Ruiné par Mohammed VI et sa famille : le royaume du Maroc frôle la faillite

Mohammed VI fils et frère
Mohammed VI avec son frère et son fils. Le Maroc est une propriété privée. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Régulièrement présenté par la France – son plus fidèle allié en Europe – comme un exemple de réussite économique, le Maroc n’est en réalité pas loin d’être en cessation de paiement. Des sources proches de la finance internationale révèlent que le Makhzen n’avait pas de quoi payer ses dizaines de milliers de fonctionnaires au mois d’août dernier. Et contrairement à certains pays comme l’Algérie, le Maroc ne dispose pas un matelas confortable en devises qui pourrait éventuellement lui permettre de passer l’hiver au chaud. Mohammed VI et le Makhzen ont déjà tout pompé.

Le «Maghrib al-Aqsa» auquel les plus grands spécialistes prédisent un chaos économique et social imminent n’a dû son salut qu’à une aide financière conséquente de l’Arabie Saoudite. Riyad a, dit-on, «mobilisé le Fonds saoudien pour le développement pour pouvoir injecter du cash directement dans le budget» de l’Etat. La presse marocaine a reconnu d’ailleurs hier qu’«un accord de prêt a été conclu  à Rabat le 17 août entre le gouvernement marocain et le Fonds saoudien pour le développement en vue de l’octroi d’un prêt de 500 millions de dollars au Maroc dans le but d’appuyer l’équilibre budgétaire, consacrer les dépenses du personnel et garantir le paiement des salaires des fonctionnaires et les pensions des retraités, au risque d’un vrai shutdown passé sous silence».

L’on précise, en outre, que cet accord a été conclu «à la condition que le gouvernement marocain n’inscrive pas les dépenses de fonctionnement dans le budget d’investissement». En posant une telle condition, les Saoudiens ont voulu pousser l’Exécutif marocain dirigé par El Otmani à distinguer une fois pour toutes les deux chapitres que les gouvernements précédents avaient tendance à confondre.

Il n’est pas inutile de rappeler que c’est Riyad qui a veillé ces dernières années à ce que le Maroc ne s’enfonce pas dans la crise et ne connaisse par conséquent pas de soulèvements sociaux d’envergure. Rien qu’en 2017, le Maroc a bénéficié de plusieurs prêts et dons de ce même Fonds saoudien pour le développement, parmi eux l’octroi, en avril dernier, d’un don de 100 millions de dollars, en appui au financement des PME dans le pays. Sans oublier que le projet de construction du TGV au Maroc a aussi bénéficié d’un prêt de ce même Fonds de 200 millions de dollars.

De nombreux spécialistes soutiennent cependant que l’aide saoudienne ne suffira pas à sauver le Makhzen. En spoliant toutes ses richesses, Mohammed VI et sa famille ont mis le Maroc et les Marocains à genoux. Il faudra certainement bien plus que 500 millions de dollars pour sortir le Maroc de la zone rouge.

S. S.

Comment (60)

    Emilie
    22 novembre 2017 - 1 h 46 min

    Merci aux ultras nationalistes de tout bord , de convaincre le lecteur que le racisme n a pas de frontière!
    Et que même ceux qui s en disent victime , le preche dans une langue de bois influence par la propagande des dictatures du maghreb!

    C est fatiguant de noter que les ultras nationalistes tant Algeriens que Marocains, ont les mêmes baratins a la bouche!
    Comme ceux en france, ils n ont que leur prétention a opposer, alors qu ils sont dans la pire des conditions
    L ego. mal placé, et le racisme évidant!

    Moi qui est avec un marocain berbere, il m avait bien prevenu que derrieres les soit disante blague de certains amis d enfance se cacher bien du racisme
    Et il a raison on retrouve ici , des onces de ce racisme, qui derrière de faux sourrire, haissent copieusement l autre (il a raison pourquoi venir sourrire quand on est raciste, autant assumer et ne pas être faux c…!)

    La preuve ici, je comprends mieux son avis quand il m a dit qu il s en tartiner du nationalisme, et que les ultras nationalistes « cassaient les c….! » avec leur c!
    Autant il ne supporte pas le racisme de son pays, autant ils
    Je commence a me dire que quand souvent des Algeriens ou autre sortent leur drapeau c est bien pour cracher sur les autres (car combien de fois j ai entendu des propos rabaissant envers les autres pays, tout ca pour tenter faire croire a une pseudo idyle et utopie dans leur pays d origine! Que du baratin !
    Et c est bien du racisme!)

    Il a bien raison, certains ici m ont convaincue de ses propos, et je préféré milles fois sa conception, ou il s en foutait de la frontière marocaine et Algériennes vu qu elle etait fruit de l imposition par les colonisateurs de celle ci pour oppresser le peuple Algeriens

    Bref vous donnez une mauvaise image de l Algerie, comme les ultras nationalistes marocains donnent une mauvaise image de leur pays en étant facho!




    1



    1
    anonyme
    7 octobre 2017 - 21 h 34 min

    L’Algérie sortira de sa crise macro économique structurelle (Seul le pétrole, manques de diversifications de ses richesses)
    Et multidimensionnelle (politique, économique, fiscale, financière, commerciale, et sociale),
    A condition, d’appliquer de vraies réformes profondes, radicales, et totales de ses structures, et de ses secteurs économiques
    – Pour la plupart d’entre eux déficitaires, et très très mal gérées, par des managers incompétents, en manques d’autorités –
    Pour se transformer d’une économie rentière assistée (pétrole, et rien que le pétrole, contre importations de tout – alimentaire -)
    A une économie diversifiée, créatrice, et productrice de richesses matérielles
    (priorité urgente des priorités à l’Agriculture, les P.M.E industrielles, l’enseignement, et les formations modernes,de haute qualité)

    Mais, avant tout, il faut réformer les institutions juridiques, politiques, économiques, financières-bancaires,
    Et commerciales (commerce extérieur aux mains des barons, et des bonnets puissants,riches, et protégés au sommet de l’état)
    Touchées par la corruption, les détournements, le laxisme, et le népotisme

    L’Algérie en a les moyens de sa politique, il faut du courage politique, pour les réformes économiques, pour sauver le pays de la faillite




    6



    0
    BabElOuedAchouhadas
    7 octobre 2017 - 9 h 40 min

    @umeri, tu sembles oublier que les trois florissantes industries du Haschich, du Tourisme sexuel et de la prostitution exotique exercée à l’exterieur du pays par les jeunes marocaines, contribuent à hauteur de 62% au PIB du Makhzen (soit environ 62 Milliards de dollars/an) alors que le pétrole à contribué au plus haut de son coût à environ 55 Milliards de Dollars/an. Alors trêve d’amalgames même si je sais que c’est la tasse de thé de tout sujet soumis-consentant qui se respecte.




    7



    0
    umerri
    5 octobre 2017 - 9 h 40 min

    Voilà encore l’orgeuil mal placé refaire surface. Saviez vous que sans le petrole on serait moins que le Maroc?!
    Montrez moi la production par fillière. Balayer devant chez soi et degraisser l’administration qui fait de gros riches sans grandes capacitè ni volonté de produire.




    8



    11
    karimdz
    4 octobre 2017 - 20 h 39 min

    Dernièrement le premier ministre marocos s est rendu en arabie yahoudite pour contracter un emprunt officiellement pour payer les salaires en retard des fonctionnaires, en réalité, pour rembourser un emprunt de 2007.

    Sa médiocrité mimi 6 emprunte pour rembourser un emprunt, c est signe de faillite.




    14



    8
    Med
    2 octobre 2017 - 13 h 12 min

    Chez nous le pillage, la corruption, et la prédation sont plus démocratiques , il y a plus de monde pour se partager la proie, qui , il est vrai , est bien plus grosse !




    18



    17
      Anonyme
      5 octobre 2017 - 19 h 08 min

      Alors ne te précipite pas, attends la faillite de ce Pays, en attendant frotte toi les mains et vas faire les cent pas!!! On sera peut être heurux après cette agonie tant espérée.




      2



      5
    Zzin
    2 octobre 2017 - 12 h 00 min

    Tout le monde savait que l’Algérie qui est en muti crises ; crise de président (roi sans règne légitime car un roi malade laisse le tronc au compétent au niveau santé et esprit ), crise financière et économique et crise d’un pays riche pétrolier (qui ne peut en aucun cas être comparé au pays pétrolier comme Katar ou ZOBAA (Emarat) ou l’Afrique de sud malgré leurs points communs mais à Venezuela .
    Un président qui tient à sa chaise (ou que les opportunistes tiennet à le laisser sur chaise malgré son handicap .
    Mentir aux algériens quant à la crise au Maroc a duré depuis l’indépendance de l’Algérie , une crise imaginaire et qui motivent les responsables algériens pour contrarier le Maroc même en ruinant l’Algérie.
    Les responsables algériens sont aveuglés par la haine et avec eux certains journalistes et pseudos politiciens ou experts qui s’enrichissent en appauvrissant l’Algérie ; pays d’un millions de moujahidines dont des marocains et des milliards de devises pétrogaz
    Dommage, les mojahidines et les leaders algériens ont été marginalisés et les recettes algériennes ont été épuisées quant au Maroc, pays frère et voisin de l’Algérie, il est toujours cible de ces responsables.
    Les personnes disparussent avec leur haine et les pays restent avec leur fraternité = la vérité qui est durable
    .




    28



    30
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 15 h 40 min

      «pays d’un millions de moujahidines dont des marocains et des milliards de devises pétrogaz» dixit Zzin

      Réponse TOZ, la race maudite marocaine n’a rien à voir avec notre révolution, excepté qu’elle l’a trahie, depuis toujours, et la preuve en est que cette trahison a été révélée par la bouche même de notre Émir Abdelkader le berbère soufi et fier de ses origines, qui a affirmé «il vaut mieux faire confiance à un chien qu’à un seul marocain» les marocains ont aidé la France dans ses crimes contre l’humanité en Algérie, une haute trahison que les marocains transforment en une aide à la révolution algérienne, mais en réalité un mercenariat au service de la France toujours maitre du Maroc.




      25



      14
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 15 h 43 min

      Tu dégages de ce site illico, minable mokoko qui s’attaque aux dirigeants algériens qui est strictement l’affaire des algériens, et non pas des mokokos dans ton genre qui devrait balayer devant leur cour et avoir un semblant de dignité pour se débarrasser de la pourriture de narcomonarque et son mekhzène qui empoisonne et trahissent toute l’Afrique. AP laissez passer vous avez laisser passer un mokoko venu défendre son roitelet en s’attaquant à nos dirigeants, pourtant très complaisants vis à vis des mokokos, qui ne les concernent pas du tout.




      22



      14
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 18 h 27 min

      @ZZIN

      A un Makoko qui s exprime,vide ton sac de mensonges et si cela te soulage,qu il te soit permi
      les Algeriens savent ce qu ils valent,un peuple bien eduque,courageux,tolerant et tres patient. Soulage tes soucis frero,le bon roi ne vous a laisses aucune issue pour respirer votre liberte,




      23



      9
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 10 h 08 min

    L’Algérie, en priorité des priorités urgentes, doit radicalement, et totalement réformer, restructurer, et moderniser, son économie, Ses finances (banques bureaucratiques corrompues, obsolètes, de type socialiste, dépassées par les changements modernes) Sa fiscalité (évasions fiscales, non récupérées, en milliards de dollar, de manques à gagner, Informel, transactions, fonciers illégales Impots, et taxes divers), ses douanes laxistes, et perméables (corruptions, népotismes,…), Et son commerce extérieur monopolisé par des oligarches commerçants (d’importations de consommations inutiles), Son enseignement-recherches-développements, et sa formation professionnelle, pour former les élites technocrates de demain
    Pour aspirer à devenir la 1ère puissance économique, finançiére et commerciale en Afrique (Elle en a les moyens et les potentialités)
    Et devenir, ainsi, un pays émergeant, respectable, et acteur important, dans l’Afrique, et dans la Méditerranée, en conflits géopolitiques
    L’Algérie en a les moyens, pour peu d’organisations stratégiques, de coordination et de discipline entre les institutions étatiques
    Et les acteurs économiques (Démocratie, et transparences économiques, et financières dans l’activité économique, et financière)
    (…)




    16



    2
    msili el hili
    2 octobre 2017 - 9 h 57 min

    1 pays Top comme le Maroc en faillite , et 1 pays riche comme l’Algerie en faillite
    c’est impenssable et inadmissible et pourtant c’est la realite – ( Hasbiya ALLAH oua ni3mal wakil)




    13



    13
    Ext
    2 octobre 2017 - 9 h 07 min

    Où sont-ils passés les 50 milliards $ de dettes.
    Où sont-ils passés les dizaines de milliards $,revenus des privatisations de l’économie marocaine au profit de conglomérats étrangers(francais essentiellement).

    Où sont les revenus:
    Du trafique de drogue(23% du PIB=23 milliards $/an).
    Des phophates et de sa transformation en produits secondaires(très lucratif).
    Les recettes de la production de l’Or et des autres métaux précieux que le régime maffieux en place a essayé de cacher l’existence pendant de longues années(un gros scandal a éclaté dernierement a ce sujet).
    Les recettes du tourisme conventionnel et la fortune que procure le tourisme sexuel dans toutes ses composantes(y compris le tourisme homosexuel et pédophilie).
    Ils sont ou les milliards $ tranférés par les marocaines qui exercent la prostitution aux quatre coins du monde.
    Il est ou l’argent de la richesse hallieutique(poisson)bradée aux étrangers.
    Ils sont ou les milliards $ que le maroc recoit chaque année sous couvert d’aide humanitaire et d’aide au développement ect…….ect……….
    Faites vos comptes,ce pays devrait etre plus riche que l’Algérie,surtout que les hydrocarbures ne valaient pas deux clopes pendant des decennies(et les prix se sont encore effondrés ces dernieres années).
    Mais dans les faits,le maroc est dans un marasme économique et social continuel et sans fin depuis toujours,malgré un contexte assez favorable(la tutelle économique francaise et l’appui financier continue des pays du golfe entre autres).
    Alors,il est où l’argent du pauvre peuple marocain!




    22



    10
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 10 h 51 min

      En 1980, le groupe ONA, crée lors du protectorat et détenu alors par la banque française BNP Paribas est revendu a la famille royale du Maroc. Les négociations sont menées par le banquier André Azoulay.En septembre 2003, Mounir Majidi et Hassan Bouhemou lancent une rotation de participations. L’ONA passé désormais sous le contrôle de la SNI, qui elle même est contrôlée à 60% par la SIGER controlee par la famille royale Marocaine.
      Le rayonnement en Afrique d’Attijariwafa Bank qui a signé une vingtaine d’accords stratégiques lors de la dernière tournée du Roi Mohammed VI en Afrique subsaharienne.Ettijari Bank serait la banque chargee par momo 6 de blanchir l argent de la drogue.
      Des câbles secrets de l’ambassade américaine au Maroc révélés par Wikileaks accusent l’ONA et le Palais d’avoir eu recours massivement à la corruption.
      L’année 2010 est un véritable big bang dans le monde politique, économique et financier marocain.

      L’ONA et la SNI fusionnent et sortent de la bourse de Casablanca, formant ainsi un véritable mastodonte royal dont la comptabilité est désormais totalement opaque.

      Cette opération de fusion et de sortie de la bourse est favorisée par plusieurs dispositions prises par l’Etat la même année dont l’inscription de l’exonération d’impôt sur les plus-values sur les fusions inscrites dans la loi de finance 2010.

      Lors du mouvement du 20 février, de nombreux citoyens marocains exigent le retrait du Palais de la vie économique.
      Le magazine Orient XXI pointe en 2016 un soupçon récurrent de conflits d’intérêts, notamment lors des appels d’offres, car le souverain marocain nomme les hauts responsables des sociétés publiques, et contrôle également la Société nationale d’investissement, bénéficiaire de certains marchés publics.
      En conclusion le royaume feodal marocain est pourri jusqu a la moelle




      21



      6
        Akli
        2 octobre 2017 - 13 h 53 min

        Le Maroc n’a pas de ressources et pas d’argent en stock. Dis moi où est partie la rente du gaz et du pétrole. On devrait se comparer au Qatar à l’Arabie saoudite ou Koweit … en termes de niveau de vie et non au Maroc. Au jour d’aujourd’hui, on a quoi en Algérie??, Rien, on importe tout. C’est encore possible, mais pas pour longtemps. Au moment où les pays construisaient leur économie, on délirait sur l’industrie lourde et le système étatique; résultat, pas d’agriculture, pas de système bancaire digne de ce nom, pas d’entreprises agiles et dynamiques et pas d’investissements étrangers.
        Le Roi est un homme d’affaire comme les autres; il investit et fait prospérer son argent.
        Peux-tu nous dire ce qu’est devenu le deuxième gazoduc qui devait relier l’Algérie et l’Italie? Peux-tu nous dire ce qu’est devenu le fameux missile algérien qui devait se fabriquer? Peux-tu me dire la vraie raison pour laquelle feu Boudiaf a été éliminé????




        13



        22
          Anonyme
          2 octobre 2017 - 15 h 59 min

          Le Maroc n’a pas de ressources??????
          Faux, il est le premier producteur au monde de phosphate en pillant celui du Sahara Occidental, il est le premier producteur au monde de drogue grâce à la culture du cannabis dont les plantation se chiffre à des dizaines de milliers d’hectare. Il est premier exportateur de drogue cannabis au monde, en plus de l’exportation de prostitués(es) de domestiques, d’immigration, de terroristes. Le Maroc pillent aussi les produits subventionnés par l’Algérie, il nous inonde de son immigration illégale, de sa drogue, pour détruire la jeunesse algérienne. Il pille les ressources halieutiques, le phosphore, d’autres ressources naturelles du Sahara Occidental. Le Maroc est un territoire encore sous la coupe de la France et des multinationales qui ont construit l’infrastructure touristique. Ces mensonges à l’effet que le Maroc ne possède pas de ressources naturelles, est archi fausse. Ta fraternité «marocaine» ou «frères» avec ta race indigne et maudite mokoko on s’en tape nous en Algérie le peuple algérien malgré tous ses défauts même graves, n’a rien à voir avec ta race de traitres de soumis esclaves, de lâches mokokos.




          19



          5
          Anonyme
          2 octobre 2017 - 19 h 02 min

          @Akli
          L Algerie a investi dans le savoir,le Maroc a investi dans l obscurantisme et l analphabetisme,plus de 30% d analphabetes au Maroc:source le monde
          Environ 10 millions de Marocains, soit près d’un tiers de la population du royaume, sont toujours analphabètes, a indiqué lundi 7 septembre l’Agence nationale marocaine de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA).
          En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/09/08/maroc-pres-d-un-tiers-de-la-population-toujours analphabete_4748519 _ 3212.html#BVUIyTpWCqTVRF1F.99

          La drogue en culture et exportation libre.libre
          Les cultures de cannabis se sont encore étendues au Maroc

          Premier fournisseur de la France en haschisch, et premier exportateur mondial, le Maroc s’était engagé en octobre 1992 à lutter contre le trafic de cette vieille culture locale. Dans son rapport annuel à paraître (1), l’Observatoire géopolitique des drogues émet les plus grandes réserves sur les résultats de la politique annoncée par le pouvoir chérifien.Le pouvoir marocain impliqué dans le trafic de haschisch
          https://www.humanite.fr/node/116820

          Premiere destination du tourisme sexuel:
          http://www.actu-maroc.com/video-documentaire-saisissant-sur-la-prostitution-au-maroc/
          Bon j arrete c est honteux et miserable de continuer a deshabiller la politique sociale d une monarchie feodale qui a detruit le tissu social d un pays frere,prions Dieu d aider les freres Marocains a sortir de cet enfer .




          18



          3
    Kam-DZ
    2 octobre 2017 - 8 h 59 min

    Le Maroc et l’Algérie sont frères dans tout: similitude historique et géographique, populaire et religieuses, .. Ils partagent les mêmes intérêts et les mêmes maux: leurs gouvernants qui se soucient plus de leurs comptes bancaires personnels (et ceux de leurs progénitures) que par l’avenir du pays ou du peuple. Donc, les échecs plus ou moins similaires n’ont rien de surprenant.




    16



    16
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 16 h 04 min

      Nous n’avons rien à voir ni historiquement, ni culturellement, ni rien du tout avec ta race maudite de mokoko, nous comparer nous les algériens avec ta race d’esclave mokoko, est une insulte ultime que tu fais au peuple algérien ex peuple de Numidie dont le Maroc n’a jamais fait partie. Dégage de notre site. AP laisse passer des infiltrés du mekhzène sur son site, qui viennent faire la promotion du Maroc et faire cesser les critiques bien fondées des algériens envers le Maroc ennemi de tous les temps.




      16



      3
    Akli
    2 octobre 2017 - 8 h 59 min

    C’est notre Pays qui est au bord de la faillite: un pétrole à 48 $ et une économie qui exporte 750 millions de $ en dehors des hydrocarbures, une agriculture qui n’assure même pas le tiers des besoins et une cagnotte (450 milliards de $ dont il ne reste plus que 142) qui fond comme neige au soleil… Un budget revu quotidiennement, des importations anarchiques etc…Des investissements étrangers inexistants…
    Le Maroc a su attirer les investisseurs étrangers. Fiat vient de signer un accord pour installer une usine à Tanger après Renault et Peugeot… Les entreprises marocaines sont en train d’envahir l’Afrique. Le centre de Dakar a été rasé et des immeubles en construction poussent à la place de la gare routière. 1700 camions chargés de fruits et légumes traversent chaque jour la frontière avec la Mauritanie vers l’Afrique. Les 500 millions de $ dont parle l’article constituent la dernière tranche d’un prêt contracté il y a deux ans. Les salaires des fonctionnaires marocains se montent à 9,6 milliards de Dh soit 1,4 milliard de $.

    Soyons sincères quand il s’agit d’économie




    15



    24
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 16 h 01 min

      Minable mokoko qui se fait passer pour un algérien pour défendre le plus grand bordel au monde qu’est ton Maroc pourri traitre, lâche, maudit. Dégage de notre site minable propagandiste mokoko au service du mekhzène qui empeste le fourbe infiltré mokoko sur ce site.




      18



      4
    Akli
    2 octobre 2017 - 8 h 44 min

    Il ne faut pas tenter de faire la morale! Notre Pays contient un certain nombre de brasseries où sont fabriqués bières de toutes sortes et vins. Dans nos rues tout est disponible: filles, exstasy, cocaïne etc… L’Islam n’a pas de frontière ni de latitude et les musulmans ne doivent pas être jugés en fonction de leur pays d’appartenance. Allah ne nous demandera pas notre nationalité. Si vous avez un compte à régler avec ce pays, n’utilisez surtout pas la religion!




    21



    16
      Anonyme
      2 octobre 2017 - 20 h 10 min

      Tu dégages de ce site minable mokoko qui n’assume même pas son identité honteuse qui se fait passer pour son maitre algérien que tu n’es pas. Vas-y racoler ailleurs minable mokoko, ce site n’est pas ouvert aux esclaves minables d’un narcomonarque.




      14



      4
    Benhabra brahim
    2 octobre 2017 - 3 h 36 min

    Un constat: Les ouvriers marocains(macons, peintres) qui etaient chez nous sont tous partis pour aid el fitr. Cela fait des mois personne absolument personne n est revenu.
    Je suis sur qu on ne leur a pas accorde de visas de sejour(6 mois).
    La majorite si ce n est tous venaient du rif. (…)




    11



    9
    Les Égarés.
    2 octobre 2017 - 1 h 36 min

    Normalement le Maroc est un Pays Musulman… mais mais se trouve être délinquant , dans le Haram en Cultivant , Produisant et Commercialisant la Drogue Canabis , interdite en Islam de façon formelle …Tant que le Maroc produira cette drogue à titre industriel , ce Pays ne connaîtra pas la prospérité .




    33



    29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.