Retrait de la basmala : une experte algérienne «corrige» les intégristes

Basmala
Nouria Beghabrit, ministre de l'Education nationale. D. R.

De Londres, S.-L. S. – Invitée sur le plateau de la chaîne intégriste financée par le Makhzen, Al-Magharibia, l’experte algérienne des questions pédagogiques, Zahra Fassi, a démasqué les manœuvres de ce média subversif, qui continue d’entretenir le mensonge. La sociologue a, en effet, expliqué que cette polémique stérile «sert exclusivement la cause des extrémistes et des djihadistes».

Zahra Fassi a surpris les animateurs de la chaîne de l’ex-FIS qui ont gonflé exagérément la polémique déclenchée à Alger par les milieux intégristes au sujet d’une intox sur une supposée décision de la première responsable du secteur de l’Education nationale de supprimer la formule introductive des versets coraniques des manuels scolaires. L’académicienne a rappelé, à juste titre, les dégâts occasionnés au pays durant la décennie noire par les extrémistes religieux entretenus et financés par des officines étrangères.

Très au fait du fonctionnement du système éducatif national, Zahra Fassi a mis en avant la nécessité absolue «du grand chantier des reformes de l’école algérienne républicaine». «Des reformes, a-t-elle dit, qui commencent à porter leurs premiers fruits sur le plans pédagogique et organisationnel.» Pour l’oratrice, «il faut préparer les nouvelles générations a plus d’ouverture sur le progrès et la modernité par l’acquisition des outils qui leur permettront de faire face à tous projets rétrogrades», à l’image des idées véhiculées par ce média dont le siège se trouve à Londres, un pays, pourtant, durement frappé par le terrorisme islamiste.

La ministre de l’Education nationale se bat contre les offensives incessantes et violentes des intégristes qui tentent d’empêcher toute réforme de l’école, sinistrée depuis l’avènement de courants religieux fanatiques importés d’Egypte et d’Arabie Saoudite. Nouria Benghebrit fait cycliquement l’objet de campagnes de déstabilisation face auxquelles elle fait preuve d’une résistance sans faille. Soutenue dans son action par les plus hautes autorités du pays, la ministre poursuit inlassablement sa mission de libération de l’école algérienne des griffes des islamistes. Une tâche ardue, que la ministre ne pourra pas mener seule.
S.-L. S.

Comment (70)

    fritus-Droit de reponse
    16 septembre 2017 - 7 h 37 min

    L’Etat arabe issu du coup d?etat veut passer pour laic mais a besoin d’islamisme pour rester au palais. La laicité couplée d’islamisme dès le bas age est un acte fasciste, avec ou sans bismileh! Non à l’Etat arabocolonial double, non à la truffe du regime qui s’impose par la force.

    Zoro
    15 septembre 2017 - 15 h 09 min

    Au. Commentateur fhel. Enfin tu es la !!tu sais le vieux il m a massacré ce matin ,il n a laissé passe aucun de mes messages je recevais des coups sans donner alors laisse moi prendre ma revanche merci.

    Chelsea
    15 septembre 2017 - 11 h 00 min

    Bissmillah ou pas, les français envoit régulièrement des satellites de toutes sortes et de tout calibres depuis son DOM-TOM en Guyane à Kourou, Bientôt les Américains enverront des navettes dans l’espace qui se pilote automatiquement par des robots, des ordinateurs sophistiqués embarqués, le Japon plus la peine de le présenter , high-tech, engineering soigné, développement hors norme, la Corée du Sud avec ses prestigieuses marques de smartphones et tablettes, hi-fi & vidéos, ses voitures aussi, nonobstant la pression internationale la Corée du Nord avec sa maîtrise nucléaire, freiner dans son élan mais qui est tout autant capable que son frère-voisin du sud., la liste n’est pas exhaustive bien entendu ,etc et l’Algérie dans tout cela? Ce géant africain aux pieds d’ argile,…Bismillah !

    16
    2
    Aich Benguendouze
    15 septembre 2017 - 3 h 51 min

    Pour l Islam et les musulmans le Hadit prescrit « El-îlm ». On dirait que les musulmans n ont pas réussi à prendre le train en marche vers | El-îlm ». Ils se sont plus intéresses un peu trop et concentres sur les mosquées, negligeant la science.
    Nous sommes en retard dans tous les domaines de la science, de l économie, du social, de la santé, de l éducation. Les Judéo Chrétiens qui ont bien appris l Islam ont adopte le Hadit et contrôlent grâce a la science ( « El-îlm » ) toute l’ humanité, l espace aérien, les océans et la terre. Peut être qu’ils sont des musulmans qui s ignorent. Sans la médecine des judos Chrétiens, peut être que nous aurions tous disparus depuis très longtemps de cette planète.

    20
    1
      أبو جهل
      15 septembre 2017 - 10 h 28 min

      Le sens du terme islamique  » Al 3ilm  » veut dire la théologie , il n’a rien à voir avec la science dans le sens propre du terme qui est une démarche scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d’une hypothèse. Hors le 3ilm musulman c’est des mythes et des légendes figés depuis 14 siècles. La preuve nos Chouwoukh incultes et bornés sont appelés  » Al Oulémas al ajjila « 

      15
      1
        Zombretto
        15 septembre 2017 - 11 h 26 min

        De plus, ayyouha Abou Djahl, les « hadith » ne sont pas authentiques et il est impossible qu’ils puissent l’être. Il y en a au moins un million, peut-être deux ou trois millions. Qui décide lesquels sont authentiques ? Al Boukhari ? D’où tient-il ses preuves de cette authenticité, lui qui est né presque deux siècles après la mort de Mohamed ?
        Les hadith ont été commissionnés par les différents émirs arabes selon leurs besoins du moment, et des écrivains et « historiens » doués et prêts à vendre leur âme pour quelques sous étaient contents d’écrire de jolies petites fictions relatant des faits de la vie de Mohamed.

        14
        1
          Zoro
          15 septembre 2017 - 15 h 01 min

          Toi Zombretto en plus de ta foi pourrie ,ton foie le sera bientôt par abus de zombretto ! !!SIGNEZORO. ..Z…

          3
          3
        [email protected]
        15 septembre 2017 - 14 h 23 min

        Votre commentaire passe a cote…introduire les Oulémas comme scientifiques…vous exagérez!! Ils n ont jamais invente un vaccin, un vélo, un train, un satellite ou un vaisseau spatial… Ils s intéressaient a la théologie et non a la science moderne propriété des sociétés Judéo Chrétiennes qui écrasent toute l humanité actuellement avec la High Tech…
        les Oulémas ont invente un téléphone cellulaire ou la carte de crédit… ? Tu n as pas encore compris l emprise de la science moderne sur cette société. Cette science moderne te permet de voyager dans l espace et te faire soigner quand tu es malade…. les Oulémas n étaient pas des médecins qui guérissent le cancer ou pratiquent la greffe des organes…Ils n ont jamais développé des armes de destruction massives…

        5
        1
        Krimo
        15 septembre 2017 - 17 h 35 min

        Abou Djahl,

        Comment le dernier pays barbare (au sens plein du terme) d’Europe, en l’occurrence l’actuelle «douce France» est rentrée dans la civilisation. Charlemagne, à l’occasion de son sacre, reçut depuis Damas un instrument qui indiquait l’heure, une horloge.

        C’était surement de la part d’un Suédois, un pur viking de l’heure …… n’est-ce pas Abou Djahl.

        “Mieux vaut ne rien savoir que beaucoup savoir à moitié !”

        5
        1
    jughurta
    15 septembre 2017 - 1 h 22 min

    Oula on est passé d’ un site patriotique basé sur la réflexion structurelle à un site de koffar blasphémateur islamophobe ? Je suis musulman et fier messieurs, au revoir à vous tous avec grand plaisir.

    3
    17
      Mohamed El Maadi
      15 septembre 2017 - 18 h 56 min

      [email protected]

      Vous vous trompez ! AP met en évidence l’instrumentalisation fait pas certain de la religion a des fins de politique politiciennes .On n’a du boulot les gars au pays déjà par commencer a mettre ses poubelles au endroits prévues car la propreté fait partie de la foi.

    Karamazov
    14 septembre 2017 - 20 h 20 min

    Yakhzik ina3lik ya echitane qui m’a fait me tromper de confusion entre des ânes à Grammes et m’a fait languer ma fourche. Ontar : basmallah, blasmallah, et beslamah. Selek’ha ya Mes3oud.
    Astaghfirou allah !

    5
    17
    Salim31
    14 septembre 2017 - 19 h 50 min

    L algerie post independance a connu en 50 ans toutes sortes d experimentations d ideologie de politiques et d evenements qui ont faconne et concu le jeune algerien il ya eu le l ideologie socialiste avec parti unique _ l ideologie panarabiste avec
    l arabisation s en suit l islamisme violent avec le terrorisme et enfin un melange rente corruption associe a l ideologie islamiste a crrer des jeunes ou travailer signifie societe nationale ou fonctionaire _qui parle uniquement une demi langue « arabe »_qui ne conaissent pas vraiment la race des algeriens _en surpoids du au produits de la rente et manque d exercice et tous subissent la pression religieuse ettouffante et inquisitrise pour des jeunes ou des enfants _toute cette melee inextricable mme benghabrite essaye de la demeler fil par fil mais les oulamas voient que le vrai probleme reside dans une basmala non imprime _ au fond c est des oulamas _il parait meme qu ils on inventer la machine a remonter le temps _et ils sesont deledeportes en l an 1633 annes du proces de galilee _ ; les oulamas de l epoque on faillis l execute il a afiirme que la terre etait ronde on est pas loin ..

    12
    1
    couscoussia
    14 septembre 2017 - 19 h 38 min

    pendant ce temps…. les tunisiennes ont désormais le droit d’épouser un non musulman sans certificat de conversion !

    9
    3
    Karamazov
    14 septembre 2017 - 17 h 30 min

    Une experte algérienne ??? Je me tâte pour savoir si je dois en rire ou en chialer, le temps que je sache s’il s’agit d’un pléonasme ou d’un oxymore. Ou rien que de l’ironie.
    Comme si tous les problèmes de notre système scolaire ne venaient justement pas des pédagogues et des psychologues qui dans le plus délirant de leurs blasphèmes ont osé dire qu’on peut substituer une quelconque pédagogie dans l’apprentissage de tout à la méthode psalmodique et aux takrirates.
    Non mais franchement, comment puis-je faire pour ne pas halluciner ? L’Algérie la mère de l’islamité qui se voit admonestée par les plus réacs d’ente-nous comme si nous étions un vulgaire pays sans foi ni lois.

    Quel blasphème ! Supprimer la basmallah des livres scolaires comme si nous étions de vulgaires mécréants c’est le comble des injures que l’on puisse faire à notre à notre extrême dévotion et à notre bigocité. Comme si deux droites parallèles à une troisième auraient été parallèles entre-elles bila idni Allah!

    Quand je vois des algériens écrire que cela ne se fait même pas en Arabie Saoudite et au Qatar je n’en reviens pas! Comme si les Saoudiens et les Qataris sont aussi musulmans et arabes que nous!

    17
    13
      ابو جهل
      14 septembre 2017 - 18 h 53 min

      Einstein disait  » Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres. » tel est le cas de madame la ministre Benghebrit qui nage à contre courant de l’idéologie des gardien du temple de l’obscurantisme et de l’archaïsme .

      21
      5
      Zoro
      14 septembre 2017 - 19 h 09 min

      Et voilà l illustre KARAMAZOV qui nous répète souvent qu il a passé caranta fel kharej (son expression ) le voilà s offrir comme pédagogue à un pays qu il a nié. Elhadra batel ahdar ya SAHBI hdar!!!SIGNÉ ZORO…Z….

      7
      8
        Karamazov
        14 septembre 2017 - 19 h 56 min

        Face à des génies qui suintent l’éruc.. l’érudition, comme vous, je ne pourrais hélas que prendre de la graine de sachant .
        Non mais ! Suis-je pédagogue quand je suis outragé ? Nous les bons musulmans nous sommes vilipendés de partout rien parce que nous sommes fidèles à notre foi. Je pense que la blasmallah -pardon Basmallah, ow – devrait figurer partout à l’entête de tous écrit, et notamment sur les boites et les notices de médicaments ainsi qu’aux frontonx de nos aéroports, sur les ailes de nos navions, de nos fusées, de nos sous-marin nucléaires de nos ordinateurs quantiques et de nos sondes spatiales. Wa 3ala ezayzafoune, awraqi echadjar….. iksitira!

        9
        4
          ZORO
          14 septembre 2017 - 20 h 44 min

          N oublie pas karamazov que tu as a faire a tarazov mon prof d electrotechnique ,si tu te rapelle bien jeanette et sa vache chantaient les poemes patriotiques et elles sont toujours temoins .SIGNE ZORO….Z…

          3
          5
          Sirocco
          14 septembre 2017 - 21 h 07 min

          Non, faites-la figurer même sur les extraites de naissance pendant que vous y êtes monsieur….l’intello de pacotille !

          Ziad
          16 septembre 2017 - 9 h 49 min

           » nous les bons musulmans »
          musulmans, peut être et j´ai des doutes.
          « bons », c´est aux autres d´en juger.
          alors comme disent les allemands:  » ein bisschen Demut »

    Mohamed El Maadi
    14 septembre 2017 - 16 h 51 min

    Polémique Stérile envenimé par des officines apatrides.Je dis au gens du pays « cessez cette mascarade ou tout tourne entre hallal et haram » permis pas permis » .Vous devez travaillez votre civisme et votre éducation car il est dit que deux choses pèseront lourd sur la balance le jour dernier qui sont la crainte pieuse et le bon caractère.
    Tout le monde connait cette histoire de cette femme archi pieuse et une autre modéré dans sa pratique .La première avait un mauvais comportement et la deuxième était douce avec ses voisins.Celle qui était désagréable a fini au feu et l’autre au paradis;A MÉDITER;

    14
    3
      djahraoui
      14 septembre 2017 - 17 h 55 min

      la suppression de la basmallah est une attaque vicieuse volontaire contre l’islam .
      toute le monde essaie de noyer le poisson
      > les uns essayant de nous intimider parceque un tel academicien ……….
      > les autres que l’islam allie la pratique et le bon comportement et donc c’est mal de se comporter en affirmant que debuter tt acte de la vie d’un musulmn lire écrire travailler voyager vendre acheter commence par la basmallah c UN FONDEMENT ++++ NON NEGOCIABLE+++++ loin de tte polémique et L’ALGERIE à Madame Benguebrit and co est majoritairement MUSULMANE ni plus ni moins et rappeler à MME BENGUERBIT que les musulmans ont CONQUIS LE MONDE EN 23 ANS quand la basmallah était leur leitmotiv et non LA PERMISSION DE LEURS MAITRES dans leur politique .

      4
      22
        Beka
        14 septembre 2017 - 20 h 05 min

        T aurais debuter par la bessmalah _walla « takouliuna ma laa taf3aloun  » arreter de rediculiser la religion !vous
        n eted pas au courant que Le monde entier se fou de vous

        11
        Mohamed El Maadi
        15 septembre 2017 - 18 h 39 min

        [email protected]

        Mon propos n’était pas de dire c’est bien ou pas bien .Je parlais de polémique stérile et mettait en avant que l’éducation était primordial et que sur cela qu’il fallait axer nos efforts.

      ZORO
      14 septembre 2017 - 18 h 09 min

      Ai je bien entendu??? desagreable avec ses voisins a fini au feu !!!A3oudou billeh!!! DIEU AIDE MOI A ETRE EN BON TERME AVEC TOUS MES VOISINS POUR EVITER TON FEU!!!!Signe ZORO. …Z…

      9
      7
    Anti khafafich
    14 septembre 2017 - 16 h 09 min

    Question pour un integriste: Pourquoi dans sourat etawba dans le coran il n y a pas de basmala ?

    9
    3
      ZORO
      14 septembre 2017 - 17 h 59 min

      Bravo khafafich tu as tape dans le mile ,les intégristes laics ne sauront jamais te repondre un simple musulman OUI!!!!Signe ZORO. ….Z….

      9
      9
      djahraoui
      14 septembre 2017 - 18 h 11 min

      ALLAH à travers la suppression de la basmala
      montre sa grande colère et rentre dans le vif et toute la sourate est pleine de rappels à l’ordre++++ouallahoua3lem

      2
      9
        Mohamed El Maadi
        15 septembre 2017 - 18 h 50 min

        [email protected]

        Tu n’a rien compris ! C’est une sourate qui appelle au repentir et non a la colère.Pourquoi voir Dieu comme un vengeur alors qu’il est tout miséricordieux ? Voila pourquoi il est inscrit au haut de son trône ceci  » Ma miséricorde l’emporte sur ma colère  » Il faut vous instruire les gars.

      ابو جهل
      14 septembre 2017 - 19 h 19 min

      C’est un oublie des différents rédacteurs du Coran qui se sont succédé.

      3
      3
      arréte saha
      14 septembre 2017 - 22 h 27 min

      je te confirme que aucun etre humain ne connait le pourquoi ? y compris les messagers…
      y’a que CELUI A QUI APPARTIENT LE LIVRE qui détient l’absolue verité , en plus ça nous avancera à quoi de le savoir ou pas ?????

      3
      1
      Mohamed El Maadi
      15 septembre 2017 - 18 h 45 min

      Anti [email protected]
      Je t’explique le fait que la Basmala ne soit pas au début de la sourate le repentir .Chaque sourate contient des commandements mais la miséricorde de Dieu englobe tout ce qui pourrais faire defaut dans son applications;
      La sourate le repentir veut que dire ceci  » Si tu reviens a moi je te pardonne donc la basmala n’a pas lieu d’etre cité car elle est une miséricorde (la sourate)

      Elkhayam
      15 septembre 2017 - 22 h 41 min

      « Ibn Abbas a dit à Uthman: » Qu’est-ce qui vous a amené à combiner le chapitre de l’Anfal et le chapitre de Tawba (repentance) sans les séparer par le verset: « Au nom de Dieu, le compassion, le Miséricordieux »? ) Les avez-vous mis parmi les sept longs (chapitres)? Uthman a dit: «Les chapitres étaient accordés à l’apôtre de Dieu. Le chapitre d’Anfal était parmi les premiers révélés à Medina et le chapitre du repentir était parmi les derniers révélés. Son histoire était semblable à l’histoire du début (de l’Anfal), alors je pensais que cela faisait partie. Puis l’apôtre de Dieu est mort sans nous montrer que cela faisait partie (Anfal), ainsi, je les ai combinés et je n’ai pas écrit entre eux le verset,  » Au nom de Dieu le Compassé, le Miséricordieux « , et c’est parmi les plus longs. »  » Al Itqan » par Suyuti Part 1, Pages 172-173

    ZORO
    14 septembre 2017 - 16 h 06 min

    Au Numide :Tu es lointain , tu es trop long ,mes lunettes tombent dix fois pour te lire ,crois moi tu es trop ara !!!baraaa!!!! je ne te lirai plus!!!!SIGNE ZORO…..Z….

    elkhayam
    14 septembre 2017 - 16 h 05 min

    Au risque de choquer, il faut avoir le courage de dire que la religion musulmane constitue l’entrave principale au développement des pays musulmans (et surtout des pays arabo-musulmans) et à leur intégration à l’ère actuelle, scientifique, post-industrielle, en un mot moderne . Tous les pays de culture musulmane sont sous-développés, archaïques, et gouvernés par des despotes . Imposé à la pointe de l’épée  » Celui qui change sa religion, tuez-le!”» (Sahih Bukhari Volume 4, hadith 3017 page 218 – L’islam impose une obéissance et donc ne peut produire de peuples capables de penser de façon critique, ni d’individus capables de penser librement et indépendamment de la doctrine. Une telle situation est favorable au développement d’un clergé très puissant et elle est clairement responsable de la stagnation culturelle, intellectuelle et économique qui dure depuis des siècles.

    21
    7
    Raïna
    14 septembre 2017 - 15 h 50 min

    Dans toute sociètè l’ècole a un rôle central et primordial reprèsentant l’èducation,
    l’instruction,le savoir,l’apprentissage… Permettant de socialiser et sociabiliser la sociètè.Autant de facteurs clès qui sont une source de dèveloppement et d’èvolution permettant l’amèlioration du cadre de vie et des conditions de vie afin que chacun puisse vivre en harmonie dans un environnement propice avec une vraie justice garante de nos droits et libertès tout en nous rappelant nos devoirs.
    Ces bases sont fondamentales et en parfaite conformitè avec l’islam,les vrais oulèmas et les musulmans en gènèral sont et devraient être des personnes instruites,
    cultivèes,ouvertes et très tolèrantes et non des incultes,des ignorants,des ingras,des pervers,des haineux obscurantistes tels que ces wahabbistes qui cherchent à travestir la religion en voulant nous imposer leur vision obscure…

    19
    2
    Moskosdz
    14 septembre 2017 - 14 h 20 min

    Fini le temps où l’ingénieur, le médecin, le journaliste, l’artiste, l’architecte, l’enseignant etc. étaient considéré de TAGHOUT à éliminer au nom de l’islam et le terroriste poseur de bombes sous les ponts et marchés était qualifié de Mouhandèss!!
    tout était calculé afin de vider l’Algérie de sa matière grise au nom de sa propre religion.

    25
    3
    Bison
    14 septembre 2017 - 13 h 20 min

    Heureusement que ceux qui ont initié cette polémique sont, eux même le disent, des oulémas! autrement on aurait commis l’erreur fatale de les prendre pour autre chose, voire carrément « l’inverse »!!
    Pourtant, un ouléma, ça saute aux yeux qu’il est ouléma! Mais, les « ignares » que nous sommes ne comprennent rien, nous pensons bêtement que pour « calif »ier quelqu’un de ouléma, il faut d’abord qu’il nous étale son CV d’un kilomètre, qu’il nous cite ses exploits, ses inventions interminables, ses découvertes, ses brevets d’inventions, ses publications et ses contributions dans des revues d’ordre mondial… Eh ben non, non non, on peut être un grand ouléma sans rien avoir fait de tout ça !
    Il suffit de se dire ouléma et une bande de copains comme témoins (les uns témoignant pour les autres, les uns nommant les autres) pour devenir ouléma, et, du coup, non seulement vous êtes exempté d’apporter la moindre preuve (de votre qualité de oulema) mais cela vous donne encore des privilèges de dire des c… inconcevables pour un ver de terre, sans que cela n’enlève quoique ce soit a votre satut de ouléma !
    Bien au contraire, les c… d’un ouléma sont aussi des ouloum pour les gens doués de ouloum et non pour les ignorants que nous sommes)!
    C’est dur à comprendre!??
    C’est normal, vous n’etes pas oulema et moi non plus! Tout ça pour vous dire que c’est dur, dur d’etre oulema! Et nous, on se permet de les critiquer a longueur de journée!
    Mon président mazal s’ghir… aya barkawna mat’manchir…

    18
    umeri
    14 septembre 2017 - 12 h 58 min

    Les intégristes islamistes sont dans leur rôle, ils n’ont qu’un seul objectif, pourrir la vie aux algériens, empoisonner l’école par leur intrusion négative, afin de soumettre la société a leur idéologie rétrograde. Ils ne veulent pas de citoyens qui réfléchissent. Ils cherchent a « formater » des bornés, des obtus, des abrutis, facilement manipulables. Nous voulons une école du savoir, une éducation de qualité pour nos enfants, afin qu’ils puissent être armé contre tous les dangers de la vie. L’école a assez souffert de l’emprise d’une idéologie importée, qui ne correspond pas du tout a notre culture. Mme la ministre, ne cédez pas d’un iota a tous ceux qui veulent porter atteinte aux efforts que vous faites, pour sauver l’école du naufrage.

    27
    2
    Hamid Boumsila
    14 septembre 2017 - 12 h 49 min

    Pôvre de nous ! Pôvre Algérie ! Les nations modernes et développées parlent d’amélioration et de perfectionnement des contenus des programmes, de pédagogie, de renforcement des connaissances scientifiques et techniques alors que nous, pôvres musulmans algériens, on perd et on gaspille notre temps à parler, à cogiter et à philosopher sur la « basmala » ! Je suis sûr, mais absolument sûr et je le jure que Dieu doit souvent « rire sous cape », même s’esclaffer ou parfois même s’étouffer de rire !

    22
    6
    jughurta
    14 septembre 2017 - 12 h 47 min

    Elle se cache derrière l’ intégrisme et l’ islamisme pour éloigner l’ Islam de notre pays voila la strict réalité. L’ extrémisme est provoqué par les idéologistes intégristes pas par le BismiLLAH en début de livre. Il faut vraiment être fou ou malhonnête pour créer un pont entre les intégristes islamistes et le BismiLLAH en début de livre scolaire. Ne faites pas exprès de tout mélanger. Des islamistes aux idéologies étrangère intégristes terroristes soumis aux saoud wahhabites, les Algériens n’ en veulent plus c’ est très clair, l’ Islam parcontre est dans nos coeurs, il a toujours fait parti de nous même. A vous de former des cheikh qui appuient sur le hnine et non sur la barbarie. Le  » Hnine » et  » l’ honneur » voila notre Islam. Créer une transcendance basée sur le hossouss et le hnine pour contrer l’ extrémisme wahhabites haineux et sanguinaire. Ce n’ est pas en essayant d’ éloigner l’ Islam de l’ âme des Algériens que vous éloignerai l’ intégrisme et le fanatisme.

    9
    37
      ali
      14 septembre 2017 - 13 h 51 min

      J ai constaté dans mon quotidien que tous ceux qui te parlent en commençant par Bismillah à voix haute c est pour que tu baisses ta garde et pour mieux t arnaquer.
      La foi est dans le coeur,monsieur,pas dans la démonstration.
      Les enfants n ont pas à énoncer la basmallah à chaque fois qu il ouvre un livre même en Arabie Saoudite et en Afghanistan ils ne le font pas.
      Oeuvre plutôt pour un meilleur environnement de l école et Allah te recompenseras…..

      28
      2
      Libre numidie
      14 septembre 2017 - 14 h 22 min

      Les 200000 morts de la decenie noire me font vomir de votre paradis, quand bien meme il serait vrai!!!

      16
      4
        ZORO
        14 septembre 2017 - 17 h 45 min

        Les 200.000 martyrs seront ravis de ta prise en charge par GÉHENNE SIGNE ZORO…Z..

        2
        10
    Yamine
    14 septembre 2017 - 12 h 46 min

    Avec la « bessmala » dans les livres scolaires, l’Algérie sera le premier pays au monde à faire atterrir un engin spatial sur la planète Jupiter, mais aussi le premier pays à mettre au point un remède efficace contre toutes les formes de cancer grace à une nanotechnologie ultra performante et sophistiquée

    29
    9
      Si-Ahmed El Wahrani
      15 septembre 2017 - 9 h 55 min

      Ca se fera fait durant la semaine des quatre jeudis

    Felfel Har
    14 septembre 2017 - 12 h 32 min

    Alors que Nouria nous montre le soleil, la lumière, la sortie du tunnel, les idiots se focalisent sur le bout de son doigt, des futilités ridicules comme ceux qui cherchent à lui barrer le chemin. Notre école doit surtout promouvoir l’ouverture d’esprit, l’apprentissage des sciences physiques, mathématiques et informatiques pour maitriser les nouvelles technologies et entrer dans la modernité du 21ème siècle. Elle doit permettre à l’apprenant à réflêchir (au lieu de psalmodier des formules dont il ne comprend rien), à être rationnel, logique et libre de choisir sa culture selon ses intérêts. Il doit pouvoir définir et choisir sa voie pour apporter sa contribution dans la solution des problèmes de la société. L’école algérienne new look doit être imperméable aux manipulations des idéologues fanatisés du wahabisme et du salafisme. Libérée de ses carcans, elle donnera naissance à de futurs prix Nobel. You will see soon!

    43
    5
      Felfel Har
      14 septembre 2017 - 13 h 48 min

      Les illuminés auxquels je faisais référence n’ont pas l’air d’aimer mon commentaire. Je m’en réjouis, c’est la preuve que j’ai vu juste et que j’ai fait mouche! Le constat est sans appel: alors que Madame Benghebrit veut sortir nos enfants de l’ignorance et leur ouvrir la voie du savoir, du progrès, et de la rationalité, ils s’entètent à vouloir les couler vers les abysses profondes de l’obscurantisme, du fanatisme et du crétinisme (pour mieux les manipuler). Il n’y a pas pire aveugle et encore, s’il y a quelque chose que l’aveugle souhaite, c’est la lumière!

      25
      1
        HZORO
        14 septembre 2017 - 15 h 14 min

        Tu n as pas battu le record ZORO est toujours le premier!!!!SIGNE ZORO….Z….

        Felfel Har
        14 septembre 2017 - 15 h 45 min

        Quand Allah dit « ikra bissmi rabika », il invite le musulman à apprendre à réflêchir, à se cultiver, à enrichir son existence par le savoir et l’esprit critique, à se frotter à des idées novatrices, à imaginer des solutions aux problèmes du monde, à créer, à inventer. Il n’a jamais encouragé le musulman à la paresse intellectuelle, à l’aveuglement dogmatique et au prosélytisme rétrograde. Plus proche de nous, Ben Badis, el 3alem, ne nous déclarait-il pas « El 3ilmou nouroun! » Qu’attendent les adversaires de la nouvelle école pour se fournir en piles électriques et éclairer leur lanterne?

        21
        3
          ابو جهل
          14 septembre 2017 - 18 h 10 min

           » Iqraa  » veut dire  » récite  » ça n’a rien à voir avec  » lis  » ou avec ce que tu viens de dire. La science est un perpétuel questionnement, alors que l’islam a horreur des questions S5 /V101  » 101. Ô les croyants! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient […]

          9
          12
          Zombretto
          14 septembre 2017 - 18 h 38 min

          Si Allah voulait que les musulmans “yaqra’ouna” pourquoi alors ne l’a-t-il pas rendu abondamment clair au lieu d’une petite phrase obscure et dont la signification n’est pas absolument claire, une petite phrase enfouie dans des centaines d’autres qui la contrdisent. Quant au sieur Ben Badis, ce qu’il appelait “3ilm” n’est certainement pas ce que nous entendons par là de nos jours. Il ne parlait pas du 3ilm qui vient de Harvard mais d’El Azhar. Djama3 Zitouna comparé à la Sorbonne ou au MIT. L’un fait de toi un suiveur de traditions, l’autre un chercheur de savoir nouveau.
          Oh, et puis j’oubliais : Allah n’a jamais rien dit à personne. Tout ce que nous avons est une affirmation contenue dans des parchemins obscurs, vieux de 15 ou 30 siècles, qui disent que quelqu’un a dit que Dieu lui avait parlé. Ce ne sont même pas ceux à qui Dieu a prétendument parlé qui ont écrit ces parchemins, ce sont d’autres qui ont vécu longtemps après eux.

          12
          17
          elkhayam
          14 septembre 2017 - 19 h 31 min

          Selon l’orthodoxie musulmane, c’est le calife Othman qui aurait fait une recension définitive en 656, avec quatre à sept copies envoyées dans les capitales de l’empire musulman., Puis il aurait fait détruire les autres versions du Coran. Cependant les spécialistes historico-critiques estiment que la formalisation du Coran s’est poursuivie environ 200 ans après Othman.
          Les premières versions complètes apparaissent aux VIIIe et surtout IXe Abbassides. Des points et des accents ont été ajoutés par des grammairiens perses afin d’éviter une fausse lecture ( le Coran avant cette était dépourvu de voyelles ). Ils ont aussi noté de nombreux commentaires qui expliquent les contenus incompréhensibles. C’est au terme de violentes disputes et de versions différentes que le sens final a été décidé.

          8
          1
          Felfel Har
          14 septembre 2017 - 19 h 49 min

          A Abou Djahel, « Récites! » est une invitation à répéter ce qui a été enseigné et appris. Je comprends aussi l’injonction « Iqraa » comme une invitation a étudier, à acquérir le savoir, à questionner, à rechercher. Par ailleurs, je rebondis sur ce que dit Zombretto, quand, pour illustrer son propos, il compare El Azhar avec Havard et La Sorbonne. Il a simplement oublié de poser la question de savoir combien de prix Nobel sont sortis de telle ou telle université. Interessant à savoir! Salutations à vous deux!

          أبو جهل
          15 septembre 2017 - 9 h 34 min

          Dans nos sociétés l’ignorance est une fierté : d’après Ibn Omar (qu’Allah soit satisfait d’eux), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « nous sommes une nation illettrée, nous n’écrivons pas et nous ne procédons pas par calcul pour fixer les jours du mois à ceci ou à cela, c’est à dire à vingt neuf ou à trente » rapporté par Boukhari ( 1814) et Mouslim (1080)

    ZORO
    14 septembre 2017 - 12 h 29 min

    Madame la ministre a compris tardivement que l’aprentissage de l arabe est imperatif en Algerie si ce n etait son assiduité pour rattraper son retard, son image ne serait guere a envier!!!

    3
    36
      ZORO
      14 septembre 2017 - 14 h 55 min

      Pouces baissent , verite blaisse!!! SIGNE ZORO…Z…

      1
      12
      ZORO
      14 septembre 2017 - 14 h 59 min

      Pouces ,baissent ,Verite blesse!!!!Signe ZORO…..Z…

      10
    LE NUMIDE
    14 septembre 2017 - 12 h 23 min

    LE BOUC EMISSAIRE : l’idéologie arabisante wahabiste et notamment des frères musulmans a toujours employé la technique de propagande du Bouc Emissaire , pour expliquer son corpus indigent des sciences sociales et sa tricherie métaphysique et celle qu’elle entretient avec la simplification de l’Histoire dont elle n’a d’expérience que celle de son imaginaire enflé et emphatique comme celui de son Mousselssel égyptien à deux Guinées .. (en fait comment cette idéologique de bavards , de fourbes et d’outranciers a pu s’importer en Algérie , chez les berbères , peuple socialiste de sobriété , de pudeur , de Hechma et de laconisme … elle a non seulement pollué l’imaginaire algérien mais même l’esprit des élites soi-disant démocratiques et intellectuelles dans leurs appréciations du phénomène politique en général et même celui du cours historique de notre pays et de la vie terrestre même .. ( Signalons que le Bouc Emissaire est une croyance primitive Totémique qui consiste ontologiquement à sacrifier un fétiche, une effigie , un animal ( un bouc) ou même une offrande humaine comme un émissaire aux Dieux pour détourner leurs colères et leurs ires de la communauté plongée dans sa faillite de ne plus savoir faire pour vaincre l’angoisse de son impuissance à faire et à se faire ou de son manque de savoir ou de savoir-faire …C’est par là qu’une communauté est désignée comme primitive , quand dans ses représentations natives et totémiques elle croit tricher avec elle-même et même avec son Dieu … On ne doit ni tricher avec soi-même ni avec Dieu si on est croyant .. Ainsi , les élites algériennes mènent leur peuple à l’invention de ses bouc émissaires .. il y a quelques années on se souvient , le bouc émissaire démocratique c’était l’Armée ( qu’on supplie aujourd’hui à intervenir ) , c’était souvenez-vous les militaires , les pauvres généraux de 92 dont on a fait la Cabale pour les sacrifier comme auxiliaires de Hizb Franssa sur l’autel totémique du chauvinisme anti-français Zaama et ses fanfaronnades qui a plus tard démasqué plus d’un Oulama, d’un Oustad ou d’un Frérot surpris comme son Qatar dans les pires bazars de la France Sioniste et belliqueuse du trafic maffieux et du terrorisme sur les nations arabes .. C’était chaque fois un bouc émissaire , coupable de tous les maux de la Oumma , qui chaque jour, s’enfonce dans ses défaites fatales , dans ses guerres wahabistes et ses massacres terroristes , dans sa tragique condition et dans la risée du monde .. Si ce n’est pas le communiste qu’on égorge , c’est Said Sadi le Kabyle , c’est le pauvre marabout Ahmadia qu ‘on pourchasse … Et la pauvre Noria BenGhabrit dont on a fait selon la dernière mouture du bouc émissaire , la parfaite offrande au Baal wahabiste de Carthage , vengeur et cannibale dont il faut abreuver la gueule de sang, de chair et de fureurs ..Elle est la parfaite victime , d’une élite arabisante et wahabiste de Zélotes aux yeux de Hyènes : elle est moderne , elle est belle , elle est algérienne Hadhria ,elle est francophone et sortable et pardessus tout Femme et Fehla , Harbia et qui veut nettoyer les écuries d’Augias de l’Ecole algérienne que les médiocres et les charlatans ont remplie de mensonges , de fanatismes , de détritus et d’approximations .. Que lui reproche -t-on ? De reformer le système ? il n’est plus réformable tellement détruit et tordu par des décennies de massacres et de terreur … De revenir à l’école algérienne bilingue ou francisante oui francisante ( ils croient nous impressionner avec leurs tabous ) des années 60 et 70 qu’ils ont sabotée ? cette école (on ne prend pas les gants pour le leur dire ) qu’elle est 500000000 fois mieux et plus performante que leur école Daeshienne de ibn Taimia , el Kardaoui , ibn Baz , Ibn Kotb et tous leurs thuriféraires terroristes ignares et obscurantistes

    28
    3
    fritus
    14 septembre 2017 - 12 h 07 min

    On est conviés à choisir entre arabislamiques et islamoarabistes du regime. Comme si l’arabisation et islamisation du baath fln serait progressive, alors qu’en réalité elle n’a qu’infrastructuré le pays et les « cranes » des enfants à l’endoctrinnement religieux.
    Le comble est queils veulent nous vendre une Algerie democratique islamique, où la charia est obligatoire à l’école, meme si vos enfants ne sont pas musulmans ou laics.
    kif kif!!

    16
    4
    Akli Boughzer
    14 septembre 2017 - 12 h 07 min

    Alors que le pays est sur la pente de la faillite, faillite engendrée surtout par l’école qui forme, il faut le dire, des intégristes religieux au lieu de former des citoyens et des cadres compétents pour prendre en main ses destinées, le courant intégriste ne tolère aucune réforme même minime. Fort de son emprise sur la société grâce à cette même école qui lui forme des militants par millions.
    Bravo à cette Dame qui appelle un chat un chat et qui remet à l’heure les pendules déréglées par cette chaîne de l’ex-Fis et tout le courant islamo-conservateur. La tragédie qu’a vécu l’Algérie ne leur a pas servi de leçon, ils en redemandent. N’avons-nous pas perdu assez de temps comme ça?

    17
    5
    Anonyme
    14 septembre 2017 - 12 h 07 min

    Bravo Mme la Ministre. Ne vous laissez pas influencer par ces intégristes qui ont sinistré l’école. C’est de cette manière, par petite touches, qu’ils sont arrivés à leurs fin dans les années 80. Ils ne faut rien leur céder, sur aucun aspect. La religion a sa place dans les mosquées, pas à l’école, sinon c’est la régression assurée.
    Heureusement, les jeunes des générations qui ont suivi la décennie noire sont avertit du danger que représentent ces obscurantistes. Ils y a malheureusement encore trop de programmes télévisés consacrés à l’abrutissement religieux sur nos chaines. La religion devrait être une affaire personnel, jamais un enjeu politique.
    Quand à Al-Magharibia, il suffit de voir qui la finance pour comprendre tout le mal qu’elle souhaite à notre pays.

    22
    4
    Zombretto
    14 septembre 2017 - 11 h 52 min

    Le pouvoir algérien ne veut pas réellement vaincre l’intégrisme islamique, il veut seulement le contenir juste assez pour se perpétuer au pouvoir. Il joue les équilibristes, c’est tout, car si il y a 20 ans, ce pouvoir avait résolument fait face et séparé le religieux de la politique et du système d’éducation, qu’est-ce que les islamistes auraient pu faire qu’ils n’avaient déjà fait ? Ils étaient vaincus militairement et sécuritairement, ils n’avaient plus de griffes. Bouteflika leur a redonné des forces afin de perpétuer le pouvoir en place.

    22
    3
      Abou Stroff
      14 septembre 2017 - 13 h 38 min

      cher zombretto, je te salue! je l’ai souvent écrit: la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste ont des intérêts convergents pour ne pas dire identiques. la marabunta s’enrichit à grâce à son monopole sur la distribution de la rente tandis que la vermine en accapare une partie grâce à son quasi-monopole sur les commerces formel et informel (il y a bien une division « scientifique » du travail). en outre, la vermine sert de repoussoir étant donné qu’un être sensé préfère être gouverné par des voleurs plutôt que par des tueurs. enfin la religion étant la drogue la plus dure jamais produite par l’homme, elle sert et la marabunta et la vermine pour endormir la plèbe qui passe son temps à s’interroger sur le sexe des anges et oublie de poser les questions qui fâchent

      16
        Zombretto
        14 septembre 2017 - 18 h 54 min

        Eh oui, ya Abou Stroff… Que peut-on ajouter à ce que tu dis ? Entretemps, les méfaits de l’islamisme continuent de s’aggraver, ne serait-ce que la démographie galopante. Les musulmans disent Allah inoub, donc on peut continuer à procréer sans crainte de voir nos enfants crever de faim. Allah est-il en train de “nouber” en Egypte où des centaines de milliers de gens habitent les cimetierres et les terrasses à cause de la surpopulation et de la pauvreté ? Sans oublier des centaines de milliers de zebbaline, des gens qui habitent dans d’immenses décharges d’ordures et vivent de ces ordures ? Pourquoi cela n’arrivera-t-il pas en Algérie un jour ? Pourquoi, on est fait d’une matière différente nous autres algériens ? Allah va nouber pour nous, parce que nous c’est nous ?

        5
        2
    Vrai Danger !
    14 septembre 2017 - 11 h 45 min

    aprés la génération des algeriens nés entre 62 et 70 je dirais ….il n’y aura plus de génération qui parle à l’aise une langue structurée telle que le Français ( qui est un acquis de taille ) , ils feront comment les autres générations face à l’ére des nouvelles technologies ?
    internet ( le nouveau monde ) est fait en caractéres latins , de gauche à droite , vous voyez le probléme de la langue arabe ….la seule issue c’est d’enseigner à fortes doses l’anglais et le français à nos petits. lol

    19
    4
    anti abou lahya
    14 septembre 2017 - 11 h 39 min

    Entre autres c’est pour ça et donc pour contrer tout lavage de cerveaux de nos enfants par ces chiens d’intégristes que je voudrais que said soit le président et garder Mme la ministre à son poste , elle qui se bat magnifiquement et pratiquement seule contre cette horde de singes arabophonisés qui n’ont rien saisi du coeur et de l’essence méme de la religion mais plutôt juste de ce qui se voit à l’extérieur …des conneries quoi ….et pire encore …qui n’ont rien à avoir avec la vraie religion , DIEU n’a jamais parlé de barbe , de pantacourt , de jilbab ninja , siwak et tout ça …
    et le danger commence quand ils font croire aux gens qu’il faut prendre leurs enfants à la mosquée dés l’age de 3 ans , 4 ans …c’est là où tout le désastre intellectuel prend forme …(l’aliénation mentale )

    16
    4
    Anti GMG
    14 septembre 2017 - 11 h 09 min

    C’est aussi à cause de Madame la ministre algérienne de l’éducation qu’il n’y a pas de basmala introductive à la sourate du Coran n° 09 (Al Tawbah). Les islamistes au lieu de dire la basmala quand ils font la prière (au début de la récitation du Coran), ils ne le font pas, par ce que Bid3a, mais dans les manuels scolaires, ils l’a ramènent encore une fois. Quelle bande ignorants!!!

    23
    3
    Lghoul
    14 septembre 2017 - 11 h 05 min

    Pendant que les nations averties progressent et se battent contre l’ignorance et la pauvreté, en Algerie on débat encore des futilités qui n’avanceront le pays même pas d’un iota.
    Et pourtant il y a l’éducation religieuse qui est a part.
    Imaginez chaque livre d’écoliers en Europe chretienne est griffé d’une croix et d’un mot de la bible ! Sommes nous stupides a ce point pour ne pas faire la difference entre l’instruction de l’enfant et la croyance ? Pourquoi ces mercenaires payés par les wahhabites veulent-ils a tout prix nous faire retourner a l’age de la pierre ? Car le but est de propager l’ignorance et une fois on a un peuple igorant, on pourra faire tout de lui au point ou il pourra meme se proposer esclave heureux et a quatres pattes a Riyadh. L’éducation et l’intelligence sont haram; on est nés que pour servir et cultiver les meilleures oranges de la mitidja pour le palais royal des wahabites. Ainsi, on serait accéptés comme les “meilleurs musulmans” du monde. Chers compatriotes: Ces tartuffes sont en train de privatiser le bon Dieu au point ils se confondent meme avec lui. Pour ceux qui peuvent se souvenir des années 70/80, l’Algerie a reculé de 3 siecles en arriere depuis que la malediction wahabite nous a infecté. Pauvres enfants et pauvre avenir !

    29
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.