ,pourquoi cacher la nationalité des tueurs ,le tunisien auteur du massacre de Nice était nommé ,pour le premier anniversaire de ce tragique évenement un haut responsable tunisien est venu faire une intervention a la tribune .Toujours les mêmes théories du complot ,la victimisation à outrance pour tout et n’importe quoi .Vous même vous vivez en France ,votre pays d’accueil ,personne ne vous le reproche ,pourtant le quotidien des algériens vous ne le subissez pas ,le système de santé défaillant,la saleté des villes et villages ,des plages ,la cherté des prix ,les péuries épisodiques de médicaments ,les voitures inaccessibles aux citoyens .

        TARZAN
        10 août 2017 - 15 h 37 min

        bird moi je parle d’une chose et toi tu viens me parler d’une autre chose en jouant au père moralisateur. sache qu’il y a plus de trafiquants de drogue et plus de terroristes marocains que algériens en france et que depuis 5 ans il y a plus de marocains que d’algériens qui eux en plus s’intègrent facilement et sont très peu visibles. les marocains sont détestés dans tous les pays là où les algériens sont très peu car là ils sont visibles (comme c’est le cas aux pays bas, belgique, espagne, canada etc.) et en france ils se font passer pour des algériens. mais en france on ne touche pas au maroc et aux marocains, on ne cherche qu’à taper sur de l’algérien et l’algérie que la france n’a pas encore digéré notre indépendance. le maroc est la continuité de la france ou du moins ce que cherche la france et qui cherche à s’étendre à l’algérie (mais ce rêve vous pouvez y mettre une croix), d’ailleurs le maroc est le seul pays au monde avec vous qui disent dans les livres d’histoire que notre indépendance est offerte par de gaulle. et enfin je te rappelle que je suis algérien et que je vis en algérie

    sarahlabelle
    10 août 2017 - 13 h 32 min

    A mon avis Monsieur Tebboune aurais due dismissionner depuis longtemps, sutout aprés l’affaire Elkhalifa, et…bouceaup d’autres affaires, ajoutant a tt cela, Tebboune ne crois pas à la solidarité gouvernemental et celle de l’excutif, il n’est pas mure politiquement, pourquoi:
    Comment prendre des décision contraire aux directives du Président de la République,
    comment peut -il déclancher une compagne médiatique et une cabale contre les opérateurs privé alors qu’ils ont une force de production et font travillés des milliers de familles .
    veut-il détruire l’image de l’algerie et celle des climats des affaires …
    pour bien se positionner en 2019 ..Tebboune est prés à tt

      Anonyme
      10 août 2017 - 15 h 42 min

      Vous avez oublié d’ajouter qu’ils transfèrent tout l’argent qu’ils gagnent des marchés que leur accorde l’état ( ex : Hôtels achetés en espagne par haddad , les panama papers etc…)

    aramess19
    10 août 2017 - 13 h 08 min

    Y a t’il de vrais patriotes au sommet de l’état ?
    J’en doute.

    Anonymaoui
    10 août 2017 - 13 h 04 min

    Selon cet article le quotidien El Quds réduit la crise au sommet du pouvoir algérien en un différend entre Said Bouteflika et le premier ministre Tebboune. A ce que je sache Said Bouteflika n’est qu’un conseiller à la présidence parmi tant d’autres et je ne vois pas comment il puisse influer sur le premier ministre qui est choisi et mandaté par le président de la république en personne.
    Donc dans toute cette cacophonie le président Abdelaziz Bouteflika doit s’adresser directement au peuple pour clarifier une fois pour toutes sa position concernant l’argent et le pouvoir surtout que la crise économique fait des ravages au sein des couches défavorisées. Il y a urgence pour le devenir du pays.

      zaatar
      10 août 2017 - 13 h 20 min

      « le président Abdelaziz Bouteflika doit s’adresser directement au peuple pour clarifier une fois pour toutes sa position concernant l’argent et le pouvoir »: Chose qu’il aurait du faire depuis 18 ans déjà. Il y avait urgence pour le pays depuis l’indépendance, ce n’est pas maintenant que l’on découvre…Said Bouteflika n’est qu’un conseiller comme tout le autres du président oui, un président absent et on ne sait plus qui fait quoi, qui commande qui ou quoi, et qui tient vraiment les rênes du pays…
      ce qui m’étonne c’est que la grande Muette n’a jamais été autant muette que lorsque ces scandales éclatent… A croire que celle qui est censée assurer la pérennité et la stabilité du pays semble avoir d’autres chats à fouetter.

        Anonyme
        10 août 2017 - 13 h 42 min

        C’est pour cela qu’elle est muette, elle parle mais tu ne l’entends pas parce qu’elle est muette ya le patriote.

        Abou Stroff
        10 août 2017 - 14 h 40 min

        je viens de te le dire Zaaaatar: la grande muette tire à balles réelles sur des cibles inertes au lieu de tirer à balles réelles sur des cibles vivantes! comment veux tu que quelque chose change quand la grande muette tire sur des cibles inertes alors qu’elle devrait tirer à balles réelles sur des cibles vivntes?

    Fabius
    10 août 2017 - 13 h 02 min

    Nous sommes fichus, nos pseudo-dirigeants se donnent en spectacle et le monde entier se gausse de nous. Quel affreux spectacle offrons-nous au reste du monde? On réussit la prouesse de faire étalage de la complicité manifeste de la mafia (l’oligarchie et la centrale syndicale) avec la face cachée du pouvoir pour faire barrage au chef du gouvernement désigné par le président lui-même. Les ventriloques qui squattent la présidence, parviennent à faire parler celui qu’on entend plus, qu’on ne voit plus, qu’on ne croit plus pour désavouer celui qu’il a propulsé à la primature avec comme mission de redresser les finances du pays mises à mal par la corruption et la gabegie. A quoi rime ce cirque?
    Nous, le peuple, ne resterons pas les bras croisés, nous nous exprimerons d’une façon ou d’une autre, lors des prochaines élections pour rétablir l’ordre républicain.
    Que les beggarine retournent à leurs vaches, que les voleurs croupissent en prison, que les incompétents soient écartés des postes de responsabilité, que ceux qui complotent contre le pays soient jugés et punis dans toute la rigueur des lois! Si rien de tout cela n’est fait dans le court terme, point de salut!

      Erracham
      10 août 2017 - 13 h 27 min

      Qu’attendons-nous alors pour nous positionner dans cette tentative de déstabilisation du PM en lui apportons notre soutien, loud and clear? Que tous les comploteurs sachent d’ores et déjà, que, nous le peuple, nous nous opposerons à leurs magouilles et que nous ferons entendre notre voix pour empêcher la mise sous leur tutelle mafieuse de notre patrie. #touchezpasànotrePM!

        E=MC2
        10 août 2017 - 15 h 58 min

        Cette tentative de diabolisation de celui qui a tapé dans la termitière pourrie n’est qu’une manoeuvre qui vise à faciliter la main-mise du pouvoir régalien par la « mafia politico-financière » gravitant autour d’un clan rêvant de monarchie (absolue? avec ses courtisans et ses sbires). Nous avons en effet le pouvoir, la capacité et la volonté de fausser tous ces calculs en nous mobilisant en masse derrière le PM et tous ceux qui ne rechignent pas à nettoyer les écuries d’Augias, au Karcher s’il le faut. Ne nous laissons plus voler notre liberté et notre souveraineté en affichant dés maintenant notre volonté résolue de mettre fin à ce cirque! Chassons les usurpateurs et les profiteurs! Je te suis Erracham, #ne touchezpasànotrePM!

    Dollars contre Pouvoir
    10 août 2017 - 12 h 49 min

    on voit un Teb…trés mal à l’aise !
    il avait peut etre mal compris la mission assignée …il n’a pas su décrypter les non-dits entre les lignes …
    je pense que cela peut lui couter sa place …au mieux il se verra avec d’autres lignes rouges à ne pas franchir…
    Rabi m3af…

      elhadj
      10 août 2017 - 15 h 45 min

      la société civile dans ce pays a été hélas castrée et avec ce cafouillage a tous les niveaux l on risque ce qui n est pas souhaite le désordre dans ce pays en cas de mouvement populaire .les citoyens excédés n en peuvent plus de cette anarchie et mal gouvernance ayant engendre l émergence d une oligarchie mafieuse a l origine de la tentative de déstabilisation du premier ministre et de la dilapidation des ressources du pays. basta que le peuple se mobilise pour la prochaine élection présidentielle par un choix libre;responsable d un homme nouveau capable d assurer physiquement et avec compétence ses prérogatives constitutionnelles.le peuple et le pays méritent mieux que cette situation délétère et exasperante.

        Mohand
        10 août 2017 - 17 h 28 min

        Cher ami,
        Vous savez très bien comment se passent les élections depuis notre indépendance, c’est croire au père Noël d’avoir des élections libres et transparentes avec un contrôle des candidats pour ne plus vivre les élections des années 1990.
        C’est n’est qu’une formalité administrative pour celui qui s’autoproclame à vie président ou autre fonction.
        La seule fois ou nous avons eu le choix après des centaines de morts, nos compatriotes
        ont eu un vilain plaisir à élire des monstres sortis de je ne sais ou, et on paie encore le prix, l’ignorance se paie cash.
        Pour ma part, je crains même le pire avec ces funestes élections, soit ça sera la continuité que nous connaissons ou nous passerons à un autre stade, celui qu’on a évité en 1992, on plongera dedans surtout que notre gouvernement nous a formaté pour la circonstance avec les médias publics et privés et toutes les pontes du pouvoirs et économiques ont déjà assuré leurs arrières à l’étranger avec des comptes bien garnis qui le permettra de vivre jusqu’à la fin des temps.
        C’est à croire que ça sera comme pour l’indépendance, il faudra encore arracher au prix des centaines de morts comme ce fut le cas en 1988 pour que la situation évolue positivement.

    zibouti
    10 août 2017 - 12 h 43 min

    DÉGAGEZ LES TOUS !

    Anonyme
    10 août 2017 - 12 h 37 min

    y’a aucun conflit entre eu tout va bien comme sur des roulettes chacun a son compte les loups ne se dévorent jamais c’est entre nous que tout va mal

    zaatar
    10 août 2017 - 12 h 23 min

    Les médias arabes s’en sont mêlés. C’est tout simplement parce que la gestion de notre pays est du Kouar oua3ti la3ouar. Un mode de gestion bien connu de chez eux sauf que ces derniers ont beaucoup plus de dollars et donc même s’ils faisaient tout pour envoyer leur pays dans un précipice ils n’y arriveraient pas tellement ils sont bourrés de dollars. Chez nous c’est différent. Et ce qui me dérange, et qui me chagrine surtout, c’est que bon dieu de bonsoir il n y ait pas une institution capable de mettre un holà à cette dérive. On y va droit dessus et tout le monde s’en fout….

      Abou Stroff
      10 août 2017 - 14 h 36 min

      zaatar, je te salue! si l’on admet que le pouvoir est au bout du fusil (Mao, Zé Dong) alors, il y a une institution qui pourrait mettre le holà à ce carnaval (fi dechra?). cette institution est bien entendu l’armée. il s’avère, cependant, que l’armée conduite par gaïd salah, s’occupe à faire des exercices de combat à balles réelles en tirant sur des cibles inertes. comme chacun sait que les cibles inertes sont inertes, ceux qui animent le carnaval n’ont pas à s’en faire, n’est ce pas?

    mourad
    10 août 2017 - 11 h 30 min

    Si c est que les medias arabes qui en parlent en se réjouissant, ce n est pas important. ….l Algerie sortira de cette situation et des hommes patriotes relèveront le defi face à ces parvenus sans foi ni loi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.