Londres et le GIA

alerte terroriste
La station de Parsons Green visée par l'attentat. D. R.

Par Kamel Moulfi – Les Londoniens qui étaient dans le métro, vendredi matin, à la station Parsons Green, ont eu de la chance : l’engin explosif caché dans un colis blanc n’a pas complètement détoné. Toutefois, l’attaque terroriste a fait 22 blessés. Quel aurait été le bilan si l’explosion avait été complète ? L’effet de terreur a été produit. La psychose créée par l’attentat a donné lieu à une rumeur sur une deuxième bombe dans le même lieu. A l’avenir, les Londoniens prendront le métro avec la peur au ventre et au milieu de mesures de sécurité draconiennes.

Cet attentat, revendiqué par Daech, rappelle aux Algériens les collectes de fonds en Grande-Bretagne pour le compte du GIA dans les années 1990, des fonds destinés à armer les terroristes qui commettaient des massacres en Algérie pendant que les autorités britanniques adoptaient la lâche et complice politique de l’autruche. C’était sur la place la plus emblématique de Londres, Trafalgar Square, que les terroristes du GIA, à visage découvert, ramassaient de l’argent, distribuaient des tracts de propagande et recrutaient.

Pour parler d’«acte terroriste», les autorités de Londres doivent constater qu’il a frappé dans leur chair les citoyens britanniques. Alors, le comité Cobra – qui comprend des membres du gouvernement et des services spéciaux – a été réuni en urgence par le Premier ministre, immédiatement après l’attentat.

Dans les années 1990, les collectes d’argent ou les actions de propagande destinées à aider des terroristes à tuer des Algériens – et même des étrangers – en Algérie étaient inscrites dans le registre des «libertés individuelles» à respecter absolument. D’autant plus qu’elles étaient considérées comme des «actes de résistance de forces démocratiques contre une dictature», comme était qualifié le pouvoir en Algérie. Des appels au meurtre en Algérie et les communiqués qui les revendiquaient une fois commis partaient du Londonistan. La justice britannique le savait, mais ne faisait rien. Il n’y avait alors pas d’alerte terroriste sur Londres. Hier, après l’attentat, Theresa May a annoncé que le niveau d’alerte terroriste était relevé de «sévère» à «critique».

K. M. 

Comment (18)

    Meli
    21 septembre 2017 - 12 h 39 min

    Echah fihoum klab!! goûtez maintenant à la terreur et à la peur de sortir de la maison!!!




    0



    0
    Moskosdz +Elkhayam
    20 septembre 2017 - 8 h 27 min

    Jamais les islamistes n’ont critiqué l’Anglais,car avant tout,c’est la langue de leur âlem la CIA.




    0



    0
    Anonyme
    17 septembre 2017 - 9 h 26 min

    Reprise imminente des faux attentats en Europe
    Le Département d’État US a lancé une alerte « terrorisme » en évoquant les récents attentats ayant eu lieu en Europe mais pas en Russie et ailleurs. Cette alerte est le prélude à une reprise imminente des opérations clandestines noires visant à maintenir et faire perdurer une tension psychologique sur les populations d’Europe occidentale.

    Cela signifie également que la réserve des candidats aux actes désespérés et à bas coût susceptibles d’avoir un fort impact médiatique, est à nouveau disponible et mobilisable.

    La stratégie de la tension permet d’attiser certains clivages tout en fournissant une base plus ou moins légale à une suppression plus ou moins déguisée des libertés individuelles au profit de l’appareil securitaire de l’État.

    C’est un nouveau front ouvert non pas contre les adversaires connus et perçus comme tel par le système mais contre les citoyens de pays membres de l’Alliance Atlantique de plus en plus rétifs ou imperméables à la propagande et au discours dominants. Un phénomène inquiétant au plus haut point certaines élites et qui n’a rien à voir avec une quelconque influence russe ou chinoise sur les cerveaux de personnes dotés d’une capacité de jugement critique.

    Il faut donc s’attendre à quelques manifestations de type aléatoire impliquant des individus pris d’une soudaine envie de tuer.




    1



    0
    Anonyme
    17 septembre 2017 - 9 h 12 min

    Les monstres se retournent contre leurs maîtres.




    0



    0
    Nasser
    16 septembre 2017 - 17 h 32 min

    A écouter: Mohamed Al Hachemi Al Hamidi ( un tunisien FM) de la chaine londonienne « Al Mustakila » qui s’ingère dans les affaires algériennes….
    https://www.facebook.com/rafaa156officiel/videos/1473007329413784/




    0



    0
    Anonyme
    16 septembre 2017 - 15 h 09 min

     » Cet attentat, revendiqué par Daech, rappelle aux Algériens les collectes de fonds en Grande-Bretagne pour le compte du GIA dans les années 1990, des fonds destinés à armer les terroristes qui commettaient des massacres en Algérie pendant que les autorités britanniques adoptaient la lâche et complice politique de l’autruche. C’était sur la place la plus emblématique de Londres, Trafalgar Square, que les terroristes du GIA, à visage découvert, ramassaient de l’argent, distribuaient des tracts de propagande et recrutaient.

    Dans les années 1990, les collectes d’argent ou les actions de propagande destinées à aider des terroristes à tuer des Algériens – et même des étrangers – en Algérie étaient inscrites dans le registre des «libertés individuelles» à respecter absolument. D’autant plus qu’elles étaient considérées comme des «actes de résistance de forces démocratiques contre une dictature», comme était qualifié le pouvoir en Algérie. Des appels au meurtre en Algérie et les communiqués qui les revendiquaient une fois commis partaient du Londonistan. La justice britannique le savait, mais ne faisait rien. Il n’y avait alors pas d’alerte terroriste sur Londres. « .

    Bien dit ! Le peuple Anglais est innocent de la perversion et du cynisme de ses dirigeants politiques à l’exemple de Tony Blair surnommé le « caniche de John Walker Bush ».




    3



    0
      merde au londonistan!
      16 septembre 2017 - 20 h 58 min

      un peuple, innocent ? arrêtez avec cet angélisme débile! ces gens savent parfaitement que ces racailles étaient des terroristes contrairement aux abrutis qui ont voté pour eux ici même en Algérie ! ils savent aussi que la guerre contre la syrie est illégale c’est une agression contre un pays souverain! alors arrêtez avec ces histoire de peuple , ces gens n’en ont rien à foutre que vous souffriez ou que leurs armes servent à tuer votre père ou votre frère , ils n’en ont rien à cirer il n’y a que leur petit confort de merde qui compte , et nous on peut aller au diable!




      4



      0
    Felfel Har
    16 septembre 2017 - 14 h 28 min

    Albion (ancien nom de l’Angleterre) n’en finit pas d’expier sa perfidie. Elle a fait le lit des terroristes surtout islamistes, elle a fait, et fait toujours, la guerre au monde arabo-musulman, paradoxalement avec la complicité des wahabites et des FM, elle a fait la promotion de la violence et de la guerre contre lui pour s’approprier ses ressources en vue d’asseoir sa domination. Voilà pourquoi je n’ai pas de compassion pour ces criminels, à l’exception des victimes innocentes. Le philosophe Paul Valéry avait raison de nous faire observer: « La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. » En voyant ses citoyens, touchés dans leur chair et meurtris, peut-être aura-t-elle la sagesse de tuer le monstre qu’elle a enfanté. Celà épargnerait à ses sujets (et nous aussi) d’autres crimes, d’autres deuils, d’autres victimes! A la suite de Balzac, Honoré de son prénom, je dis que « La gloire est le soleil des morts », toutes les victimes innocentes de la folie des hommes qui cherchent à contrôler et régenter le monde.




    8



    0
    صالح/لجزائر
    16 septembre 2017 - 14 h 26 min

    ma yhas bi aljamra ghyr li afas alayha.c’est pour cette raison qu’ on dit : La meilleure défense, c’est l’attaque .




    0



    0
    Nasser
    16 septembre 2017 - 13 h 56 min

    Le boomerang revient toujours!




    4



    0
    Elkhayam
    16 septembre 2017 - 13 h 37 min

    Pourquoi les pays de cultures non islamiques non pas ce phénomène d’une telle ampleur du terrorisme islamique ? Une réponse s’impose d’elle même et désigne un seul coupable…suivez mon regard …




    0



    0
    LE NUMIDE
    16 septembre 2017 - 11 h 42 min

    LES ANGLO-SAXONS ET LE TERRORSIME ISLAMISTE WAHABISTE DANS LE MONDE : de tous les peuples occidentaux Aryens , les états anglo-saxons : USA et GB sont les plus impliqués dans la formation , le renforcement , la protection et la manipulation stratégique du phénomène du terrorisme islamiste wahabiste dans le monde arabe et musulman et sont les plus grands complices de ses matrices arabes et islamique dans le monde ( Arabie saoudites , Qatar , Pakistan , Qaida , Daesh , frères musulmans égyptiens etc.. etc..) Non seulement ces états anglo- saxons sont les principaux vendeurs d’armes à ce monstre dans ses guerres de terreur , d’extermination et de domination contre les peuples , mais ils ont toujours utilisé ce terrorisme sanguinaire dans leurs guerres froides et chaudes de 4eme génération à travers le monde ..Mais pire que ca , ils ont toujours abrité les principaux promoteurs et pourvoyeurs idéologiques et financiers wahabistes sur leur territoires et au détriment même de leurs peuples .. LA CAUSE DE TOUT CA , c’est l’alignement quasi structurel de ces états anglo-saxons et leurs maffias avec les deux tètes de l’Empire du MAL dans le monde . L’ARABIE ET ISRAEL : le Wahabisme et le sionisme …. le califat maffieux anglo-saxon americano-britannique et wahabo-israélien a pour dieu le Dollar , et pour théologie : la Terreur , le meurtre de masse ,l’avilissement de l’Homme , la domination des nations , le crime impuni , le sang et la Luxure ..




    3



    1
      chaw
      16 septembre 2017 - 13 h 39 min

      Les Américains et les Anglais dont ils sont issus, sont les peuples les plus belliqueux au monde l’histoire l’a démontré a mainte reprises.
      Ils sont prêts a détruire et ils l’ont déjà fait des peuples entiers et ceci pour juste satisfaire leur soif d’Argent la première et seule motivation qu’ils ont dans ce bas monde.
      C’est leur agressivité qui leur a donné cette avance technologique, ils sont prêt a aller jusqu’au bout tant qu’ils ne rencontre pas de résistance.
      Ce qui leur arrive aujourd’hui les fera t-il réfléchir ? rien n’est moins sûr.




      4



      0
    fritus-Droit de reponse
    16 septembre 2017 - 11 h 32 min

    Sauf que l’islamisme algerien est le fruit de l’arabisation et de l’islamisme d’Etat joué comme levier de pouvoir. Le règime qui a sorti le « FIs » du baath fln, où il convivait en paix dans l’arabislamisme d’Etat, a cru bien faire pour contrer les laics, issus de kabylie en géneral.
    Ainsi la horde islamique avait toute la latitude de préparer le terrain pour la naissance du « Fi (L)S. Quand le FFS était interdit ceux qui avaient concu le fis organisaient les conferences préparatoire ouvertes au grand public, pour condenser l’électorat futur.
    Errer est humain, percister est diabolique. Apres 200 000 morts, la kabylie avait rèsisté au fleau. Plutot que de s’atteler à l’identité ancestrale, les petits agents del Qaradoui et du panislamisme continuent avec leur farce d’un Etat islamique par institutionalisation de la mosquée et l’introduction de la charia dans les écoles. Ce qui porte à croire que l’islamisme est dans le pouvoir et ses manifestations extérieures obeissent à au refus de la société d’obeir à la Oumma. Du reste c’est le projet qu’ils tentent de nous infusionner depuis Benbadis l’assimilateur. Pour etre citoyen on doit se faire islamiser et donc nous arabiser. Le doigt ou la lune?




    5



    1
      Abbas
      16 septembre 2017 - 13 h 33 min

      La kabylie était la base arrière TT simplement et pourquoi maintenant le plus gros des terro se font choper en et autour de la kabilie




      5



      5
        chaw
        16 septembre 2017 - 13 h 41 min

        Base arrière initiée et favorisée par le pouvoir.
        Les terroristes en Kabylie, étaient les supplétifs de l’état pour maintenir son ordre, contre toute velléité d’émancipation démocratique.




        6



        5
        Libre numidie
        16 septembre 2017 - 13 h 54 min

        C’ est ce que le regime veut faire croire! En kabylie le FIS n’ a jamais pris de votes, meme quand il avait la majorite’ dans d’ autres regions! Pour crever son chien on lui invente la rage.
        Pour ton information, le regime refuse un centre culture Francais en kabylie, mais il y en a à annaba,a oran, alger à tlemcen… La France/arabe!




        6



        2
    Prédator.dz
    16 septembre 2017 - 11 h 15 min

    Londres a longtemps été la base arrière du GIA, le Quotidien El Hayat publiait des détails des actions terroristes en Algérie presque en temps réels. Qui sème le Vent…




    12



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.