La Kabylie orientale, cette inconnue

Kitoumi Kabylie
Une vue de la Petite Kabylie et les monts du Djurdjura. D. R.

Par Rabah Toubal – Dans un ouvrage attrayant de la première à la dernière page, jusques et y compris à la bibliographie, remarquablement bien écrit et solidement documenté, l’historien algérien Hosni Kitouni rend un vibrant et émouvant hommage à une région de notre immense et beau pays, dont l’histoire reste encore peu connue de la majorité des Algériens et Algériennes.

Descendant de natifs de cette région, qui englobe l’ensemble Zouagha-Ferdjioua-Vallée d’Oued El Kébir, «qui n’a plus de nom aujourd’hui» car elle fut, pour les besoins de l’armée et de l’administration coloniales, «une fiction ethnographique», rendue caduque après la conquête, l’auteur a voulu, au prix de recherches considérables, rendre justice à la terre de ses ancêtres, la «Kabylie orientale» ou «Kabaile El Had’ra», longtemps traduite de manière erronée en français par «Petite Kabylie» ou «Basse Kabylie», comparativement à la «Grande Kabylie » ou «Kbaile Ennighass», berbérophone, au lieu de «Kabylie civilisée» ou «Kabylie urbanisée». La Kabylie orientale s’étend de la moitié est de la presqu’île de Ziama-Mansouriah aux monts de l’Edough, près d’Annaba, avec une profondeur de 100 km vers les côtes de la mer Méditerranée.

Guide éminemment éclairé et motivé, et pour cause ! Hosni Kitouni égrène et dissèque les événements marquants vécus par «ce berceau d’une longue et tumultueuse histoire», de l’Antiquité à l’occupation française, en passant par les occupations romaine, vandale, byzantine, arabe, kutamienne et turque, qui y ont , plus ou moins, laissé des empreintes indélébiles et de nombreux vestiges.

Contrairement donc à la Kabylie berbérophone, géographiquement plus grande et plus peuplée, la Kabylie orientale revendique et assume son arabité et ne cache pas sa gêne vis-à-vis de son amazighité lointaine. Cet ouvrage relate l’histoire d’un pays et d’hommes, «depuis longtemps livrés à l’oubli, sinon au dédain», voire même au déni, que Hosni Kitouni nous invite à découvrir, à travers les «péripéties, les grands drames et les revers multiples» qu’ils avaient subis, au gré de leur longue Histoire.

Pour ce faire, il fait de la date du 13 mai 1839, année de l’occupation française de Jijel, le début du compte à rebours de plus de quinze siècles d’histoire, détruits en quarante ans au nom de la «civilisation». «Les crimes coloniaux accomplis en Kabylie orientale l’ont été avec une telle barbarie et une telle haine qu’il est insoutenable d’en évoquer même le souvenir», constate Kitouni.

A ce titre, son livre, qui constitue un excellent travail de mémoire, vise, autant que faire se peut, à réparer une injustice qui a trop duré, en rendant hommage et justice à cette région de notre pays qui a subi les foudres du colonialisme pour avoir osé le braver, lui tenir tête et, à plusieurs reprises, l’avoir humilié et finalement vaincu, malgré les moyens disproportionnés des protagonistes.

Mission accomplie M. Kitouni !

R. T.

Comment (66)

    Abdelrahmane
    6 novembre 2017 - 16 h 24 min

    @ Droit de réponse à anonyme 6/11/2017, 14 :03. CAUSE TOUJOURS, ANONYME, TU M’INTÉRESSES.
    Qui, dans toutes ses interventions sur A.P, expose son point de vue et opinion calmement, sereinement, civilement et avec courtoisie, avec force détails et substance informatifs ?
    Qui, dans toutes ses réactions, déverse toute son adrénaline et sa bave, se livre à des attaques en règle et des imprécations à la limite du lynchage, sans apporter d’argument, use d’arguties et de chicaneries stériles, vagues et puériles ?




    10



    1
      Anonyme
      6 novembre 2017 - 23 h 32 min

      Applique ce que tu déblatères stupidement à ta petite personne insignifiante doublée de haine, de négationnisme abjecte. La violence se lit sur tous tes postes nauséabondes de haine envers l’identité authentique du peuple algérien, c’est qui me pousse à te répondre en conséquence. Les mensonges que tu distilles sur ce site pour imposer ton diktat arabiste sans aucune référence, est de la violence de la pire espèce. Quand on ne reconnaît pas l’identité d’un peuple, en l’occurrence l’identité authentique amazighe de tout le peuple algérien, c’est d’une violence et d’une prétention abjectes. Tu ne mérites aucune politesse de ma part, au vu de tes délires mensongers psychotiques que tu distilles sans aucune honte sur ce site.




      1



      7
    Abdelrahmane
    5 novembre 2017 - 16 h 19 min

    @ anonyme 4/811/2017, 14:123, je cite: »pov inculte qui pousse le culot à défier la même la science, tu es malade, il faut aller te soigner au plus vite. ».
    L’inculte, c’est celui qui tente de nous fourguer son canular de projet génographique qu’ils ont manipulé à souhait, tronqué et brodé à leur convenance. Sinon, la génétique, appliquée à la criminologie, la médecine légale, la prévention des maladies héréditaires et identification de paternité ou de dépouilles est une science exacte. mais son pendant, la génographie, appliquée à la détermination (par les gènes) de l’identité des populations et des individus par rapport à un groupe, elle est basée sur les hypothèses, les échantillonnages, les probabilités et les statistiques. Et puis que dit votre projet génographique de nationalgeography qui a tant suscité votre enthousiasme et déclenché vos hourrahs ? je l’ai là sous les yeux et il ne dit nulle part pour l’Afrique du nord que tels % sont des kabyles, tels sont des chaouis, tels des arabes, tels des berberes !!! Où sont vos 88% de berberes, et 1% d ‘arabes en Algérie ? OU ? En tunisie, si proche de nous, il donne 62% de MÉDITERRANÉENS, 10% de sud-ouest-asiatiques, 6% de nord-européens et 19 % de subsahariens. où sont les arabes ? où sont les berberes ? les méditerranéens sont définis comme, je cite: »This component is likely the signal of the Neolithic population expansion from the Middle East, beginning around 8,000 years ago, likely from the western part of the Fertile Crescent. », c’est à dire des populations venues, il y a (environ) 8000 ans du moyen-orient, vraisemblablement de la partie ouest du CROISSANT FERTILE. Pour votre gouverne, le croissant fertile c’est l’actuel syrie, liban et palestine, c’est à dire probablement les cananéens, les phéniciens dont parlait saint augustin, les ancetres de hannibal et des puniques, les phéniciens acclimatés et souche « autochtonisés » et devenus les puniques. où et es vous dans tout çà ? quant aux 10% et non pas 1%, comme vous le prétendez mensongèrement, de sud-ouest-asiatique (le sud-ouest asiatique n’est pas exclusivement la péninsule arabique mais le caucase, le sud de l’oural, l’anatolie, le croissant f e rtile et la mésopotamie.), que vous prétendez être des arabes, ce sont, je cite : »As with the Mediterranean component, it was likely spread during the Neolithic expansion, perhaps from the eastern part of the Fertile Crescent.. ». Donc des populations venues originaires de l’est du croissant fertile, c’est à dire la mesopotamie. où sont les arabes ? Donc tout votre projet génographique tombe à l’eau de même que vos prétentions et votre canular.
    c’est une réplique de défense à tes attaques personnelles, j’espère que AP permettra la mise au point que voici. Merci.




    9



    3
      Anonyme
      6 novembre 2017 - 14 h 03 min

      Vas y te soigner la tête, espèce de malade, tu es pitoyable avec tes sorties abracadabrantes ridicules. Mets cela dans ta petite tête, ne t’en déplaise : chaque peuple est déterminé par l’Adn et toi l’inculte arrogant insuffisant tu ne pourras pas prétendre le contraire, tu n’es ni un scientifique, ni un intellectuel, tu es tout simplement un raciste négationniste de la pire espèce. AP laissez passer ce post, il faut que cesse le racisme abjecte maladif des arabistes zélés envers l’identité amazighe du peuple algérien.




      1



      9
    Abdelrahmane
    2 novembre 2017 - 16 h 18 min

    Pour en revenir au sujet du topic: avant la colonisation française le terme « qbayel » ne se référait pas à une ethnie ou communauté bien délimitée, bien constituée et formant corps. il désignait des populations habitant une contrée située entre la cote méditerranéenne et la ville de Constantine, dans les montagnes du tell et les villes côtières. On distinguait les « qbayel el-7adhra » (qui veut dire citadinisés, urbanisés) arabophones (depuis des générations), et « qbayel nighass » (personne n’a pu donner le sens du terme) berbérophones. les qbayel el-7adhra habitaient un territoire allant de la cité de ziamah mansouriah à l’ouest, jijel, taher, collo, jusqu’à l’est de skikda, sur la cote. Il englobait à l’intérieur el-milia, grarem, fedj-mezala (ferdjioua), mila. Alors que qbayel nighass allait de l’ouest de ziama mansouriah jusqu’au jurjura. Ce n’est qu’après la colonisation française que le terme qbayel devenu kabile puis (finalement) kabyle désignait une population berberophone bien déterminée, bien séparée formant corps. les français ont crée et consacré les terme de grande (haute) et petite (basse) kabylie. C’est alors qu’avec le temps la région (et le terme) de qbayel el-7adhra est tombée en désuétude.




    11



    2
      Anonyme
      4 novembre 2017 - 14 h 13 min

      Pov inculte qui pousse le culot à défier la même la science, tu es malade, il faut aller te soigner au plus vite. Le développement de l’humanité est dû à la science que les extrémistes arabistes zélés voir des illuminés islamistes de ton acabit qui osent défier l’oeuvre de Dieu sur terre, c’est à dire la science, Les idées de frustrés voir terroristes de la plume, vont à contre courant de ce que Dieu a crée et encouragé, c’est à dire la science même dans le Coran, dans un de ses verset qui mentionne : «il faut aller chercher la science même au fin fond du monde comme en Chine» les extrémistes de ton acabit sont de dangereux malades mentaux pour l’humanité l’identité de ses peuples, les langues, les diversités, ils poussent leur extrémisme qu’ils imposent au monde civilisé en général et en particulier en Algérie au point de vouloir provoquer une 2e décennie ou un scission du pays.On appelle cela du terrorisme à l’état pur!!!




      1



      8
    Anonyme
    1 novembre 2017 - 11 h 57 min

    @ berberiste and co: toutes vos chicaneries, toutes vos arguties, toutes vos acrobaties, toute votre gymnastique sophiste visant à exclure les Arabes de l’œuvre de civilisation musulmane en Andalousie, et (tenter et croire pouvoir) vous l’accaparer et vous l’approprier indument et exclusivement, toutes vos gesticulations et élucubrations sont vaines et inopérantes.
    La civilisation ARABE MUSULMANE en Andalousie (et partout dans le monde médiéval) est née (dans le sillage de l’Islam) dans la péninsule Arabique. le père fondateur (humain) Mohamed est un Arabe. les premiers disciples, les précurseurs, les pionniers, les premiers soldats et défenseurs, les premiers animateurs et acteurs, les premiers savants, érudits et lettrés, les premiers producteurs et réalisateurs, les premiers commandeurs et généraux, sont des ARABES. Les gouverneurs, princes et dynasties des territoires conquis sont des arabes. La langue véhiculaire, support et vecteur de TOUTE l’entreprise grandiose et extraordinaire qui a marqué le monde médiéval pendant 8 SIÈCLES (HUIT), est la langue Arabe qui a été la langue du monde pendant toute cette longue période. Tous ce qui a été réalisé, inventé, innové, conçu, mis en place, mis au gout du jour, tout, quel que furent les auteurs et les acteurs, dussent-ils être inuits ou eskimos, extraterrestres martiens ou vénusiens, TOUT a été fait, documenté et matérialisé dans la langue Arabe, et pas dans les dialectes zoulous ou papous.
    Et vous….., vous croyez pouvoir, d’un trait de plume ou par des élucubrations forcées et ridicules, nier, évincer ou escamoter le rôle et la contribution des pionniers et précurseurs !!!!! Tous les noms de berbères que vous avez cité, et toutes les autres figures et acteurs non-arabes de l’œuvre ont agi, travaillé et œuvré dans le cadre et sous le chapiteau de la civilisation ARABE MUSULMANE et sous le support de la langue Arabe. Ne vous en déplaise !
    La france a gagné la coupe du monde de football de 1998 avec une équipe composée de plus de 6 ou 7 joueurs non-français de souche, et l’on dira jusqu’à la fin des temps que c’est la france qui a remporté la coupe du monde de football 1998. Les romains ont conquis la grande bretagne avec un fort contingent de soldats gaulois levés sur place en gaule, et l’on parle, jusqu’à la fin des temps, de conquête romaine de la grande bretagne et jamais de conquête gauloise. Le général punique carthaginois Hannibal a tenté de conquérir rome par le nord, avec un contingent de soldats majoritaire de numides, de wisigoths et l’on parle de 3° guerre punique et jamais de guerre numide, jusqu’à la fin des temps. La france a conquis madagascar grâce au zèle et la combativité de soldats zouaves ramenés d’Algérie, mais l’on parle de conquête française de madagascar, jamais de conquête zouaves de madagascar.
    C’est toujours le précurseur, le meneur, le pionnier d’une entreprise humaine (tant qu’elle se fait dans ses principes de départ et ses valeurs initiales) qui est le maitre de l’œuvre. C’est une règle générale, universelle valable en tout temps et en tout lieu. Et vous n’y pourrez rien. et dans cette entreprise, objet de notre propos, la maitre initial de l’œuvre est Arabe en tant que civilisation, langue, culture, communauté, valeurs, histoire, héritiers, œuvres, accomplissements, réalisations, etc…. et l’on parlera , ne vous en déplaise, de civilisation arabe musulmane en Andalousie, et jamais de civilisation berbère en Andalousie.
    Et même votre dernier joker, de la génographie et de la science génétique qui a tranché en votre faveur n’y pourra rien.




    10



    3
      Anonyme
      1 novembre 2017 - 14 h 23 min

      L’histoire doit être réhabilitée pour mettre en échec les faussaires.

      Rêve en couleur inculte et ignorant, l’histoire t’en bouche un coin n’est ce pas, c’est dure d’avaler la pullule alors tu t’acharne à imposer tes idées reçues et ton ignorance. Mais heureusement que l’histoire démonte un par un les mensonges négationnistes, véhiculés par des incultes et ignorants de ton acabit, qui confondent arabité en tant qu’ethnie et islam en tant que religion universelle sans identité, et de ce fait sacralisent les peuplades arabes au seins desquelles se trouvent autant de juifs et de chrétiens que de musulmans, puisque les musulmans sont à 99% non arabes et n’adoptent aucunement l’arabe comme langue nationale et encore moins l’identité arabe. Les ennemis des peuples nobles issus de grandes civilisations telle que celle des amazighes, 10 000 ans d’existence, les perses et autant d’autres civilisations n’ayant rien à voir avec les arabes qui ont illuminé le monde, s’acharnent à rabaisser les vrais tenants de la civilisation musulmane, pour l’attribuer aux seuls arabes. Heureusement que les sciences par l’ADN, l’archéologie, l’anthropologie etc….mettent en échec les idées reçues fausses véhiculées par les ignorants de tous acabits des extrémistes qui sont incapables de dissocier islam et arabité, qui vantent de soit disant la civilisation arabe et prétendent faussement qu’elle ait régné sur l’humanité. Alors qu’il s’agit seulement de locuteurs amazighe ou turcs, ou perses etc.. ayant étudié l’arabe, pour mieux comprendre le message coranique, et le traduire dans leurs propres langues, les arabophones comme les francophones, ou anglophones etc… ne sont ethniquement ni arabes, ni français, ni anglais. Les arabophones non arabes, auxquels ont a collé l’identité arabe, pour leur ôter leur apport immense à l’humanité et l’attribuer à tort aux seuls arabes qui en sont très minoritaires, voir négligeable dans cette civilisation musulmane. Le vraie monde arabe reflète son passé, c’est à dire inculte, féodale, destructeur, financiers du terrorisme dans le monde, empreint d’ ignorance, d’arrogance, d’indiscipline tels que les décrit le grand Ibn Khaldoun. On voit dans quel état chaotique de sous développement, de traitrise, de lâcheté, d’ignorance et j’en passe se trouve le monde kharabe. Vive l’amazighité ce sont les amazighes qui furent les maitres de l’Espagne et le reste de l’Europe, ce sont les amazighes proches de l’Europe qui ont illuminé le continent européen et l’a aidé à sortir du moyen âge féodale, ne t’en déplaise, Damas et Baghdad d’origine non arabes ont apporté la caution religieuse sous forme de Khalifat, en solidarité avec les musulmans amazighe les vrais occupant de la terre Andalus, mais l’occupation, le combat, la construction, l’islamisation de cette région furent le fait des amazighes et c’est l’histoire qui le dit, même si les locuteurs en langue arabe musulmans non arabes ethniquement furent berbères.. Les civilisations amazighes, perse, hindoue etc…. ont été confisquées par les kharabes bédouins féodaux frères de sang des juifs et anciens sarrasins.
      Médite donc sur les texte d’Ibn Khaldoun concernant la barbarie arabe. Les arabes comme leur frères de sang juifs sont des sionistes, ils se sont appropriés l’islam et le judaïsme pour étendre leur impérialisme idéologique mortifère, ce sont eux qui sont à l’origine du désordre mondiale, du terrorisme sanglant qui frappe le monde musulman non arabe.




      3



      9
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 16 h 51 min

    http://reseauinternational.net/genetiquement-les-maghrebins-ne-sont-pas-des-arabes/

    Le Fantasme
    Alors que la majorité des Maghrébins s’identifie culturellement aux Arabes, des études scientifiques tendent à indiquer qu’ils seraient ethniquement plus proches des Berbères et de certains Européens, qu’ils ne le sont des Arabes. « Comparés avec d’autres communautés, notre résultat indique que les Tunisiens sont très liés aux Nord-Africains et aux Européens de l’Ouest, en particulier aux Ibériques, et que les Tunisiens, les Algériens et les Marocains sont proches des Berbères, suggérant une petite contribution génétique des Arabes qui ont peuplé la région au VIIe ou VIIIe siècle. » ( A. Hajjej, H. Kâabi, M. H. Sellami, A. Dridi, A. Jeridi, W. El Borgi, G. Cherif, A. Elgaâïed, W. Y. Almawi, K. Boukef et S. Hmida, « The contribution of HLA class I and II alleles and haplotypes to the investigation of the evolutionary history of Tunisians », Tissue Antigens, vol. 68, n°2, août 2006, pp. 153–162).
    Bien que ces études se soient basées sur des échantillons retreints, elles sont parlantes. Elles confirment ce que les historiens ont toujours affirmé : l’apport arabe est très minoritaire dans les populations maghrébines (Ibn Khaldoun, Gabriel Camps, etc.), car quelques dizaines de milliers d’envahisseurs arabes n’ont pas pu, génétiquement et matériellement, changer des millions de Berbères en Arabes.

    En savoir plus sur http://reseauinternational.net/genetiquement-les-maghrebins-ne-sont-pas-des-arabes/#gy2tGhoKXOkrigKp.99




    4



    11
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 16 h 10 min

    Al-Andalus
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Andalus

    Jardins de la période islamique de l’Alhambra à Grenade aujourd’hui en Espagne dans la communauté autonome d’Andalousie.
    Al-Andalus ( الأندلس en arabe, al-Ándalus en espagnol, al-Ândalus en portugais) est le terme qui désigne l’ensemble des territoires de la péninsule Ibérique et de la Septimanie qui furent sous domination musulmane de 711 (premier débarquement) à 1492 (chute de Grenade) 1,2,3,4. L’Andalousie actuelle, qui en tire son nom, n’en constitua longtemps qu’une petite partie.
    La conquête et la domination du pays par les Maures5 furent aussi rapides qu’imprévues et correspondirent à l’essor du monde musulman6. Al-Andalus devint alors un foyer de haute culture au sein de l’Europe médiévale, attirant un grand nombre de savants et ouvrant ainsi une période de riche épanouissement culturel7,8.

    Maures : berbères d’origine zénètes de l’Est algérien en d’Afrique du Nord




    2



    12
    Abdelrahmane
    30 octobre 2017 - 13 h 57 min

    Ces imposteurs haineux arabophobes et islamophobes seraient prêts à tolérer un rôle, une participation, une contribution à la civilisation ARABE MUSULMANE (en général) et la civilisation ARABE MUSULMANE en Andalousie (en particulier), même pour les zoulous, les papous, voire même pour les extraterrestres martiens ou jupitériens, mais pas pour les Arabes, surtout pas les Arabes. Déjà que le simple énoncé du terme arabe les met dans un C*** nerveux épouvantable. Et en réaction, ils font usage d’anathèmes, d’insultes et d’attaques personnelles contre tout contrevenant et utilisent les phantasmes, les mythes et les contrevérités, l’accaparement et (indue) appropriation pour justifier et revendiquer leurs (re)constructions mythiques et fantasmatiques de leur passé. Ainsi Hannibal, le grand général punique carthaginois devient berbere, ibn khaldoun, le yémeni hadhramaouti (lui-même le dit et l’écrit) devient berbere du simple fait qu’il soit mort (et enterré) à tunis, ibn rochd, l’andalous, le philosophe, théologien, juriste et médecin musulman andalou de LANGUE ARABE du XIIᵉ siècle, né à CORDOUE (dixit wikipedia), devient berbere (à leurs yeux) du simple fait qu’il soit mort à marrakech. saint-augustin, le moitié romain (par sa mère monica), moitié cananéen (lui-même le dit), lui qui a combattu et incité à la répression féroce contre les donatistes et circoncellions autochtones, il est berbere (à leur yeux, toujours) du simple qu’il soit né à thagaste et mort à hyppone, lui qui n’a jamais évoqué sa berberité, ni prononcé un mot en berbere ni dans ses écrits ni dans ses prêches. Tous les autres musulmans cités dans leur liste de berberes (dans le post ci-dessous) ont (tous) contribué à la gloire, le développement, le rayonnement et le prestige de la langue ARABE et la culture ARABE, ils n’ont jamais écrit ou contribué à leurs idiomes tribaux.
    Et pourtant cette grandiose et extraordinaire entreprise civilisationnelle ARABE MUSULMANE est apparue dans le sillon de l’Islam né en Arabie, son fondateur humain est un arabe, ses précurseurs, ses pionniers, les auteurs, ses acteurs, ses premiers animateurs, ses premiers innovateurs, ses premières personnalités marquantes et figures de proue, ses premiers soldats défenseurs, ses premiers dirigeants et gouverneurs étaient des ARABES. Certes, d’autres personnalités musulmanes et non- musulmanes, non-arabes ont contribué à cette grande œuvre, mais cela est à l’honneur et le prestige de la magnanimité et la générosité des pionniers et précurseurs. Mais allez-y le faire entendre à ce gens-là ! Avec leur esprit d’accaparement et d’appropriation, ils seront capables dans 2 générations de dire, sans honte ni vergogne, que la coupe du monde de football de 1998, a été remportée par la kabylie et non pas la france du simple fait qu’un certain joueur zinedine zidane artisan de la victoire et capitaine de l’équipe était un kabyle et que de toute façon 80% des joueurs de l’équipe gagnante n’étaient pas des français de souche. Et pourtant le général punique carthaginois Hannibal a mené la 3° guerre punique avec un fort contingent de numides et de wisigoths, et son expédition s’appelle, jusqu’à la fin des temps, la 3° guerre PUNIQUE et non pas numide. De même que la conquête par l’armée romaine composée en majorité de soldats gaulois, levés en gaule, conquête de la grande bretagne, sous les ordre de l’empereur romain claude, et sous le commandement d’un général romain, cette conquête s’appelle la conquête ROMAINE de la grande-bretagne et non pas la conquête gauloise de la grande-bretagne, et cela jusqu’à le fin des temps. De même que la France à conquis madagascar avec un très fort contingent de soldats zouaves ramenés d’Algérie, et l’on appelle cette expédition la conquête française de madagascar et non pas la conquête zouave de madagascar. Et des exemples pareils sont légion.
    La conquête arabe musulmane de l’andalousie a été effectuée (à partir de 711), alors qu’une immense partie de l’Afrique du nord n’était pas encore islamisée. L’occupation de la péninsule ibérique n’a pas été suivie d’un déferlement migratoire en provenance d’Afrique du nord, ni de l’orient. Le territoire musulman d’andalousie faisait partie du califat Omeyyade de damas et était gouverné par des dynasties arabes déléguées par le calife de damas.TOUS, TOUS les savants, lettrés, hommes de sciences, techniciens, architectes et sculpteurs, jardiniers et horticulteurs, puisatiers et hydrauliciens, tous les pionniers qui ont fait et contribué à l’éclosion, le développement et l’essor de la civilisation ARABE musulmane en andalousioe sont venus d’orient de damas ou de baghdad, délégués, envoyés ou missionnés par les califes de damas. Toute l’entreprise civilisationnelle aussi bien en andalousioe ou ailleurs s’est effectuée dans la langue ARABE. Au moment où des milliers d’étudiants de partout en europe venaient à cordoue, seville, grenade et tolède pour étudier la langue ARABE et les sciences en langue ARABE (médecine, astronomie, mathématiques, philosophie, etc…) au même moment le royaume berbere païen chamanique de berghwata ( 744 – 1058) régnait sur une large partie du centre du maroc actuel. Taper sur Google « royaume de berghwata ».




    12



    4
      Anonyme
      31 octobre 2017 - 16 h 07 min

      Sources Wiképédia
      Histoire de l’Andalousie

      Cathédrale de Cordoue (ancienne mosquée).
      Les musulmans envahirent l’Andalousie en 711 lorsque le conquérant berbère Tariq ibn Ziyad arriva par le détroit de Gibraltar.Les Maures, c’est-à-dire le peuplement berbère arabisé, installés après la conquête se maintinrent dans le sud de la péninsule jusqu’en 1492, année où ils furent chassés de Grenade. Les Maures qui restèrent (les Morisques)furent persécutés violemment jusqu’en 1609 où, sous l’ordre de Philippe III, ils furent bannis des terres espagnoles.
      En 929 l’émir omeyyade de Cordoue prend le titre de calife, en concurrence avec le calife de Bagdad. Mais l’émirat de Cordoue ne tarde pas à se fragmenter en une trentaine de petits royaumes, les taïfas. C’est ainsi que régnèrent les Abbadides à Séville de 1023 à 1091. L’avancée chrétienne est cependant arrêtée par l’arrivée de renforts du Maghreb, les Almoravides dynastie musulmane berbere qui ne tardent pas à annexer les terres musulmanes d’Espagne à leur empire (1086). En 1147 ils sont à leur tour remplacés par les Almohades.
      La confusion entre al-Andalus et l’Andalousie remonte vraisemblablement à l’émirat de Grenade, qui à compter de 1238 jusqu’à l’année cruciale 1492 apporta des éléments culturels structurants tels que l’architecture de l’art nasride. Toutefois, le royaume de Grenade, vassal des rois de Castille et d’Aragon n’occupait pas tout l’espace géographique de l’Andalousie actuelle. L’Andalousie actuelle n’est donc qu’une partie de l’ancienne « Al-Andalus » mais dépasse largement le cadre de l’ancien émirat de Grenade conquis en 1492.
      La présence musulmane berbero-arabe marqua profondément la culture andalouse. La construction de la grande mosquée de Cordoue débuta au VIIIe siècle sous Abd-al-Rahman Ier. La ville de Cordoue donnera son nom à la cordonnerie, artisanat pour lequel elle était réputée.
      Ferdinand III de Castille s’empara de Cordoue en 1236. Séville fut prise en 1248 et Grenade en 1492.




      3



      10
    Amazighe et fier de l'être
    28 octobre 2017 - 15 h 41 min

    Par le Pr Abderrahmane Mebtoul

    Un résumé fort intéressant de l’histoire de la grande Algérie amazighe
    L’histoire de l’Algérie : des Numides (IVe siècle avant J.-C.) à 1962

    http://www.lematindz.net/news/8370-lhistoire-millenaire-de-lalgerie-des-numides-ive-siecle-avant-j-c-a-1962.html




    6



    8
    Amazighe et fier de l'être
    28 octobre 2017 - 14 h 13 min

    Une langue arabe que ni tes grands parents, ni tes parents ne comprennent et ne parlent, pas vrai? ni d’ailleurs la majorité du peuple algérien ne connaît pas cette langue, même après plus de 50 ans d’arabisation forcée. Ceux qui la parlent réellement sont rares: quelques journalistes, quelques professeurs, quelques politiciens, des arabisants zélés, complexés, qui ont viré vers l’extremisme religieux… c’est ce qui nous a mené à la décennie noire.
    Les algériens ne s’expriment que dans leurs 2 langues populaires : le daridja issue de l’amazighité et tamazight tout court. La 1ère langue officielle, « l’arabe », a été imposée au peuple, elle n’est pas parlée dans les foyers, au travail, dans la rue algérienne, jamais le peuple ne parle cette langue avec ses voisins, ses cousins, ses frères et soeurs. Tandis que tamazighte est parlée depuis des millénaires dans tous les foyers berberophones et toutes les régions berberophones : Sud par les touaregs qui parlent le berbère jusqu’aux confins du Mali, du Niger, du Burkina faso. Dans l’Est algérien, dans la région des Aurès, des villages entiers la langue parlée est le tamazighte, l’Ouest du pays, une grande partie de Tlemcen, ses environs parlent tamazighte dans les foyers, dans la rue, et ce n’est pas bouteflika qui dira le contraire ni qui va décider de constitutionnaliser ou non la langue millénaire du peuple algérien, c’est un droit absolu, puisqu’elle fait partie de l’identité algérienne, sa personnalité, elle fait partie de son histoire millénaire, elle fait partie de l’âme algérienne.
    Qui oserait interdire à un peuple de parler la langue de ses ancêtres? les français n’ont pas réussi à le faire. Bien au contraire quand on interdit à un peuple de vivre dans sa culture, dans sa langue, c’est le contraire qui se produit, alors bouteflika n’est pas Dieu il ne peut pas décider comme l’ont fait d’autres de supprimer la langue à un peuple, il se devait de la constitutionaliser. Tu dis que la majorité des algériens n’aurait jamais voté pour constitutionnaliser de tamazighte? qu’est-ce que tu en sais? ce n’est pas mon avis, on a vu que toute la classe politique, y compris les partis islamistes, exiger son officialisattion. Le régime d’Alger à l’indépendance s’est comporté comme le colonisateur français, un comportement anti algérien qui a duré plus de 50 ans, puisque les dirigeants autoproclamés – à commencer par Benbella – ont décidé que les algériens sont arabes au mépris de leur histoire, leur identité millénaire amazighe. Les français ont fait pareil, ils ont décidé que le peuple algérien est arabe dans le but de lui cacher son identité millénaire pour mieux l’asservir et le contrôler.
    Tu dis que les kabyles n’ont pas réclamer l’amazighité aux français? comment un régime d’apartheid fasciste colonialiste barbare pouvait donner des droits aux colonisés que nous étions? ta sortie est vraiment ridicule, tu ne connais visiblement rien de l’histoire coloniale en Algérie.
    Bref, Les kabyles faisaient la guerre à la France colonialiste pour la chasser dans l’affirmation de leur identité amazighe, leur langue qu’ils n’ont jamais abandonnée au profit de la langue française. S’il y a avait eu référendum et que les arabophones auraient rejeté la constitutionnalité de la langue tamazighte, c’est à dire un déni identitaire de l’amazighité, ils auraient rejeté eux mêmes l’histoire, l’identité millénaire algérienne amazighe, et bonjour les dégâts!! il y aurait eu scission du pays en 2.
    Les algériens doivent se réapproprier leur identité, leur langue, avec fierté au lieu d’adopter une identité étrangère, même les arabes qui sont 1% des musulmans savent très bien que les l’Afrique du Nord n’est pas arabe et ne l’a jamais été. être arabophone en s’exprimant en daridja qui n’est pas de l’arabe, ne veut en aucun cas dire être arabe, c’est comme toi ou moi qui nous exprimons en français et le vrai pas du baragouinage, nous ne sommes pas français, mais nous sommes francophones. Internet est une chance pour ceux qui veulent apprendre et connaitre l’histoire de leur pays, il faut en profiter pour te cultiver, car l’ignorance rend complexé, stupide intolérant, renfermé sur soi.




    6



    11
      Amazighe et fier de l'être
      28 octobre 2017 - 17 h 04 min

      Cette réponse à Abderrahamane le zélé arabo islamiste ennemi de l’identité amazighe authentique du peuple algérien, ennemi de l’âme de l’Algérie, mercenaire au service d’un arabo islamiste idéologie sioniste, comme celle des juifs sionistes qui consistent à attribuer aux juifs du monde entier débarqués en Palestine, et d’ailleurs dans le monde l’identité juive, alors que le judaïsme comme l’islam tout comme le christianisme ne sont pas des identités, mais des religions universelles. Se servir de la religion universelle pour la transformer en identité c’est du barbarisme sionisme à l’état pure, et tu es dans cette logique abjecte, en prétendant que l’arabe est maitre et les 99% de musulmans non arabes sont des rien du tout et qu’il faut leur ôter leur identité pour leur imposer l’arabe à tout prix sous faux prétexte que l’arabe est sacrée et langue du Coran, blasphème et ignorance quand tu nous tiens.
      Ce poste que je t’ai posté je l’ai fait il y a plusieurs mois et tu réapparais encore sur ce site pour tenter misérablement de nous imposer une idéologie arabo islamiste mortifère qui endeuille le monde par le terrorisme et détruit l’islam.




      5



      11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.