La solution algérienne

Berlin attaques
Inesthétique mais efficace, Berlin a déjà adopté la solution algérienne. D. R.

Par Kamel Moulfi Comment se protéger contre les voitures-béliers utilisées par les terroristes de Daech qui foncent sur la foule et font le maximum de victimes ? C’est la question qui a surgi au lendemain des attaques à Barcelone, absolument identiques aux attentats de Nice, de Berlin, Londres et Stockholm. Les responsables concernés parlent d’amener de nouveaux aménagements dans les espaces publics dont la conception n’avait pas été pensée à l’origine pour lutter contre le terrorisme. Il n’y a pas d’autres moyens «physiques» que les blocs de béton, les sacs de sable ou, à la limite, des véhicules, pour barrer le passage à une voiture-bélier. Les autorités des villes européennes ciblées viennent d’y penser et ce sont ces options qui seront appliquées pour protéger les populations.

Ces mesures de sécurité, basiques et irremplaçables, ont montré leur efficacité en Algérie où elles ont été appliquées il y a un quart de siècle, au milieu des années 1990, pour contrer les attentats à la voiture piégée. Si les pays européens, dont c’est malheureusement maintenant le tour de subir les affres du terrorisme, avaient fait preuve de modestie et avaient demandé l’aide de pays comme l’Algérie qui ont plus d’expérience, ils ne se seraient pas retrouvés avec un retard d’une guerre dans la lutte antiterroriste. Sur les chaînes satellitaires d’information, les interminables débats qui ont suivi les attentats de Barcelone montrent que les pays occidentaux ont encore beaucoup à apprendre pour combattre les extrémistes de manière efficace.

Les plots en béton et les blocs de granit, pesant plusieurs tonnes et posés pour empêcher le passage de véhicules ou pour ralentir leur circulation, en plein centre-ville ou, pire, dans des lieux touristiques emblématiques où on devrait se promener en toute liberté et quiétude n’ont rien d’esthétique, quel que soit le soin mis dans leur forme, et donnent fatalement l’image d’un pays en guerre. Mais il faut bien s’y résoudre. Comme en Algérie.

K. M.

Comment (11)

    pale
    22 août 2017 - 0 h 18 min

    abou stroff tu as des sources de ce que tu écrits ou ce n’est que pure supposition ?




    0



    0
    Felfel Har
    21 août 2017 - 16 h 58 min

    Toutes les mesures que nous prendrons pour protéger les populations des véhicules-béliers s’avèreront inefficaces car elles n’arrêteront pas les « fous d’Allah » nourris à la propagande wahabite, elle-même d’inspiration judéo-chrétienne. C’est en décapitant la bête immonde que l’on sauvera le monde. C’est à la monarchiote yahoudite (et ses affidés) qu’il faut s’attaquer, neutraliser sa doctrine et la faire disparaître, l’éradiquer en tant que régime rétrograde, sanguinaire et décadent. Le serpent et son venin ne survivront pas quand on lui aura tranché la tête. C’est notre seule planche de salut! Ceux qui promettent des vierges à des « tchoukh bla mokh » doivent eux-mêmes être passés par le fil de l’épée afin qu’ils rejoignent illico presto leurs dulcinées qui les attendent en enfer. Le monde s’en portera mieux!




    0



    0
    ILS MANIPULENT LE MONDE !
    21 août 2017 - 16 h 24 min

    Barcelone: les vrais auteurs de l’attentat terroriste ont réussi à quitter l’Espagne
    strategika51
    Oubliez l’histoire à dormir debout concernant des gamins de 17 et de 18 ans qui arrivent à louer un véhicule lourd sans permis de conduire valide, et, avec l’aide de petits jeunes à peine âgés de 22 et 24 ans, organisent une opération terroriste meurtrière en plein centre d’une grande ville touristique sous vidésurveillance.
    Il s’avère, de source sûre, que les véritables auteurs de cet attentat terroristes sont des professionnels qui ont parvenu à fausser les pistes et à quitter le territoire espagnol pour la France où ils sont pris en charge par une cellule spécialisée dans l’exfiltration.

    Au lendemain de leur fuite, des « forcenés » au couteau ont sévi à Wuppertal en Allemagne et à Turku dans la lointaine Finlande.

    Des spécialistes évoquent une coordination, une logistique, une capacité à fausser les pistes et une aptitude à la manipulation relevant des capacités d’un service de renseignement d’une puissance « alliée » et n’écartent aucune piste.

    L’un des suspects détenu par les autorités espagnoles, Idriss Oukabir (28 ans), a nié son implication en indiquant que ses papiers ont été utilisés par son petit frére Moussa, un mineur (né en 2000) pour la location d’un véhicule.

    Les services marocains, en se basant sur les informations contenues sur le compte Facebook d’Idriss Oukabir ont conclu qu’il s’agissait d’un terroriste pour la simple raison que certains de ces posts appelaient à un soulèvement armé dans la région du Rif, en proie depuis des mois à de sérieux troubles politiques. Ils ont ainsi transmis sa fiche avec la mention assez inhabituelle »terroriste rifain » à leurs homologues espagnols.

    Cependant, rien dans le parcours du jeune homme ne laisse entrevoir un quelconque déplacement en Libye ou au Levant ou encore en Irak. Plus encore, il n’avait aucun engouement particulier pour le fait religieux, même durant une période de détention en 2012.

    Plus troublant encore, aucun des gamins abattus par la police espagnole, n’avait le moindre antécédant judiciaire et encore l’équivalant de la fameuse fiche S.

    Indubitablement, la version officielle sur cet énième attentat à la voiture-bélier ne tient nullement la route.

    De toute évidence, il y aura encore des attentats de ce type en Europe dont l’objectif semble de semer le trouble et la division en pointant du doigt un bouc émissaire utile et ouvrir un nouveau conflit après l’échec total et patent de la guerre en Syrie et la guerre totale en cours au sommet de l’État U.S.

    image: http://m.alterinfo.net/_images/ext/unknown.gif
    https://strategika51.wordpress.com/2017/08/19/barcelone-les-vrais-auteurs-de-lattentat-terroriste-ont-reussi-a-quitter-lespagne/ https://strategika51.wordpress.com/2017/08/19/barcelone-les-vrais-auteurs-de-lattentat-terroriste-ont-reussi-a-quitter-lespagne/

    En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/Barcelone-les-vrais-auteurs-de-l-attentat-terroriste-ont-reussi-a-quitter-l-Espagne_a132581.html#32sfSGffkyI1MrQJ.99




    0



    0
      Abou Stroff
      22 août 2017 - 9 h 39 min

      bien évidemment, toi, tu ne manipules personne! au fait serais tu un adepte du complot permanent contre la « nation musulmane »?




      0



      0
    MELLO
    21 août 2017 - 13 h 50 min

    Effectivement, Abou Stroff, ton génie , ta vision va au delà de ces recommandations techniques qui ne règlent pas ce problème de l’islam politique, de l’islam manipulé. Effectivement , la tentative de l’« éradication » de l’islam politique a débouché sur un terrible bain de sang, en Algérie. La promulgation de la loi de la « rahma » , soit la réconciliation nationale – made in BOUTEF fait plus de dégâts que ce que nous avons vécu. À cette occasion, on a vu resurgir, en particulier dans la presse et les réseaux sociaux, toute la propagande de l’époque , les hurlements, les mensonges et la haine. Et, ce qui est plus préoccupant encore, on a vu apparaître sur Facebook des messages d’une extrême violence, dans lesquels des assassins de la décennie noire ont publié des photos macabres des années 1990 ,assorties de textes (en arabe) qui font froid dans le dos. Cette situation d’absoudre les criminelles, interpelle toute la nation . Pourquoi et pour quelle raison ,pensez vous que plusieurs centaines de membres de la « Coordination nationale des retraités et des radiés de l’ANP », après avoir organisé la semaine précédente des « marches » dans plusieurs villes de l’intérieur, ont tenté de marcher sur Alger le 21 mai dernier, ?
    Puis est venu le tour de la police nationale qui, en octobre 2014, a défié la présidence de République en organisant un grand rassemblement devant son siège, événement sans précédent.
    Sans oublier que la solution Algérienne a offert des fortunes, aussi rapides que suspectes, acquises durant la décennie noire, qui nourrissent un sentiment d’injustice dans la population qui bascule dans les extrémismes de tout bord , ce qui est plus dangereux que tout autre chose, car les effets dévastateurs arrivent en sourdine.
    Tous ces plots en béton et ces blocs de granit, pesant plusieurs tonnes et posés pour empêcher le passage de véhicules ou pour ralentir leur circulation, en plein centre-ville , rappellent à chaque instant que les criminelles peuvent surgirent de n’importe où avec d’autres moyens . Cette façon de voir est assez restrictive d’un phénomène qui doit être combattu à la racine. Les politiques de tous les pays doivent comprendre que l’exclusion, le reniement et la déculturation sont des facteurs engendrant la violence, sous toutes ses formes.




    0



    0
    Anonyme
    21 août 2017 - 12 h 55 min

    Tant que l’émirat saoudite sera autorisé à exporter et diffuser sa doctrine wahhabite terroriste et l’émirat du Qatar sera lui aussi autorisé à exporter et diffuser sa conception terroriste à travers de fausses associations caritatives (ennemies de l’islam et des musulmans) qui sont en fait des centres d’endoctrinement, il y aura toujours des attentats terroristes.
    Tant que le monde considérera le monde dit « arabe » comme n’étant qu’un immense marché et fera la courbette devant ses pétrodollars, et fermera les yeux sur ces idéologies matrices de crimes odieux dans toute la planète, il y aura toujours des attentats terroristes.
    Tant que l’assemblée des nations unies acceptera en son sein des régimes (imposés à des peuples innocents) pourvoyeurs de ces idéologies criminelles qui incitent haut et fort à la haine, à l’anathème, au lynchage et au crime des enfants, des femmes et des hommes qui n’adhèrent pas à leur modèle féodal et tyrannique, il y aura toujours des attentats terroristes à travers le monde.
    Ce n’est pas en créant des nuisances aux citoyens – par la suppression des consignes bagages aux aéroports par exemple, ou en plaçant des chicanes en béton sur les routes et les trottoirs -, ce n’est pas en créant des « centres de déradicalisation » qu’on empêchera des zombies formatés définitivement à la haine et au crime de commettre l’irréparable en tout temps et en tout lieu.
    Il faut agir en amont et non en aval. Le moment est venu de se dire que l’argent a une odeur et qu’en certaines circonstances, il pue.




    0



    0
    hobeldjazair
    21 août 2017 - 12 h 43 min

    Moi je propose des oeuvres d art en béton ou en granite ou en matière solide pour stopper ces lâches adorateurs du diable et tueurs d enfants.




    0



    0
    Ouelechaab
    21 août 2017 - 12 h 10 min

    Mesures physiques, reconciliation, etc. toutes ces politiques sont et resteront de peu d’efficacite tant qu’une profonde reforme de la religion elle meme, dans son dogme, sa pratique et son espace (prive au lieu de public) n’est pas entreprise et par les specialists academiciens et par les politiques.
    Or, qui va entreprendre ce travail plus urgent que jamais ? Ceux qui avaient agreé l’ex FIS contre la Constitution de 1989 ? Ceux qui n’ont pas bronché lorsque Mohamed ARKOUNE se faisait chasser comme un malpropre d’une conference de la Pensee Islamique du temps de Chadli Bendjedid ?
    Ou ceux qui n’ont rien dit lorsque des centaines d’Algeriens sont morts affreusement durant une OMRA ?
    Ou ceux qui, en pleine austerite et crise de la rente du petrole, autorisent des depenses de centaines de millions de Dollars et memes plus, transferes a l’Arabie Yahoudite pour payer les frais des pelerinages 2017 alors que l’indigence en Algerie est massive ?




    0



    0
    AKSIL
    21 août 2017 - 10 h 50 min

    la solution algérienne ?  » la terreur doit changer de camp  » voila la solution algérienne et universelle contre cette vermine idéologique et terroriste anti-humaine et anti-humaniste .. mais la solution définitive c’est le démantèlement des frères jumeaux de l’Idéologie religieuse raciste et suprématiste semitique : le sionisme juif et le wahabisme arabe , en d’autres termes leurs matrices du moyen orient que seule une révolution mondiale des peuples et des nations Goy peut éradiquer … et ca viendra tôt ou tard et ca commencera en Algérie , la « Mecque » Berbère des révolutionnaires




    0



    0
    Algeria
    21 août 2017 - 10 h 43 min

    QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE ET PUIS C’EST UN PROBLEME OCCIDENTALO-SAOUDIEN. LES UNS ONT CREE LE MONSTRE, L’AUTRE A FOURNI LA MATRICE IDEOLOGIQUE. A EUX DE PAYER A LEUR TOUR ET DE SE DEBROUILLER POUR ARRETER LE MASSACRE.




    0



    0
    Abou Stroff
    21 août 2017 - 10 h 20 min

    je pense, avec la modestie qui m’étouffe que la liquidation physique des terroristes islamistes, Les plots en béton, les blocs de granit et tout autre « brise- élan » ne sont que des cautères sur des jambes en bois. en effet, tant que la matrice idéologique (la religion musulmane ou pour être moins catégorique, une certaine interprétation de la religion) qui alimente le terrorisme islamiste n’est pas mise en question et tant que les idéologues islamistes et les états qu’ils servent et qui les servent n’ont pas été mis au banc des accusés, aucune contre mesure ne peut venir à bout de ce phénomène qui, comme par hasard, ne concerne que l’islam.
    moralité de l’histoire: s’il y a une leçon à retenir de l’expérience algérienne, c’est l’intégration (grâce notamment à la « réconciliation nationale » à la boutef qui a permis d’absoudre une nombre incalculable d’assassins de femmes et d’enfants, entre autres) de la vermine islamiste dans le processus d’islamisation de la société algérienne. en effet, les terroristes islamistes algériens ont été neutralisés puisqu’ils obtiennent pacifiquement ce qu’ils n’ont pas pu obtenir par les armes grâce à la mise en place de leur choix de société par le pouvoir en place. en d’autres termes, pourquoi les terroristes islamistes combattraient ils un pouvoir qui suit à la lettre leur feuille de route?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.