Sit-in de solidarité avec les journalistes et travailleurs de La Tribune

Tribune
Lors du sit-in qui a lieu aujourd'hui à la Maison de la presse. New Press

Des journalistes de différents journaux nationaux ont organisé, mardi devant la Maison de la presse à Alger, un sit-in de solidarité avec leurs confrères travailleurs du quotidien La Tribune qui a cessé de paraître le 10 août. Les journalistes ont exprimé leur solidarité avec leurs confrères de La Tribune dans leur épreuve, insistant sur la nécessaire reparution du journal afin de «préserver les emplois de ses travailleurs».

Les associés Ameyar dans la SARL Omnium Maghreb Presse, éditrice du journal, ont introduit une intervention volontaire auprès du juge des référés pour s’opposer à la liquidation de l’entreprise, avait déclaré la veuve de Kheireddine Ameyar lors d’une conférence de presse animée récemment au siège du Syndicat national des journalistes (SNJ). Elle avait alors dénoncé «la facilité» avec laquelle avait été décidée la fermeture du journal et la mise au chômage de son personnel. «On ne demande jamais la dissolution d’une entreprise devant un juge des référés et les associés minoritaires n’ont pas le droit de liquider l’entreprise en l’absence d’une décision de justice», avait soutenu Mme Ameyar.

De son côté, le SNJ a affirmé qu’il «engagera une action en référé, à travers son avocat, pour défendre les droits sociaux des salariés».

La Tribune a cessé de paraître suite à la décision de deux actionnaires, Djamel Djerad et Cherif Tifaoui, d’introduire en référé une demande auprès de la justice pour la cessation des activités de la SARL. M. Tifaoui avait estimé qu’il était «impossible pour le journal de continuer à paraître au vu de la situation financière déficitaire depuis 2002».

R. N.

Commentaires

    ANEP
    23 août 2017 - 11 h 19 min

    30 % de commissions prélevées par L’ANEP sur une annonce est excessive ,la commission ailleurs ne dépasse pas les 10 %.l’agent de l’ANEP qui est payé d’un salaire mensuel dépassant les 120 000.00 ,la prime de mouton 40 000.00 DA ,bénéfice annuel intéressant,prime du 1 mai,du 8 mars,du ramadhan et de l’aid.
    cet agent assis sur son fauteuil réceptionne un fax d’une administration en 3 exemplaires ( une copie de bon de commande , un texte en arabe et un autre en français ),il photocopie ces documents et remet une copie au journal pour la publication et la prime de départ 24 mois de salaire.le salaire d’un médecin est de 70000,00 da.
    koul wahad ouzzahrou comme le disait le directeur de l’ANEP.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.