Kerbadj s’attend à une saison «difficile» sur le plan financier pour les clubs

Mahfoud Kerbadj
Mahfoud Kerbadj. New Press

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, s’attend à une saison 2017-2018 «difficile» pour les clubs sur le plan financier, remettant en cause la stratégie adoptée par les pensionnaires de la Ligue 1 Mobilis de continuer de donner des salaires faramineux alors qu’une «gestion rationnelle devait être de mise».

«En dépit des nombreux appels des instances footballistiques, la plupart des clubs de Ligue 1 continuent de gaspiller de l’argent à tort et à travers, en offrant de gros salaires et même des avances allant de 2 à 4 mois, ce qui n’est pas normal. Je m’attends à une saison difficile sur le plan financier pour ces clubs qui vont se retrouver dans 3 mois dans le besoin, alors qu’une gestion rationnelle en ces temps de crise aurait été souhaitable pour un meilleur fonctionnement», a regretté le premier responsable de l’instance dirigeante de la compétition dans une déclaration à l’APS.

La Ligue 1 reprendra ses droits ce week-end avec le déroulement de la première journée, scindée en deux jours (quatre matches vendredi et quatre autres samedi). «Les clubs s’entêtent à adopter une stratégie qui ne fait que compliquer leur situation financière. Les dettes vont certainement s’accumuler et nous allons nous retrouver avec plusieurs dossiers au niveau de la Chambre de résolution des litiges (CRL) en fin de saison», a-t-il ajouté.

Interrogé sur le calendrier de la compétition, décrié la saison dernière suite à des perturbations ayant engendré le report de plusieurs matches, le président de la LFP s’est engagé à établir «un programme qui sera respecté à la lettre». «Je m’engage à établir un programme qui sera respecté à la lettre. Les clubs engagés dans les compétitions internationales ont signé un engagement pour décaler ou avancer leurs matches de championnat de 48 heures. Aucune faveur ne sera accordée à quiconque», a prévenu Kerbadj.

Et d’enchaîner : «J’étais étonné par la demande faite par certains présidents de club de refaire le calendrier du championnat, c’est du jamais vu. Je leur dis que le calendrier a été approuvé et qu’il ne subira aucun changement.»

Concernant le volet compétitif, Mahfoud Kerbadj a indiqué qu’il s’attendait à une «rude concurrence» entre «3 à 4 clubs» pour le titre suprême, au vu de ce qui a été effectué par «ces favoris» lors de la période des transferts d’été. «Le MC Alger a réussi à garder l’ossature de son effectif tout en engageant de bons joueurs. L’USM Alger, le CS Constantine ou encore le NA Hussein-Dey auront aussi leur mot à dire la saison prochaine. La JS Kabylie n’est pas en reste, puisqu’elle a réalisé un bon recrutement, j’espère qu’elle reviendra au premier plan après des saisons difficiles», a-t-il conclu.

R. S.

Commentaires

    Anonyme
    23 août 2017 - 17 h 24 min

    Le sport en general et le foot en particulier a besoin de sang neuf avec une approche nouvelle.S.V.P.demissionnez.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.