Moussa Touati révèle : «J’ai payé pour obtenir un siège au Parlement»

Parlement
Le président du FNA Moussa Touati. New Press

Par Ramdane Yacine – Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a jeté un pavé dans la mare, hier, en révélant que son parti a dû payer pour obtenir un siège à l’Assemblée nationale populaire (APN). S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée aux questions organiques, Moussa Touati a expliqué que le seul siège obtenu par le FNA à l’APN, lors des élections législatives du 4 mai dernier, a eu lieu après avoir payé une commission. «Nous avons été forcés de verser de l’argent aux agents de l’administration afin d’obtenir les procès-verbaux de dépouillement que nous avons utilisés pour présenter des recours afin de récupérer le siège de Blida», a rapporté le journal arabophone El-Khabar dans son édition d’aujourd’hui, citant le chef du FNA.

Dans la foulée, Moussa Touati a appelé à l’annulation du résultat des élections législatives «à cause de la fraude et de la faible participation, comme l’attestent les observateurs étrangers».

En attendant les suites que donnera la justice à cette affaire, la déclaration de Moussa Touati ne fait que confirmer le ressentiment qu’ont beaucoup d’acteurs politiques sur la transparence et l’intégrité des élections législatives du 4 mai 2017 en Algérie.

Pour rappel, la Mission d’expertise électorale de l’UE (MEE) de 2017 a dressé, à travers son rapport rendu public en juillet dernier, un constat accablant quant au déroulement du scrutin législatif de mai dernier. La mission a pointé du doigt de multiples dysfonctionnements, voire des aberrations qui minent les scrutins en Algérie. «Malgré les recommandations des précédentes missions d’observation et d’expertise électorale de l’UE, respectivement en 2012 et 2014, les listes électorales ne font toujours pas l’objet, en 2017, d’une consolidation au niveau national. Dressées et révisées au niveau des communes et représentations diplomatiques ou consulaires, l’accès à ces listes demeure extrêmement restreint, privant les parties prenantes au processus d’une possibilité de contrôle effectif de leur fiabilité», note le rapport de la MEE.

Par ailleurs, le nouveau cadre électoral n’a pas modifié la structure de l’administration électorale. «L’organisation des élections demeure de la seule compétence du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. La création de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (Hiise) a permis une constitutionnalisation de la surveillance des élections. Toutefois, cette dernière ne joue aucun rôle dans l’organisation même des scrutins et ses attributions de supervision et de contrôle restent, de facto, limitées», lit-on encre dans le rapport de ladite mission.

Autre aberration relevée par le rapport de l’UE : «Selon le nouveau cadre juridique des élections, les représentants des partis politiques/candidats n’ont pas accès, en qualité d’observateurs, à toutes les étapes du processus électoral et aux structures de l’administration électorale, notamment aux différentes commissions électorales mises en place lors de la compilation et de la centralisation des résultats.»

Concernant le dépouillement que Moussa Touati cite dans ses révélations, «le (cadre des élections ne fait jamais référence à la publication systématique, au niveau central, des procès-verbaux de dépouillement de chaque bureau de vote, alors même que cette publication est essentielle afin de garantir la transparence des scrutins», ajoute le rapport.

R. Y.

Comment (44)

    mouatène
    22 mai 2018 - 16 h 40 min

    Messieurs les magistrats, à vous maintenant d’agir. vous estes censés préserver les acquis de la révolution et protèger le peuple. vous prononcez les sentences au NOM DU PEUPLE, et ce peuple attend vos actions.

    A3zrine
    15 septembre 2017 - 21 h 57 min

    Il balance tout au moment où il quitte le navire, il y a une dissension dans son parti et si je ne me trompe pas il a déposé sa démission. Je vous pose la question Mr pourquoi maintenant et hier? Vous saviez dès le début que les dés son pipés, il fallait tout divulguer quand on vous a demandé la somme d’argent.
    Mais d’où vient l’argent? vous êtes un parti sans bases, et les cotisations ne sont pas payées.
    Arrêtez svp votre cinéma et continuer à manger le reste des boutef et surtout laissez nous tranquille, parce que, vous n’existez même pas pour nous.

    2
    1
    yugarithen
    15 septembre 2017 - 18 h 03 min

    Il a audace de dire que nous avons donné de la corruption,s’ils sont lui et son pseudo député des partisans de l’état de droit,ils auraient dénoncé ceux qui leur ont demandé de l’argent au moment opportun.cet homme reflète parfaitement l état du cinéma politique en Algérie.

    tangoweb54
    15 septembre 2017 - 11 h 31 min

    Les élections du 4 mai 2017 sont vraiment entaché de fraude et de passe droit, pour exemple les sacs d’argent qu’a reçu le fils de Ould Abbes pour permettre a ceux qui détiennent l’argent sale d êtres a nouveau Députés, Ould Abbes qui lors de son installation a la tête du FLN a dit publiquement qu’avec lui shab chkara c’est fini, malheureusement il a fait tout le contraire de ce qu’ il a avancé, la preuve ils les a tous bien placés dans listes.

    Noor
    15 septembre 2017 - 10 h 16 min

    Eh bien un corrupteur qui cherche une chaise de président. Il ne manquait plus que cela.

      Robocop
      15 septembre 2017 - 12 h 37 min

      Moussa Droopy,du FNA propulsé par erreur à l’APN, à cause de la ressemblance des initiales de son « parti » avec le FLN est un drôle de coco. Ce type de « parti » artificiel et sans base sociale,arrange le système algérien avec ses frasques,son immaturité et son infantilisme.Au pays des aveugles,le clown est roi…

    freind of peace
    15 septembre 2017 - 8 h 43 min

    Il veut le beurre et l’argent du beurre, participer à la caste et passer pour revolutionnaire, c’est l’embleme du regime, qui veut rester comme maitre et pretend l’appellation de democrate.

    Mehsis
    15 septembre 2017 - 7 h 01 min

    Qu’attend la justice pour s’auto-saisir ?

    karim
    15 septembre 2017 - 4 h 37 min

    étant donné que vous êtes au courant des irrégularités commises par le pouvoir en place. alors pourquoi vous couriez pour participer à ces élections? donc vous faite partie pour la destruction de ce pays

    Benhabra brahim
    15 septembre 2017 - 4 h 32 min

    Il y a quelques annees il s est mis une balle dans la main…. aujourdhui il s est mis une balle dans le pied.

      Le Patriote
      15 septembre 2017 - 11 h 02 min

      A quand la balle dans le ciboulot?

    Le Patriote
    15 septembre 2017 - 1 h 18 min

    Je demande l’indulgence @ AP pour publier ce court commentaire que je dédis à ce Touati:
    Les Tunisiens ont un proverbe: « elli 3ta zoko, Allah la yfeko

    4
    1
    difou.guery
    14 septembre 2017 - 21 h 41 min

    dans peu de temps le trône et la couronne vont être mis aux enchère publique

    kaci
    14 septembre 2017 - 21 h 04 min

    Si tu n’as pas honte fais ce que bon te semble. Le pays descend aux abimes avec ces politicards pourris jusqu’à la moelle. Mais la fin de ce système viendra et on verra qui l’emportera la vérité ou le mensonge. Gloire aux Martyrs

    5
    1
    elkhayam
    14 septembre 2017 - 20 h 51 min

    Une faute avouée , à demi pardonnée.

    4
    4
    Aboudesoufle
    14 septembre 2017 - 19 h 25 min

    Il y a des gens : qu’il faut faire parler
    Ceux qu’il faut laisser parler
    Et ceux qu’il faut arrêter de parler-
    La comédie des vertus……

    GHEDIA. A
    14 septembre 2017 - 19 h 24 min

    Ce n’est pas un pavé dans la mare, c’est le ras-le-bol de quelqu’un qui n a marre.

    muhand
    14 septembre 2017 - 18 h 04 min

    Cela s’appelle corruption et corruption sous entend corrompus et corrupteurs tous deux devaient être poursuivis par la justice. Cela dans des démocraties qui se respectent évidement. Nous savons que le rejeton du secrétaire général du FLN vendait des postes de députés sans être inquiété, pire même, ils l’ont fait sortir du pays vers la France quand cela s’est su pour lui éviter des ennuis. Donc nous n’attendons rien de cette justice aux ordres. Seul Dieu pourra nous débarrasser de cette racaille. Terrible le sera le châtiment divin.

    4
    3
    momo
    14 septembre 2017 - 17 h 07 min

    Ne versez pas dans le sensationnel ou la désinformation. Il n’a pas payé pour avoir un siège mais pour avoir un pv de dépouillement qui normalement est dû gratuitement. Ce ci étant, lui aussi est tombé de nulle part comme le rnd et le mpa et ses sièges antérieurs sont certainement dû à un coup de pousse du pouvoir. Aujourd’hui il paie pour son indocilité.

    3
    1
    Mohamed El Maadi
    14 septembre 2017 - 16 h 58 min

    A titre personelle il ne m’apprend rien car je sais comment cela fonctionne au pays .

    3
    1
    elkhayam
    14 septembre 2017 - 16 h 57 min

    Monsieur Touati vient de nous révéler le secret de polichinelle.

    Az
    14 septembre 2017 - 16 h 40 min

    Ssafi khelesst (…) ?

    Anonyme
    14 septembre 2017 - 16 h 36 min

    Honte a vous Mr touati , payé pour récupérer un siège au parlement c’est se qu’on appel une perte de principe personnel et politique et un dommage a la morale et au norme de la transparence ;, un agent d’administration vous demande un pot de vin et vous abdiqué , si c’était un haut fonctionnaire vous ferais quoi !!!! a mon avis il a fallu jeté se pavé au moments des faits , maintenant tu peu te mettre alaise sur ton siège en compagnie de tout ceux qui on fait pareil a vs .

    elhadj
    14 septembre 2017 - 16 h 22 min

    un tel aveu condamnable est l illustration parfaite de ce qui se passe réellement dans notre pays qui a été d ailleurs conduit ,par la pratique de la chkara et de la fraude ,a la faillite d une part et la démobilisation des citoyens ce qui a, par ailleurs, émoussé le patriotisme , affaibli le sens civique de chacun et décrédibiliser les institutions de ce système de gestion tant décrié .M TOUATI a confirme trop tardivement cette pratique entrée hélas dans les mœurs de scrutin rejetée par le peuple notamment l abstention faute d autres moyens d exprimer pacifiquement ses sentiments et sa volonté. subissons en attendant des jours meilleurs

    10
      abdel
      14 septembre 2017 - 17 h 03 min

      ce monsieur,tout d’un coup se réveille et dévoile les tares des élections en algerie mais comme il fait partie de ce panier de crabes,il s’est lui meme dévoyé en acceptant de payer sans alerter l’opinion,et pourquoi pas la justice,il existe encore dans ce pays des juges honnetes

    Felfel Har
    14 septembre 2017 - 16 h 18 min

    A la bonne heure! Un aveu tardif mais révélateur! Mr. Touati, sachez que vous ne nous apprenez rien! Sans en avoir la preuve matérielle formelle, nous (le peuple) savions que l’argent avait pourri notre société qui aspire à la modernité, à la légalité, à la respectabilité. Vous avez pris l’initiative de « cracher le morceau » et de dévoiler les micmacs de notre grande administration, devenue une immense machine à laver l’argent sale. Ainsi donc, aucune des élections organisées en Algérie n’a été libre, transparente et honnête. Vous vous rachetez un peu en révélant cette vérité. L’avez-vous fait par dépit, pour vous donner bonne conscience ou par amour de la patrie? En tous cas, votre aveu nous rassure car il ouvrira, j’espère la voie à d’autres confidences qui nous permettra de détruire ce systême inique et mafieux. Je ne me lasse pas des conseils du sage Gandhi quand il me confirme: « Truth never damages a cause that is just » (la vérité ne porte pas préjudice à une cause juste). On devrait l’écouter plus souvent!

    11
    1
    vite un bateau...
    14 septembre 2017 - 16 h 10 min

    mais monsieur touati : d’abord il n’ya pas de démocratie ici , et donc comment voulez vous qu’ily ait de la transparence dans les éléctions ??? soyez raisonnables enfin !
    il n’ya que de la mentalité BALTAGUI , rien d’autre , le pays est arrivé à un niveau intellectuel que même les singes de la chiffa sont étonnés …

    une Algérienne
    14 septembre 2017 - 16 h 01 min

    Mr Touati, te rappelles-tu de la personne venue vous voir un jour dans votre bureau pour dénoncer la vente عيني عينك des candidatures à l’APN de votre liste électorale sans aucun état d’âme? vous m’avez répondu ce jour là que la vie est un combat et que Boumèdienne a caché une fortune!!! (Allah yarhmeh wa youhssine ilih )
    ce jour là je t’avais prévenu que je refuse catégoriquement de figurer parmi ton bas monde
    qu’as tu fais? la suite tu la connais….

    et je t’avais offert ceci:

    • ( Le Pen) لكم لوبانكم
    (le Pen) و لنا لوباننا

    جعـل اللـه مع موسى
    أخــاه هـارونـــا نبيــــا

    و جعل موسى ال فنــا
    معه أخاه مســعـــودا
    أمينــــــا ولائــيــــــــا
    يطمح لكرسي برلمانيا
    ولما لا, مسؤولا ماليا

    فشــد عضــده بأخيـه
    و جعل له مكتبا يأويه
    يعيلــــه و يغنيــــــــه
    فجاء الخيـــر الوفيــر
    و حسابات بالملاييــر
    من انتهازيين ساقهم
    كقطيـــــع الكبــــاش
    بين مرتشي وراشي
    ضاع النزيه في مكتــب الحراش
    و مكاتب عبر الوطن متناثرة
    تدافع عليها البقارة
    و أصحاب الشكارة
    مثل الكلاب المتناحرة
    كم موسى في الجزائر؟
    وكم لدينا من مساعيد؟
    الانتخابات عندهم أيام عيد
    يطلون على البلاد و العباد
    لاجل الانتخاب من كـل بــــاب
    خائنـي عهــد الشهيـــد
    فهل بعد هذا نطمع في المزيد

    لكن تحالف مسعود و موســى الفنــــا
    جعلني أبحث عن فرعون بيننا
    فما وجدت غير موسى و أمثاله
    يريدون أن يصبحوا قارون عصرنا
    او Le Pen بلدنا
    فقلت في نفسي :
    لكم لوبانكم ( Le Pen)
    و لنا (le Pen) نا
    نا FN كم و لنا FN لكم
    و لعنة الله على من خاننا وطننا
    لك الله يا شعبنا
    عانيت الغلاء والجفاء
    و الآذان الصماء
    في بلد الخير و الرخاء
    لك الله يا شعبنا
    عانيت الغلاء والجفاء
    و الآذان الصماء
    في بلد الخير و الرخاء

    لكني ابصر بصيص الامل
    مصدره ايماني بالله
    و برجالات هذا الوطن
    كم اخرجونا من محن
    كم نزعوا عنا الغبن

    جزائرية

    3
    1
    mouatène
    14 septembre 2017 - 15 h 23 min

    laana ALLAH errachi ouel mourtachi. messieurs les magistrats à vous l’honneur, ine kountoume sadiqqine.

    Mehsis
    14 septembre 2017 - 15 h 23 min

    Que fait la justice pour s’auto-saisir ?

    Anonyme
    14 septembre 2017 - 15 h 15 min

    On creuse ! Le noyau de la planete c’est pour bientôt?

    3
    1
      Anonyme
      14 septembre 2017 - 20 h 05 min

      On l’a depasse il y a bien longtemps ce noyau. On va bientot sortir du cote du bengladesh.

    Med
    14 septembre 2017 - 14 h 54 min

    Qu’est ce qu’il lui prend a Touati ? il est parti a la Mecque ou quoi ?…..non pas du tout , il y a une conscience qui lui a poussé dans la nuit ? non pas du tout…..alors , il est devenu fou ? non pas du tout…..Simplement comme tous ceux qui sont exclus de la périphérie , mais la plus lointaine des périphéries, alors YOUHASSIDOU…..vous connaissez l’histoire des deux copains auxquels un sultan propose de donner le double au second de ce qu’il aura donné au premier …..crève moi un œil lui demande celui ci !

    le niveau
    14 septembre 2017 - 14 h 51 min

    merci pour l’info touati donc les 462 députés a Assemblée populaire nationale
    ont tous payer leur place a L’ANP .

    Bazooka
    14 septembre 2017 - 14 h 22 min

    Je savais que les pseudos partis dit de l’opposition, des partis à mangeoire… Si Moussa te voila au parlement, quel poids tu fais ? et tu n’a aucune parole sinon que du bla bla. Tu a investi pas payé, car avec le salaire des députés qui épuise chaque mois le trésor tu ne sera pas perdant, cher commerçant de la politique.

    10
    Moskosdz
    14 septembre 2017 - 14 h 06 min

    Que ce soit le corrompu ou le corrupteur,l’infraction est la même,faut le punir alors.

    8
    1
    Kichiduoduma
    14 septembre 2017 - 13 h 42 min

    Notre brave Moussa a payé pour avoir une place à la mangeoire…

    13
    1
      Abou Stroff
      14 septembre 2017 - 13 h 58 min

      missiou, ne te moque pas de si touati! lui, il a payé pour obtenir un siège au parlement (qui va lui rapporté gros) alors que, moua, j’ai payé pour retirer un extrait de naissance (délivré par l’administration et demandé par l’administration!). moralité de l’histoire: il n’y en a aucune à part qu’il faut, dans un pays de non-droit, constamment « jouer des coudes » pour vivre.

      10
      2
    ali
    14 septembre 2017 - 13 h 37 min

    Il a le courage de le dire et ça renforc e l idée qu e toutes les élections sont truquées même celle de notre Fakhamatouhou.donc…..

    17
    chibl
    14 septembre 2017 - 13 h 22 min

    N’a t il pas la tete d’un bagnard?
    il joue le jeu du pouvoir et en plus il paye,un vrai débile quoi!!

    13
    3
    Rachid
    14 septembre 2017 - 13 h 18 min

    Au consulat de Saint Etienne seuls les fonctionnaires et leurs proches ont voté malgré les menaces lancées par Lesbet, le consul, contre les boycotteurs. Ce consul est de mère marocaine et est un protégé au MAE.

    12
    un algérien
    14 septembre 2017 - 13 h 16 min

    La fraude des dépouillements et des résultats trafiqués par l’Administration des éléctions ne prendra fin qu’avec la fin de ce système pourri.

    13
    Mhand
    14 septembre 2017 - 13 h 14 min

    etes vous obligez de payer pour avoir un siege a l’APN ??? c ‘est avec des gens comme votre espece qu’on est arrivé a cette situation .Petit minable

    16
    2
    zaatar
    14 septembre 2017 - 13 h 06 min

    Alors? qui ne sait pas qu’il y a fraude à toutes les élections du pays? qui n’est pas au courant de la triche, de la chkara, de la manipulation lors de toute élections chez nous? Tout le monde le sait y compris le bon dieu. Mais cependant, on restera toujours au même rang dans la conduite du pays. cela ne changera pas d’un iota avant longtemps. Et pourtant toute l’administration est à mettre à la poubelle.

    12
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.