L’Arabie Saoudite emboîte le pas à l’Algérie et recourt à la planche à billets

riyal arabie saoudite billets
L'Arabie Saoudite est touchée de plein fouet par la crise. D. R. économique.

Par Ramdane Yacine – La crise qui frappe de plein fouet l’économie saoudienne a conduit le gouvernement à recourir à l’impression de billets de banque, malgré la hausse des taux d’emprunt du gouvernement, la baisse des réserves de change et des dépôts publics.

Le gouvernement saoudien a imprimé pour 213,9 milliards de riyals (57 milliards de dollars) de billets de banque en août dernier, et 205 milliards de riyals en juillet 2017, soit une augmentation de 8,9 milliards de rials en un mois, selon les données de l’Agence monétaire saoudienne, cotée par le journal en ligne Al-Khalidj Al-Djadid.

Selon les analystes, l’impression des billets de banque témoigne de l’augmentation des pressions financières auxquelles le royaume est confronté en raison de la faiblesse des prix du pétrole et de la stagnation de l’économie.

Mais il est à craindre une dépendance à l’égard de la politique d’impression monétaire, en raison de la persistance de la baisse des réserves de change, du taux d’inflation élevé et du faible taux de change du riyal saoudien par rapport aux devises étrangères.

Si l’instance monétaire saoudienne ne pipe mot sur la destination que prennent les milliards de riyals imprimés, les experts financiers estiment que cet argent sera injecté pour éponger le déficit budgétaire du royaume qui est évalué à plus de 51 milliards de dollars pour l’année en cours, en raison de la diminution des ressources financières du pays.

L’économie du royaume a de nouveau régressé après la stagnation du secteur pétrolier et le gouvernement a mis en œuvre des politiques d’austérité visant à réduire le déficit budgétaire de l’Etat causé par la baisse des prix du pétrole.

La crise financière qui secoue le royaume est manifeste dans ses réserves de change qui ont fondu comme neige au soleil, enregistrant une perte de 74 milliards de dollars en une année (août 2016-août 2017). Le total des pertes en réserves de change depuis le début de la crise en 2014 est de 245 milliards de dollars, selon les données de l’article du journal Al-Khalidj Al-Djadid. Ainsi, les réserves du royaume, qui étaient d’environ 732 milliards de dollars en 2014, s’établissaient en août dernier à quelque 487,6 milliards de dollars, selon l’instance monétaire arabe.

L’Arabie Saoudite fait aussi face à une dette publique qui l’a contrainte à recourir à des prêts pour combler le déficit des recettes fiscales. Selon le ministère des Finances saoudien, la dette publique, au 31 décembre 2015, était d’environ 37,9 milliards de dollars, soit 5,8% du PIB du royaume. Le 30 Juin, 2017, la dette publique s’est élevée à 91 milliards de dollars, dont 54,5 milliards de dollars de dette intérieure et 36,5 milliards de dollars de dette extérieure.

Ce qu’il convient de souligner in fine, c’est que si la situation des pays producteurs de pétrole membres de l’Opep est peu enviable, c’est en grande partie à cause de la politique pétrolière du royaume wahhabite qui fait le gendarme des Etats-Unis dans la région du Moyen-Orient et surtout dans la cour des pays pétroliers.

R. Y.

Comment (31)

    Felfel Har
    4 octobre 2017 - 20 h 03 min

    Quoiqu’on dise, les Saoudis (que je ne porte toujours pas dans mon coeur) sont dans une meilleure situation que nous: ils ont utilisé une part non négligeable de leur manne pétrolière pour développer leur pays, ils ont investi à l’étranger (700 milliards de dollars en Bons du Trésor américain au moins) et une immense cagnote dort dans leurs Fonds de Développement. Cerise sur le gâteau, leurs réserves de pétrole sont encore énormes et leur quota au sein de l’OPEP est l’un des plus élevé. SVP, ne comparons que ce qui est comparable! Seul un cerveau malade est capable d’une telle ineptie, une telle baliverne. Chouffou ya ness, notre idée de faire travailler l’imprimante de billets a été reprise par les Saoudis. Qu’attendez-vous? Un prix Nobel de l’économie puisque nous sommes en pleine saison! Dans les années 80 aux USA, les adversaires de Reagan parlaient de « voodoo economics » quand ils critiquaient sa politique de dérégulation à tout va des marchés, de la poudre de perlimpimpin, censée produire des miracles selon certains. Trente ans après, point de miracles! Pire, c’est la dégringolade! Ceux qui n’ont rien appris des déboires des autres, sont condamnés à refaire les mêmes bêtises.




    13



    1
      Cheikh kebab
      4 octobre 2017 - 23 h 52 min

      Bien dit felfel. Rien de comparable! Le ryal saoudien est garanti par ses réserves pétrole et sa production 20 fois la notre.




      8



      0
      E=MC2
      5 octobre 2017 - 14 h 40 min

      Hey l’ami, tu as oublié la formidable manne que lui rapportent hadj et omras, elle ne se tarira jamais! Méme s’il perdaient tout, cette fortune leur permettra de tenir le coup.




      3



      0
    Don Quichotte
    4 octobre 2017 - 18 h 02 min

    Avec tout ce qu’ils ont tiré du pétrole et soutiré aux pauvres croyants qui vont faire le hajj, ils sont donc obligés d’en arriver là?
    Les pays qui ne disposent pas de cette manne financière ont bien été obligés de ne pas « s’endormir sur leurs lauriers » et s’en sortent plutôt mieux finalement.
    Planche à billets = Inflation prévisible.
    Mais comme partout ce sont toujours les plus pauvres qui trinqueront !
    Quoique le terme « trinquer » est plutôt inadapté en ce qui concerne ce triste pays.




    8



    1
    droit de réponse
    4 octobre 2017 - 17 h 17 min

    Dans les années 30,Hitler avait remarqué que les juifs développaient une économie parallèle dans le pays qui était en crise, ils détenaient l’argent(monnaie) l’or ,les œuvres d’art etc… et ne participaient pas à la reconstruction de l’Allemagne après la première mondiale les transactions importantes ne se faisaient que dans leur communauté et l’argent n’est jamais reversé dans les banques,l’Allemagne était au bord de la banqueroute alors le fűhrer décida de les éradiquer avant qu’ils ne détruisent l’Allemagne.En Algérie la situation est identique nos islamistes utilisent la même tactique pour mettre le chaos en criant à qui veut les entendre que déposer l’argent dans la banque est illicite du point de vue religion c.à.d haram ce qui est réellement faux.Leur but est de déstabiliser l’état pour s’accaparer du pouvoir;dernièrement ils poussent le ridicule jusqu’à dire que les banques telles que la Société générale la BNP etc… collaborent avec les sionistes façon de dire au peuple évitez les, mais quand il s’agit de déposer des fonds dans les banques du moyen orient installées chez nous là ça devient hallal parce que votre argent transitera par le moyen orient pour finir dans les banques juifs des USA ou de l’UE,votre argent sera exorcisé.Avant ils disaient fièrement qu’au moyen il n’ y a pas d’impôts parce que c’est haram que diront ils maintenant que ces pays l’instaure.A mon avis le problème de l’Algérie c’est eux.




    19



    2
      droit de réponse 17h17
      4 octobre 2017 - 17 h 27 min

      PS je rajoute l’Etat a aussi une très grande responsabilité dans la situation actuelle pendant deux décennies il ne s’est pas occupé de l’Algérie économiquement il n’a fait que de l’humanitaire et de la politique tant à l’intérieur surtout à l’extérieur.L’état s’est montré trop faible envers ceux qui veulent retarder le pays dans tous les domaines que ce soit économiques ou de l’éducation




      10



      1
        said
        9 octobre 2017 - 16 h 23 min

        Vous avez raison! C’est la malédiction du Sahara Occidental




        1



        1
      n poids ...une seule mesure
      4 octobre 2017 - 23 h 46 min

      j’irai encore loin : depuis une bonne quainzaine d’années je commençais à douter de la définition qu’on donnait au mot Riba …et aujourd’hui et d’aprés des dizaines d’articles qu’on peut facilement retrouver sur le web , je suis étonné de voir qu’une frange de théologiens scientifiques sont unanimes à dire : au jour d’aujourd’hui nous ne sommes pas tout à fait clair (100%) de la bonne définition de Riba , pour moi c’est clair car à l’époque le mot riba s’utilisait quand la monnaie était juste de l’argent métal et de l’or métal , ce qui n’est pas du tout le cas de nos jours , bref tout ça est à revoir et je reste convaincu que la définition qu’on nous sert de Riba …n’est pas la bonne .( c’est juste pour moi cette approche , je ne dis à personne de me croire , bien au contraire ..mais cherchez à trouver le vrai de l’ivraie .




      5



      1
        PRAGMATISME
        5 octobre 2017 - 10 h 11 min

        L’interprétation des lois religieuses est simple même très simple: ce qui va dans l’intérêt des Saoud est licite (hallal), ce qui ne les arrange pas est illicite (haram)!




        5



        0
    hrire
    4 octobre 2017 - 17 h 13 min

    Deux regimes totalitaires riches et sui comptent le plus grand nombre de pauvres.A une question quelle est la diffrence entre un regime de l’occident et celui arabe ,sa reponse le regime de l’occident c’est comme cuvette a l’Anglaise pour l’enlever il suffit de la deboulonner et piur l’Arabe c’est comme cette a la turcque pour l’enlever il faut tout detruire




    11



    3
    chibl
    4 octobre 2017 - 15 h 06 min

    Et que peuvent faire les arabes fossoyeurs a part fabriquer de la fausse monnaie.




    11



    10
    TOLGA ZAÂTCHA
    4 octobre 2017 - 13 h 58 min

    Eh bien moi, à présent, je vais fabriquer des billets de Monopoly….. pour subvenir aux besoins de ma famille et de tous les pauvres gens qui vivent dans mon entourage. Yakhi t’messkhir ! Yakhi… Nous sommes en plein carnaval fi dechra ! El Bombardi l’avait prévu bien des années au paravant… Saha y’a le visionnaire !




    26



    1
      n poids ...une seule mesure
      4 octobre 2017 - 23 h 48 min

      évitez la case « prison » lol




      2



      0
    Rien ne va plus!
    4 octobre 2017 - 13 h 34 min

    Moi, je vais fabriquer moi-même les faux-dinars qui me reviennent de la Pauvreté Nationale (j’allais dire la Richesse Nationale, mais ce n’est vraiment plus le cas) pour soulager un peu le travail de la « planche à billets ». Je suis un bon patriote, moi. De toute façon, ils ne vaudront ni plus ni moins que les vrais faux-dinars officiels.




    11



    3
    zaatar
    4 octobre 2017 - 13 h 01 min

    Notre planche à billets est en bois scellée au sol. Celle de l’Arabie saoudite est également en bois, mais montée sur des roulettes avec un mat et une voilure.




    7



    2
    Riposte
    4 octobre 2017 - 12 h 47 min

    Avec tout les reserves d’OR que possede l’Algerie (…) futur braquage organisé !




    12



    0
      n poids ...une seule mesure
      4 octobre 2017 - 23 h 51 min

      nous possédons hélas que l’équivalent de 6 milliards de dollars en Or , c’est à dire juste 5 à 10 jours de dépenses publiques …




      4



      1
    LE NUMIDE
    4 octobre 2017 - 12 h 03 min

    LES PETROLEUSES : l’Arabie Saoudite sur ordre toujours des Stratèges US de la Maison Noire , du Pentagone et du Départment of State , sous tutelle sioniste , a cru faire mal pour des motifs stratégiques aux Perses d’Iran et à la Russie de Poutine en baissant les prix de pétrole par l’augmentation de l’Offre .. elle a réussi a se ruiner et à ruiner au passage l’Algérie Paresseuse , le Venezuela et d’autres pays de pétroleuses .. l’Iran et la Russie , nations Aryennes dont les peuples savent souffrir et résister ont bien reçu le coup sur le dos mais leurs ressources nationales en résistance, en discipline militaire , en qualité de population et d’élites , en économie réelle et vivrière, savoir faire et savoirs scientifiques et en richesses diverses ont réussi leur pari et à l’heure où l’Arabie patauge et imprime sa monnaie de singe , ils l’encerclent au Liban , en Syrie , en Irak , au Yemen et même au Qatar tandis que que le Baltagui American Trump la rackette à coup de milliards pour préparer ensuite avec Netanyahou son dépeçage final .. La pauvre Algérie , pétroleuse de seconde catégorie qui est dans la pire des situations ( elle n’a même pas le Tourisme de l’Arabie , puisque c’est Haram ) , qui a dépensé sa cagnotte dans la Corruption généralisée , dans les Bidonville et les routes qu’on refait chaque six mois , qui s’est trompé surtout d’Identité et de stratégie économique depuis le début de son existence , qui a tous mis sur le Pétrole sans réussir le moindre carburant de son développement , qui a investi dans le Charlatanisme , le Kamis et le Siwak qui ramènent l’Emeute , la Terreur et la Paresse au lieu d’investir dans la Discipline militaire , l’Engineering, l’Intelligence l’Agriculture et le Travail bien fait qui ramènent la Paix, l’Ordre et la Prospérité .. La voila qui attend sa faillite … Malheur au pays qui fait de son héros L’Emir Djrana de Baraki et qui insulte ses Abbane Ramdane




    17



    13
    Rien ne va plus!
    4 octobre 2017 - 11 h 01 min

    L’OPEP, à sa tête l’Algérie, l’Arabie Saoudite et le Venezuela est de plus en plus fauchée. Le pétrole est une véritable malédiction pour les pays qui en ont. Il fait oublier que le développement et la richesse sont les fruits du travail, pas de la superbe, de la paresse, de l’ostentation, de l’incompétence, de la gabegie et de la dilapidation des biens du peuple. Les trois pays ci-dessus cités sont devenus des faussaires au même titre qu’un délinquant avec son micro et son imprimante que la police surprend dans son appart avec des cartons pleins de billets de monnaie de singe, tout juste bons pour jouer au monopoly.




    15



    4
    Vangelis
    4 octobre 2017 - 10 h 23 min

    Comme à votre habitude, votre titre est faux à seule fin d’accrocher.

    Vous détaillez les quantités de ryals imprimés dont le début à commencé en 2016 alorsque votre titre prétend que c’est l’Arabie qui emboîte le pas à l’Algérie comme si elle était un exemple à suivre alors que c’est l’inverse qui s’est produit comme souvent, c’est bien l’Algérie qui suit à la lettre ce qui se fait au Moyen Orient.
    Arrêtez avec votre nif mal placé (…)




    19



    13
      karimdz
      4 octobre 2017 - 10 h 46 min

      Occupe toi d isra heil coté en bourse…




      14



      10
      HANNIBAL
      4 octobre 2017 - 10 h 50 min

      etre un vulgaire sujet soumis,et donner son avis n’a pas de sens tourne a 360 degré il ou est sa place




      12



      10
        Vangelis
        5 octobre 2017 - 11 h 00 min

         » Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l’impuissance de se taire.  »
        De même pour ce karim dz.

        Vous n’êtes pas les gardiens du temple ni même nantis de pouvoir quiconque pour décider qui est qui.
        Je suis algérien que cela vous plaise ou non mais au contraire de vous, je suis lucide et je n’ai pas le nif mal placé.
        Qui se sent visé se mouche ! Liberté d’expression !




        4



        1
      n poids ...une seule mesure
      4 octobre 2017 - 23 h 57 min

      en 2017-2018 , s’il y’a bien un pays sur lequel il ne faut rien calquer , c’est bien le pays des bédouins ( saudi arabia ) et l’autre , celui des narco trafiquants (Morrococo ).
      le seul pays qu’il faut suivre à la lettre aujourd’hui c’est la Norvége ( pays ayant du petrole et une économie florissante )




      10



      1
    karimdz
    4 octobre 2017 - 10 h 21 min

    Que l Algérie ait recours à la planche à billet, et je l espère de manière raisonnable, est compréhensif, mais que l arabie yahoudite en ait recours, un pays qui a 300 milliards de revenus par an, est totalement invraisemblable.
    Pour les marocos de service, sachez que sa médiocrité mimi 6 a du contracter récemment un emprunt de 500 millions de dollars auprès de l arabie yahoudite officiellement pour payer les salaires des fonctionnaires en retard, mais en réalité, et c est bien plus grave, pour rembourser un emprunt contracté en 2007. (…)




    22



    5
    mhd dz
    4 octobre 2017 - 10 h 05 min

    Et bien sûr les mokokos très actifs contre les algériens sur les réseaux sociaux n,oseront sortir aucune vidéo ni article dénigrant leur maître saoudien et encore moins ‘les locataires sociaux’ et être propriétaire dans leur pays en même temps c’est fini!!
    Titre la dernière heure ce matin en Belgique qui ouvre enfin les yeux sur ces creve la dalle vivant comme des manouches en Europe et qui friment au bled avec de grosses cylindrées l’été venu..




    17



    5
    LE NUMIDE
    4 octobre 2017 - 10 h 01 min

    DEPUIS que Ben Bella a lancé son célèbre et catastrophique Slogan Nassérien panarabiste idéologique et contre nature anti-géographique anti-économique et antiberbère , l’Algérie est rentrée de plein pied dans l’économie politique arabo-baathiste puis arabo-wahabiste à partir de 1980 .. Basée sur l’Emirat , la Paresse , les coussins , les Mawalis ,la vente du Pétrole , le charlatanisme wahabiste , l’Obscurantisme , le Baratin , la Gabegie , la haine et le Harem Totalitaire .. Il est temps que l’Algérie revienne à la Vraie Source , à sa géographie , à son écologie et à l’identité véritable de son peuple et de son Histoire nationale : l’économie politique naturelle Berbère algérienne fondée sur l’Agriculture , la Culture , l’intelligence , la Raison , la discipline militaire , la Valeur du Travail , le Labeur , la Prévoyance , la Sobriété et la Créativité … C’est une malédiction d’avoir voulu remplacé le projet national républicain victorieux des Ben Boulaid , Abbane Ramdane et BenMhidi , par le Régime des Beys et du Beylicat et par le projet arabo-wahabiste des Emirs dépensiers de Las Vegas , de leurs chouyoukhs pervers et de leurs Mawalis paresseux




    19



    3
      oui mais pas que ...
      5 octobre 2017 - 0 h 05 min

      y’a aussi : le qamis , le gros bide , le gros der…., la bligha , la barbe qu’on ne sait toujours pas s’il faut qu’elle soit teintée ou pas , la tenue noire ninja des  » marilyn monroe  » islamisées , la bague d’argent s’il faut la mettre dans la main droite ou bien dans la gauche …mais il parait selon CNN que la gauche est la main du diable ….donc voyez vous , aujourd’hui c’est tout ça qui nous bloque pour avancer , on attend donc de trouver des réponses à ces questions  » cruciales , épineuses et oh combien importantes  » , ensuite on verra ….lol




      7



      0
    bird
    4 octobre 2017 - 9 h 25 min

    Impossible de comparer l’Arabie Saoudite et l’Algérie ,les saoudiens ont des investissements partout dans le monde ,des biens immobiliers immenses à l’étranger ,comme les pays occidentaux dans une mauvaise passe elle peut créer de la monnaie momentanément car ses biens servent de caution ,en Algérie rien de pareil ,un fond de 100 milliards de dollars qui fond comme neige au soleil ,un chômage très important ,un balance commerciale déficitaire ,des importations alimentaires en progression chaque année avec un million d’habitants de plus par an .




    17



    16
    Akli Boughzer
    4 octobre 2017 - 9 h 06 min

    Cette monarchie d’un autre âge avec baisse du prix des hydrocarbures ne survit que grâce à la manne rapportée par le pèlerinage soit quelques 40 milliards de dollars US par an.Les saoudiens ont pompé sans retenue quelques 8 millions et plus de tonnes par an pour inonder le marché et faire baisser les prix.Mais tel est pris qui croyait prendre,ils se sont plantés,victimes surtout de leur bêtise et de leur arrogance.Mais une fois privés de leurs rentes,leurs protecteurs d’hier leur demanderont des comptes notamment sur les droits de l’homme.N’oublions pas que le terrorisme islamiste a été financé de A à Z sous couvert d’aide humanitaire par l’Arabie saoudite avec les pétrodollars du pétrole bien entendu et surtout …du pèlerinage.




    13



    3
    HANNIBAL
    4 octobre 2017 - 9 h 04 min

    A part la Mecque ce pays ne pèse rien et mérite la crise qu’il vit ce qui n’est rien a ce qu’il fait endurer au pauvre peuple
    Yeménite dont notre voisine de l’ouest suit la politique je leur souhaite a toute cette coalition de crapules la Banqueroute
    mais demain ben salmane va demander l’aide de Poutine l’arrogance de cette monarchie médiévale a été mise a rude épreuve par Donald qui les a mis a genoux et dont le dollar devient une monnaie de singe et salmane fait la grimace et ne sait plus ou donner de la tete , normal un pays qui produit que des fatwas et des terroristes a commencer a effacer le
    nom des sahyoud et le portrait sur le billet serait une bonne chose l’économie ne se fait pas avec une imprimante tout comme la justice rendue a coup de sabre cette mentalité d’arriéré doit etre due a la consommation d’urine de chameau .




    20



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.