Organisation des élections de délégués de classe : le ministère de l’Education définit les modalités

Benghebrit délégués
Le département de Benghebrit veut consécraer les valeurs du civisme. New Press

Le ministère de l’Education nationale a publié récemment une circulaire définissant les modalités d’organisation des élections des délégués de classes au niveau des établissements éducatifs et les conditions de leur organisation et de leur déroulement pour la consécration des valeurs du civisme et de la participation, indique-t-on lundi auprès du ministère.

La circulaire, destinée aux directeurs de l’éducation, aux inspecteurs et aux directeurs des établissements éducatifs vise à «ancrer le civisme et la citoyenneté chez les élèves, à leur inculquer le sens de responsabilité, à développer leurs capacités individuelles et à leur enseigner les valeurs de solidarité et de dialogue». Selon la circulaire, le ministère de l’Education nationale a saisi l’occasion de la tenue des prochaines élections locales pour «consacrer la culture de la démocratie participative» chez les élèves, «leur inculquer les principes de dialogue constructif, d’échange de vues et de respect des différents points de vues et du principe de la majorité, outre la lutte contre la discrimination et toutes les formes de violence», car l’école demeure le «cadre idoine» pour consacrer ces valeurs chez la jeune génération.

Cette mesure vise la réalisation de plusieurs objectifs pédagogiques, à savoir : «inculquer les règles du débat, consacrer le dialogue, l’écoute et l’expression, enseigner le civisme et la participation» et «apprendre aux délégués de classes élus de bien représenter leurs camarades et de transmettre leurs préoccupations». La tutelle a appelé les directeurs de l’éducation et les directeurs des établissements éducatifs à organiser les élections des délègues de classes entre le 15 et 19 octobre, exceptionnellement lors de cette année scolaire, en passant par des étapes similaires à celles d’élections réelles, à savoir : le dépôt de candidatures, l’élaboration de la liste électorale, avec la possibilité pour chaque élève de se présenter, l’affichage, la campagne électorale, le vote, le dépouillement, l’annonce des résultats et la présentation des recours.

R. N.

Comment (9)

    Moskosdz
    10 octobre 2017 - 20 h 12 min

    Merci Madame la Ministre d’avoir mis fin à cette école où certains ne se privaient pas de donner des cours de lavage des morts aux élèves et où la fille leur est désignée comme ennemie.




    1



    1
    anonymous
    10 octobre 2017 - 14 h 05 min

    Depuis que nous sommes devenus qu’une société de consommation on a perdu tous nos repères




    2



    0
    Non à l'Etat arabe
    10 octobre 2017 - 6 h 49 min

    L’école arabisée et la charia comme programme sont les premieres maladies de cette école/mosquée.




    4



    4
      ZORO
      10 octobre 2017 - 15 h 25 min

      L arabisation de l ecole et les lois du pays ayant pour source la charia sont conformes aux aspirations de la grande majorite du peuple algerien arabo musulman. Signe Zoro. …Z…..




      2



      1
    Leila enseignante retraitée
    9 octobre 2017 - 23 h 08 min

    L’apprentissage de la citoyenneté et de la responsabilité s’apprend sur les bancs de l’Ecole,malheureusement tout a été supprimé d’un revers de main .Merci Madame la Ministre de donner de l’Espoir pour la génération montante.Merci.
    PS – A quand le retour officiel du Cahier de Textes document très important et ce des les classes primaires?




    9



    1
    Bison
    9 octobre 2017 - 22 h 45 min

    J’espère que nos élèves ne regardent pas trop les infosinfos politiques et ne vont pas s’inspirer de nos députés et nos politiques! Sinon, les malins et les ambitieux vont dévaliser les épiceries de leurs sucreries pour acheter les voix de leurs camarades de classe! Quand au dialogue, on verra à la recré…Tar’ ta gueule à la récré!! Ehhhhi! Ben quoi? C’est l’école à aribi, les gamin apprennent des grands! Un exemple concret vaut mille discours! Les gamins préfèrent imiter les acts des grands que de les écouter philosopher, c’est connu! Cela dit, loin de moi l’idee de critiquer madame la ministre que je trouve courageuse mais, le problème c’est que, comme on dit, une seule main ne peut applaudir !




    2



    2
    Mello.
    9 octobre 2017 - 17 h 50 min

    En remerciant Madame la Ministre, on a comme l’impression que c’est une nouveaute, une revolution dans le systeme scolaire. Or depuis longtemps, depuis que ces delegues de classe existent, ce sont toujours les plus forts, les plus dominants des classes qui se presentent et les autres votent pour eux de peur d’etre ….La violence a pris les renes de l’ecole, sans qu’aucun chef d’etablissement ou autre enseignant puisse faire regner la discipline. L’urgence des urgences c’est le retablissement et l’application du reglement interieur des etablissements scolaires et la revision des programmes scolaires pour en faire des eleves disciplines et formes. Ce genre circulaire, Madame la Ministre ne fait que contourner les vrais problemes de l’education nationale. Quand est ce qu’on aura un BAC sans sujet au choix ? Quand est ce qu’on peut arreter ce genre de session de rattrapage profitant aux cancres ?..




    3



    3
    Akli Boughzer
    9 octobre 2017 - 16 h 52 min

    C’est une bonne initiative Mme La Ministre car la CITOYENNETE s’apprend d’abord à l’ECOLE.




    7



    2
    HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    9 octobre 2017 - 16 h 11 min

    Merci madame la ministre, et c’est comme ça que naissent les leaderships et sa définition : C’est un décideur dont l’activité et les ambitions sont unies à celles du groupe afin d’assouvir des objectifs communs encore merci.




    9



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.