Le Maroc et la Tunisie enterrent l’UMA et complotent contre l’Algérie

Mohammed VI Cédéao
Le roi marocain avec le président tunisien pour une alliance contre l’Algérie ? D. R.

Par R. Mahmoudi – Après le Maroc, la Tunisie va rejoindre, d’ici la fin de l’année en cours, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), annonce le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed.

La Tunisie jouissait, déjà depuis juin dernier, du statut de membre observateur dans cette organisation panafricaine reprise en main par la France depuis, notamment, son intervention au Mali et dans toute la région du Sahel, sous couverture de la lutte antiterroriste.

Avec cette adhésion, le voile est levé sur une conspiration maroco-tunisienne visant clairement à isoler l’Algérie, alors que les dirigeants des deux pays, le Maroc et la Tunisie, ne ratent aucune occasion sur les tribunes internationales pour accuser l’Algérie d’être à l’origine du blocage que connaît l’Union du Maghreb arabe (UMA) depuis des années. Or, par cette reconversion, les Tunisiens viennent d’enfoncer le dernier clou sur le cercueil de l’organisation maghrébine.

Le chef du gouvernement tunisien justifie l’adhésion de son pays à cette organisation qui, comme son nom l’indique, ne concernait à l’origine que les pays appartenant à la sous-région d’Afrique de l’Ouest, par son «ambition» de mettre en place un partenariat solide avec les pays africains, «dont l’objectif, explique Chahed, est de garantir un développement durable des ressources humaines et préserver la dignité des peuples africains».

Reprenant des arguments usités par les dirigeants marocains sur ce registre, le chef du gouvernement tunisien estime que «le repositionnement de la Tunisie sur le continent africain reste tributaire d’une action diplomatique globale qui accorde une place de choix à la communication culturelle et les échanges économiques». Comme le royaume du Maroc, la Tunisie cherche en fait une forme de protection dans cette Françafrique new look dont la Cédéao est aujourd’hui la principale matrice.

En proie à une grave crise économique qui l’a plusieurs fois plongée dans une situation de cessation de paiement, la Tunisie survit grâce aux aides internationales. Après avoir placé tous ses espoirs dans la conférence internationale organisée en 2016 avec plusieurs opérateurs étrangers, et dont l’objectif urgent était de sauver l’économie tunisienne d’une faillite imminente, le gouvernement redécouvre aujourd’hui l’Afrique et espère y trouver des ouvertures, des sous-traitances pour relancer une économie au bord de l’asphyxie.

R. M.

Comment (68)

    Anonyme
    25 octobre 2017 - 19 h 57 min

    Une épave du bourguibisme et un dealer professionnel, que peuvent’ils se dire, sinon des inepties.Quand a la défunte U M A, elle sonnait déjà faux par le passé, puisque basée sur l’arnaque des dirigeants, lesquels ne pouvaient pas se piffer,mais politiquement obligés, ils faisaient semblant d’agir entre « frères »

    Monferratus
    1 septembre 2017 - 20 h 57 min

    L’UMA , la ligue arabe bye bye .Il faut tirer la chasse.La fraternité., la solidarité inter-arabes c’est des gros mensonges auquels ne croient que les seuls Algériens.Les pauvres peuples Syrien et Yémenite en savent quelques choses. L’Algérie doit prendre son destin en main sérieusement sinon elle est appelée à vivre le drame Yougoslave .C’est justement ce qu’attendent nos voisins , nos « frères » et l ‘ex colonisateur.
    Pour cela l’Algérie doit se réconcilier avec son histoire , son identité.

    lumière
    27 août 2017 - 19 h 03 min

    Les Tunisiens sont des spécialistes du « grattage » ,ils sont économiquement dos au mur. Plus rien à gratter du côté Libye plus rien à espérer côté Algérie à cause prix du pétrole ; l’Europe ne prête plus d’argent aux pays Arabes.

    Hkm
    26 août 2017 - 22 h 41 min

    Fermons les frontières comme on l a fait avec le Maroc et on verra la Tunisie à genoux
    Le pouvoir algérien n à pas le courage

    3
    1
    fissou
    26 août 2017 - 22 h 01 min

    Monsieur Benbraha , je tiens malheureusement à vous informer que les Tunisiens viennent à Sétif en caravane pour tout d’abord nous vendre leur monnaie à 8 contre 1 et d’autre part à s’approvisionner en quantité pharaonique de produits que nous même nous importons en devises sonnantes et trébuchantes , et enfin allez faire un tour à la frontière algéro-tunisienne , vous verrez que les tunisiens viennent prendre du carburant en Algérie dans l’indifférence ou la complicité de la douane algérienne , allez savoir?

    Amitou
    26 août 2017 - 20 h 34 min

    Ils sont libres de leurs choix,notre choix est de faire de notre pays la premiere puissance economique en Afrique,nous avons tous les atouts pour y parvenir.La Tunisie est un pays voisin qui a sa politique economique qui traverse des moments assez difficiles.Nous avons fait et faisons encore notre devoir de non ingerence dans les affaires internes des pays.

    Cheikh kebab
    26 août 2017 - 19 h 20 min

    Nous ferons mieux de faire comme eux,oublier ce mythe d’uma,de ligue arabe où aucun pays arabe ne s’entend avec l’autre. Nous n’avons rien d’arabe et tu en a voir avec les arabes. Les alliances se font sur bases de politique,d’économie,de bon voisinage, d’amitié..pas sûr du faux. Depuis quand la ligue arabe existe?? Des décennies,et quel résultat?? Ils ont essayé la rau ( république arabe unie!!) walou. Guedafi a essayé,impose meme ,à la Tunisie la meme cose( et meme le Tchad je crois?) walou. Les européens, plus sérieux et plus pragmatiques ont été par étapes,lentement mais sûrement,et sur des bases économiques et aussi des fondements civilisationnels. Monnaie commune,libertés individuelles et collectives,droits humains..

    chibl
    26 août 2017 - 15 h 49 min

    La Tunisie va rejoindre la Cédéao, Wellah ca fait rire, on dirait qu’elle va rejoindre l’UE, c’est quoi ce KHORTI,des pays faibles africains,wellah ca fait rire.

    4
    1
      Amitou
      26 août 2017 - 21 h 02 min

      Dans la politique des nations ,il n y a pas d ami,il
      n y a que des interets a defendre….que nos dirigents le sachent une fois pour toute.Toutes les grandes nations defendent becs et ongles leurs interets economiques sur la planete,il n ont pas
      d ami,ils n ont que des interets.

    MDAMAR
    26 août 2017 - 13 h 19 min

    je doute que nos « amis » tunisiens n’aient pas lus la fable de La Fontaine: le villageois et le serpent. Elle s’applique merveilleusement à nos voisins de l’est. Ce Gaid Essebssi était un proche collaborateur de Bourguiba, (Allah yarahmou) qui d’ailleurs ne nous portait pas dans son coeur, et comme l’Algérie a senti une menace venant de sa part ; nos services ,en collaboration avec d’autres….. ont accéléré sa déchéance. A tout Algérien qui a l’amour de cette grande nation dans son THAMIR ? méditez un peu ce sage dicton : ليس من الصعب ان تضحى من اجل صديق لكن من الصعب ان تجد الصديق الدي يستحق التضحية

    5
    1
      Anonyme
      26 août 2017 - 20 h 14 min

      Ils ont surement lu celle de « LA GRENOUILLE QUI SE VEUT FAIRE AUSSI GROSSE QUE LE BŒUF ».
      Elle se termine ainsi : La chétive Pécore S’enfla si bien qu’elle creva.

      4
      1
    LE NUMIDE
    26 août 2017 - 12 h 10 min

    LA PUISANCE ET LA GLOIRE : le cours de l’Histoire berbère des peuples et des nations d’Afrique du nord est scellé et suit son chemin inéluctable vers la libération .. aune force au monde ne pourra l’entraver quand bien même le chemin est douloureux et tortueux , les signes de pistes sont là sous la lumière du soleil sous lequel les berbères finiront par avoir une grande place dans 10 à 100 ou dans 10 000 ans .. la Puissances de la locomotive de ce cours historique , c ‘est l’Algérie c’est l’âme et même temps le moyen de de réalisation de l’union des nations berbères d’Afrique du nord .. l’UMA est morte , c’est une métastase de plus de la Ligue Arabe et de l’Idéologie panarabisme (et ses fictions dramatiques) , elle- même morte sous les oripeaux du baathisme , nasserisme et autres succédanés eux-mêmes morts et enterrés avec la faillite de leur promoteurs …. l’Algérie a tout de la puissance régionale à laquelle échoit la réalisation du grand rêve de l’Etoile nord africaine et de l’union des peuples berbères et leur émancipation définitive de Rome et de Carthage .. Un seul écueil entrave encore ce grand chemin : la monarchie dite alaouite du Maroc , sorte de résidu anachronique médiéval hérité des âges Ommeyades et que le peuple marocain berbère doit abolir pour asseoir sa république et rejoindre les grands travaux de l’union Nord -Africaine berbère …Nous espérons que les insurrections rifaines vont accélérer le processus …Tout le reste ne sont que des approximations journalistiques de conjonctures !

    4
    3
    sab
    26 août 2017 - 11 h 03 min

    nous les algeriens on pleure tout le temps!! c’est quoi cette mentalité? on doit agir au lieu de pleurer que tout le monde complote contre nous! et nous, on fait quoi? on est faible a ce point? marre d’être toujours la victime alors que les autres avancent et nous on stagne! (…)

    3
    2
    lyes2993
    26 août 2017 - 10 h 19 min

    Le terrain de partenariat de l’Algérie c’est l’Afrique entière ! Nos relations avec le Continent ne se limitent à pas l’Afrique de l’Ouest … L’Algérie possède des liens historiques et forts aussi avec l’Afrique de l’Est et l’Afrique Australe : l’Histoire avec un grand « H » ne s’écrit pas qu’avec du blabla à la Française ou à la Marocaine !!! Quant au Maroc et à la Tunisie, ils peuvent nouer des relations même avec le Diable … grand bien leur fasse tant qu’ils nous laissent éloignés de leur problème ! Pour la Tunisie, tant pis d’être si naive si elle pense vraiment comploter contre l’Algérie, elle pourra toujours quémander au Maroc ou aux européens ou aux membres de la CEDEAO de lui envoyer des touristes, du capital et de l’honneur surtout !

      EL MOUSSATEN
      26 août 2017 - 11 h 39 min

      Les rapports qu’ont les tunisiens vis à vis des algériens sont assez ambigus . Il me semble que les sentiments d’admiration, de « jalousie » et de mépris dictent leurs comportements avec leurs voisins algériens…
      En général, le tunisien admire l’histoire révolutionnaire de l’Algérie, jalouse ses richesses et surtout méprise le comportement de l’algérien…Un comportement de « djiaane » en particulier, mais peut-on le leur reprocher ?

      4
      2
        lyes2993
        26 août 2017 - 13 h 31 min

        Je ne sais pas ce qu’est un comportement de « Djiaane » ( cest à dire d’affamé ) surtout quand on parle de l’Algérie dont l’indice de développement humaine est le plus elevé du Continent et loin de devant la Tunisie ! ce doit être certainement un problème d’effet miroir pour eux ! le seul problème, c’est que l’Algérie est condamné à veiller malgré tout sur la Tunisie : l’Algérie et son peuple ne se satisferont jamais de voir le chaos chez ces voisins et particulièrement ! mais rien ne nous empêche de faire des rappels mémoire à ses voisins ingrats notamment quand ils vivent de notre tourisme, de nos subventions, de notre protection militaire …. le Maroc, la Libye, le Mali, la Mauritanie ont déjà un aperçu et vivent à présent dans la nostalgie de la théorie du bon voisinage : certains se cherchent même des voisins à tout prix maintenant ! mais comme on dit pour ceux qui cherchent tellement l’amitié de la France et de ses sbires de la CEDEAO : parfois, il vaut mieux avoir un bon voisin qu’un ami lointain et parfois pas !

        5
        1
    Hibeche
    26 août 2017 - 9 h 54 min

    Arrêter de délirer, tous ces pays ont essayé de faire une alliance pour défendre leurs intérêts nationaux. Il se trouve que depuis 1989, la dite union n’a pas avancé. Nos voisins cherchent des alternatives et c’est légitime. Que faisons nous pour chercher un nouvel espace vitale afin de défendre notre économie, donc notre pays? doit-on rester seuls, isolés, vivant en autarcie comme à l’époque de l’Albanie communiste ? That is the question.

    2
    2
      Ait Said
      26 août 2017 - 12 h 01 min

      @ Hibeche, on peut très bien comprendre que la Tunisie cherche des intérêts avec le Maroc et c’est tout à fait légitime, mais pas en jouant contre l’Algérie , en trichant alors qu’elle prétend avoirs des relations amicales, privilégiées et d’exception avec l’Algérie.

      4
      1
      Anonyme
      26 août 2017 - 15 h 06 min

      Parle donc au nom du mokoko que tu es, ton discours pue l’infiltré traitre mokoko qui n’ose pas s’afficher sous sa véritable identité honteuse marocaine pour nous faire des leçons déplacées en s’ingérant insidieusement sur un site algérien sous une fausse appartenance algérienne, les mokokos qui s’infiltrent sur nos sites sont facilement repérable, mêle toi de tes affaires mokokos et cesse ton ingérence dans un débat algéro algérien. Dégage

    USMS
    26 août 2017 - 8 h 24 min

    Les traitres, alors que nous sommes toujours gentils avec eux et que nous leur tendons l’autre joue. Ils n’ont pas le reconnaissance du ventre, ces voisins.

    Benhabra brahim
    26 août 2017 - 0 h 58 min

    L israelien Netanyahu lui a commence depuis plus d une annee a vouloir poser ses pieds en afrique…..ezzaguet israel rahi djaya………………..douga dougaQuand a la tunisie,la crise c est comme au maroc,Plus rien ne passe,ni carburant ,ni moutons,ni dattes,..wallou.

    pomme
    25 août 2017 - 23 h 08 min

    Toujours se méfier des pays à qui l’on a rendu service, c’est comme pour les hommes, ils finissent toujours par mordre la main qui les a nourris.
    Combien de gaz et de pétrole nous continuons encore à livrer gratuitement au Maroc et à la Tunisie???

    Chawki
    25 août 2017 - 20 h 21 min

    Chaque pays pense à ces intérêts et que le meilleur manager trouve issue à sa situation .Pour nous Algérie il faut pénétrer tout les marchés .present dans tout les salons et éventuellements . Participer et faire participer les médias les hommes d’affaires les associations les représentations diplomatique afin que le monde sache ce qui se produit en Algérie .

    Moh
    25 août 2017 - 19 h 59 min

    Les pires ennemis de l’Algérie sont hélas aux commandes, ils protègent les 400.000 clandestins marocains, ils ont fait du Maroc le premier fournisseur de l’Algérie en huile d’olive au dépend de la production nationale.
    De mauvaise langues disent que c’est la même famille qui exporte et importe cette huile, une partie elle a la nationalité algérienne et l’autre marocaine au Maroc.

    1
    3
    b.otmani
    25 août 2017 - 19 h 03 min

    CEDEAO ou autre se sont tous des pions des grandes puissance pour leur permette de monopoliser l’économie mais en se qui concerne l ‘uma et nos voisins tout le monde sais que cette union est morte. malgré les investissements des entreprises françaises ou autre dans ces pays soit disant capitalistes la majorité des ces populations vivent la misère par contre le Maroc c’est la Sahara occidentale qui le pousse a se comporter ainsi afin de gagner quelques voies au nations unies .

    1
    1
      mezili
      2 septembre 2017 - 4 h 07 min

      le radicalisme est de mise .fermer carrement la frontiere avec la tunisie si complot il y a ? on verra la suite. tous des renegats ces voisins de m….

    Lassâad
    25 août 2017 - 18 h 14 min

    Votre diagnostic reproduit assez fidèlement la réalité des choses, il serait, ce faisant, temps de dépasser le stade de la stigmatisation ou celui de la dénonciation. Il serait peut-être temps pour l’Algérie d’élaborer une stratégie politico-économique en vue d’assurer une meilleure coordination avec la Tunisie sur des dossiers aussi sensibles. Les réactions intempestives n’ont pas, de par le passé, mené bien loin. Assurée du soutien populaire tunisien en tout ce qui touche aux intérêts supérieurs de l’Algérie, l’Etat algérien devrait développer une stratégie raisonnée et à long terme, en planifiant et ciblant son assistance à l’économie tunisienne, laquelle assistance est jusqu’à présent prodiguée de manière aussi épisodique qu’anarchique. La haute commission algéro-tunisienne devrait être autrement structurée et surtout dotée de moyens humains et matériels à la hauteur des intérêts bilatéraux en jeu.

    2
    2
      Anonyme
      25 août 2017 - 20 h 21 min

      Chacun défend sa chapelle et toi le tunisien hypocrite qui n’affiche pas son identité tunisienne tu défends ta Tunisie au détriment des intérêts suprême de l’Algérie. Les milliards du tourisme algérien qui sont rentrés dans les caisses de l’État tunisien ne suffisent pas, il faut que l’Algérie se sacrifie et donne plus pour la Tunisie TOZ voilà la réponse d’un citoyen algérien qui a dans son cœur que les intérêts suprêmes de l’Algérie et s’en tape de la Tunisie et du Maroc qui n’ont rien à apporter à l’Algérie, des voisins qui nous sucent le sang et nous poignardent derrière le dos.

    fafa
    25 août 2017 - 18 h 10 min

    bon débarras, qu’a t’on gagné avec cette union contre nature, un royaume dont la seule ressource est la culture de hachiche et la pros… touristique, à l’ouest, une république qui ne porte que son nom et un rien qui fonce tous droit vers la désintégration à l’est en fin une république islamique qui na rien de l’islam que le nom.

    Medani Amine
    25 août 2017 - 17 h 30 min

    Malgré toutes les humiliations que subit l’Algérie de la part de « pays frères » arabo-musulmans, malgré toutes leurs trahisons, malgré toute leurs entourloupettes, malgré leur versatilités, eh bien je suis à parier ma tête que la diplomatie algérienne, le pouvoir algérien (dont la matrice idéologie est scellé par le groupe d’Oujda de 1962 , des Ben Bella , des Bouteflika, des Mahsas, des Ali Kafi , des Boumediène etc… etc…,) qu’il va toujours continuer de parler de : « pays frères maghrébins arabes et musulmans , de pays frères du Machrek arabes et musulmans, ….du pays frère arabe musulman tunisien, du pays frères arabes musulman mauritanien, etc…. etc… etc… etc…. » !

    Merci à AP de m’avoir publier !

      Djaffar
      25 août 2017 - 19 h 48 min

      Les Berbères Marocains du Rif aussi insultent l’ANP qui a dressé des barrières sur les frontières de leur pays le Maroc, leur production de hachiche passe difficilement maintenant.
      Ces colons doivent foutre le camp de Sahara occidental !

    Anonyme
    25 août 2017 - 16 h 17 min

    Nous le savions déja, la question c’est combien de pays complotent et sabotent contre l’Algérie pour ses terres et ses richesses ?
    Il y a même des traitres dans la dansse.
    Une purge en Algérie s’impose !!!
    Fermer l’Algérie plus de visa attendre que les visa en cours soit à terme fermer les frontière et tous à la chasse de l’ennemis et de ceux qui travail pour l’ennemis, tous à la construction de mur électrique et de caméra nocturne, controle aérien intense, euaux territorial intense même les sois disant pécheurs étrangér qui peche dans nos eau doivent disparaitre, surveillance des consulat étranger de ceux qui sorte et ceux qui y rentre etc…..
    Et enfin nous auront plus les assauls de l’Europe et du Maroc en Algérie !
    Mais une purge c’est comme un nettoyage après ça devient plus propre et plus claire !!!!

    kid
    25 août 2017 - 16 h 07 min

    depuis que
    algerie patriotique a ete creee dont je suis un grand lecteur passons le cas du Maroc par rapport aux analyses que vous faites ou je vous tire chapeau je remarque trop d’enemis USA France allemagne tunisie pays du golfe….
    ou sont les amis et ne me sites pas Russie chine Cuba Venezuela Zimbabwe…..

      Jean_Boucane
      25 août 2017 - 17 h 24 min

      Dans la vie il n’y a pas de pays amis, il n’y a que des interets! Pour paraphraser un ancien general!

    Monferratus
    25 août 2017 - 15 h 50 min

    La ligue arabe qui se désintègre avec ces problèmes Syrien , Qatari , Yémenite puis maintenant c’est le tour de la moribonde UMA .Très, très bonne nouvelle .Place tout où tard à l »union d’ Afrique du nord Amazigh.
    Le fleuve retrouvera son cours.

      Moh
      25 août 2017 - 19 h 40 min

      Il faudrait que les colons marocains se retirent du Sahara occidental, il n’ y a ni arabe ni amazighe seulement l’Algérie.

    Le Patriote
    25 août 2017 - 15 h 08 min

    Il ne faut pas oublier que ces deux avaient déjà dans le passé joué les « prostituées » avec Kadahafi en signant (en 1973 par Bourguiba et en 1984 par Hassan) des traités d’union qui ne durèrent que le temps de la passe. Au réveil ce fut dégoût, nausées, et vomissements. Après des unions tout aussi stériles avec l’Occident, ils s’essaient maintenant à l’Afrique, fût-elle occidentale.

    226
    25 août 2017 - 14 h 07 min

    deux pays aux bords de la faillite,gerer par le FMI,une afrique de l’ouest qui ne decollera jamais,une france gerer par bruxelles et les etats unis et a bout de soufle,bob debara de cette stupide idee UM.
    Peut etre que l;Algerie doit rjoindre l’UE.

    Medani Amine
    25 août 2017 - 14 h 01 min

    Nota bene : J’ai commel’impression qu’on ne peut jamais faire confiance à un pays arabo-musulman ! C’est peut-être subjectif mais on ne pas compter sur eux. Tenir leur engagement est souvent très aléatoire. çà peut changer d’une minute à l’autre !

    Hannibal
    25 août 2017 - 13 h 41 min

    Faux, les relations entre la Tunisie et le Maroc n’ont jamais été aussi exécrables que maintenant. C’est toujours avec le voisin algérien que la Tunisie a coopéré et c’est grâce à l’Algérie que son économie et son tourisme sont sauvés. Les dirigeants tunisiens le savent très bien et ils ne se permettront jamais de faire fâcher le grand voisin de l’ouest.
    La dernière visite du chef du gouvernement tunisien à Rabat était d’ailleurs un fiasco diplomatique selon la presse tunisienne et il n’a même pas été reçu par le roi.
    Voici un lien : http://www.businessnews.com.tn/youssef-chahed-dejoue-le-piege-diplomatique-marocain,519,73106,3

      ZORO
      25 août 2017 - 14 h 40 min

      Si les peuples avaient dit leur mots sur l uma ,les frontieres n auraient plus existees dans ce maghreb ARABE , vaste comme un ocean, puisque c est les regimes qui décident soyons patients ,le moment pointe a l horizon.SIGNE ZORO…..Z…

    Felfel Har
    25 août 2017 - 12 h 44 min

    La Tunisie et le Maroc sont certainement libres d’adhérer à la CEDEAO. Savent-ils que c’est une organisation sous tutelle de la France? En y entrant, ils adopteront les règlements en cours dont l’infâme obligation de payer à l’ancienne puissance coloniale ce que j’appelle la dime (un impôt), et devront libeller tous leurs contrats en CFA, une « monnaie de singe », toujours frappée et imprimée en France. C’est pourtant un droit régalien de ces pauvres pays d’Afrique de l’ouest, un attribut de leur indépendance (factice). En outre, je leur ferai observer que cet espace géo-économique n’est que le déversoir des invendus des entreprises françaises, de la racaille dont personne ne veut. Par ailleurs, ils réaliseront aussi qu’il n’y aura pas de synergie dans leurs économies car la somme de zéros donne toujours zéro. L’Algérie, pour sa part, gagnerait à ne compter que sur elle-même en exploitant judicieusement ses ressources, une fois que des cadres compétents seront placés aux commandes des institutions et des entreprises nationales. Ses ressources sont abondantes et ses potentialité énormes pourvu qu’elles ne soient pas confiées à des charlatans, ignorants de la chose économique. Rappelons à nos voisins ce sage proverbe: « Il vaut mieux être seul que mal accompagné ». Dont acte!

      Abou Lahab
      25 août 2017 - 14 h 30 min

       » Quand le loup ne peut atteindre le raisin , il déclare qu’il est acide  » .Dicton populaire.

    chaoui chaoui
    25 août 2017 - 12 h 23 min

    que la Tunisie essaye de développer ses échanges avec la CEDEAO n est pas un pb en soi. Ce qu il faudra surveiller c est l union douaniere que cela implique pour ce pays, et les produits fabriqués au maroc qu ils pourront ainsi nous refourgués via la tunisie. pour le moment la CEDEAO ca pese à peine 20 milliards de dollars d echanges, on va pas aller loin avec ça…..
    l’Algérie doit se concentrer entre autre sur la fameuse autoroute Alger-Lagos….car celle ci sera la route qui permettra aux produits europeens d etre acheminés dans les pays africains ne possédants pas la mer, imaginez des centaines de camions venant d europe traversant l Algerie, ce sera une manne economique et strategique tres iimportante…j ai vu notre autoroute nord/sud, qui avance a grand pas, l Algérie peut devenir la porte d entrée de l Afrique !

    Bison
    25 août 2017 - 12 h 20 min

    Le Maroc et la Tunisie complotent contre l’Algérie, l’egypte complote contre les oulémas de l’Algérie,…Il faut faut croire que tout le monde nous jalouse! Mais, il y’a de quoi! Enfin, je suppose! Une chose est sûr, nous sommes et nous resterons des éternels incompris !
    Sinon, des nouvelles de la caravane de nos oulémas dans le désert du Sinaï ! ?
    Il faut pas qu’ils restent trop sous le soleil, il risque d’evaporer leurs 3ouloum, et puis il faut qu’ils nous reviennent et vite pour qu’ils nous inventent quelque chose avec quoi inonder l’Afrique et rendre la monnaie de leurs pièce au Maroc et a la Tunisie!

    Nasser
    25 août 2017 - 12 h 19 min

    même pas peur!!!!!si la Tunisie économiquement parlant est sous perfusion il est normal qu’elle prospecte pour exporter ses produits, seulement ça nous fait bien rigoler car pour approcher un marché extérieur c’ est un travail de diplomatie économique de longue haleine qui demande de la persévérance et de la régularité dans son positionnement .en son temps Bourguiba sous l’ ère de feu Boumedienne avait tenté de nous poignarder dans le dos mais mal lui en après et cette alliance avec le Maroc n’ est qu’ une dérobade de plus, alors si ça peut lui faire du bien là ou ça lui fait mal …. c’ est son choix .
    Alors à nos dirigeants de faire la part des choses

    Anonyme
    25 août 2017 - 12 h 06 min

    Je suis pour la disparition totale du projet macabre appelé UMA visant à détruire l’Algérie seul pays de la région qui a du potentiel économique énorme. Imaginez un instant la concrétisation de ce projet du dupe : nous sommes déjà envahis par les marocains et les tunisiens, alors que ce projet macabre n’a ne s’est jamais concrétisé. L’UMA veut dire la perte de l’Algérie souveraine, et l’envahissement des miséreux marocains et tunisiens. Je suis ravi que les tuniso et les mokokos aillent voir ailleurs, et nous foutent la paix, nous n’avons rien à cirer ni à grater de cette UMA de dupe. Quant aux tunisiens, ils ont le droit de voir ailleurs, si cela peut les aider. Mais l’Algérie n’a rien à gagner avec ce voisinage, elle a tout à perdre. Le projet UMA est cauchemardesque. Imaginez le makhrab arabe comprenant l’Algérie, c’est non seulement la perte de souveraineté et son identité millénaires authentiques amazighe. Nous devons voir uniquement à nos intérêts qui ne sont pas avec ce voisinage, le monde est grand l’Algérie a un immense potentiel économique.

      anti moukhribi
      25 août 2017 - 19 h 41 min

      tout à fait d’accord avec toi ! le projet uma ne vise qu’un seul objectif mettre la main sur les ressources de l’Algérie !

    Anonyme
    25 août 2017 - 11 h 45 min

    Plus ils se sont rapprocher le Maroc la Tunisie de la France et plus ils se sont appauvris , ils ont perdu leurs libertés , de leurs independances ,
    Ils sont sous tutelle de ces gaulois qui eux mêmes ont un prestiges désastreux sur l’échiquier mondiale à ras les pâquerettes excellent suiveur à ces maîtres yankees.
    Incapables d’agir seul sans en référés à leurs donneurs d’ordres et protecteurs yankees.
    Qui s’assemblent se ressemblent .
    Un sac de mouches qu’ils sont ne rivalisera jamais face à une poignée d’abeilles.
    Laissons les brassé du vent et tourner en rond jusque épuisement et renoncement.

    said badji
    25 août 2017 - 11 h 39 min

    il y a un dicton kabyle qui dit » aghyoul yabwith wassif netsa ayetsoughou ah aladhari » a peut pret ça  » un ane emporté par les eaux d’un fleuve il crie en passant devant des champs de blé en herbe o quelle tendre herbe! (au lieu de crier au secours)  » il est de notorieté que nous autres algeriens (peuple et gouvernants) on donne de l’importance au contenant plus qu’au contenu. ainsi je vous parie que dans un avenir tres proche vous allez retrouver l’algerie seul membre de l’UMA et de la OUMA ..Ait Menguellet disait « win thavghidh youguik laslik inekrik amliyid wikilane »

    Abou Stroff
    25 août 2017 - 11 h 30 min

    l’uma ne peut pas être enterrée puisqu’elle n’a jamais vécu. en effet, une lubie de « dictateurs » en herbe ne peut guère dépasser le statut de lubie. d’ailleurs, a t on, une fois, une seule fois consulté les peuples de la région pour connaitre leur sentiment envers une chimère appelée pompeusement « union du maghreb arabe »?
    moralité de l’histoire: reconnaissons que les pouvoirs marocain et tunisien, rationnels et pragmatiques, ne s’empêtrent pas dans des considérations « abracadabrantesques ». ces pouvoirs ont compris depuis longtemps que les histoires d’union maghrébine, de oumma arabia ou de oumma islamia ne sont que du « khorti » pour abrutis confirmés. les pouvoirs marocain et tunisien ont saisi que leur avenir se situe en afrique et ils font tout que leur avenir soit le moins sombre possible.
    quant à l’algérie, le pouvoir en place continue à nous raconter l’histoire du programme du président, programme dont personne ne connait ni les grandes lignes ni la teneur et encore moins les objectifs.
    moralité de l’histoire: contentons nous d’observer le mouvement de l’histoire qui se fait sans nous en attendant de disparaitre en tant que nation et peuple.

    Tin-Hinane
    25 août 2017 - 9 h 51 min

    Cette Cédéao c’est juste un ramassis de pauvres claudos (les pays africains) qui suivent un grand looser tout aussi pauvre et surtout très endetté (la france). Comme tous ces pays là n’ont plus rien à perdre ils se mettent ensemble pour unir leur faiblesse respective. En France les discours et les agissements politiques relayés par les medias sont de plus en plus fous, on atteint la démence même. Je plains les pays qui croient encore que la France est un grand pays riche parce qu’ils ne vont pas tarder à se rendre compte que la France compte sur eux autant que eux compte sur elle, un mariage de dupes en somme. Je comprends pas les tunisiens ils ont bien dû se rendre compte aujourd’hui que la france ne peut plus rien pour eux, en fait je crois que tous ces gens savent qu’ils ont perdu contre l’Algérie, la Syrie et tous les pays qui ont une dignité et une âme, ils n’espèrent plus gagner mais ils continuent par pure malveillance envers nous, c’est pour ça que oui ils faut vraiment arrêter le tourisme vers la Tunisie car pour l’instant les algériens sont les seuls à les faire vivre et compte tenu de la manière dont ils nous remercient faut leur couper les vivres.

    Bibiche&Bibicha
    25 août 2017 - 8 h 53 min

    L’Algérie veut rester un pays fermé économiquement, c’est la volonté des mafieux aux manettes du pays afin de pouvoir piocher dans les caisses de la rente comme ils veulent au détriment du peuple tout en faisant de l’évasion de devise et en investissant ailleurs. Par conséquent on ne peut pas reprocher au Maroc et au Tunisien d’aller chercher la croissance ailleurs et de postuler pour un la CEDEAO. L’Algérie grâce à son Président en manque de vision et de stratégie a des années lumières de retard. Mais comme disait un célèbre Général, quand on a misé sur un canasson et le moins pire, on ne peut pas avoir la prétention d’avoir un cheval de course. La note va être salée pour l’Algérie et les Algériens, le pays devient « @RISK » . Notre avenir s’assombrit mais le Président semble faire dans l’autosatisfaction et passe son temps à regarder dans le rétroviseur en attendant de voir finir sa mosquée car après lui le déluge. Nous sommes regardé comme le problème de la Région au niveau international: pays fermé, une économie socialisante qui ne crée pas de richesse, le niveau d’éducation se dégrade, une corruption qui gangrène, une secte d’oligarque, de bureaucrate, d’octogénaire qui nous gouvernent, une économie de bazar, l’islamisation des cerveaux favorisé par le Président, un pays poubelle à ciel ouvert,…. L’intérêt de ceux qui nous gouvernent est de continuer de faire de nous des tubes digestifs sous pression et de nous garder dans le statut des sous hommes comme à la période coloniale. MERCI MONSIEUR LE PRÉSIDENT POUR 4 MANDATS DE PUR GÂCHIS ET D’AVOIR HYPOTHÉTIQUE NOTRE AVENIR.

      Tin-Hinane
      25 août 2017 - 9 h 57 min

      Bibiche&bibicha, vous n’avez rien compris, vous prenez partie pour des abrutis qui n’ont rien compris non plus et qui moisissent dans un sous-développement et une misère grandissante. Vous faites partie des ces algériens (heureusement de moins en moins nombreux) toujours prêts à taper sur leur pays (si l’Algérie est bien votre pays) sans rien comprendre à ce pays ni aux autres d’ailleurs.

        salim
        25 août 2017 - 10 h 25 min

        Vous tapez dans le mille.
        Bibiche&bibicha donne l’impression de faire pipi sur du sable en reprenant des stéréotypes éculés et surtout sans preuves.

          Anonyme
          25 août 2017 - 15 h 58 min

          Et toi Salim le mokoko il y a deux messages pour toi à l’article : L’ambassadeur d’Egypte explique le blocage de la caravane à Gaza
          août 25, 2017 – 10:05

        co5
        25 août 2017 - 11 h 47 min

        Bibiche&Bibicha un mokoko,cad un larbin de services.
        ALGÉRIE UN OS DIFFICILE A DIGÉRER
        LES CHIENS ABOIENT QUAND LA….PASSE.
        LES PAYS AFRICAINS SAVENT A QUI SE FIER.
        LES COLLABOS SONT TOUJOURS DE SERVICE, CHERS COMPATRIOTES LE LINGE SALE SE LAVE EN FAMILLE, ALORS, MÉFIONS NOUS DES MOUNAFIKINES

      HANNIBAL
      25 août 2017 - 11 h 31 min

      Bibiche&Bibicha ton post n’apporte rien sinon des propos éculés d’un indigne sujet soumis au makhnaz !!

      Anonyme
      25 août 2017 - 12 h 11 min

      Un discours qui pue le sujet esclave du naromonarque du Maroc, qui est passé maitre dans la trahison, la lâcheté, le larbisnisme et j’en asse, un exportateur de terroristes, de prostitués, de mendiants, de drogués, de violeurs et j’en passe à travers le monde. dégage de notre site.

      Reda
      25 août 2017 - 12 h 15 min

      Biem dit

    HOUMTY
    25 août 2017 - 8 h 47 min

    SALAM ALAIKOUM L’KHAWA, JE N’AI JAMAIS EU CONFIANCE… POUR MOI LES TUNISIENS SON EGAUX VOIR PIRE QUE LES MAROCAINS . LE MAROCAIN EN GENERAL , ON C’EST QU’IL NOUS AIMES PAS (CECI DIT C’EST RECIPROQUE), MAIS L’ETAT TUNISIEN A UN COTE GIROUETTE ET TRAITRES , QUI VA T’ENVOYER UN GROS SOURIRE ET DE PLANTE UN COUTEAU DANS LE DOS…. MOI CE QUI ME MET LA RAGE, IL Y’A UN AN LES DOUANE TUNISIENE TAXE LES VACANCIERS ALGERIENS DE 30 DINARS TUNISIEN , MOI JE CONNAIS UN AMI, QUI A VU DES FLICS TUNISIENS INSULTE DES ALGERIENS , ET DES ALGERIENS AGRESSER…. ALORS L’KHAWA , METTEZ VOTRE (NIF) EN 1ER POSITION ET NE DEPENSER PLUS UN CENTIMES DANS CE PAYS DE KHOUBATA…ET N’Y ALLEZ PLUS…. VIVE LA MERE PATRIE L’ALGERIE FORTE ET INDIVISIBLE , L’ANP ET LE DRS.

    hobeldjazair
    25 août 2017 - 8 h 34 min

    Nous savons tous maintenant que l’UMA est un instrument franco marocain pour détruire l’Algérie par un effondrement économique. Le Maroc et la France avaient commis les attentats de Marrakech en 1994 pour accuser l’Algérie devant le monde entier d’être un pays de terroristes géré par Des généraux sanguinaires tout en scandant le « qui tue qui ». Les attentats de Marrakech était un calcul machiavélique pour faire fuir les multinationales de l’Algérie vers le Maroc en scandant dans toutes les revues franco marocaines internationales, que le Maroc est le mieux placé pour accueillir ces multinationales et que le Maroc leur garantie le marché algérien dans le cadre de l’UMA. Sauf que l’Algérie a des Hommes comme MM. ZEROUAL ET BOUTEFLIKA. La cedeao ce n’est qu’ un marché de miséreux et ne pèse RIEN. Le seul moteur economuque dans la région est l’Algérie. Et sans l’Algérie rien ne se fait et on ne s’associe jamais avec un pays comme le Maroc qui ne cherche que notre destruction

    africain du nord
    25 août 2017 - 8 h 18 min

    L indicatif ,
    Ce n’est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit

    Oran pbl
    25 août 2017 - 8 h 06 min

    Ils est pas sur que l’algérie peut se projeter dans une poubelle qui se trouve a 1.20 de ses pieds non sur du tout .

    difou.guery
    25 août 2017 - 6 h 45 min

    si vraiment les tunisiens complotent contre l Algérie il suffit de fermer la frontière au touristes algériens, un mois pour commencer, et voir leurs réactions et selon le suite ,,,,,,,,,,, ,,,on saurât quoi faire

      lyes2993
      25 août 2017 - 15 h 03 min

      Il faudrait que l’Algérie tente une fermeture provisoire pour les prochaines vacances estivales en prétextant des contraintes sécuritaires et on verra alors l’impact …. cela me rappelera le fameux célèbre  » Goulna Kelma Bettna fi delma ! » avec Boumédiene !

    Anti-khafafich
    25 août 2017 - 6 h 39 min

    Cela conforte ma conviction : on doit refuser d etre taxes de Makhrebins.

    Jean_Boucane
    25 août 2017 - 6 h 22 min

    La CEDEAO permet un marche de libre echange de biens et de personnes… Le Maroc et la Tunisie veulent seulement dire aux entreprises etrangeres venaient chez nous et vous aurez acces au marche d’Afrique de l’Ouest! Le Maroc et la Tunisie ont toujours etaient des plateformes pour les entreprises occidentales et principalement francaise donc ils sont dans leur logique de concurrence!
    L’Algerie doit economiquement se renforcer de l’interieur et se projeter vers l’Afrique car on a un positionnement geostrategique incomparable avec nos voisins! Il suffit d’avoir de la volonte et l’envie de reussir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.