L’Algérie humiliée en Zambie : quoi de plus normal !

Alcaraz Zambie
Alcaraz reste le souffre-douleur et le moyen privilégié pour refouler cette énième humiliation. New Press

Par Youcef Benzatat – L’équipe nationale de football n’ira pas en Coupe du monde qui se disputera en Russie en 2018. Eliminée en Zambie par une défaite humiliante, par une équipe très modeste, qui n’a opposé que son amour pour sa patrie dans un engagement sans faille et une généreuse solidarité au service de l’équipe, contrairement à leurs adversaires. Le manque d’engagement flagrant de nos joueurs et les excès d’individualisme sont à l’image du déficit de l’engagement de nos élites et de la classe politique dans l’édification d’une société démocratique et sociale, qui aurait permis une rationalisation et une professionnalisation de la gestion du football national et, par conséquence, du sport en général.

Une humiliation de plus pour le peuple algérien, à l’image des nombreuses humiliations qu’il ressent face à la confiscation de son Etat et de ses richesses. Des humiliations provoquées tour à tour par une fraude électorale structurelle, une confiscation violente de l’institution judiciaire, qui est impuissante à agir face à une corruption qui gangrène tous les secteurs de l’Etat et un pillage systématique et transparent de la rente par une oligarchie bureaucratique qui agit en toute impunité et devant laquelle le peuple ne peut que consommer en refoulant son humiliation avilissante.

Le terrain, dis-t-on, n’était pas propice à l’engagement physique et technique, bosselé et de mauvais état, il ne permettait pas à nos joueurs d’exprimer leur talent et d’aller au contact physique qui aurait dû les mener à la victoire ! Mais en vérité, les joueurs avaient peur de se blesser pour des «prunes». Le sentiment de fierté nationale a depuis longtemps déserté la conscience collective et les joueurs préféraient se préserver pour leurs clubs respectifs, pourvoyeurs de richesses outre-mer. A l’image de nos médecins, nos ingénieurs en informatique et nos cadres formés à coups de millions dans nos universités et nos écoles supérieurs ayant choisi l’exil que de servir leur pays. Certains médecins préfèrent même occuper des postes d’infirmiers dans des structures médicales européennes que de s’investir dans le réseau de santé de nos wilayas et militer pour instaurer un Etat de droit et une infrastructure médicale digne de leur profession au service du peuple.

Le déficit en solidarité au service des couleurs nationales était à l’image de la division de la société et de l’opposition politique où chaque parti, chaque groupe ethnique est recroquevillé sur lui-même et tournant le dos à ses compatriotes. Les joueurs de l’équipe nationale, totalement absents dans l’engagement physique et le jeu collectif, voulaient surtout briller chacun pour son compte, pour une gloire individuelle au détriment de l’intérêt du collectif, à moindre frais dans l’engagement physique.

Comment cela pouvait en être autrement ? Qui a peur de la défaite ? La défaite est partout, pourquoi alors se culpabiliser si l’équipe nationale est éliminée de la course à la prochaine Coupe du monde ! Le sentiment d’humiliation est devenu quelque chose des plus normales. Pourquoi donc les joueurs de l’équipe nationale ne doivent pas se sentir concernés. L’Algérie fait figure de mauvais élève dans nombreux domaines dans les classements internationaux : corruption, universités déclassées, liberté politique muselée, droits de l’Homme en souffrance, lui assénant humiliation sur humiliation.

Il ne reste que l’alibi de la «main de l’étranger», ce énième coach à limoger pour incompétence après chaque humiliation. Déjà pointé du doigt, Alcaraz est l’alibi idéal pour servir d’une pierre deux coups, son sacrifice comme souffre-douleur et le moyen privilégié pour refouler encore et encore cette énième humiliation.

Y. B.

Comment (61)

    mezili
    5 septembre 2017 - 19 h 33 min

    je te suis reconnaissant toi que tu comprends ma situation en tant que damne de la terre de la part de certain de mes compatrioteqs qui pigent pas la situation par ou je suis passer quand certaitins etaient dans le giron de leurs daronnres , entre temps , moj j ‘etais sous 1 soleil de plomb fondu en train d’avaler du sable que je suis , 1 vrai algerien 1 vrai de vrai et en parellele ils veulent falsifient mon histoire et l’histoire du bled. merci a toi BENHABRA BRAHIM. je te suis reconnaissant toute mon existence. qu’ALLAH , t’agreer , IN-CHALLAH.




    5



    3
    Anonyme
    5 septembre 2017 - 6 h 57 min

    @ Nacer Chali.tout a fait d’accord pour les locaux ‘joueurs et entraineurs’ toutefois il ne faut pas faire le jeu du clan raouraoua , il est tres precoce de demander le depart de Zetchi.Le sale jeu de Brahimi nous suffit.




    1



    5
    Benhabra brahim
    5 septembre 2017 - 5 h 58 min

    Mezili @Grand bravo pour ton patriotisme.Ca m a rappele l idee des ivoiriens.Elimine en qualification de la can,a leur retour,tout le monde a ete mis dans caserne pour leur faire de ……………l ordre serre???!!..had..tnine…had…tnine.




    3



    2
    Youpli
    5 septembre 2017 - 0 h 44 min

    Depuis que je suis gamin, j’ai toujours remarqué que les stades algériens présentent une image vétuste et abandonnée. On a pas l’impression de voir des matches de foot. Depuis le temps vous savez que l’on est pas au bout de sa faim avec le football « made in Algeria ».




    3



    0
    Réda
    4 septembre 2017 - 22 h 07 min

    Cette équipe, avec ces joueurs blasés venus d’Europe qui ne peuvent plus apporter grand chose à l’équipe nationale, es à changer complètement. Il y a des clans, c’est clair comme de l’eau de roche. Ces joueurs qui REFUSENT de jouer au stade du 05 Juillet… Ces joueurs qui REFUSENT un grand entraîneur comme Rajevac qui a fait ses preuves en Afrique et au mondial avec l’équipe du Ghana…
    Ghoulem qui REFUSE de donner le ballon à Slimani pour tirer le pénalty….. etc… etc…. NON ! TROP ! C’EST TROP ! Antar Yahiya a été très clair sur ce sujet : IL EST GRAND TEMPS DE – RECONSTRUIRE – UNE NOUVELLE ÉQUIPE. Et il a parfaitement raison. Il faut enlever les vedettes qui font la pluie et le beau temps dans cette équipe.




    22



    3
    A3zrine
    4 septembre 2017 - 20 h 35 min

    Ces joueurs ont du mal à affronter la brousse africaine, alors g une proposition. Les déplacements en terre africaine doivent se faire avec les locaux et les matchs retour on appelle les zmagra.




    1



    5
      pomme
      4 septembre 2017 - 23 h 29 min

      Désolé mais on a vu ce que les locaux ont fait face à des lybiens en guerre : ils ont pris 6 buts.Un pays en guerre qui n’a aucun historique au foot sinon de casser des tibias…et on perd!!Vous devriez leur baiser les pieds aux « zmagras » comme vous dites




      6



      21
    mezili
    4 septembre 2017 - 20 h 07 min

    MEZILI , c’est mon nom de famille , ce n’est pas 1 pseudonyme. va sur facebook tu trouveras mon prenom , idem. t’es une crevures .




    4



    4
    mezili
    4 septembre 2017 - 19 h 40 min

    c’est appeles de la classe 1956 qui ont participes a amgala 1 (parce qu’il y a eu 2 amgala) et non les commandos comme tu le falsifie. des jeunes appeles avec 6 mois de rangers dans les pieds qui ont etaient fait prisonniers. j’ai participe a amgala 2 , messieurs . pourquoi voulez vous renverser l’histoire a votre convenance , c’est dans vos genes la turpitude et la magouille.




    5



    3
    mezili
    4 septembre 2017 - 19 h 32 min

    depuis la classe 1949 B , c’est a dire la premier contingent , les immigres venaient faire leurs services militaires en algerie et d’un. de deux on avait le choix de le faire en france sous le drapeau fr . tu ne connais que dalle ya moh. renseigne toi avant de me dementir et de m’insulter , petite racaille haineux . j’etais sous le commandement du defunt commandant , REDOUANE , fais ton enquete et insulte moi par la suite . t’es une petite frappe toi , rien de plus.




    6



    3
      mouatène
      5 septembre 2017 - 18 h 53 min

      monsieur MEZILI bonjour. j’espères me tromper sur votre compte. oui ! je confirmes qu’en 1976, le Commandant Redouane était bien le meneur de la troupe spéciale à Tindouf. vous dites le défunt et je vien de le savoir. que Dieu le tout puissant ait son ame. je suis au courant des deux opérations « amgala », j’y étais. bonne journée.




      2



      2
    mezili
    4 septembre 2017 - 18 h 20 min

    AMGALA , j’ai connu ca fait des lustres et je me suis accrocher et j’ai tirer des bastos contre l’occupant marochiens … j’ai fait des prisonniers et je suis renter a la maison a tindouf (plus precissement a HASSI NAGA) , ca c’est pour ta gouverne. quant a vous faire rire ce n’est pas mon centre d’interet ca m’interresse pas , je pense qu’il y a des spectacles sur la scene politique en algerie , tu peut rire a loisir , n’est ce pas ? vous attaques les bi-nationaux a la moindre occase , pourquoi ALLAH , seul le sait . ecoute mouatene , tu te donnes 1 don de bonne conscience que tu n’obtiendras jamais. je suis un patriote un vrai de vrai .




    8



    3
    Nostalgia
    4 septembre 2017 - 18 h 07 min

    « Elli m’kessi behwayej ennass 3aryane » (Qui est vêtu des habits des autres est nu). Les joueurs de cette équipe n’ont pas été formés dans ce pays, ils ne lui appartiennent donc pas…même s’ils sont de nationalité Algérienne. Un pays de 40 millions d’habitants, dont 13 millions de jeunes, qui n’arrive plus à monter une équipe alors qu’il y a 16 clubs de ligue 1 et 16 clubs de ligue, soit-disant professionnelles, mais qui vivent des deniers publics et qui rémunèrent des joueurs qui ne savant pas jouer à coup de centaines de millions. La décadence a été très rapide dans tous les domaines pour la République algérienne Démocratique et Populaire du PFLN, le Parti de la Liquidation Nationale. Normal, on fait courir des ânes là où il faudrait les meilleurs chevaux de course. La nature a horreur du vide.




    3



    3
    MELLO
    4 septembre 2017 - 17 h 48 min

    L’analyse de Youcef BENZETAT plus que valable , car nous refusons de se regarder face à ce miroir qui reflète intégralement votre état physique. L’Algérie est malade, malde de ses gouvernants, malade de ses institutions, malade aussi de son peuple qui agit ou réagit sous le coup de l’émotion , de l’empathie. Cet entraîneur avait déclaré lors de sa conférence au CTN :  » nous avons les moyens d’aller gagner en ZAMBIE » ; effectivement , tout comme notre ALGERIE qui a les moyens de se développer, les joueurs existent, mais pour gagner un match en Afrique , les moyens ne suffisent pas. L’état d’esprit, l’engagement, le vrai patriotisme n’étaient pas au rendez vous. Mr Alcaraz , qui vient de débarquer, ignore toute la réalité des stades Africains, ignore la réalité du mental des joueurs Africains, dont la quasi-majorité pour cette équipe Zambienne, joue au championnat local. Il doit comprendre que les moyens ne suffisent pas, si le puzzle est mal installé.
    Nous avons le plus grand pays d’Afrique et du monde arabe, nous avons des ressources inestimables tant au plan humain ( 50 % de la population a moins de 30 ans) qu’au plan ressources naturelles, nous avons l’un des plus beaux pays du monde, malheureusement le  » doigté » de la gestion nous échappe.
    Pour revenir à ce foot ball , Mr ZETCHI doit comprendre que cette équipe « nationale » doit subir un vrai lifting. La question de la libération de MAHREZ, durant le stage, doit être reprise et analysée de fond en comble. Cette affaire démontre toute l’incapacité de gestion de cette équipe. Rebâtir rapidement cette équipe nationale pour le reste des matchs à venir ( Nigéria et Cameroun ) ainsi que pour la prochaine coupe du monde CM 2022.




    9



    2
    Mohamed El Maadi
    4 septembre 2017 - 17 h 29 min

    Je rajouterais qu’il ne faut pas donner l’equipe a Madjer et bencheik qui sur Nahar TV crache sur l’equipe national .




    7



    6
      MELLO
      4 septembre 2017 - 17 h 58 min

      @ Mohamed El Maadi
      Ces deux messieurs, anciens joueurs, disent des vérités crues, qui font mal sur le coup, sous l’effet de l’émotion , mais sur le fond ils ont raison.




      4



      3
    MELLO
    4 septembre 2017 - 17 h 21 min

    Doit on laisser , aux seuls footballeurs, ce désespoir de constat amer d’une équipe gangrenée par cette maladie psychodynamique touchant tous les Algériens, que seuls les psychanalyses thérapeutes peuvent traiter. Cette équipe est le reflet de l’état d’inconscience dans lequel notre pays s’est fourvoyé depuis son accession à l’indépendance. Cette équipe dite nationale est gérée comme sont gérés toutes les institutions et tous les secteurs touchant à la vie du citoyen. Depuis, déjà , l’ère de RAOURAOUA , on savait qu’on allait tout droit face au mur et les spécialistes en foot ball ( il en existe) ne cessent pas de le dire et de tirer la sonnette d’alarme. Nous avons un potentiel joueurs au niveau national, nous avons la possibilité de travailler à long terme (regroupements et stages cycliques) avec ces jeunes , sans grosses dépenses, ce qui aurait pour effet de faire décoller notre championnat . Mais la politique « au jour le jour », préconisée par le Sieur RAOURAOUA est vite partagée par nos responsables  » politiques » afin de claironner « leurs victoires » au visage du monde. Cette piste a montrée ses limites à long terme, quand on sait que tous ces joueurs que nous avons importé ont peur de perdre leurs gains dans leur équipe respective, s’ils venaient à se blesser. L’exemple le plus marquant fut la disparition d’un Grand joueur, artiste de son état, qu’est MEGHENI , qui passa à coté d’une grande carrière . Si volonté politique, il y’ a, les joueurs locaux peuvent être en regroupement quasi permanent à Sidi Moussa, sans attendre les dates FIFA. L’osmose sera encore plus forte avec les supporteurs car ils partagent ensemble le même environnement, le même quartier et les mêmes clubs. Non , la limite d’évolution avec ces joueurs importés ,est atteinte; ils ne peuvent plus rien donner sur ces stades Africains. Sinon que dire de ce comportement de GHEZZAL et BRAHIMI qui passait devant le président de la FAF sans esquisser un petit salut , alors que le jeune ATTAL est venu le saluer. L’équipe  » nationale » actuelle est comme cet œuf qui présente une coquille bien propre, mais le contenu est pourri. Un grand chantier doit être ouvert pour prétendre jouer la CM 2022 au QATAR.




    6



    3
    Mohamed El Maadi
    4 septembre 2017 - 17 h 11 min

    J’ai vu le match et au deuxieme but j’ai cessez de le regarder.La defense algerienne est coupable sur les deux buts et on voyait bien que certain joueurs eviter le contact car apres la coupe du Monde leur cote a grandi et préfère se préserver:
    Nous avons quatre ans pour préparer la prochaine coupe du monde et c’est l’occasion de prendre des locaux qui ont faim et une certaine fierté local .




    9



    4
    co5
    4 septembre 2017 - 16 h 20 min

    Une humiliation de plus pour les gouvernants ET « dirigeants » du football algérien, le peuple a toujours été a la hauteur des sollicitations de gens devenus des prédateurs quand l’appât du gain attire les requins.
    2018 pas de tournoi mondial donc pas d’argent, les rats vont fuir le bateau FAF ???




    5



    2
    mezili
    4 septembre 2017 - 15 h 56 min

    je confirme qu’il y a des des ….de marochiens qui tournoient dans ce site , il faut les neutralises d’une facon ou d’une autre . …. pedophiles , drogues , larbins , cireurs de bottes … vous repugnez.




    10



    6
      eniya
      4 septembre 2017 - 19 h 59 min

      je confirme qu’il y a des des ….de marochiens qui tournoient dans ce site , il faut les neutralises d’une facon ou d’une autre . ….
      waouaw …..quelle decouverte , ça depasse de loin la decouverte de l’eau chaude par les algeriens .
      egyptchiens marochiens mais pas de françaischiens non ceux là c’est les dresseurs n’est ce pas .
      a quand les algerichiens??? qu’il n efaut surtout pas neutraliser sionon on serait privés de leur aboyement  » 123 viva al bagra »
      essaies d’etre plus polis envers tes freres marocains , ne pas confondre entre politique et honneur d’un peuple.
      pour ta connaissance : je ne suis pas marocain mais bien un algerien de pure souche , et si je critique l’algerie c’est qu’elle ne vaaut plus grand chose ….meme le quatar lui a craché a la gueule apres s’en etre servi …tu vois de quel coté se trouve le canidé




      4



      4
    eniya
    4 septembre 2017 - 15 h 36 min

    @l’auteur de l’article monsieur Youcef Benzatat
    vous vous fatiguer pour rien cher monsieur …ils ne peuvent tout simplement pas comprendre ….ils sont frmattés jusqu’ la moelle epiniere …le regime a encore de belles années devant lui




    6



    2
    Geronimo...
    4 septembre 2017 - 14 h 44 min

    allons Monsieur Benzatat ?!!!… étalez votre moralité sur d autres sujets et laissez le foot a ceux qui le pratiquent!…vous semblez tenter protéger Zetchi et compagnie!…alors que c’est bien leurs fautes !…Les specialistes disent que c est bien la faute a zetchi! il a imposé son choix quant a cet entraneur de dernière classe!..la defaite était bien programme car des son investiture zetchi a bien dit qu’il faut oublier le Mondial russe! Alor avec cette mentalité et cet esprit defaitiste comment voulez vous gagner? et puis al karaz qui n a aucune strategie a bien dit que nous jouerons en bloc en defense et en attaque c’est a dire qu’il n’a pas de plan de jeu!…l’algerie dispose de grands joueurs qui ,peuvent s’imposer si la politique n’a pas fait son entrée dans le jeu!…car du renvoi du bosnien qu on nous a presenté comme un depart voulu par lui a gurcoff et a zetchi la main de la francve est bien visible!…la france ne veut pas d une equipe qui gagne car ses fans en france font du tapage que la france officielle ne supporte pas!…




    7



    7
      MELLO
      4 septembre 2017 - 18 h 44 min

      Non, non Geronimo…, la faute n’incombe ni BENZETAT qui a bien voulu exposé un état des lieux, ni à ZETCHI qui se démène comme il peut , encore moins à cette France que l’on met à toute nos sauces. La faute est en nous tous, nous devons la partager, car nous sommes ( supporteurs et dirigeants de clubs) incapables de fournir des joueurs locaux à cette équipe nationale. Notre mal, notre maladie c’est vouloir , à tout prix, tout ce qui vient de l’extérieur, tout ce qui est importé notamment de cette France. Or les sentiments n’ont pas de place dans ce domaine sportif qui nécessite la rigueur dans sa gestion. On est tous responsables de cette décadence, voulue et mise en place par ce pouvoir qui nous a embarqué dans un bateau resté, finalement, à quai. Sa politique du résultat immédiat nous a fait perdre du temps, des joueurs locaux qui pouvaient donner à cette équipe, qui nous a fait perdre notre championnat resté bloqué par cette politique d’importation de joueurs. Là , Mr ZETCHI doit tirer les conclusions adéquates à l’effet de redonner âme à cette équipe , tout comme l’équipe des années 82 constituée , en majorité , de joueurs locaux.




      1



      4
    chibl
    4 septembre 2017 - 14 h 34 min

    C’est loin d’etre une humiliation, une humiliation c est le 7 a 0 ou 1 je me rappel plus du bresil face a l’allemagne qui est une humiliation, les pays bas ont etes battus 4 a 0 face a la France.
    pour nous cela s’appel une débâcle, tout est a refaire, a mon avis, Mahrez,Brahimi, Mboulhi,Bentaleb et Taider doivent êtres virés tout de suite.




    12



    3
      eniya
      4 septembre 2017 - 15 h 33 min

      @chibl
      apparement mon ami tu n’as absolument rien compris a l’article et a la portée de l’ecrit , en effet et c’est là ou on voit comment vous etes lobotomisés ,ils ont reussi a faire de vous non pas un peuple mais du ghachi, l’auteur parle de  » HUMILIATION  » et toi tu ne vois que le ballon devant tes yeux , l’auteur parle de la descente aux enfers de toute une société dans tous ses pans et toi tu restes concentré a un match de football oui c’est vrai on peut dire « 123viva la naiveté  » …et comme c’est l’Aid autant crier : BËEEEE……BÊEEEE




      8



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.