Interview de Messaoud Djennas

Moudjahid de la première heure, Messaoud Djennas a été chef de service à l’hôpital de Beni Messous.

Après avoir écrit plusieurs ouvrages, Messaoud Djennas évoque ses souvenirs de la Guerre de Libération à Algeriepatriotique.

R. N.

Comment (3)

    Riad Djennas
    3 septembre 2018 - 20 h 05 min

    Just wondering what’s so grand with this man? How can you be so grand and be such an rubbish father!
    He was my father, awful father and awful teacher! Full of himself. Never met someone with such an inflated ego!
    What’s so great about reading books and compiling one from it and calling it your aown! Very smart plagiarism

    Akli Boughzer
    3 octobre 2017 - 9 h 10 min

    Cet homme à l’automne de sa vie respire la bonté et la générosité.Il est modeste comme tous les Grands Hommes.Dommage qu’il y en a de moins en moins dans cette Algérie livrée aux corrompus et aux charlatans de tous poils.Bravo Professeur Djennas,vous êtes admirable pour votre parcours sans fautes.

    6
    1
    BEKADDOUR Mohammed
    2 octobre 2017 - 19 h 40 min

    Sincèrement, j’ai ouvert la vidéo de l’interview, je l’ai arrêté lorsqu’il a évoqué lorsqu’il a parlé de la période où il était Collégien, son refus de chanter la marseillaise ! Cette graine algérienne n’existe PRESQUE PLUS, comment ne pas être en deuil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.