Le système GPS national entrera en vigueur en mars 2018

GPS
L’Algérie est sur le point de finaliser son GPS qui permettra une meilleure circulation dans le pays. D. R.

Par Hani Abdi L’Algérie est sur le point de finaliser son système de positionnement global (GPS) qui permettra une meilleure circulation sur l’ensemble du territoire national. Selon le chef du service géographie et télédétection de l’ANP, le général major Omar Farouk Zerhouni, l’Institut national de cartographie et de télédétection (INCT) est en train de finaliser son propre réseau GPS qui devra être opérationnel le 1er mars 2018.

S’exprimant en marge d’une rencontre sur le rôle de l’INCT dans la protection et la sécurisation des frontières, Omar Farouk Zerhouni fait état d’un travail colossal réalisé ces dernières années pour permettre aux Algériens de bénéficier du service GPS sur l’ensemble du territoire national avec toutes les données géographiques nécessaires. Ce réseau sera fonctionnel grâce à l’entrée en exploitation de 146 stations par satellite réalisées par l’INCT. Il sera appuyé par 57 stations du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag) qui aideront à mieux identifier les sites et les lieux. Le travail a été effectué en collaboration avec des partenaires nationaux dans le domaine des télécommunications.

Le réseau GPS de l’INCT est riche de quelque 3 620 cartes géographiques de haute précision. Des cartes géographiques qui retracent le territoire national, du nord au sud, de l’est à l’ouest. L’INCT a mobilisé deux avions suréquipés pour définir 1 500 points GPS au sud, à l’extrême sud et tout au long des frontières. Un travail titanesque qui permettra donc d’offrir des données précisions aux utilisateurs afin qu’ils puissent se situer facilement dans n’importe quel endroit sur le territoire national. Il est à rappeler que le projet d’un système de géolocalisation algérien remonte à plusieurs années. Mais sa concrétisation a beaucoup été retardée notamment par la non-finalisation de la baptisation des rues. L’opération de baptisation des rues, cités et places publiques devait justement aider à constituer une banque de données pour la mise en place du système GPS.

H. A.

Comment (18)

    Algérie Authentique
    19 octobre 2017 - 22 h 23 min

    ah parlons en du gps et de ses cartes si bien renseignées!!!!! ce truc est truffé de fautes c’est illisible horrible honteux! la transcription des noms de rues ne vaut rien, c’est honteux honteux honteux !!! des analphabetes ont tapé n’importe quoi ! quelle image déplorable de notre pays sont entrain de donner cette bande d’analphabébètes contents de leurs petites personnes ! toutes ces heures et ce temps passé pour sortir un machin truffé de fautes ! je le redis c’est honteux ! allez sur google map entrez une adresse quelconque et vous verrez le carnage !




    2



    2
      bird
      20 octobre 2017 - 9 h 10 min

      En Algérie ,pour une nation qui se veut moderne des milliers de rues n’ont pas de nom ! Comment voulez vous une distribution de courrier normale digne d’un pays normal ! Des ensembles de HLM sont construits et baclés sans noms de rue ,sans même de vraies rues et sans boîtes à lettres et quand elles sont installées elles sont rapidement détruites ,les facteurs n’entrent pas dans certaines cités .Un système GPS mis au point par l’armée sous la responsabilité d’un général !




      2



      1
    DZ Hope
    19 octobre 2017 - 20 h 27 min

    Ainsi parlait ZARATHOUSTRA kteltni be dahk avec le GPS algérien hhhhhhh




    3



    1
    Zaratoustra
    19 octobre 2017 - 10 h 09 min

    Départ : Votre position
    Arrivée : 62 Hay el istiklal. Bâtiment B 5 – bloc 7 – Appartement 1962

    Demarrez itinéraire

    Dor 3al yémna
    Dor 3al yésra
    Roh nichane
    Hébit troh el hay el istiklal : destination inconnue.
    Ki talhag lé chég téla sékssi Kadour ywérilék trig lirak thawéss 3liha.

    Nouvelle destination :

    Départ : Votre position
    Arrivée : Club des pins

    Demarrez itinéraire

    Had destination mamnou3a 3lik
    Choisis une autre destination. (le GPS algérien tutois )

    Depart: Votre position
    Arrivée : Neuilly sur Seine (France)

    Demarrez itinéraire :

    Dor 3al yésra
    roh nichane
    hébéss tomobile 3and mobilis fi Bab Ezzouar
    chri portable
    3ayét l’Amar Saidani ywérilék trig lirak thawéss 3liha.

    Nouvel itinéraire :

    Départ : Votre position
    Arrivée : Kiffan Club

    Démarrez itinéraire :

    Nawédh tomobile
    Verifyi wéla 3andék mitine aléf fi djibék
    Wéla ma3andékch c pas la peine nwarilék trig. Bédél destination ou roh techréb kahwa fi kahwat Chergui .

    GPS Algérien fooort




    5



    3
    Observateur
    19 octobre 2017 - 1 h 12 min

    ….
    Moi j’ai une petite application tchèque, gratuite, qui fonctionne même sans connexion et qui utilise les données fournies par le système américain GPS, russe Glonass et chinois Beidu. Elle est si précise en Algérie qu’elle détecte le moindre faux dos d’âne dans une piste d’un patelin perdu. Tout y est cartographié jusqu’au moindre arbre, point de repère, nid de poule. Je l’ai utilisé même dans les grosses banlieues périurbaines nouvelles (de véritables jungles de béton) et ça marche.
    Donc je ne vois nullement l’intérêt de cette annonce.




    8



    4
      Amcum
      19 octobre 2017 - 13 h 01 min

      STP, C’est quoi au juste ton application?




      2



      0
    Le Direct .
    18 octobre 2017 - 21 h 51 min

    C’est un peu bizarre puisque ce journaliste de cet article le nommé Hani Abdi ne nous dit pas Le Prix ?




    2



    3
      anonymous
      18 octobre 2017 - 23 h 56 min

      le prix??
      Quel prix?




      2



      1
      anonymous
      19 octobre 2017 - 0 h 17 min

      @Le Direct .
      Ce n’est pas un GPS à proprement parler dont il est question nous sommes encore à des années lumières pour en arriver là mais plutôt d’un système (données cartographiques)




      4



      4
    anonymous
    18 octobre 2017 - 21 h 26 min

    Une aubaine pour les trabendistes de tous genres




    4



    3
    Mello.
    18 octobre 2017 - 18 h 37 min

    Pourquoi ? Pourquoi, un General Major de l’ANP doit il s’occuper d’un projet de GPS ?. Certains me diront que c’est pour bien nous surveiller, alors que notre voisin de l’Ouest l’a installe en 2010 par une societe civile aupres de l’operateur TOM TOM. Est ce que la baptisation des rues Algeriennes, qui sont loin d’etre faite, sont du ressort du General Major ? Qui sait .




    11



    7
      Vangelis
      18 octobre 2017 - 21 h 04 min

      Désolé mais TomTom est une société française, comme toujours dans ce pays, dirions nous.
      La couverture GPS dans ce pays n’en est qu’à ses balbutiements puisqu’elle ne concerne que quelques grandes villes et comme chacun sait les grandes villes au Maroc se comptent sur les doigts d’une seule main.
      Au contraire, l’Algérie met en place un GPS généralisé à l’ensemble du territoire sans en plus avoir recours à l’ancien colon mais par ses propres moyens.




      8



      1
        Vangelis
        18 octobre 2017 - 21 h 08 min

        Juste pour compléter mon commentaire ci dessus, le GPS était à l’origine un instrument du Pentagone qui a ensuite autorisé les civils à l’utiliser ayant pas ailleurs développé d’autres moyens de communications et monté des systèmes militaires hors de l’ancien GPS.




        6



        1
          Anonyme
          19 octobre 2017 - 15 h 07 min

          Pour eviter l’ usage militaire on l’a rendu moinsprecis




          0



          1
      anonymous
      18 octobre 2017 - 21 h 54 min

      @Mello.
      JE vous cite: »Est ce que la baptisation des rues Algeriennes, qui sont loin d’etre faite, sont du ressort du General Major ?  »
      Bien vu et c’est très important ce que vous venez de dire, en effet une majorité écrasante de nos rues ne sont pas encore baptisées, il fallait avant tout s’attaquer à ce problème (c’est du ressort de la commune) mais elle ne fait pas son travail depuis belle lurette, c’est un travail colossal qui ne pourra jamais se finaliser, nous sommes tres en retard
      C’est en quelque sorte la charrue avant le boeuf




      4



      3
        bird
        20 octobre 2017 - 9 h 13 min

        Le mot baptisation n’existe pas ,on dit baptême .




        0



        1
    kaci
    18 octobre 2017 - 17 h 48 min

    L’algérien a d’autres besoins en GPS :comment éduquer aisèment ses enfants, comment lui assurer une bonne instruction, comment l’orienter à faire son choix ou sa vocation professionnelle, comment lui garantir son logement sans piston, ni bagchiche. Comment vivre en harmonie avec ses semblables et ses gouvernants, Comment, comment…………………………………………………où est il ce GPS depuis la destruction du système de l’époque Boumédienne.




    5



    9
    NON A' l'ETAT ARABE
    18 octobre 2017 - 16 h 02 min

    Pas la moindre trace des 1000.000.000.000€ encaisses des 20 dernieres annees, meme pas Hubble ne pourra les detercter! L’ essentiel est invisible a’ l’ oeil des simples mortels.




    7



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.