Federica Mogherini éconduit le ministre marocain des Affaires étrangères

Mogherini marocain
Federica Mogherini, vice-présidente de la Commission européenne. D. R.

Par Karim Bouali – Les médias marocains se gargarisent de grands mots sur une rencontre entre le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et la vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, qui aurait porté sur des «sujets cruciaux».

Or, des sources sûres ont indiqué à Algeriepatriotique que la réunion en question a été décidée sous le sceau de l’urgence par les Marocains. En effet, Rabat, qui peine à imposer ses vues hégémoniques à l’ensemble du continent africain, en dépit de la complicité de Paris, a supplié la Haute Représentante d’adopter la même position que la France qui persiste dans son refus d’admettre la République sahraouie au prochain Sommet UA-UE, au motif que celle-ci «n’est pas souveraine» et «n’est pas reconnue par les Nations unies».

Tout en faisant part de sa préoccupation concernant l’éventuel report, voire l’annulation d’un sommet que l’UE juge crucial pour le lancement d’un véritable partenariat à même de répondre aux énormes défis auxquels elle est confrontée, au même titre que le continent africain – migration, terrorisme, développement, employabilité des jeunes, etc. – Federica Mogherini a rappelé fermement à son interlocuteur la position de principe de l’Union européenne, a encore appris Algeriepatriotique. Federica Mogherini a fait comprendre à l’émissaire dépêché par Mohammed VI que l’Europe «respectera le consensus africain» et qu’«il appartient à chaque organisation – l’UA et l’UE en l’occurrence – d’inviter ses Etats membres sans interférence ou autre démarche qui serait, pour le cas, inappropriée». Une fin de non-recevoir diplomatique a donc bien été signifiée au ministre marocain qui rentre bredouille.

Le second objectif poursuivi par le Maroc à travers cette rencontre consiste à mettre la pression sur la Commission européenne pour que ses négociateurs se montrent plus flexibles et plus expéditifs pour parvenir le plus tôt possible à une rédaction commune du texte de l’échange de lettres portant adoption de l’accord agricole, en tenant compte des stipulations de l’arrêt de la Cour européenne de justice (CJUE) de décembre 2016.

Ces négociations, dont l’objectif est de contourner cet arrêt de la CJUE, ont été lancées en mai 2017, mais elles piétinent pour deux raisons essentielles. D’abord, parce que le Maroc n’a pas été en mesure, jusqu’ici, de fournir des données pertinentes et crédibles sur le fait que l’accord profite réellement au peuple sahraoui – toutes les fermes produisant le melon et les tomates cerises appartiennent à des sujets marocains. Ensuite, la difficulté à trouver des «représentants locaux» crédibles et représentatifs plutôt qu’une assemblée croupion triée sur le volet pour tromper la communauté internationale. Ceci, malgré la complaisance extrême, voire la complicité de la Commission qui s’est engagée à fouler aux pieds les droits international et européen et renier l’arrêt de la CJUE en acceptant d’obtenir le «consentement de la population locale» aux lieu et place du consentement du représentant unique et légitime du peuple sahraoui, c’est-à-dire le Front Polisario.

Pour rappel, le Sommet, dont la tenue est prévue à Abidjan, sera transféré à Addis-Abeba si la Côte d’Ivoire persiste dans son refus d’adresser une invitation à la RASD, conformément aux décisions du Sommet africain de janvier 2017. La date butoir a été fixée au 27 octobre par la réunion extraordinaire du Conseil exécutif du 16 octobre dernier, réunion au cours de laquelle le Maroc s’est retrouvé totalement isolé et délaissé, y compris par les Etats africains qui lui étaient jusque-là très proches.

K. B.

Comment (27)

    Ziani
    25 octobre 2017 - 13 h 09 min
    mhd dz
    25 octobre 2017 - 13 h 00 min

    On ne mélange pas la peripaticienne torchon rachida Dati la traînée du makhzen avec la gente dame élégante fidèle moguerini qui connaît le père de ses enfants.




    22



    4
    Mas Umeri
    25 octobre 2017 - 11 h 20 min

    Les marocains pensent qu’ils peuvent facilement tromper Mme Mogherini, comme ils le font avec les leurs. Peine perdue, l’ U E, compte peut-être quelques éléments fragiles attirés par les faveurs du Roi M6, mais, il existe des hommes et des femmes imperturbables, lorsqu’il s’agit du droit des peuples.




    23



    3
    zaatar
    25 octobre 2017 - 10 h 44 min

    Tout le monde connait le fonctionnement du makhzen et ses façons d’agir pour soudoyer son monde. Il y a les pétards, la poudre blanche et les péripatéticiennes. Alors ça marche pas mal pour les hommes, au vu des scandales qui éclatent ci et là on le comprend… Monsieur Weinstein en fait actuellement les frais, et le balance ton porc fait des étincelles. Comme ici il s’agit d’une femme, le makhzen se trouve de court. Il n y a rien à offrir en contre partie. Mme Mogherini ne fume pas de pétards ni ne sniffe de la poudre blanche et elle n’est pas lesbienne apparemment… reste l’argent, mais le makhzen sait ce qu’il encourt avec cette tentative de corruption… alors il se fait rabrouer par Mogherini tout bonnement.




    19



    3
    Abbès
    25 octobre 2017 - 10 h 14 min

    Le problème du Mongolien M6 est qu’il est arrivé à corrompre bcp d’hommes politiques (Sarkocu and Co) sur la question du Sahara occidental mais lamais une FEMME.




    20



    6
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 9 h 47 min

    Je ne connais pas le dossier. Par contre Mogherini est une etoile. Vivement la future Presidente d’Italie




    19



    6
    abbas
    25 octobre 2017 - 8 h 27 min

    La ou el marroki ne saurait avoir prise est qu,ils ont affaire à une femme car imaginer un cour instant si ils aurait affaire à un homme avec tous ce qui en découle.
    Gille pargnaux,sarko,bhl,dsk etc toute cette brochette de m… en savent quelque chose..




    18



    7
    lyes2993
    25 octobre 2017 - 8 h 19 min

    il est temps pour le Polisario et le peuple du Sahara Occidental de passer à l’étape supérieure et de former ses propres troupes d’élites pour commencer à intervenir sur tous les terrains et surtout à l’étranger notamment politiquement en France et en Espagne pour déconstruire la complicité nocive de ces pays avec la narco-monarchie du Maroc !




    24



    8
    Lakhdar
    25 octobre 2017 - 5 h 33 min

    la seule alternative reste une révolution armée au sein même de la RASD, pour ne pas être qualifié de terroristes, le Polisario doit déclarer la guerre unilatérale au Makhzen. tout le reste n’est gesticulations stériles sur bases utopiques




    21



    12
      Anonyme
      25 octobre 2017 - 8 h 23 min

      Mme Mogherini est une femme sincere dans ses convictions et une excellente diplomate equivalent de Ministre des affaires etrangeres de l Union Europeenne.C est une femme incorruptible et connait parfaitement ses dossiers.Le Maroc n a aucune chance de l influencer,seuls la France et l Allemagne peuvent exercer leur pression sur Mogherini,qui a mon avis ne flechira jamais.




      20



      8
    Algérie Authentique
    24 octobre 2017 - 23 h 17 min

    heureusement que Mogherini n’est pas française on aurait pu assister à du « beniouiouisme » inversé! une chose est sure, les sahraouis doivent faire du bruit, se faire entendre, être plus présents, suivre ces pillards de mokokos comme une ombre pour saper tous leurs plans fumeux!




    35



    12
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 23 h 17 min

    Depuis quand le Maroc pt monter ou faire pression sur la commission Européenne ; même pas à l Espagne pr récupérer ses propres terres ; a ses sujets la pression surement ; non il y a au sein même de ctte commission des pays membres qui ont intérêts à garder le Sahara sous occupations malgré le verdict rendu par leur propre droit et justice ; L ONU et le dept d état US n ont jamais reconnu le Sahara Occidental appartenant au Royaume du Maroc …donc certains pays puissants pas nombreux que nous connaissons bien en Europe tire les ficelles avec les lobbys marocains pour que seulement le Maroc et ses pays européens et un en particulier en soit les seuls bénéficiaires ; il faut crever l abcès et faire respecter non seulement la loi mais plus encore un peuple et une nation RASD .
    la prochaine fois il faudrait faire une table avec ses pays européens qui empêche la loi et la Justice et les montré aux monde entier car je suis sure sur ses mêmes pays sont moralisateur en droit de l homme et pleins de vertus.
    qu il se montre ses pays et n envoi pas les émissaires du Maroc contrarié une loi européenne qui les engage tous. force est a la loi ds les états de droits comme l Europe ; pas au Maroc. Donc appliquer le droit et seulement le droit sinon vs n êtes plus du tout crédible en tant que Commission Européenne et UE aux yeux du monde; ne regardez pas les intérêts de deux ou trois pays membres; regarder l intérêt général de l Europe donc de tt ses membres et de ses valeurs véhiculer dans le monde.




    27



    13
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 23 h 12 min

    Des mendiants ces marocains comme il en existe nul par au monde.
    Des déchets de l’humanité.




    34



    14
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 22 h 45 min

    Prendre des gifles si c’est pas du masochisme pedal VI peut se promener sur le port d’Amsterdam en criant victoire
    je vois demain les grands titres que la reconnaissance de la Rasd a encore été retirée ou éjectée par une cinglante et magistrale gifle comme seul le makhnaz peut donner aussi retentissante que la victoire sur le rocher du Persil par
    l’Espagne et a deux brasses des cotes dial ma’rok meme des scouts aurait mieux faits l’usurpation le vol du bien
    d’autrui agression contre les faibles expansionisme sont dans les gènes de cette peuplade classée la plus malhonnète
    sur terre bourouetta n’a pas réussit a convaincre Mogherini il va rentrer lecher les babouches de bouffi VI dans l’attente d’une autre fessé si le ridicule tuait el mokhrib serait un cimetière géant mais pour l’instant c’est un immense bordel a ciel
    ouvert qu’il veulent exporter au Sahara Occidental par charter prenant les Saharaouis pour des cerfs comme sa peuplade droguée et soumise a tout les caprices des touristes occidentaux c’est la le prix de la grandeur du royaume .




    26



    12
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 22 h 41 min

    J aime bien …je kiffe cette femme ; charmante compétente et ami de Lamamra et de l Algérie. Les marocains ne supportant pas notre ancien MAE et ami personnel de cette belle femme ; il a de la chance notre fin diplomate lol; continuez à garder des rapports amicaux avec cette dame Mr Lamamra juste pour l Algérie . Bravo et Merci Frederica.




    30



    14
    Felfel Har
    24 octobre 2017 - 22 h 02 min

    Il y a des femmes qui ont plus de jugeote, d’intelligence et de courage qu’une majorité d’hommes étouffés par leur radjla. Cette Mogherini n’est pas tombée de la dernière pluie et elle se montre insensible au baratin marocain car elle a des convictions qu’elle ne veut pas négocier. Le Sahara ne sera jamais marocain, point barre. Son occupation est illégale, illégitime, injuste et immorale! Comment se fait-il que le roi qui est incapable de gérer son petit domaine, puisse avoir des visées expansionnistes sur des territoires qu’il s’empresse de « vendre » à ses protecteurs, aussi vils que lui? Cette dame vient de lui administrer une superbe gifle et une humiliation dont il ne se relèvera pas.




    29



    11
    Tinhinane
    24 octobre 2017 - 21 h 42 min

    Décidément, La France fait courir ses valets du makhzen dans toutes les salles européennes. Il faut bien que la France, pays des droit des colons, puisse continuer à siphonner les richesses de l’Afrique. Les babouches font du marathon dans la boue-puante pour satisfaire leurs maitres.




    24



    11
    Yeoman
    24 octobre 2017 - 21 h 14 min

    Tant que les marocains auront quelques raisons de rêver, aussi minimes et dérisoires soient-elles, ils continueront à gesticuler, à corrompre, à polluer, à cracher leur venin. Il est temps, amis Sahraouis, de passer aux choses sérieuses. N’écoutre pas ceux qui vous parlent de pacifisme. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Ce ne sont pas les richesses de leurs enfants qui son siphonnée par le fétide Mohamed6.




    51



    14
    Paris 75011.
    24 octobre 2017 - 20 h 51 min

    Très très très bonne nouvelle pour le peuple du Sahara occidental.




    52



    17
    Chaoui
    24 octobre 2017 - 20 h 43 min

    Colonisation/apartheid :

    Pour l’Histoire, on rappellera que pendant que le Maroc continuait (avec la…France) à faire des affaires avec le régime blanc de l’apartheid de l’Afrique du Sud et qu’elle refusait de condamner, l’Algérie, elle, s’était attelé en 1974 à éjecter de l’ONU cette même Afrique du Sud raciste afin de terrasser ce régime ségrégationniste en soutient de Mandela et son ANC pour en libérer leur pays (http://news.abidjan.net/h/434376.html).
    Fidèle à ses principes et s’inscrivant dans la droite ligne de ses actions antérieures de lutte anticolonialiste, l’Algérie qui soutient la cause juste du Peuple Sahraoui – pendant que la France des soit disant « droits de l’homme » soutient d’arrache pied le Maroc dans sa colonisation de leur territoire – persistera dans son soutien jusqu’à ce que les Sahraouis aient gain de cause en récupérant leur territoire et en en chassant l’occupant.




    41



    13
    Sprinkler
    24 octobre 2017 - 20 h 41 min

    La presse canine royale toute en bave et aboiement n’aura aucun mal à transformer ce cinglant camouflet en une victoire  » stupéfiante  » de la narco-diplomatie de Bourrin VI ! Cette même presse qui nous abreuve de tous les qualificatifs et injures du lever au coucher est déjà à pied d’ouvre pour faire de cette fin de non recevoir de la représentante de l’UE un succès retentissant de Nasser  » BOURRIQUA  » qui rentre à la Cour des Miracles la queue entre les jambes…Le Maroc perd sur tous les fronts, politique, économique, militaire, social, diplomatique, culturel,etc…pendant que le chaudron du Rif est chauffé à blanc par une population excédée par la misère, prête à en découdre avec ce régime régressif, répressif et totalitaire, relique vivante du colonialisme primitif qui ne survit que d’haschisch et de  » bakchichs  » ! Debout peuple marocain ! Relève-toi !




    65



    15
    Benhabra brahim
    24 octobre 2017 - 20 h 26 min

    Punaise !!.quel idiot ce ministre entaa el marroqui.Il pretexte que la rasd n est « n est pas reconnue par l onu »??!!..Mais la MINURSO ….SO…SO!!..entaa nanah.C est de la diplomatie entaa taiwan,de la tres mauvaise contre facon.




    35



    15
    karimdz
    24 octobre 2017 - 20 h 13 min

    Mogherini est courageuse mais sera t elle suivi d une majorité de députés européens, compte tenu des pressions franco marocos ?




    22



    14
    Moskosdz
    24 octobre 2017 - 20 h 06 min

    Personnellement,je ne vois aucune différence entre un voleur ou un dealer proférant des menaces envers son dénonciateur et le Makhnèz.




    21



    11
    L'EPERVIER.
    24 octobre 2017 - 20 h 04 min

    viendra le jour, que je souhaite proche que les melons et les tomates cerises qui appartiennent a vos soi disant sujets marocains , se transforme en maladies incurables une a une , fruit par fruit et frappe votre association de malfaiteurs , a sa tete le pedo-narco traficant , PD6 .




    52



    13
    Moskosdz
    24 octobre 2017 - 19 h 58 min

    Personnellement,je ne vois aucune différence entre le comportement d’un voleur ou d’un dealer que l’on dénonce à la police et le Maroc.




    23



    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.