L’assassin israélien d’enfants à Gaza Amir Peretz invité au Maroc

Amir Peretz
Amir Peretz,ancien ministre israélien de la Défense. D. R.

L’invitation adressée par le Makhzen à l’ultrasioniste Amir Peretz, ancien ministre israélien de la Défense d’origine marocaine, à la conférence internationale de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM) sur la facilitation du commerce et des investissements qui s’est tenue les 8 et 9 octobre au siège du Parlement marocain, à Rabat, a scandalisé l’ensemble de l’opinion marocaine et arabe.

Précédé par sa réputation glaçante de «criminel de guerre», Amir Peretz, présent dans la capitale marocaine, a provoqué une levée de boucliers parmi tous ceux qui militent avec détermination au Maroc contre la normalisation des relations avec Israël. Mais le Makhzen ne semble pas s’en soucier. Comme pour mieux narguer ses sujets, Mohammed VI a fait dérouler le tapis rouge à son «ami» israélien.

Outrés, les membres de quatre groupes marocains (le Groupement national d’action pour la Palestine, le PJD, l’Union marocaine du travail et la Confédération démocratique du travail) ont dénoncé la présence d’Amir Peretz à Rabat comme une «violation de la décision de la Ligue arabe de boycotter Israël». Par le biais d’une lettre ouverte cinglante, ils ont d’ailleurs fait part de leur plus vive réprobation.

Cette séquence confirme à tous ceux qui en doutaient encore la collusion du Makhzen avec l’Etat voyou d’Israël. Elle confirme aussi la complicité du Maroc dans les crimes commis par l’armée israélienne à Gaza et au Liban. Elle accrédite également l’idée que le Comité El-Qods présidé par Mohammed VI n’est qu’une couverture pour déguiser la vile traitrise de Rabat vis-à-vis de la cause palestinienne.

Offensif, le Groupe d’action national pour le soutien à la Palestine a qualifié dans sa lettre l’invité sioniste de «criminel» et de «terroriste», soulignant que ce dernier «fait l’objet d’une plainte pénale auprès de la justice marocaine et internationale pour sa responsabilité dans les massacres, génocides, crimes de guerre, crimes contre l’humanité et terrorisme». Et de préciser que les Marocains refusent catégoriquement «toute forme de normalisation sioniste». Les élus du peuple ont tenu, d’ailleurs, à l’exprimer par le boycott de la conférence en question.

A signaler qu’un sit-in a été observé dimanche soir devant le Parlement avec la participation justement de députés et de membres du Groupe d’action nationale pour le soutien à la Palestine. «Nous sommes contre la normalisation des relations avec Israël d’une manière générale», a précisé un des manifestants.

Le projet de loi interdisant toute normalisation des relations avec Israël pourrait, selon les députés, reprendre la tête de liste à la rentrée parlementaire. De nombreux Marocains considèrent en effet la présence de Peretz à Rabat comme une «normalisation» déguisée des relations avec Israël, alors que d’autres évoquent une «dangereuse infiltration» de cet ancien ministre d’origine marocaine. Né en 1952 à Bejaâd, il avait émigré vers Israël avant de devenir ministre de la Défense en 2006. La même année, trois avocats marocains avaient déposé une plainte contre lui pour «crimes de guerre» au Liban, assurant que leur plainte est «recevable» étant donné que le responsable israélien est d’origine marocaine. De nombreuses personnalités israéliennes transitent régulièrement par le Maroc sans être inquiétées par le Makhzen.

S. S.

Comment (48)

    Anonyme
    12 octobre 2017 - 11 h 15 min

    Il va venir donner ces nouvelles instructions à bouffy le roitelet 666.




    0



    1
    Benhabra brahim
    11 octobre 2017 - 7 h 15 min

    Concernant son cv,cet ex ministre de la defense sionoiste n a pas fait long feu.C est durant cette periode que son armee a prit une raclee memorable de la part de Nasr allah!!!..apres coup il a ete foutu dehors avec bruit et fracas.Pour moi,elmarroqui ne ramasse que des « rates »(loser),et secondo histoire de rendre coup pour coup,aider et soutenir par tous les moyens le hezbo allah libanais.Les sionistes(israel etant le nom d un prophete et donc en aucun cas l assimiler a un nom d un pays ou a une agence de voyage ou a un shampoing ou a quoique ce soit d autre) ont une peur tres tres profonde de Nasr allah
    D ailleurs le zaama soit disant fameux mossad ont essaye et essaye toujours de l eliminer .C est echec apres echec.
    Dans ce registre ,il faut aussi signaler que durant la periode ou ce maroquo sioniste etait ministre de la defense,un groupe d agent du mossad ont ete arretes en jordanie,Un autre ratage.
    Apres quoi a ce jour il y en a qui continuent a chialer pour ……………………………….l ouverture de la frontiere avec ce pays ……Yawe l algerien mahouch etnah kima djeha:Le dicton:..elli kersou lahnech(1963) ewili ikhaf ma tarfa.A bon entendeur salut..




    4



    0
    Felfel Har
    10 octobre 2017 - 23 h 19 min

    Il y a fort à parier que ce monstre est revenu pour s’enquérir de sa progéniture abandonnée depuis des années et de la propriété que le roi lui a promise. Le roi aime bien se rappeler au bon souvenir des sionistes, coupables de génocide en Palestine occupée. Leur amitié lui importe beaucoup, car ce sont les seuls amis qu’il a su conserver. Où était donc le commandeur des croyants quand Gaza succombait sous les bombes de « ses amis »? J-J Rousseau a déjà comdamné de tels comportements: « Laisser commettre des crimes qu’on peut empêcher n’est pas seulement en être témoin, c’est en être complice ». Qui empêche King Kong IV d’intercéder auprès de « ses amis » pour venir en aide aux Palestiniens?




    8



    0
    Le Direct .
    10 octobre 2017 - 21 h 47 min

    POUR N’AVOIR PAS MESURE LES LIMITES ET LE CARACTÈRE INHUMAIN DE SON AVENTURE, LE NAZISME A ÉTÉ VAINCU ET JETÉ DANS LES PAGES LES PLUS SOMBRES DE L’HISTOIRE. LES JUIFS ONT PAYE UN LOURD TRIBUT ET FRÔLÉ LA DISPARITION. ONT-ILS AUJOURD’HUI PERDU LA MÉMOIRE AU POINT DE VOULOIR IMITER LEURS BOURREAUX SUR LE PEUPLE PALESTINIEN QUI LUI EST CHEZ LUI SUR CES TERRES .




    40



    1
    Le Direct .
    10 octobre 2017 - 21 h 45 min

    Valérie Trierweiler révèle comment le roi du Maroc corrompt les dirigeants politiques français
    Article | 6. septembre 2014 – 6:23

    Nicolas Sarkozy et Mohammed VI à Rabat. D. R. Pendant la cérémonie des obsèques de Nelson Mandela, en conversation détendue avec Hollande, «Sarkozy lui détaille la somptueuse propriété que le roi du Maroc met à disposition de sa famille». Le fait, peu honorable pour le souverain marocain et, en même temps, révélateur de la connivence de Paris avec Rabat, est rapporté par Valérie Trierweiler, témoin de premier plan – en qualité d’ancienne compagne du président François Hollande – dans son livre Merci pour ce moment, qui fait des ravages en France actuellement. Cette petite phrase a une grande signification. Elle confirme la collusion entre le Makhzen et l’Elysée et montre surtout que le pouvoir français, qu’il soit de gauche ou de droite, entretient une relation plus qu’étroite avec la monarchie marocaine, bâtie sur la corruption et des intérêts qui concernent moins les peuples des deux pays que leurs dirigeants, ainsi que l’a fait remarquer Algeriepatriotique dans plusieurs articles. Que Maroc soit perçu par les dirigeants français comme une partie de la France, la preuve en est justement donnée par le fait qu’ils s’y conduisent comme s’ils étaient chez eux. «La somptueuse propriété» dont parle Sarkozy est certainement ce grand domaine qui porte bien son nom, Jnane Lekbir, situé à trois kilomètres de Marrakech, appartenant bien sûr à Mohammed VI, et où a séjourné l’ancien président français, en mars 2013, avec Carla Bruni. Quelques mois après, durant cet été, c’est Chirac qui a bénéficié d’une résidence royale conforme à ce que voulait son épouse Bernadette : spacieuse et entourée de murs pour garantir la discrétion. Il y était au moment où un détenu en grève de la faim décédait dans une prison marocaine. Le roi, sourd aux plaintes de «ses sujets», est par contre très attentif aux desiderata des présidents français qui viennent passer des vacances au Maroc. Il va même plus loin en mettant carrément le royaume au service de la France. En affaires, les dirigeants marocains sous-traitent pour leurs protecteurs français, dont les multinationales cherchent des ouvertures en Afrique, par l’entremise de ses filiales déjà existantes au Maroc. En retour, la France s’efforce d’être un allié inconditionnel du royaume chérifien. C’est une entreprise difficile pour l’Elysée. Les couacs sont nombreux, comme lorsque l’acteur espagnol Javier Bardem a relaté crûment ce que pense du royaume chérifien l’ambassadeur de France aux Etats-Unis : «Le Maroc est une maîtresse avec laquelle on couche toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre.» Mais le plus important pour le Makhzen, c’est que la France accorde une véritable protection au Maroc. C’est la contrepartie offerte aux largesses du roi. Tout le monde a fini par comprendre pourquoi les responsables français ferment les yeux sur les atteintes aux droits de l’Homme commis sous les ordres du Makhzen.




    14



    1
    Le Direct .
    10 octobre 2017 - 21 h 43 min

    Corruption de journalistes français par le régime marocain : black-out total en France
    Article | 18. décembre 2014 – 11:21
    Des révélations qui mettent à mal la crédibilité de certains médias français. D. R.
    Des révélations qui mettent à mal la crédibilité de certains médias français. D. R.

    Les graves révélations faites par le hacker «Chris Coleman» sur notamment les relais médiatiques du Makhzen sont passées sous silence en France. Le contenu des documents confidentiels publiés par ce hacker marocain n’est pourtant pas sans intérêt pour les médias français, puisque certains «câbles» traitent des journalistes «mercenaires de la plume» au profit du Makhzen et de sa diplomatie. Ces «câbles», dont le contenu a été authentifié et en tout cas jamais démenti, ont fait le buzz sur la Toile. Mais ils n’ont nullement fait réagir la presse française, habituellement prompte à rebondir sur la moindre information qui viendrait du Maghreb. Parmi ces câbles compromettants, des emails échangés entre Ahmed Charaï, à la tête d’un empire médiatique créé grâce aux financements du Makhzen, et quelques journalistes français, et pas des moindres, qui s’avèrent «des mercenaires de la plume». Ces journalistes grassement payés par le Makhzen, par le biais d’Ahmed Charaï, qui dirige aussi le site l’observateur.ma, sont José Garçon, journaliste au quotidien Libération, Mireille Duteuil, rédactrice adjointe au service monde du Point, Vincent Hervouët, rédacteur dans la chaîne de télévision française LCI, et Dominique Lagarde, journaliste au service monde de l’Express. Des noms dont Algeriepatriotique a fait l’écho dans un article intitulé «Des mails confirment la corruption de journalistes français par Rabat pour s’attaquer à l’Algérie» publié le 21 octobre dernier. Les en-têtes des emails échangés entre ces journalistes et le fameux Ahmed Charaï contiennent une signature cryptographique démontrant qu’ils sont authentiques et qu’ils n’ont donc pas été modifiés ni «caviardés», mais qu’ils sont bien tels que les ont reçus leurs destinataires, à l’époque. Ces emails, authentifiés par des experts, parlent de remise d’argent à ces journalistes français en contrepartie d’articles «complaisants» en faveur du Maroc et de son projet d’autonomie du Sahara Occidental. Par exemple, Vincent Hervouët a reçu 6 000 euros pour ses articles propagandistes écrits en septembre dernier dans l’Observateur et Foreign Policy. Dominique Lagarde a perçu 12 000 euros pour deux mois de lobbying médiatique anti-algérien. De grosses pointures, bien connues dans le paysage médiatique français, dont les faits qui leur ont été reprochés ne devraient normalement pas passer sous silence. Car il s’agit bel et bien d’une atteinte à l’éthique journaliste et à la déontologie qui régit la profession de journaliste. Ces pratiques douteuses et controversées du Makhzen jettent ainsi le discrédit sur ces journalistes, mais aussi portent atteinte à la crédibilité des médias dans lesquels ils travaillent. Pourquoi, donc, ce silence assourdissant des médias français qui n’ont pas pipé mot sur ces révélations ? D’autres journalistes ont-ils un fil à la patte et craignent-ils que le scandale les atteigne aussi ?




    11



    0
    Le Direct .
    10 octobre 2017 - 21 h 41 min

    Je m’étais fait à l’idée de ne plus écrire à propos de ces Lâches Dirigeants Marocains ou contre eux. Mais depuis que j’ai appris que ces gens méchants , détestables , méprisables , corrompus , n’arrêtent pas de nous prendre à part , par la ruse aux profits des sionistes qui les ordonnent et les dirigent au doigt et à l’œil , alors , j’ai publié ces quelques lignes , afin d’avoir ma place parmi ceux qui s’opposent aux activités diaboliques de ces Lâches Dirigeants Marocains et à leurs têtes ce faible et lâche et traitre et corrompu roitelet nommé MOMO6 .




    44



    1
    Les Égarés.
    10 octobre 2017 - 21 h 34 min

    Mohamed six est nul en Politique Étrangère , finalement le Maroc de Momo 6 n’est qu’un Satellite , une colonie , sous Autorité Sionistes USA , comme les Roitelet du Golf , Saouds et Cie …ces satellites n’ont aucune marge de manœuvre , souvent ces Roitelets sont tenus en Lesse , des dossiers compromettant dorment en Occident et sont un moyen de chantage , comme les Saouds Wahabites qui se sont tellement compromis avec l’Occident Usa , qu’ils deviennent des Chèvres …car aucune autre explication ne peux éclaircir les motifs de Momo 6 à inviter un Criminel ex ministre de l’entité Sioniste qui a du sang Palestinien sur les mains…en tout les cas Mohamed six à choisi Son Camp , celui de la trahison de la Cause et Droits des Palestiniens.




    44



    2
    Le Direct .
    10 octobre 2017 - 21 h 32 min

    Hitler à dit sur les sionistes que : J’aurais pu éliminé tous les sionistes de ce Monde , mais j’ai préféré en laisser quelques uns pour que vous sachiez pourquoi je les ai fait exterminer par le Feu ( Fours crématoires et pas par les Armes ) de 1939 à 1945 , parce qu’ils sont pires que les maladies mortelles , Alors après ma mort vous comprendrez qui étaient ces sionistes et là vous me donnerais raison , mais je serais mort , mais c’est pas grave puisque les générations à venir sauront comment combattre ces sionistes .




    22



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.