Guerre froide

marocain
Mohammed VI reçoit Emmanuel Macron, fraîchement élu à la présidence française. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Il ne faut pas avoir peur de le dire, l’Afrique est en guerre contre la France. Majoritairement froides, les nouvelles guerres imposées par Paris aux Africains présentent toutes la caractéristique d’être menées par des sous-traitants locaux. En Afrique du Nord, tout le monde sait que c’est le Maroc qui sert de tête de pont aux intérêts français et exécute avec discipline et obéissance les ordres envoyés depuis l’Elysée.

En faisant frontalement obstacle au règlement du conflit sahraoui, la France cherche clairement, par exemple, à maintenir le Maghreb dans une forme d’instabilité chronique afin de pouvoir continuer à tirer les ficelles et à dicter ses règles du jeu. Même si l’Algérie n’a jamais fait du dossier sahraoui un casus belli, l’action de la France dans la région risque à la longue d’être perçue comme une agression. Il est, d’ailleurs, étonnant que l’Etat algérien ait fait preuve d’une aussi grande patience, dans la mesure où les provocations remontent aux années 1970. Et n’ont pas cessé depuis.

Car, là aussi, il ne faut pas tourner autour du pot : le soutien clairement affiché par la France au Maroc dans le cas précis du conflit sahraoui n’est rien d’autre qu’une agression portée à l’encontre de l’Union africaine et de l’Algérie qui ont investi depuis les années 1970 des efforts et des moyens incalculables pour mettre fin au calvaire du peuple sahraoui et décoloniser l’Afrique. C’est l’implacable loi de la transitivité. Et là, la France n’œuvre rien de moins qu’à substituer un colonialisme par un autre. L’entêtement de la France à vouloir imposer à n’importe quel prix son agenda géopolitique risque de mettre le feu à une région déjà hautement inflammable.

Les Sahraouis, surtout parmi les plus jeunes d’entre eux, s’impatientent. S’ils ne voient pas une perspective de paix pointer son nez à l’horizon à brève échéance, il n’est pas certain que l’Algérie et la communauté internationale parviendront à les convaincre de rester accrochés bien sagement au combat pacifique et diplomatique. Beaucoup sont déjà persuadés que la libération du Sahara Occidental occupé ne peut se faire que par la voie des armes. Si la région venait véritablement à replonger dans la guerre, le premier responsable en serait bien sûr l’Etat français. Et dans le cas d’un embrasement général, la France peut être sûre qu’elle ne sera pas elle aussi épargnée par ce que ses propres spécialistes appellent les dommages collatéraux.

S. S.

Comment (17)

    savoie
    21 octobre 2017 - 16 h 32 min

    SUR LA PHOTO DISTINGUEZ LE ROI ET SON SUJET :
    QUI EST LE ROI ?
    QUI EST SON SUJET ?
    VOUS AVEZ TOUT COMPRIS.
    A BON ENTENDEUR




    1



    0
    Labruyère
    21 octobre 2017 - 11 h 50 min

    @ Gnathon
    Voici comment je vous dépeint dans toutes vos boursouflures et toutes vos gloutonneires qui donnent des haut-le-cœur
    ============
    . Gnathon ne vit que pour lui, et tous les hommes ensemble sont à son égard comme s’ils n’étaient point. Non content de remplir à une table la première place, il occupe lui seul celle de deux autres ; il oublie que le repas est pour lui et pour toute la compagnie ; il se rend maître du plat, et fait en fait de même pour les suivants : il ne s’attache à aucun des mets, qu’il n’ait achevé d’essayer de tous ; il voudrait pouvoir les savourer tous tout à la fois. Il ne se sert à table que de ses mains ; il manie les viandes, les remanie, démembre, déchire, et en use de manière qu’il faut que les conviés, s’ils veulent manger, mangent ses restes. Il ne leur épargne aucune de ces malpropretés dégoûtantes, capables d’ôter l’appétit aux plus affamés ; le jus et les sauces lui dégouttent du menton et de la barbe ; s’il enlève un ragoût de dessus un plat, il le répand en chemin dans un autre plat et sur la nappe ; on le suit à la trace. Il mange haut3 et avec grand bruit ; il roule les yeux en mangeant ; la table est pour lui un râtelier ; il écure ses dents, et il continue à manger. Il se fait, quelque part où il se trouve, une manière d’établissemen, et ne souffre pas d’être plus pressé au sermon ou au théâtre que dans sa chambre. Il n’y a dans un carrosse que les places du fond qui lui conviennent ; dans toute autre, si on veut l’en croire, il pâlit et tombe en faiblesse. S’il fait un voyage avec plusieurs, il les prévient dans les hôtelleries, et il sait toujours se conserver dans la meilleure chambre le meilleur lit. Il tourne tout à son usage ; ses valets, et ceux de France, courent dans le même temps pour son service. Il embarrasse tout le monde, ne se contraint pour personne, ne plaint personne, ne connaît de maux que les siens, que sa réplétion et sa bile, ne pleure point la mort des autres, n’appréhende que la sienne, qu’il rachèterait volontiers de l’extinction du genre humain.




    2



    0
    Erracham
    18 octobre 2017 - 13 h 14 min

    Cette photo serait-elle l’affiche du film « La cage aux folles »? Tout y est, l’accoutrement, l’ambiance coquine qui est le prélude à une soirée bien arrosée, bien enfumée et certainement bien animée. Que l’orgie commence!!!




    10



    3
    Les Égarés.
    17 octobre 2017 - 21 h 55 min

    Avant le Sahara occidental , Mohamed six du Maroc devrait demander à Macron France de l’aider à libérer de l’occupation Espagnol , l’îlot du Persil , situé à trois cent mètres du Rivage Marocain. !… Mais Macron France lui dira..stop c’est une affaire Européenne , Tout ce qui est sous Autorité Espagnol est intérêt Européen..
    … Quand Mohamed six comprendra Ça !!!… Vraiment Mohamed six est toujours le serviteur de la France Coloniale , et c’est en soumission que Momo Six traite avec la France , qui aime s’ingérer dans l’Afrique , mais le contraire du Maroc qui s’ingére dans l’Europe et là !.. Macron la France dit a Momo Six d’aller voir ailleurs s’il y est !!!…




    7



    1
    Yeoman
    17 octobre 2017 - 21 h 55 min

    Merci pour cet éditorial pertinent et percutant. Les marocains, du moins ceux d’entre eux qui sont dotés d’un minimum d’intelligence, que l’occupation d’une partie du Sahara Occidental par les soldats affamés de Moh6 se fait pour le compte d’une poignée de délinquants économiques étrangers pour qui le Maroc est une sorte de foutoir où l’on peut se servir à sa guise.




    6



    2
    Sprinkler
    17 octobre 2017 - 18 h 26 min

    Le  » Commandeur des cou…llons  » n’en finit pas de nous surprendre avec sa garde-robe aux mille costumes…Un jour en trois-pièces cravate pour les us et coutumes diplomatiques, le lendemain en  » chèche et gandoura  » pour le folklore religieux  » vernaculaire « , et pour les nuits torrides aux  » plaisirs inconfessés  » la veste en patchwork sur tee-shirt à l’avenant au col largement ouvert sur un torse de drag queen sortant à l’aube d’un trou à orgies !




    18



    6
    Felfel Har
    17 octobre 2017 - 16 h 17 min

    Il est notoire que dans cette course effrénée au profit, pudiquement appelée mondialisation/globalisation, la France traîne en queue de peloton. Elle s’accroche du mieux qu’elle peut à son pré-carré, ses anciennes colonies. Pour ce faire, elle crée des conflits entre elles pour mieux s’interposer comme « arbitre », ou « papa bienveillant » soucieux de préserver l’harmonie familiale. L’Algérie fait exception en ce sens qu’elle ne reconnaît pas ce rôle de protecteur que s’arroge Paris. Du coup, elle devient l’ennemi à abattre d’autant plus que de l’autre côté de la mer, la gifle de 1962 retentit encore. Alors, on se met à lui créer de problèmes avec ses voisins sur de nombreux sujets. La diplomatie tricolore devient même plus sournoise au sein des instances internationales. L’Algérie, si elle tient vraiment à faire respecter ses choix, ses valeurs, ses principes et sa voix, doit se montrer absolument ferme et n’accepter aucun compromis, ni compromission avec la classe politique française, toutes tendances confondues. Malheureusement, ce n’est pas le cas actuellement! N’est-ce pas une hérésie? Il serait temps de déclarer de la façon la plus claire possible que l’Algérie souveraine répondra du tac au tac aux initiatives inamicales françaises.




    27



    6
    Anti khafafich
    17 octobre 2017 - 16 h 11 min

    La france hautaine hypocrite voleuse sioniste ….. ne comprend que par la force, no chouhadas l´ont bien prouvé dans le passé. Malheureusement certains traitres algeriens de noms de hauts rangs l aident beaucoup dans ses agressions et sa suffisance en allant acheter chez elle des appatements et des commerces, voila pourquoi elle continue dans son entêtement vis a vis de l Algerie




    24



    5
    Sprinkler
    17 octobre 2017 - 16 h 11 min

    …Comme dit l’adage d’un hôte de Carthage , les Saharouis n’ont pas choisi leur emplacement…




    10



    5
    Le Patriote
    17 octobre 2017 - 14 h 04 min

    Je continue à dire et à redire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant le cessez le feu de 1991 et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps tant que cette France néo-colonialiste continue à detenir le droit de véto au Conseil de Sécurité de l’ONU.




    17



    10
      TARZAN
      17 octobre 2017 - 18 h 36 min

      ben oui, les marocains ne lacheront jamais le sahara par la politique et traités. comme ils sont des bluffeurs ils pensent que les pays qu’ils agressent sont des bluffeurs comme eux et qu’ils vont céder aux menaces bidons marocaines. c’est historique et ils sont trop fort dans la manipulation et vice. mais ils abandonnent dès qu’ils subissent une défaite militaire et ça aussi c’est historique. donc, avec la france ils vont essayer de perdurer la colonisation à l’infinie jusqu’à épuisement des sahraouis et vont se rendre à l’évidence qu’une indépendance est impossible. ils veulent faire le coup de l’espagne et la catalogne, sauf que la catalogne est un peu espagnole mais le sahara occidental est un peuple qui n’a rien à voir avec le maroc et les marocains.c’est un peuple qui existe depuis 10 siecles et qui est originaire des aurès (algérie) et sud ouest de la libye. et ça c’est historique que les marocains et la france cherchent à cacher désespérément




      15



      8
        Chaoui
        17 octobre 2017 - 21 h 47 min

        Nous, Algériens, sommes TOUS des Sahraouis. Aussi longtemps que ce Peuple frère n’aura pas recouvré son territoire nous demeurerons à ses côtés. Et même après. Il est des causes qui sont sacrées, et la leur l’est. Pour EUX. Et pour nous aussi.




        17



        1
          anonyme
          1 novembre 2017 - 11 h 28 min

          il faut etre réaliste




          0



          0
    Bennani
    17 octobre 2017 - 13 h 56 min

    Ce n’est certainement pas pour rien que l’ex Ambassadeur de la France a l’ONU a dit un jour que « le Maroc est sa Prostituée avec laquelle on partouze chaque soir même si on ne l’aime pas forcément mais qu’on se doit de protéger ».




    20



    11
    Mello.
    17 octobre 2017 - 12 h 34 min

    Mince alors, l’Algerie, notre beau pays , le plus grand d’Afrique, le plus grand du monde arabe, le plus grand du bassin Mediterranneen, donc plus grande que la France ( de 5 fois) , peut bien dire a cette France de nous laisser , nous les aficains, tranquilles.




    18



    7
    TARZAN
    17 octobre 2017 - 12 h 27 min

    là Monsieur sahraoui vous nous faites un très bon éditorial!




    12



    7
      Chaoui
      17 octobre 2017 - 21 h 53 min

      Bien d’acc’ avec toi. Son commentaire est aussi sobre et pertinent qu’il résume parfaitement la réalité des choses…




      3



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.