Le Forum des citoyens pour la IIe République appelle Bouteflika à «interroger sa conscience»

Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Ramdane Yacine – Le Forum des citoyens pour la IIe République (FCDR) appelle le président Bouteflika à interroger sa conscience devant la situation dans laquelle se retrouve le pays, devenu la risée du monde en raison de l’acharnement de son entourage à vouloir lui faire briguer un cinquième mandat à tout prix, et ce, en dépit de son absence plus que remarquée à plusieurs niveaux de responsabilité nationale et internationale.

Dans un communiqué rendu public à cet effet, le FCDR, qui trouve qu’il est vain d’appeler à l’application des dispositions constitutionnelles relatives à la vacation de pouvoir, milite pour la refondation de la république. «Le règne de Bouteflika n’en finit plus de faire s’interroger et de susciter étonnement et commisération. Mais il y a unanimité à dire que cette situation est, par son côté inédit, inadmissible sur le fond», écrit le FCDR dans son communiqué.

Le mouvement estime, par ailleurs, qu’il est vain de polémiquer sur la vacance du pouvoir. «Notre propos n’est pas de finasser avec les subtilités constitutionnelles pour mettre un terme à ce spectacle unique au monde, car tout est prévu dans la Loi fondamentale. Mais, qui va oser mettre en application le fonctionnement constitutionnel. L’intrication des différents pouvoirs – connus ou couverts – sont entre les mains du chef de l’Etat», écrit-il encore.

Le FCDR a sérié les images défigurées de l’Algérie d’aujourd’hui. «L’Algérie montre un visage défiguré. Quel que soit le degré de légitimité du président de la République, l’effectivité de l’Etat est incarnée par Abdelaziz Bouteflika, et, à ce titre, il est la face de l’Algérie devant la communauté mondiale. Et ce visage n’est, malheureusement, pas ce qu’exige la dignité de la charge. C’est hélas un constat sans équivoque que partagent sans doute toutes les chancelleries, à partir de quelques constats aussi explicites que grotesques», relève le mouvement.

Après avoir réduit en miettes les «quelques thuriféraires» qui «appellent déjà à un cinquième mandat» et qui «menacent toute voix qui ne participe pas au concert tintammaresque de l’instant présent», le FCDR assène : «Ainsi va l’Etat algérien, squatté par un régime qui le mène tout droit à la faillite» et estime que «c’est la plus dangereuse des aventures dans laquelle le peuple algérien est invité à y assister de façon muette».

Pour finir, le FCDR appelle à «préparer l’avenir à moyen terme pour créer les conditions d’une alternative au pouvoir, en dehors des jeux malsains et impuissants». Pour ce faire, le mouvement souligne «l’urgence de refonder le message démocratique et de le porter par des forces nouvelles».

Après la sortie médiatique des trois ténors de l’opposition, Ahmed Taleb Ibrahimi, le général à la retraite Rachid Benyelles et l’avocat Ali-Yahia Abdenour, appelant le président Bouteflika à partir, le FCDR s’invite au débat relatif au devenir de l’Algérie sous le règne du président Bouteflika.

R. Y.

Comment (55)

    Anonyme
    14 octobre 2017 - 0 h 31 min

    Ya Bouteflika, moi, simple et impuissant algérien parmi tout le peuple algérien, je te le dis ouvertement et publiquement : Nwekel 3lik Allah jusqu’au jour du jugement dernier pour tout le mal que tu as fait à l’Algérie et aux algériens. Je ne te pardonnerai rien du tout et je t’affronterai devant Allah soubhanou pour dénoncer tes méfaits contre l’Algérie et contre le peuple algérien.




    0



    0
    hocine
    10 octobre 2017 - 9 h 30 min

    c’est une initiative louable et trés interessante,il faut que tout le monde adhere et ne pas distinguer entre ceux qui adherent




    5



    0
    zaatar
    10 octobre 2017 - 7 h 43 min

    @MELLO,

    J’ai répondu à votre intervention (merci) .. Je résume cependant. Ainsi d’après vous le peuple ne devrait tenir à personne, ni aux assassins ni aux criminels, ni aux voleurs, ni aux traîtres, ni aux malhonnêtes…etc qui ont dirigés le pays. Qu’ils partent seulement en emportant tous leurs butins…eh bien merci. J’aimerais bien en faire partie, puisque ça devient une régle, une loi bien établie chez nous. Ainsi, tu peux voler, truander, t’accaparer de tout ce que tu veux du moment que tu es dirigeant du pays personne ne t’en voudra. Eh bien mon ami, on veux tous être dirigeants du pays, même si on ne sait même pas écrire… c’est le pays rêvé de tous…la razzia jusqu’au dernier centime, dernière goutte de pétrole, au revoir et merci…pas mal comme raisonnement l’ami.




    10



    1
      Lghoul
      10 octobre 2017 - 8 h 59 min

      @zataar,
      Imagine on rentre a la maison et on trouve un voleur en train de tout ramasser et remplir son sac. On l’invite a faire une pause en lui offrant un café et un croissant et quand il se lève pour partir, on l’aide a soulever le sac ou il a mis tous les objets qu’il a volés, sans oublier de lui souhaiter une belle journée ni de lui dire de faire attention aux marches quand il descendra les escaliers car il faudrait qu’il quitte la maison sain et sauf pour éviter de réclamer des dommages. Nous sommes alors dans une situation ou la victime devient l’agresseur et l’agresseur devient la victime.
      Voila l’image que j’ai. Mais en ce qui me concerne, si j’attrape ce voleur, b’la yemmah qu’il ne pourra plus sortir car je lui aurai cassé les jambes.




      4



      0
        zaatar
        10 octobre 2017 - 11 h 28 min

        @Lghoul; Globalement c’est ce qui est signifié par ce forum lorsqu’il appelle le président à interroger sa conscience. Comprendre par là que la problématique du forum de la seconde république c’est le cinquième mandat du président… il lui semble immoral que le président dans l’état où il est de se présenter pour un cinquième mandat. Mais entre nous qui pourrait l’en empêcher? Du moment que tout le monde pose la question de la vacance du pouvoir et de la santé du président, cela sous entend qu’il y a un autre ou des autres qui dirige(nt) le pays et par voie de conséquence que vous interpelliez la conscience du président ou non l’autre ou les autres n’a(uront) rien à cirer. En d’autres termes au meilleur des cas, on quitte la salle avec tous nos bagages sans rien laisser derrière et même pas au revoir…et cela sous entend également que pour les suivants ça sera bis répétita…




        0



        0
    Mus
    10 octobre 2017 - 0 h 08 min

    Cette initiative citoyenne du FCDR est louable en soi. Mais on aimerait connaitre l’identité de ses initiateurs pour éventuellement leur signifier notre adhésion et notre soutien.




    6



    0
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 22 h 37 min

    On ne demande pas à quelqu’un qui n’a aucune dignité à «interroger sa conscience».




    18



    1
    anonyme
    9 octobre 2017 - 21 h 34 min

    Des appels nombreux appellent à sauver l’Algérie, ses institutions étatiques, prises en otages, par une minorité affairiste corrompue
    Et son économie-finances-commerces, en voie de faillite, de banqueroute, et de cessation de paiements, à court, et à moyen termes
    La dignité, et l’honneur, deux valeurs inestimables dont jouissent tout président, et toute personnalité d’un état, où d’une institution
    Un sursaut d’honneur, et un sursaut dignité, un geste historique, et digne pour sauver l’Algérie de la faillite morale, et matérielle
    De ses institutions prises en otage par la « mafia politico-économico-financière »,et d’une oligarchie patronale, illégaux, et illégitimes
    De son économie paralysée par la bureaucratie corrompue étatique, et de son commerce extérieur des importations monopolisé
    Par des barons, et des gros bonnets mafieux à tentacules, et à longs bras dans des institutions étatiques corrompues

    L’Algérie a trop souffert, et a trop enduré, et commence à prendre son mal, pour patience, du blocage, de l’asphyxie, de la paralysie
    De ses institutions devenues marginalisées, et de son économie rentière, en faillite (pétrole, contre importations de tout, nourritures,…)

    L’Histoire sera impitoyable, avec ceux qui ont empeché, par diverses politiques, et par diverses procédures, que l’Histoire les jugera,
    Le grand train des changements démocratiques, justes, et pacifiques, du pauvre, pacifique, et sage peuple algérien

    Le peuple doit récupérer, démocratiquement, pacifiquement, et avec civisme, ses institutions représentatives, et son économie
    Prises en otages




    11



    1
    Lamari mehd
    9 octobre 2017 - 20 h 39 min

    Le systeme Algerien ne pourra accoucher d’un nouveau Président qu’avec une Cézarienne…donc..ce sera avec douleurs et sangs…cela a toujours été comme cela…l’Algerie est loin..bien loin d’atteindre la Démocratie…d’autant que les fachistes islamistes sont déja en embuscade,pour faire capoter tout projet dans ce sens..comme en 88 et 92…le peuple etant bien cuit et formaté a leurs discours obscurantiste et hypocrite par leurs relais médiatiques et L’Ecole du scelerat Benbouzid..La population de allah ghaleb et inchallah est prete a plonger dans le moyen age..J’ai bien peur..que Bouteflika soit regretté par beaucoup,malgré son apparente ou supposée impotence,car vue le contexte la route du pouvoir est ouverte devant eux!
    Seule une mobilisation générale des Algeriens qui aiment la liberté,la democratie et la justice peuvent faire barrage aux adorateurs de la morts,mais pour cela il faudrait qu’ils occupent le terrain…




    34



    21
      Lamari mehd
      9 octobre 2017 - 22 h 45 min

      Le probleme en Algerie c’est plus les islamistes que les barons du pouvoir..car les islamistes representent le socle sur lequel repose le systeme actuel..c’est la raison de sa perennité…sans les islamistes le systeme ne tiendra pas 1 mois,pour disparaitre…L’islamisme represente l’anti-dote de la democratie,et des libertés…il suffit par exemple,que le pouvoir autorise les manifestations de rues,pour que des hordes de barbus et de niquabisées l’investissent avec leurs slogans morbides et moyennageux..en ne laissant aucune place aux democrates frileux,pour ne pas dire autre chose…malgré qu’ils soient bien plus nombreux…on ne milite pas derriere un clavier..on doit se battre..et etre determiné…Mais malheureusement le peuple actuel n’a pas cette maturité..il l’aura certainement un jour..mais il faudrait qu’il paye encore de sa chair et de son sang…et plus il reste passif..plus le bilan sera lourd!




      8



      3
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 20 h 15 min

    Quelqu’un dont le principe fondamental est «après moi le déluge» ne mérite aucune circonstance atténuante, particulièrement à ces niveau de responsabilités.




    18



    1
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 20 h 10 min

    C’est une initiative louable qui s’impose d’elle même, au vu notamment de la grave situation politique et économique que connait le pays.
    Tout comme l’ont fait par ailleurs des personnalités comme Taleb, Benyellès et Abdenour, dont on ne peut douter de la probité et du patriotisme qui les animent, il aurait été plus judicieux d’interpeller notamment ceux qui détiennent les moyens de débloquer cette situation périlleuse et qui s’obstinent à multiplier les déclarations inappropriées de leur fidélité à la personne de Bouteflika au lieu de la consacrer en tout premier lieu à l’État, au pays et au seul peuple algérien.




    11



    2
    kelam
    9 octobre 2017 - 19 h 33 min

    on joue au poker avec l »argent du peuple :beaucoups de mercenaires ou le jeux a la main avec des valets des dames des rois sans les as :::mais touts ce beau monde de biznassa doivent rendre des comptes car l’horloge de cette hypocrisie devant un sursaut car l’heure est grave pour tous :la jeunesse ce trouve devant un dilem pour dire laisser nous prendre ce pays pour mieux gérer et le peuple n’est pas con ::le coeur est gros…




    14



    2
    Akli Boughzer
    9 octobre 2017 - 17 h 12 min

    C’est effectivement une situation inédite qui n’a pas lieu d’être dans un pays normal.Mais chez nous où la logique a foutu le camp on fait une CONSTITUTION et on l’applique selon le bon vouloir du fort du moment.Pourtant il est si simple d’appliquer la LOI dans toute sa rigueur.Même Freud y perdrait son latin(ou son Allemand) dans notre cas précis.




    26



    2
    Bison
    9 octobre 2017 - 15 h 36 min

    @ Mello
    ((« Zaater, sans aucune animosite, le peuple Algerien , dans son ecrasante majorite , ne tient rancune a personne , ni aux voleurs, ni aux assassins, pourvu qu ils partent , partir ou ils veulent , mais qu’il nous laisse en paix. « ))???

    C’est ainsi ( on leurs disant ( les rassurant): juste partez, laissez nous en paix, on vous en veut pas…)que depuis 62 les voleurs, les médiocres, les  » charlatans, les corrompus, les menteurs,…tiennent le haut du pavé et squattent tous les postes et ne sans pas prêts de partir et a chaque fois qu’un part ( souvent pour partir sous terre) dix le remplacent et mille sont en embuscade !
    Le jour où chacun, chaque prétendant à un poste à responsabilité ( quel qu’il soit ) se rend compte que tout lau long de son mandat doit rendre des comptes et au terme de son mandat ( déterminé) doit rendre comptes encore plus détaillés de tous ses agissements, ses actions et de chaque sous dépensé ( sous peine de peines sévères) croit moi que tout le monde réfléchira à deux fois ( et pèsera ce qu’il aura à gagner mais aussi à perdre en cas d »abus ou de faute) avant de s’engager! Mais, tant que ça restera un souk et un moulin que personne n’a de compte a rendre quoiqu’il fasse alors il n’y a aucune raison que cela change!
    Comment veux tu moraliser la deuxième république si ceux qui ont ruiné la première partent avec leurs butins et avec les honneurs!
    En fait, tu veux juste changer de visages! Alors, si c’est ça alors ils vaut mieux garder la première république ( qu’une deuxième encore pire) oui, vaut mieux ce qu’on connait avec ses travers que de se retrouver dans la meme situation que les grenouilles de la fontaine qui demandent un roi!! Que voilà !
    « Les Grenouilles qui demandent un roi »), La Fontaine.
    « Les grenouilles se lassant
    De l’état démocratique,
    Par leurs clameurs firent tant
    Que Jupin les soumit au pouvoir monarchique.
    Il leur tomba du ciel un roi tout pacifique:
    Ce roi fit toutefois un tel bruit en tombant,
    Que la gent marécageuse,
    Gent fort sotte et fort peureuse,
    S’alla cacher sous les eaux,
    Dans les joncs, les roseaux,
    Dans les trous du marécage,
    Sans oser de longtemps regarder au visage
    Celui qu’elles croyaient être un géant nouveau.
    Or c’était un soliveau,
    De qui la gravité fit peur à la première
    Qui, de le voir s’aventurant,
    Osa bien quitter sa tanière.
    Elle approcha, mais en tremblant;
    Une autre la suivit, une autre en fit autant:
    Il en vint une fourmilière;
    Et leur troupe à la fin se rendit familière
    Jusqu’à sauter sur l’épaule du roi.
    Le bon sire le souffre et se tient toujours coi.
    Jupin en a bientôt la cervelle rompue:
    «Donnez-nous, dit ce peuple, un roi qui se remue.»
    Le monarque des dieux leur envoie une grue,
    Qui les croque, qui les tue,
    Qui les gobe à son plaisir;
    Et grenouilles de se plaindre.
    Et Jupin de leur dire:« Eh quoi? votre désir
    A ses lois croit-il nous astreindre?
    Vous avez dû premièrement
    Garder votre gouvernement;
    Mais, ne l’ayant pas fait, il vous devait suffire
    Que votre premier roi fut débonnaire et doux
    De celui-ci contentez-vous,
    De peur d’en rencontrer un pire. »




    19



    1
      Anonyme
      9 octobre 2017 - 21 h 31 min

      Excellent. Si on devait décerner un Prix LEBON (anagramme de NOBEL) à l’un des commentaires sur cet article, tu le recevrais sans discuter. Mais toutefois tu devrais le partager avec La Fontaine dont, j’en suis sûr, tu as dû lire « les animaux malades de la peste ». Bonne soirée.




      2



      3
        Mus
        9 octobre 2017 - 23 h 59 min

        Il est vrai que la sagesse voudrait que l’on se contente du médiocre pour éviter le pire. Mais que faire lorsque ce médiocre est en fait lui même le pire et qu’il n’y a pas plus…pire que lui? n’est ce pas le cas de l’Algérie de 2017?




        1



        0
    Genseric
    9 octobre 2017 - 15 h 31 min

    Le « FCDR » aurait dû s’adresser à la conscience des individus qui constituent le  » Conseil Constitutionnel » qui a toutes les prérogatives pour déclarer le président inapte pour gouverner . Ils sont les premiers responsables de cette situation pour l’avoir cautionnée . Ils devront répondre un jour de leur méfait devant la justice pour mensonge, lâcheté et trahison du peuple, en attendant la justice divine .




    12



    1
    Lghoul
    9 octobre 2017 - 15 h 01 min

    @ CHANKHADRA et al.
    C’est vrai, les vrais voleurs sont ceux qui ont dilapidé les ressources du pays avant 1999. Ceux qui ont dépensé 1000 milliards de dollars sans retenue et surtout ceux qui on transformé le peuple algérien en zombie superstitieux. Puis arriva notre fakhamatouhou, notre messie pour nous donner toute la valeur qu’on mérite: Un pays en ruines, des banques vides, 90% de la crème du pays a l’etranger, des haragas sur des barques 24H/24 et des brigands devenus des messieurs repectables et des milliardaires du jour en lendemain. Et tout cela, sans compter l’euro a 200 DA et l’inflation galopante ainsi qu’une mosquée qui portera son nom a 10 milliards de dollars et des tliba des drebki a gogo sur nos écrans.
    Qui fera mieux ? Et maintenant on nous demande quoi ?
    “En d’autres termes, je demande un effort national et invite chacun à se faire citoyen et à démontrer son amour pour la nation.”
    Ca ne rappelle pas le “Sendouk ettathamoun” de Ben bella après 62 ?
    Cet or massif des veuves, des pauvres, des naifs algériens est parti en fumé dans les coffres de moulay driss.
    La même chose voudrait se produire pour sauver un clan soudé, un clan qui a toujours oublié le peuple algerien mais jamais les étrangers.
    Pourquoi ne pas récupérer d’abord les milliards volés, juger ces voleurs recherchés et tous ces criminels qui sont passés par les rouages de l’état – dénoncés par des ex. Ministres – , des appartements grand luxe a paris, les millions de dollars au panama, aux autoroute nord-sud et est-ouest sans oublier les affaires sonatrach, 1,2,3,4,5 …etc., Air Algerie des copains et de la famiglia, la CNAS, les banques et Sonelgaz toutes en ruines ? Je vous parie que vous allez récupérer au moins quelques milliards de dollars lourds. Alors qu’attendez vous pour commencer a travailler ? Il est indécent de demander les maigres économies de ceux qui travaillent 18 heures par jour, se soignent dans des abbatoirs, et ceux qui ramassent les poubelles la nuit et qui n’ont jamais joints les deux bouts pour payer leur gaz, éléctrcité pendant la progeniture des drebki se la coule douce a paris et ne recule devant rien pour casser le nez de toute personne qui ose le fouiner dans leurs affaires. Demandez a haddad, tliba, khelil, bedjaoui et toute la clique de nouveaux riches, je suis sur qu’ils sont charitables.




    35



    41
      anonymous
      9 octobre 2017 - 20 h 31 min

      @Lghoul
      A qui demandez vous de récupérer l’argent volé?
      A ceux qui sont en haut?
      c’est eux qui ont permis tout ça




      2



      1
        Lghoul
        9 octobre 2017 - 20 h 53 min

        @Anonymous
        A qui demander ? Aux tribunaux du peuple.
        Ceux qui saccagent les biens de leur pays en exposant
        le peuple a la faillite et a ka famine doivent etre poursuivis pour traitrise.
        Ils sont pires que kes harkis d’avant 62.




        5



        0
          anonymous
          9 octobre 2017 - 21 h 54 min

          @lghoul
          ya khouya ouache men peuple, la majorité écrasante de ce peuple a trouvé son compte dans cette médiocrité




          6



          0
      anonymous
      9 octobre 2017 - 21 h 56 min

      @lghoul
      Bravo vous l’avez si bien résumé




      2



      0
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 14 h 43 min

    Peut-on demander à une personne inconsciente d’interroger sa conscience, et espérer qu’elle réponde ?




    32



    1
    Youssef
    9 octobre 2017 - 14 h 33 min

     » interroger sa conscience  » . Il faut d’abord être conscient et en avoir une.




    23



    1
    lhadi
    9 octobre 2017 - 14 h 31 min

    Le moment n’est-il pas venu à l’action politique de bon sens fondée sur la raison et l’intelligence ?

    Par conséquent, il serait plus judicieux de faire des dons patriotiques; un impôt volontaire , afin de lutter contre le déficit budgétaire qui fragilise la stabilité du pays.

    En d’autres termes, je demande un effort national et invite chacun à se faire citoyen et à démontrer son amour pour la nation.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    36



    41
      Genseric
      9 octobre 2017 - 14 h 40 min

      Ya Si Elhadi , allah yahdik !




      23



      1
      anonymous
      9 octobre 2017 - 14 h 52 min

      @Lhadi
      il faut le demander à ceux qui en ont profité ces dix huit dernières années et qui étalent toute honte bue leur richesse mal acquise , nous on n’a rien vu passer , à chaque jour sa peine pour nous, un adage de chez nous dit à notre propos « ach ma ksseb mète ma khala »
      Allez les chkaristes tout à une fin




      37



      2
      Anonyme
      9 octobre 2017 - 15 h 24 min

      Commence donc par donner l’exemple et donne toutes tes économies à ceux qui ont siphonné les richesses du pays et l’ont mené à cette impasse.
      Pour ce qui me concerne, moi, je n’ai rien à leur donner, mais tout à leur réclamer. Et je continuerai à le faire, ici-bas comme dans l’au-delà. En attendant, n’wekel 3alihoum Allah, du premier responsable au plus petit !




      27



      1
      Djoundi
      9 octobre 2017 - 16 h 37 min

      Ce L’hadi est un enfant du système tout craché. A commencé molo molo et a fini a visage découvert.




      32



      55
        lhadi
        9 octobre 2017 - 17 h 13 min

        Je suis du peuple, je n,’ai jamais été que cela, je ne veux être que cela.

        Fraternellement lhadi
        ([email protected])




        30



        34
      fafa
      9 octobre 2017 - 18 h 09 min

      comme a dit l’autre ya si lhadi allah yahdik, le bateau coule et toi tu chante la mer est belle.




      18



      0
        lhadi
        10 octobre 2017 - 12 h 48 min

        Allah yahdik ou yahdina !!!

        Au lieu de virer vers bâbord, le bateau Algérie heurte l’iceberg par tribord et le choc fait déchirer des tôles et sauter les rivets ouvrant ainsi une voie d’eau dans la coque.

        L’urgence n’est-elle pas de fermer les portes étanches pour éviter une voie d’eau plus importante et de colmater la brèche ?

        Fraternellement lhadi
        ([email protected])




        2



        3
      Anonyme
      10 octobre 2017 - 12 h 49 min

      Mr El hadi , vous êtes intelligent mais là vous n’êtes pas conséquent .Par votre idée , vous allez légitimer ce que les voleurs ont fait et vous allez même inculquer des habitudes aux citoyens d’accepter l’inacceptable. Vous rejoignez les partisans du « c’est normal ».
      A mon avis nous devrions revenir à l’orthodoxie. Bien sûr qu’il faut prioriser le sauvetage de la République mais avec d’autres idées et se donner le temps pour traquer ces voleurs et les islamistes. Fraternellement.




      1



      0
    LE NUMIDE
    9 octobre 2017 - 14 h 26 min

    En notre âme et conscience , normalement Bouteflika doit arrêter ses mandats pour permettre une alternance présidentielle algérienne convenable , arrangée , consensuelle , et avec sa participation puisque c ‘est un ancien et par respect à son Age et son parcours et celle des présidents algériens encore vivants et des anciens responsables de la révolution encore dans leurs esprits ( car d’autres sont devenus séniles et même dangereux ) ..il appelle les partis et toute la classe politique civile, politique et militaire , il leur dit sa décision de se retirer et ils choisissent et tombent d’accord sur un nom : une jeune homme d’état algérien nationaliste compètent et engagé ( il y en a plein des premiers ministres comme ça ) pour le faire élire selon ce consensus national et ainsi ils délivrent le peuple algérien de cette angoisse .. MAIS si Bouteflika fait la grosse tète et pratique sa Taghenent berbère qu’on connaît chez tout algérien . Allah yastor .. Ca va mal finir .. il faut donc le laisser au Verdict de Dieu , car il détient toujours la légalité formelle de la présidence … il ne faut pas toucher , il faut le laisser car toute intervention sera une aventure institutionnelle dont on connaît pas les suites .. VOILA LA VERITE ALGERIENNE … Le président Bouteflika , il est certainement très malade puisqu’il ne s’adresse plus au peuple mais on ne sait pas exactement ce qui se passe , ce qu’il pense … ( C ‘est drôle je n’ai jamais voté pour Bouteflika , mais je n’aime pas qu’on fasse de lui le bouc-émissaire et qu’on l’insulte , j’ai horreur qu’on insulte les Anciens , les Vieux et les Malades !!) .. Espérons que Bouteflika se retire de lui -même , si telle est la VOX POPULI VOX DEI




    42



    15
      Genseric
      9 octobre 2017 - 14 h 44 min

      Le problème ce n’est pas le président , mais c’est son entourage et ses laudateur qui sont malfaisant .




      11



      5
        LE NUMIDE
        9 octobre 2017 - 15 h 38 min

        @Genséric : Ceux -là qui tourmentent la nation algérienne et entravent son cours historique et sa quiétude et qui trichent sur les algériens … viendra le jour des comptes à rendre sans le moindre doute … et viendra aussi le jour du jugement dernier …Malheur a ceux qui font du mal à l’Algérie !!!




        16



        1
        Anonyme
        9 octobre 2017 - 15 h 40 min

        Et pourquoi ne serait-il pas LE problème ?!?
        N’est-ce pas lui le premier responsable de l’État ?
        Donc, s’il n’assume pas ses responsabilités, il n’a qu’à se retirer ou à en subir les conséquences. Et tout ce qui se passe actuellement, et ce qui risque de se passer, relèvera, en premier et en dernier lieu, de sa seule responsabilité.
        Le «je suis responsable lorsque tout va bien, mais je décline toute responsabilité quand c’est la catastrophe» n’est pas admissible et jamais il ne le sera.
        Qu’il le veuille ou pas, Bouteflika est comptable et responsable de tout, devant les hommes et devant Allah. Il se doit d’assumer toutes ses responsabilités dans leur entièreté.




        31



        0
    focus
    9 octobre 2017 - 14 h 20 min

    Ehhhh .il faut les laisser décompresser c’est la récréation puis tous a leurs classe au son de la cloche
    le 23 nov 2017.




    1



    9
    CHANKHADRA
    9 octobre 2017 - 13 h 59 min

    les vrais voleurs sont ceux qui ont dilapidé les caisses qu’avait laissé Boumediene et hypothéqué le pays au FMI. Bizarre, personne n’en parle. Au lieu de critiquer travaillez , soyez les VRP du pays dans le monde. Donnez des idées. Vos critiques ne réjouissent que les ennemis du pays. Etes vous de ceux qui ont crié Chirac président ? Cette honte cet affront nous en parlons toujours entre nous les algeriens du pays dans toute sa grandeur.




    6



    11
      Genseric
      9 octobre 2017 - 14 h 48 min

      De quelle critique tu parles ? On parle de faits concrets . Tu vis où exactement ?




      16



      2
      Anonyme
      9 octobre 2017 - 15 h 44 min

      Et le voleurs d’après 1999, il ne sont peut-être pas de vrais voleurs eux ?




      15



      1
    zoheir
    9 octobre 2017 - 13 h 40 min

    Les USA wa ma adraka les USA, la premiere puissance mondiale et aussi etonnant que cela puisse paraitre, on voit que les anciens presidents en vie, menent une vie normale, sans mediatisation et pourtant ils detenaient les codes permettant d’atomiser le monde.
    Tout pres de chez nous Ben Bella Chadli allah yerhamhoum et Zeroual, une fois hors du pouvoir n’en pas fait une maladie.
    Par charite humaine par misericorde la famille du president doit penser a cette hypothese. J’ai toujours mal quand je repense a canal + le petit journal ou l’animateur s ‘amusait a prouver le montage de l ENTV pietinant ainsi toute l’Algerie. Il prenait un malin plaisir sachant pertinemment qu’il ne risquait rien.
    Le twitter de manuel valls fit le reste.




    18



    0
      Genseric
      9 octobre 2017 - 14 h 55 min

      Et pourtant avec tout ça , cela n’a fait bouger aucun poil aux tenants du pouvoir . Evidemment qu’on on n’a aucun principe ….




      15



      1
    zaatar
    9 octobre 2017 - 13 h 13 min

    C’est quoi ce Forum des citoyens pour la seconde république? et c’est quoi tout ce beau monde qui pose une problématique hors sujet de ce qui est réellement à traiter par tout le monde ou par tout le peuple. Ainsi, la question névralgique de l’Algérie se résume à un cinquième mandat présidentiel ou non de Bouteflika. De sa capacité ou non à diriger l’Algérie. De son absence sur les scènes nationales et internationales; Et qui répondra alors du gâchis qu’a connu l’Algérie les vingts dernières années? qui répondra des 1200 ou 1300 Milliards de dollars dilapidés en toute impunité au point où il a suffit de deux années de baisse du prix de pétrole qu’on se retrouve à actionner la planche à billets pour mieux appauvrir encore le peuple? qui répondra du tort causés aux familles victimes et du terrorisme et de la réconciliation nationale qui a vu des criminels bomber le torse en ouvrant leurs nouveaux commerces à tout le monde? voila la question du bilan de vingt ans de ruine du pays déplacée à une simple question de capacité à pouvoir engranger ou non un cinquième mandat… Mille putois puants, on est bien en Algérie.




    24



    3
      Amnagh
      9 octobre 2017 - 13 h 47 min

      Du temps de l’Union Soviétique une blague circulait sous le manteau. « Staline est mort » ! Mais qui va lui annoncer qu’il est mort ?
      Heureux les martyrs qui n’ont rien vu !




      16



      1
      Abou Stroff
      9 octobre 2017 - 13 h 49 min

      zaatar, mon ami, pourquoi ti poses li kistions qui fâchent? moua, je parie que certains nous poussent à nous focaliser sur boutef (peu importe le prénom) pour qu’on oublie la cour qui lui sert de serpillère et tous les prédateurs qui se sont sucrés grâce à lui.
      moralité de l’histoire: boutef et sa clique ne devrait pas partir sans être jugés pour haute trahison.




      29



      3
        zaatar
        9 octobre 2017 - 15 h 19 min

        Cher Abou stroff je te salue,

        La moralité est effectivement là où tu le dis. Toute la clique à Boutef ne devrait pas partir sans être jugée. Encore faut il que le débat national soit ramené à cette question et non pas au cinquième mandat ou à l’application de l’article 102 ou à la capacité du président à pouvoir présider ou non.




        18



        1
      Mello
      9 octobre 2017 - 14 h 31 min

      Zaater, sans aucune animosite, le peuple Algerien , dans son ecrasante majorite , ne tient rancune a personne , ni aux voleurs, ni aux assassins, pourvu qu ils partent , partir ou ils veulent , mais qu’il nous laisse en paix. Soutenir les bonnes initiatives reste un referend de politesse et de democratie, car ce sont les petits ruisseaux qui font les grands fleuves. Moi, je dirais tout de meme que l’Algerie est mille fois plus belle que cette image que donne Bouteflika, l’Algerie est dix mille fois plus grande que Bouteflika, alors que ces membres du FCDR, dont j’ignore les noms, soient rassures : l’Algerie survivra a n’importe quel president.




      6



      15
        Anonyme
        9 octobre 2017 - 16 h 04 min

        L’impunité ne doit plus exister. Tous ceux qui ont failli à leur responsabilités, tout ceux qui ont contribué à la déstabilisation de l’État, tout ceux qui ont détournés les deniers publics… se doivent, d’une manière ou d’une autre, de rendre compte de leurs faits et gestes et d’être jugés, quitte à leur accorder la liberté par la suite, Mais ils se doivent d’être jugés dans tous les cas.




        37



        1
      Genseric
      9 octobre 2017 - 15 h 07 min

      Ya Si Z’itra , je te réponds ceci : par bacchus ! le noeud gordien du problème c’est justement le président de la république .




      12



      0
        zaatar
        9 octobre 2017 - 15 h 14 min

        Bacchus est alcoolique et le grand pan est mort.




        2



        1
    anonymous
    9 octobre 2017 - 13 h 01 min

    ils veulent le maintenir coute que coute pour piller de plus belle




    14



    2
    Abou Stroff
    9 octobre 2017 - 13 h 00 min

    « Le Forum des citoyens pour la IIe République appelle Bouteflika à «interroger sa conscience» » titre R. Y..
    moua, avec ma naïveté avérée me pose une simple question pour ne pas dire une question simple:
    à quel bouteflika, le forum s’adresse t il?




    18



    2
      Genseric
      9 octobre 2017 - 15 h 15 min

      Bonne question ! Mais je pense que le « FCDR  » s’adresse au « ventriloque  » .




      15



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.