Messahel : «Les faux comptes rendus à l’ONU sont un précédent grave»

Messahel ONU
Abdelkader Messahel. New Press

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a qualifié, dimanche à Alger, la publication par le service presse de l’ONU de comptes rendus erronés sur le Sahara Occidental de «précédent très grave».

S’exprimant en marge de la célébration de la Journée de la diplomatie algérienne qui a été organisée aux Centre international des conférences (CIC, Club des Pins), Messahel a affirmé que la manipulation qui a eu lieu au service presse de l’ONU est «un précédent très grave», qui entache «la crédibilité des Nations unies», a-t-il dit, en soulignant que le fait d’«attribuer des propos à un intervenant qui n’a pas encore pris sa parole est un fait ahurissant». Le ministre des Affaires étrangères a fait savoir que le secrétariat de l’Organisation onusienne «a présenté ses excuses et ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’affaire dont nous attendons l’issue».

A noter que le secrétariat de l’ONU a présenté vendredi ses excuses après la publication, par son service de presse, de comptes rendus erronées sur le Sahara Occidental, attribués aux pétitionnaires, en promettant d’examiner la question de près.

Invité par la quatrième Commission de la décolonisation à publier une note sur des propos dénaturés, attribués aux pétitionnaires sur le Sahara Occidental, la représentante du secrétariat, en réponse aux préoccupations soulevées par l’Algérie concernant cet impair commis par le service presse de l’ONU, a tenu à présenter ses excuses à l’Algérie, en indiquant que les communiqués de presse en question ont été effectivement corrigés.

La représentante a également assuré que le secrétariat étudiait, en outre, la question de savoir ce qui s’est passé, l’ambassadeur-adjoint de l’Algérie auprès de l’ONU, Mohammed Bessedik, a répliqué en précisant qu’il ne s’agit pas de présenter des excuses à l’Algérie mais à l’ensemble de la quatrième Commission «car cela nous nuit», a-t-il dit.
Le service presse de l’ONU se trouve au cœur d’une «grave affaire de manipulation» après avoir dénaturé des propos d’intervenants venus témoigner leur soutien à la cause sahraouie, allant jusqu’à à attribuer des propos pro-marocains à des pétitionnaires qui n’ont pas encore pris la parole. L’Algérie a exigé, vendredi, des précisions à propos de cette question, en demandant qu’une mise au point soit publiée sur le site Web de l’ONU.

Vendredi, le représentant du Front Polisario, Ahmed Boukhari, a déclaré à l’APS qu’il «allait demander une enquête sur ce grave dérapage», ajoutant que «c’est un dérapage planifié par ce service de l’ONU, envahi d’agents marocains qui sont allés à l’extrême falsification en m’attribuant des propos pro-marocains alors que je n’ai pas encore pris la parole».
Le premier rapport de l’ONU attribué à Boukhari contenait de graves accusations sur le Front Polisario et sur le processus de paix au Sahara Occidental.

R. N.

Comment (8)

    zoheir
    9 octobre 2017 - 19 h 22 min

    Je comprend maintenant la decision contreversee ayant entrainer la mort de khadafi et la destruction de la Lybie




    5



    0
    TARZAN
    9 octobre 2017 - 19 h 06 min

    AU GOUVERNEMENT ALGERIEN/  » la représentante du secrétariat, en réponse aux préoccupations soulevées par l’Algérie concernant cet impair commis par le service presse de l’ONU, a tenu à présenter ses excuses à l’Algérie » C’EST CETTE REPRESENTANTE DU SECRETARIAT QUI ROULE POUR LE MAKHZEN. ELLE A PRESENTE DES EXCUSES A L’ALGERIE POUR FAIRE CROIRE QUE LE SAHARA OCCIDENTAL EST CONVOITE PAR L’ALGERIE CE QUI EST TOTALEMENT FAUX. ENCORE UNE AUTRE MANIPULATION VICIEUSE MAROCAINE, CAR LES MAROCAINS ONT TOUJOURS VOULU IMPLIQUER L’ALGERIE DANS CE CONFLIT DISANT QUE LE POLISARIO EST UNE CREATION ALGERIENNE. MADAME C’EST AUX SAHRAOUIS QU’IL FAUT PRESENTER VOS EXCUSES ET PAS A L’ALGERIE ET DANS CE CAS LA PRESENTEZ DES EXCUSES A TOUS LES PAYS QYUI SOUTIENNENT LE POLISARIO. MONSIEUR MESSAHEL C’EST CETTE REPRESENTANTE QU’IL FAUT VIRER ET LUI DEMANDER QUI LUI A CONSEILLE DE PRESENTER DES EXCUSES A L’ALGERIE CAR C’EST EUX QUI TIRENT LES FICELLES ET MANIPULE LE MONDE. LE MAKHZEN QUI M’ACCUSE DE MAKHZENISTE NE DOIT AIMER CE MESSAGE. NASSIMA MET TON DISLIKE




    6



    3
    Anonyme01
    9 octobre 2017 - 18 h 48 min

    Oser publier de faux compte rendu dans un support officiel (presse de l’ONU) est un acte d’une extrême gravité.En lisant cette information, j’ai l’impression qu’il y a manque de sérieux de cet instance,ayant théoriquement pour mission d’appliquer le droit international et résoudre les conflits entre pays.Sinon comment les rédacteurs de cette presse ne se sont pas inquiétés de glisser ses grands mensonges que d’oser (entre autres) d’attribuer des propos à des personnalités importantes qui n’ont même pas intervenu dans les débats? Est ce que ses rédacteurs sont déjà habitués d’écrire des conneries pareils dans cette presse mais sans que personne ne réagisse?Est ce que parce les auteurs de ces mensonges savent qu’ils ne seront pas sanctionnés?… Que pourra faire le secrétaire général de l’ONU? Aura t-il le pouvoir de sanctionner ou proposer des sanctions contre les auteurs de ces mensonges? Ou y a t-il un pouvoir parallèle qui l’empêchera de prendre une décision?… En tout cas l’avenir nous apportera des réponses à ces questions. Mais de ma part, je doute qu’il y est des lobbys puissants, c’est à dire ceux qui sont contre la paix dans le monde, qui font pression pour empêcher cette instance onusienne de faire son travail dans la sérénité…Et oui il est temps de savoir malheureusement que la paix dans le monde peut déranger certains cercles.




    2



    0
    Aicha Benguendouze
    9 octobre 2017 - 18 h 01 min

    Messahel : «Les faux comptes rendus à l’ONU sont un précédent grave….Conseil ya si Messahel…aux USA uniquement les avocats pour reussir…choississez le meilleur bureau d avocet de New York specialize dans ce domaine et foncer sur l ONU…ca va couter du fric mais, vous allez gagner….sans avocet que du fiasco




    5



    4
    Felfel Har
    9 octobre 2017 - 17 h 34 min

    Je conseillerais à nos représentants à l’ONU de citer Trump quand il appelait « Drain the swamp » (assêcher le marigot). Ceux qui ont choisi de se servir de la plateforme des Nations Unies pour empoisonner les débats qui s’y tiennent doivent être identifiés et expulsés. Les deux grands mots d’ordre de paix et sécurité ne seront atteints que s’il y a un débat serein. A l’évidence, celà ne fait pas l’affaire des Marocains qui se surprennent à mimiquer l’autre état voyou, Israël. Les causes justes triomphent toujours des manoeuvres sournoises des lâches et des traîtres. Nos représentants doivent veiller à ce que la désinfection des services impliqués ne se termine pas par une opération cosmétique.




    4



    1
    karimdz
    9 octobre 2017 - 12 h 53 min

    sa médiocrité mimi 6 est en mode panique, et ses esclaves sont aux abois…




    9



    7
    Nasser
    9 octobre 2017 - 12 h 53 min

    L’ONU sert les forts et les injustes! Tout comme les pseudo-ONG qui harcèlent les états anti-colonialistes et anti-impérialistes




    10



    4
    hmida
    9 octobre 2017 - 12 h 41 min

    Cette falsification nés possible qu’avec la complicité de gros responsables qui dépassent le cercle de la gestion d’un simple service. Hillali qui est disposé a tuer sa mère et son père pour faire plaisir a son narcotrafiquant et s’emparer du ministère du royaume n’est pas étrange a cette mascarade de bas etage. La manigance est extrêmement grave ,avec cette affaire,il a mis fin a sa carrière et donner un coup d’arrêt a la politique par la corruption du royaume.




    8



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.