Polémiques d’automne

gouvernement Ouyahia
Ouyahia se charge de porter la contre-offensive. New Press

Par Kamel Moulfi Le secrétaire général du RND – et en même temps Premier ministre –, Ahmed Ouyahia, et le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, sont chargés de porter la contradiction aux personnalités politiques qui s’en prennent au président Bouteflika et appellent soit à l’application de l’article 102 de la Constitution, soit au renoncement à un 5e mandat. Il est curieux de noter que ces dirigeants du RND et du FLN, qui interviennent comme acteurs principaux de l’Alliance présidentielle, se sont réparti les tâches pour répondre à deux hommes politiques, Sofiane Djillali, brandissant l’art.102, et Nourredine Boukrouh, parti prématurément en campagne contre le 5e mandat, qui ont fait leurs armes partisanes dans la même formation politique.

Ouyahia a cru n’avoir aucun mal à réfuter l’argument de la «vacance du pouvoir» avancé par Sofiane Djillali et ses amis. Il a suffi au secrétaire général du RND de faire constater que le président Bouteflika a assumé sa fonction en présidant le Conseil des ministres. Ce faisant, Ouyahia ne s’est pas limité à répondre à ceux qui veulent appliquer l’article 102, il prend l’offensive en les accusant implicitement d’opportunisme par le fait qu’ils tentent d’anticiper sur des difficultés financières éventuelles de l’Algérie en se préparant à profiter d’une situation politique qu’ils pensent propice pour faire partir Bouteflika. Là, Ouyahia semble parler plutôt en tant que Premier ministre, et en parfaite connaissance de cause quand il affirme que l’adoption de la loi qui permettra le recours au financement non conventionnel mettra l’Algérie à l’abri d’une déstabilisation pour cause de «faillite».

De son côté, Djamel Ould-Abbès a la partie plus dure face à Nourredine Boukrouh qui a fréquenté le sérail et semble en maîtriser les ressorts, et qui a l’énorme avantage de posséder un style de rédaction attractif. Le secrétaire général du FLN n’a eu aucun argument sérieux à opposer à l’ancien ministre du Commerce. L’accusation portée contre Boukrouh de chercher à rééditer le coup de l’été 1998 qui avait fait partir l’ex-président Liamine Zeroual, auquel a succédé Bouteflika, n’accroche pas dans l’opinion publique. Attendons la suite.

K. M.

Comment (5)

    baghdadi
    13 septembre 2017 - 12 h 35 min

    Et ils trouvent toujours le temps et les grands mots pour nous casser les oreilles avec leurs polémiques stériles. A quoi ils servent, on se demande ? quelle politique veulent-ils nous proposer ?




    0



    0
    LE NUMIDE
    11 septembre 2017 - 12 h 19 min

    POLEMIQUE AVEC LE PEUPLE : 1 – commençons par si Ahmed …Ouyahia … comme Sellal d’ailleurs qui a promis de nettoyer l’Algérie puis il a reculé vaincu par la saleté et les décombres sous son premier ministère , il a laissé derrière lui une immense Zebala .. oui Si Ahmed trouvez -vous indécent de faire un conseil des ministres sur l’hygiène ? sur les WC PUBLICS ? sur le cadre de vie de vos compatriotes ? sur les soufrances des écoliers algériens qui ne triuvent meme pas ou pisser ? sur les abattoirs en plein air dans les cités de Laid et les peaux de moutons entourés de mouches ? sur la viande de mulet qu’on fait manger aux algériens et les tètes de poulets disséminés dans les champs et dans les égouts ? sur les restes des chantiers éternels de vos APC RND et FLN ? avez -vous peur de ces mots et de ces vérités algériennes dont vous haussez les épaules depuis que vous entes premier ministres depuis l’ère de Chadli ou du CRUA .? qu’avez- vous fait ? quelle traces laissez -vous ? Rien ! Rien que des paroles en l’air et des querelles interminables avec vos adversaires ! Nothing de concret , un désert , et des forets brulées !! une ruine plus moche que les ruines romaines … Des premiers ministres de pays plus propres et plus importants que le nôtre et le vôtre , des Merkel et des Cameron , des suisses et des nippons , eux n’ont pas votre condescendance à faire des conseil de ministres consacrés à ces questions et pour parler de ces choses et les réaliser et les suivre modestement mais fermement surtout ; et pour rendre la vie belle à leurs concitoyens .. Et vous , vous vous prenez pour qui ? à quoi êtes-vous utile ? Vos APC RND sont les plus sales d’Algérie ! On ne vous demande pas de défendre Bouteflika ; on vous demande de nettoyer le pays et de mettre vos fonctionnaires et vos élus au travail et de reboiser les forets .. on vous demande de justifier vos salaires et de cesser de parler .. Ne parlez plus , le peuple ne veut plus vous entendre surtout Ould Abbes , d’ailleurs Bouteflika ne parle plus , il a bien fait , c’est pour ca que le peuple lui fiche la paix . Travaillez ou ne travaillez pas , faites ce que vous voulez …. mais SILENCE , NE PARLEZ PLUS




    5



    0
    LE NUMIDE
    11 septembre 2017 - 11 h 39 min

    POLEMIQUES STERILES : depuis que Ouyahia est premier ministre il y a des années, depuis que Ould Abbes est médecin et ministre de la santé et grand chef du FLeN, depuis que Soufiane Djilali et Noureddine Boukrouh sont philosophes bennabistes de la civilisation et politiciens du Renouveau .. ils n’ont jamais les uns et les autres appelés les algériens à la moindre campagne d’hygiène (Hamlat Nadhafa) ou a planter un seul arbre de reboisement. Ils ont un pays des plus insalubres au monde, un pays où une touriste allemande ou une refugiée rohingya ne trouve même pas un WC public où faire ses besoins, un pays Brulé dans ses forets et qui se transforme chaque année qui passe en désert et en enfer. Et ils trouvent toujours le temps et les grands mots pour nous casser les oreilles avec leurs polémiques stériles. A quoi ils servent, on se demande ? quelle politique veulent-ils nous proposer ?




    3



    0
      baghdadi
      13 septembre 2017 - 12 h 32 min

      tres bien dit




      0



      0
    Prédator.dz
    11 septembre 2017 - 11 h 28 min

    Vous êtes sérieux?! il a  » l’énorme avantage de posséder un style de rédaction attractif » avez-vous lu son interview d’El Watan? En dehors de ce qu’il a très visiblement plagié, vu l’écart entre les deux styles, il est d’une banalité décevante, vraiment!




    2



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.