Les dessous du classement insultant de l’université américaine envers le peuple algérien

classement américain
La Maison-Blanche. D. R.

Par Rabah Toubal – Le classement des Algériens comme un des peuples les plus fainéants au monde par l’université américaine de Stanford fait suite aux déclarations intempestives d’un ancien ambassadeur américain en Algérie qui a qualifié, il y a quelques années, l’Algérie de pays «triste», le peuple algérien de «malheureux» et les dirigeants d’«analphabètes trilingues». Il intervient aussi après les griefs articulés, par des officiels, des ONG et des think tanks américains, contre les différents  gouvernements algériens pour les lourdeurs bureaucratiques qui caractérisent l’administration algérienne et entravent la gouvernance politique et économique de notre pays, la non-transparence concernant les transactions financières, économiques et commerciales et les restrictions imposées en matière de droits de l’homme, de liberté du culte et la violation à grande échelle des droits d’auteur et de propriété.

Ces critiques acerbes et inamicales, qui constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de notre pays, se poursuivent aujourd’hui à travers la publication d’une étude réalisée par l’université américaine de Stanford sur 111 pays. Cette étude classe le peuple algérien «parmi les plus fainéants au monde», indiquant que «les Algériens préfèrent les revendications à l’effort au travail».

Ces agressions caractérisées s’insèrent dans le droit fil de la doctrine de Trump «sécurité contre concessions» mise en œuvre avec les monarchies absolues et les dictatures «républicaines» de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena). Ces concessions sont de différente nature. Elles sont d’ordres militaire, diplomatique, financier, économique et commercial et impliquent la préférence quasi-systématique des Etats-Unis aux autres partenaires et même alliés.

Les dirigeants algériens multiplient unilatéralement les concessions au gouvernement américain : le brutal limogeage de Ramtane Lamamra accusé d’excès de patriotisme ; le camouflet subi par Nicolas Maduro qui n’a pas pu voir le président Bouteflika durant sa récente visite en Algérie (même à titre privé) comme il le souhaitait ardemment ; la révision imminente de la loi sur les hydrocarbures pour revenir à la version originelle concoctée par Chakib Khelil en 2001 pour brader à ses maîtres les hydrocarbures algériennes ; le gros contrat de services obtenu récemment par KBR ; les recommandations insistantes de la dernière session du conseil d’affaires algéro-américain (USABC) pour l’exploration et l’exploitation d’urgence du pétrole et du gaz de schiste algériens… autant de révélateurs d’un alignement aveugle d’un pouvoir algérien aux abois sur le vautour américain.

En tout état de cause, cette dangereuse soumission d’Alger aux désidérata et injonctions de Washington commence à inquiéter sérieusement la classe politique et la société civile algériennes ainsi que les différents partenaires étrangers de notre pays, comme la Russie, la Chine et la France notamment.

R. T.

Comment (40)

    arezki
    10 octobre 2017 - 15 h 22 min

    « Pays triste »-« Peuple malheureux »-« Dirigeants analphabètes » ,malheureusement ce n’est pas un scoop. Comment changer tout cela ? Voilà la bonne question à laquelle il apporter la réponse.




    3



    0
    lina
    9 octobre 2017 - 18 h 17 min

    il faut pas se voiler la face, les impressions des américains, sont les mêmes émises discrètement par les ambassadeurs accrédités à Alger, ils le disent entre eux, entre 4 murs, l’image de l’algerien, à changé, depuis l’ere de houari boumedienne, qui poussait l’algerie , et les algeriens à relever les defis..du barrage vert, à l’edification d’une industrie, à la formation tout azimut, dans tout les domaines,mêmes les plus pointus..il y a tres peu d’algerien qui savent que l’algerie en 1975 était classée par l’onu, en ce qui concerne l’indice, de l’enseignement, la santé, l’industrie…mieux que l’espagne…l’algerie était en avance 1975, dans le domaine des technologies nouvelles, informatique, et recherches nucleaire sur le canada, d’ailleurs la 1ere promotion des ingenieurs en informatique est sortie en 1975, c’est l’islamisme, injecté par l’aile la plus rétrograde du FLN, qui a tout cassé..l’intrusion de l’islamisme et le charlatanisme, à l’école, à l université, et même dans les usines, …c’est l’invention des arabo baathiste, islamistes, comme taleb el ibrahimi, le destructeur la culture et de l’école algerienne, avec biensur avec la benediction de la « lumière »…chadli bendjedid, qui voulait prouver aux saoudiens et aux autres monarchies médiévales du golf, qu’il n’a rien avoir avec Hourai Boumedienne..taxé de laique etc…chadli est allé très loin , pour garder le pouvoir lui et les forces rétrogrades qui l’entouraient à l’époque, dans la compromission avec les forces de l’obscurantisme…jus qu aux années 90 ou il a contre l’avis de l’armée, les services de sécurité, les intellectuels des l’époque, et contre même la constitution…donné l’agrément du parti fasciste le FIS…la suite on la connait…et on continue à en subir les conséquences…à ce jour…école…salafisées…des enseignants intégristes, qui font la guerre maintenant à nouria benghebrit…qui forment des bacheliers lignards…presque analphabète…économie parallèle, informelle…médiocrité, paresse des élites devenues rentières…improductives…etc…donc ce que pensent les américains…ou les autres…n’est autre que le reflet de notre réalité.actuelle ..amère …




    9



    5
    Chaoui ou zien
    8 octobre 2017 - 17 h 13 min

    Faineants, maalich ! quant a vous les amerlocks continuez de travailler 24 sur 24 avec tous les problemes sociaux qui s’ensuivent: divorces, enfants drogues, depression, suicides etc. Mais voila 10 raisons trouvees sur la toile en qui nous nous reconnaissons et qui nous font honneur nous les faineants :
    1 – Être fainéant stimule la créativité : on est plus apte a reflechir a de jolies choses.
    2 – Être fainéant apaise les tensions : on met son cerveau en pause (en friche) et on se sent apaise.
    3 – Être fainéant remet les idées en place : on s’en remet au bon dieu
    4 – Être fainéant aide à rêver : on voyage gratuitement
    5 – Être fainéant chasse les pensées négatives : on ne pense qu’a notre bien etre
    6 – Être fainéant nous empêche de râler : comme le font les francais
    7 – Être fainéant booste l’énergie : on se permet de se reposer reellement et de recharger ses batteries.
    8 – Être fainéant permet de se recentrer: en ne faisant rien on se concentre sur l’essentiel
    9 – Être fainéant force à faire des économies: quand on ne fait rien on ne risque pas de faire des depenses inutiles
    10 – Être fainéant nous force a vivre l’instant present: on ne se preoccupe plus ni du passe ni de l’avenir.




    5



    7
    Mahmoudi
    7 octobre 2017 - 13 h 25 min

    Mus, le Prophète Mohamed QSDSSL a dit : « Comme vous êtes, vous serez gouvernés ». Conclusion: Les dirigeant ressemblent aux dirigés. Rabbi Yestour !




    8



    4
    ali
    7 octobre 2017 - 7 h 58 min

    ols n’ont pas tout à fait tort arretez de jouer aux patriotes sinceres alors qu’avant 9h la moitié des commerces sont fermés. étant gosse j’achetais le pain à5h du matin assez d’hypocrisie alors




    22



    1
    Mus
    7 octobre 2017 - 0 h 11 min

    Le peuple est comme un enfant. Il regarde faire ses parents pour les imiter ensuite. Si ces parents sont honnêtes, travailleurs et sérieux, alors l’enfant qu’est le peuple le sera aussi et pourrait même les surpasser. Mais lorsque les dirigeants (parents) sont des fainéants, des escrocs, des prédateurs, des jouisseurs et des bons a rien d’incapables, il ne faut pas s’attendre a ce que le peuple, malgré son génie originel et intrinsèque, soit autre que ce que sont ses dirigeants. Aux autres peuples de le classer pour ce qu’il est devenu a cause de ses dirigeants, c’est a dire la risée des nations de ce monde.




    19



    1
    Moskosdz
    6 octobre 2017 - 23 h 08 min

    Un peuple qui court plus vite à 4 heures du matin pour arriver à l’heure de prière,mais arrive en retard à son boulot à 8 heures peut-être classé même par un Togolais de peuple de »Erragda wat’mangi »




    19



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.