ALN, ANP, Boumediene, Chadli, Egypte, Maroc, Libye : les mémoires complétés du général Khaled Nezzar

Nezzar mémoires édition
Le général Khaled Nezzar dédicassant son livresur la participation de l'armée algérienne à la guerre israélo-arabe. New Press

Par Karim Bouali – Le recueil des mémoires du général Khaled Nezzar paraîtra dans les tout prochains jours aux éditions Chihab. Ce recueil de mémoires n’est pas une simple compilation de ce que l’ancien ministre de la Défense nationale a déjà écrit. Il apporte de nouvelles précisions et de nouveaux éclairages sur les hommes et les évènements, rétablit beaucoup de vérités et embrasse les grands évènements où il a été acteur ou dont il a été témoin.

L’auteur ne prétend pas faire œuvre d’historien. Il donne son témoignage de membre de l’ALN, évoque comment l’Algérie, qui venait à peine de se libérer, a été contrainte d’affronter en octobre 1963 les entreprises agressives du royaume marocain et l’extraordinaire ardeur patriotique exprimée par les citoyens à cette occasion, et résume des situations complexes, comme les évènements de Kabylie, les visions différentes qui ont conduit les colonels Chabani et Zbiri à tenter d’inverser le cours des événements par la sédition militaire, l’intermède Ben Bella, Boumediène et ses priorités, Bendjedid et ses responsabilités, mais aussi ses mérites.

L’auteur invite également le jeune lecteur à le suivre jusqu’aux bords du canal de Suez, en Egypte, pour susciter sa fierté parce que ses aînés ont démontré, face à la très médiatisée armée israélienne, leurs capacités tactiques et leur courage.

Le premier volume de ce recueil des mémoires du général Khaled Nezzar débouche sur la période cruciale où l’armée, contrainte et forcée par la faillite des gouvernants et les émeutes nihilistes, est sortie de son rôle traditionnel pour sauver le pays. Les pages que l’auteur consacre à ces événements sont une brève et nécessaire rétrospective qui sera longuement abordée dans le second volume pour comprendre comment les faits se sont déroulés.

En groupant l’ensemble de ses ouvrages consacrés à la lutte armée et aux années qui ont suivi l’indépendance dans ce premier tome, le général Khaled Nezzar a pensé que son témoignage réuni dans une compilation permettra à celui que le passé récent de l’Algérie intéresse de retrouver des repères chronologiques et historiques afin de mieux comprendre comment les faits se sont déroulés.

Le recueil des mémoires du général Khaled Nezzar, dont Algeriepatriotique publiera les bonnes feuilles à partir de ce dimanche, a été édité en arabe et en français.

K. B.

Comment (20)

    KECHAD
    5 novembre 2017 - 4 h 03 min

    MERCI MON GÉNÉRAL POUR AVOIR SAUVE L ALGÉRIE DE LA BARBARIE ET DE L OBSCURANTISME..




    0



    0
    rahim
    3 novembre 2017 - 13 h 17 min

    A chaque fois que je voie le genéral je me rappelle un docummentaire vu a la télé dans les années soixante dix, jétais petit mais je me souviens trés bien. Ce docummentaire montrait l’entrée de l armée des frontieres et le général nezzar, qui parlait en arabe, était jeune et maigre. on aimerais bien revoir ce film!!!




    0



    1
    driss
    30 octobre 2017 - 23 h 44 min

    Merci Algériepatriotique de nous faire profiter de ces écrits




    1



    3
    Youssef
    30 octobre 2017 - 1 h 15 min

    Moi ce Monsieur je ne le connais ni d’Eve, ni d ‘Adam. Mais je suis sûre que c’est un homme sincère et qu’il aime son pays plus que tout contrairement à ces traitres qui l’attaque de l’extérieur par l’intermédiaire de la chaîne poubelle el magharibia qui ne parle que de l’Algérie, pas un mot sur ce qui se passe au rif, ni du problème sahraoui . J’ai arrêté de la regarder depuis et pour toujours.
    J’ai beaucoup de respect pour les anciens moudjahidine et même ceux qui ont dirigeaient le pays avec le bon et le mauvais, mais au moins eux ils étaient sincères pas comme cette génération de voleurs. Tout mes respects à feu Boumédiene, Chadli ( allah yarahmou ) Boudiaf ( allah yarahmou ) Zeroual ( longue vie ). RESPECT M. NEZZAR et longue vie inchallah.




    4



    7
    jokerpic
    29 octobre 2017 - 22 h 03 min

    Enfin Bravo ! des mémoires intéressants écrits par des gens intéressant qui ont vécus ces événements historiques .
    La revolution Algérienne est unique par son résultat finale ( l’indépendance ) la cohésion de son peuple et la mobilisation de ces élites .Jamais dans l’histoire un peuple réduit a néant ne c’est autant mobilisé pour retrouver sa souveraineté .
    Honte a ceux qui dénigre ce fait historique indéniable malgré une machine infernale qui a employée toutes les méthodes possible et imaginaire pour retourner un peuple contre lui même.
    Enfin la page et tourné et la nouvelle génération devrait être fière de ses ainés . Qui doivent comprendre qu’il est temp de transmettre le flambeaux et écrire leurs mémoires pour la prosperité.




    3



    7
    karimdz
    29 octobre 2017 - 18 h 45 min

    L histoire de l Algérie après occupation française doit être écrite, et la démarche du général Khaled Nezzar est honorable. Il faut dire ce qui a été bien, ce qui ne l’a pas été, avec le recul, pour les générations d aujourd’hui et futures.




    6



    8
    Kahina
    29 octobre 2017 - 17 h 19 min

    MERCI M. NEZZAR!!

    – Enfin, les Algériens vont être informés du complot
    de l’égyptien Nacer pour annexer le territoire Algérien.

    – Enfin, les Algériens sauront le vrai visage du makhzen marocain qui a toujours comploter avec le COLON FRANÇAIS contre l’Algérie.

    -Enfin, les Algériens sauront que c’est le sacrifice des Algériens qui a arraché la victoire de l’indépendance de leur pays, et non pas ces autres pays parasites qui essayent de s’accaparer de la victoire des Algériens.




    15



    7
      Genseric
      29 octobre 2017 - 22 h 33 min

      Et enfin les algériens vont-ils connaître les assassins de feu le président Boudiaf ?




      7



      5
        Anonyme
        29 octobre 2017 - 23 h 03 min

        Je ne suis pas dans le secret des dieux de la terre… à mon avis l’assassinat de Boudiaf dépasse les frontières algériennes.
        Oui, il a été assassiné en Algérie, mais l’ordre a été envoyé d’o’u




        2



        8
    Mello
    29 octobre 2017 - 17 h 09 min

    On serait vraiment curieux de lire le General, sur ce grand barrage de “ terroros” qui s’est deverse sur notre pays a partir de l’annee 1991, les premiers attentats en Algerie. De plus , j’ose esperer que le General puisse nous eclairer sur cette fameuse negociation entre l’armee et l’AIS que le President Zeroual avait remis en cause. Tous ces eclairages, notament souhaites par cette jeunesse que trop traumatisee, ne seront que benefiques pour tout le peuple. Si tous les acteurs , de cette periode noire , venaient a livrer leurs temoignages des evenements , l’Algerie va retrouver un certain equilibre socio-politique. C’est ce chapitre, important de notre vecu dramatique , qui manquait a cette charte pour la reconciliation .




    12



    2
    AYMEN
    29 octobre 2017 - 16 h 46 min

    l’histoire rendra hommage à ce valeureux officier, qui a contre vents et marrées…réussit a mobiliser l’anp, et le reste de la société pour stopper l’hécatombe et la chute de l’Algérie vers les abîmes du moyen age, malgré la résistance de chadli bendjedid, qui a fait fi , et dérogé a tous les protocoles et règlements, et a violé la constitution en donnant l’agrément au parti faschiste du fis de , qui a décidé de prendre d’assaut la république , et asservir les algériens, en dépit de la mise en garde de l’état major de l armée, des services d renseignement…de nombreux officiers actifs et appelés du contingent disait qu’en 90 en plein guerre du fis contre l’état et la société khaled nezar était leur repére..il réveillait les troupes à 3h du matin pour aller protéger une institution publique , ou faire avorter un attentat terroriste..gloire à nos chouhadas de l’anp et les forces de la gendarmerie et de la police , qui se sont dressés comme une barrière d’acier pour faire avorter le grand complot visant à détruire l’Algérie, son peuple et son histoire..




    9



    10
    HADDARATE
    29 octobre 2017 - 13 h 28 min

    MON GÉNÉRAL ON VOUS VOYAIT PAS GRAND, MAIS IMMENSE QUAND VOUS AVEZ DÉCIDÉ DE METTRE FIN À L’INSTABILITÉ ET AU DANGER DE L’INTÉGRISME QUI GUETTAIENT NOTRE PAYS ET VOUS INCARNIEZ LES ESPOIRS DE TOUTE UNE GÉNÉRATION.
    HÉLAS, TROIS FOIS HÉLAS, D’UN AUTRE CÔTÉ, VOUS AVEZ LAISSÉ LIBRE CHAMP À L’AUTRE FORME D’INTÉGRISME QU’EST LA CORRUPTION MAFIEUSE QUI A GANGRENÉ LES ROUAGES ÉCONOMIQUES DE L’ALGÉRIE ET CES GENS LÀ ONT FAIT ET CONTINUENT DE FAIRE BEAUCOUP DE MAL À LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE.
    JE N’AI PAS COMPRIS AUSSI UNE CHOSE À SAVOIR QUE VOUS AVEZ TOUJOURS ŒUVRÉ POUR QUE L’ALGÉRIE SOIT DEBOUT. COMMENT CE FAIT-IL QUE VOUS AVEZ ACCEPTÉ QUE NOTRE PAYS SOIT DIRIGÉE DEPUIS PLUS DE CINQ ANS, PAR UN PRÉSIDENT (RABBI YACHFIHH IN-CHAALLAH) MALADE??????




    12



    11
      Prédator.dz
      30 octobre 2017 - 16 h 49 min

      Ah bon!!!!?




      2



      2
    salah khiar
    29 octobre 2017 - 11 h 49 min

    « Un soldat c’est un homme qui a le caractère et le sens du devoir, un homme qui est prêt à donner sa vie pour la Nation, un homme respectable dans tous les sens du terme ! Un homme qui aime la discipline l’ordre, porter l’uniforme avec fierté et dévouement, prêt a sacrifier sa famille a son métier, prêt à partir au front se battre jusqu’au dernier souffle, prêt à mourir pour défendre les couleurs de notre drapeau. Un homme avec le cœur sur la main, toujours là pour toi, un homme qui donne de son temps pour les bonnes causes. »
    Respect Braves soldats !
    Extrait – « Esprit militaire » par salah khiar (ancien cadet de la révolution).




    11



    10
      Prédator.dz
      30 octobre 2017 - 16 h 50 min

      Vous ne parlez pas de NEZZAR j’espère?




      2



      2
    reda
    29 octobre 2017 - 7 h 29 min

    Bravo mon général.




    19



    22
    Anonyme
    29 octobre 2017 - 7 h 19 min

    Je salue ce grand general Algerien patriote jusqu a la moelle,devoue et fidele a la PATRIE et au serment des 1,5 millions de Chouhadas, »la Patrie ou la mort ».




    19



    24
    Didouche
    29 octobre 2017 - 3 h 50 min

    nous voulons la vérité, toute la vérité, rien que la vérité sur le lâche assassinat de l homme venu sauver le pays de la crise politique mais aussi des griffes d une mafia sans scrupule qui a fait de l Algérie l otage de ses appétits de pouvoir et d argent.




    35



    13
    سآلم
    29 octobre 2017 - 1 h 51 min

    Détrempé vous marocains parler de tout et de n’importe quoi vous êtes libre de vous défouler
    Sur les journaux Algériens !
    Pas comme avec Al Makhnez 🤔




    19



    12
    Moskosdz
    28 octobre 2017 - 19 h 14 min

    Quoi que l’on dise sur ce général,n’empêche que sans son courage,l’Algérie serait aujourd’hui pire à ce qu’est l’Afghanistan,la Libye ou la Syrie.




    55



    31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.